LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Formation en expertise comptable : Le CFECF-BF livre sa deuxième cohorte de diplômés

Publié le lundi 17 juin 2024 à 19h26min

PARTAGER :                          
Formation en expertise comptable : Le CFECF-BF livre sa deuxième cohorte de diplômés

Une cérémonie consacrée à la sortie de la promotion 2022-2023 des étudiants inscrits au diplôme d’études supérieures de comptabilité et gestion financière a eu lieu le samedi 15 juin 2024 à Ouagadougou, sous le patronage du président de l’Assemblée législative de Transition, Dr Ousmane Bougouma. Le président du Conseil d’administration de la Manufacture burkinabè de cigarettes (MABUCIG), Lassiné Diawara, et l’expert-comptable, associé-gérant du cabinet FIDUCIAL-AK, Adama Ky, étaient les parrains de la cérémonie.

C’est un sacerdoce pour les établissements d’enseignement et de formation d’organiser des cérémonies de sortie de promotion, afin de reconnaître les mérites des produits issus de leurs entrailles et d’assurer ainsi la promotion de leur insertion professionnelle. C’est ainsi que 30 lauréats de la deuxième cohorte du Centre agréé de formation à l’expertise comptable et financière du Burkina (CFECF-BF) ont reçu leurs Diplômes d’études supérieures de comptabilité et gestion financière (DESCOGEF), le 15 juin 2024, en présence du président de l’université Joseph-Ki-Zerbo, de parents et d’amis.

Selon le président de l’Assemblée législative de Transition, Dr Ousmane Bougouma, la réussite d’une formation de mesure à la qualité de l’enseignement qu’elle dispense et à la vision future de la carrière de ses bénéficiaires.

Ces nouveaux diplômés ont comme nom de baptême « Expert Paulin Ouédraogo », du nom du premier président d’honneur de l’Ordre national des experts-comptables et comptables agréés du Burkina Faso (ONECCA-BF). Durant trois ans, ils seront à la disposition de l’Ordre national pour, in fine, sortir comme experts-comptables. En tant qu’acteur ayant contribué à porter le CFECF-BF sur les fonts baptismaux, le président de l’Assemblée législative de Transition, Dr Ousmane Bougouma, a salué l’organisation de la cérémonie et invité les impétrants à cultiver les valeurs toujours incarnées par l’expert Paulin Ouédraogo, qui sont la probité, l’abnégation, le sens élevé de responsabilité et du service bien accompli dans le domaine de l’expertise comptable.

Le parrain, le président du Conseil d’administration de la MABUCIG, Lassiné Diawara, encourage ses filleuls à se lancer dans l’auto-emploi.

Aux dires du parrain, le président du conseil d’administration de la MABUCIG, Lassiné Diawara, les défis auxquels ses filleuls sont désormais confrontés sont énormes. S’appuyant sur le rapport 2021-2022 de l’indice de développement humain du PNUD, il a relevé que le Burkina Faso connaît un ralentissement de sa croissance économique de 2,5% en 2022, dont l’une des causes fondamentales est le phénomène d’insécurité lié aux attaques terroristes. Dans le classement mondial des pays pauvres, le Burkina est classé 184e sur 191 pays. En tant qu’opérateur économique et homme d’affaires, M. Diawara a interpellé les futurs experts-comptables à apporter leur contribution au développement du pays, avec de nouvelles compétences.

Et pour ce faire, il les a invités à cultiver la quête de l’excellence et du travail bien fait, et d’observer la discipline dans tout ce qu’ils poseront comme action. « C’est seulement dans le respect strict de ces valeurs que vous pourriez substantiellement contribuer au développement de notre chère patrie, le Burkina Faso. Inspirez-vous de l’exemple de la Corée du Sud qui, dans les années 1950-1960, était un pays pauvre et sous-développé. Elle est de nos jours un pays riche et développé grâce au travail, à l’éducation et à la discipline », a-t-il conclu.

Les impétrants, à travers leur délégué Moussa Bougouma, ont pris l’engagement d’être de fidèles serviteurs de la nation, avec les principes et valeurs qui encadrent la profession d’experts-comptables. Ils ont également saisi l’occasion pour saluer les encadreurs du centre qui n’ont fait aucune rétention dans la transmission des savoirs. Dans cette même lancée, ils ont aussi fait une mention spéciale à toute l’équipe dirigeante du centre ainsi qu’à l’ONECCA.

Le délégué de la promotion sortante, Moussa Bougouma.

Le coordonnateur du CFECF-BF, Pr Robert Bationo, a présenté l’historique et la situation actuelle du centre. Née du souci pour le Conseil des ministres de l’UEMOA de contribuer à l’harmonisation des conditions d’exercice de la profession comptable dans les pays membres de l’Union, la formation au DESCOGEF a été instituée en 2000. C’est une formation de haut niveau qui se prépare en deux ans et qui offre la possibilité aux diplômés sortants de s’inscrire au stage d’expertise comptable en vue de préparer le DECOFI de l’UEMOA, a-t-il rappelé.

Le CFECF-BF est la première structure de formation qui prépare à l’expertise comptable au Burkina Faso. Le coordonnateur se dit satisfait de l’évolution de ce centre. « Quand on regarde les résultats de l’année passée, on avait 23 diplômés formés par le centre. Cette année, c’est le tour de 30 diplômés de la deuxième cohorte d’être célébrés ce jour. Ce qui veut dire qu’il y a une évolution positive. Pour l’examen de cette année, dans la sous-région, sur les douze centres, nous sommes les premiers. Ce qui veut dire que nous sommes satisfaits et fiers de nos apprenants et de tout le corps professoral qui y participe », a indiqué Pr Bationo.

D’après le coordonnateur du CFECF-BF, Pr Robert Bationo, l’un des grands défis du centre est d’avoir un siège.

Le CFECF-BF entend maintenir le cap et consolider sa place de leader dans la formation à l’expertise comptable au Burkina Faso. Cependant, des efforts importants restent à faire, selon le coordonnateur. L’un des grands défis du centre est d’avoir un siège afin d’être plus opérationnel et de donner plus de visibilité aux activités de formation.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Management des Entreprises par les Processus