LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Niger - Bénin : Un oléoduc où le pétrole ne coule plus, et deux pays au bord de l’affrontement

LEFASO.NET

Publié le lundi 17 juin 2024 à 22h20min

PARTAGER :                          
Niger - Bénin : Un oléoduc où le pétrole ne coule plus, et deux pays au bord de l’affrontement

Que se passe-t-il entre le Niger et le Bénin ? À quoi assistons-nous entre ces deux États voisins et frères ? Le Bénin veut obtenir l’ouverture de la frontière avec son voisin du nord-est et le Niger veut l’application de l’accord d’exploitation du pipeline, qui devrait prévaloir même en temps de guerre comme on le voit entre la Russie et l’Ukraine. Mais ces deux pays africains ne semblent plus avoir conscience que les problèmes se règlent autour d’une table de discussions où assis sous l’arbre à palabres. Est-ce la fameuse malédiction du pétrole qui est à la base de cet affrontement de volontés ou assistons à une bataille d’égos entre deux chefs d’État ?

Le président Patrice Talon semble apprécier l’exercice de se présenter lui-même face à la presse pour commenter et expliquer ce différend, alors que son homologue militaire nigérien est taiseux et laisse le soin à son Premier ministre de répondre au chef de l’État béninois.

Selon les autorités nigériennes, le Bénin abriterait des bases françaises d’entraînement de terroristes pour attaquer leur pays d’où la fermeture de la frontière que le Bénin voudrait voir ouverte pour que le trafic des importations du Niger reprenne à partir du port de Cotonou. Mais Niamey est ferme sur sa position qui relève selon lui, de sa sécurité et de sa souveraineté. Les autorités béninoises ressentent de la frustration, voire de la colère que la frontière nigérienne avec le Nigéria soit ouverte. Le Nigéria qui avait aussi appliqué les sanctions de la CEDEAO contre le Niger et son président était même le président en exercice de l’organisation régionale à sa période va-t-en-guerre.

Dans les échanges à distance, les esprits se sont échauffés et le Benin a procédé à l’arrestation de cinq ressortissants nigériens accusés d’en vouloir à la sécurité de l’État et d’avoir des visées terroristes. Le Niger a violement réclamé la libération de ses ressortissants par un ultimatum très bref et a fermé l’oléoduc qui transporte son pétrole au Bénin. Pourquoi ces deux États en sont arrivés à cette extrémité ? Peut-on y voir l’action d’autres États qui auraient un bénéfice quelconque dans ce climat délétère entre les deux voisins ? Des deux côtés de la frontière est ce que l’on pense aux intérêts des peuples béninois et nigérien ?

Ce conflit est une histoire africaine incroyable de pressions et de rapports forces pour obtenir ce que l’on veut sans discussion et respect mutuel. L’absence de rapports courtois de bon voisinage entre dirigeants, pour arriver à développer les pays frères est la règle. En 2019 à la conclusion de l’accord tripartite entre le Bénin, le Niger et la société chinoise WAPCO, les trois parties étaient heureuses. Le Bénin d’avoir obtenu le passage du pipeline par son pays et la construction du port, au détriment du Nigéria et du Tchad qui étaient en concurrence. Les investissements pour ces infrastructures étaient les plus importants dans le pays depuis son indépendance, avec 3 000 emplois générés pour la construction et 500 pour l’exploitation. Les droits de transit et les recettes fiscales pour le Bénin sont estimées à plus de 300 milliards de francs CFA (environ 15 milliards par an) pour les 20 premières années d’exploitation de l’infrastructure. Côté nigérien, le pétrole devrait générer ¼ du PIB et fournir la moitié des recettes fiscales. C’était une bouffée d’air frais économique au moment où les cours de l’uranium sont en chute.

Le champ pétrolier d’Agadem profite davantage aux Chinois

Le projet est une source de richesses, d’emplois, de prospérité et de bonheur pour le Niger, pays producteur du pétrole et le Bénin, pays par lequel il transite avant de prendre la mer à bord des bateaux pour des destinations diverses au profit principalement de la société WAPCO de Chine, pays qui a financé ce vaste projet depuis le champ pétrolier d’Agadem au Niger jusqu’au port de Sémè Podji au Bénin. On peut regretter cependant que l’accord donne selon certaines sources les ¾ du pétrole nigérien à WAPCO et seulement ¼ au propriétaire nigérien parce que c’est seulement les Chinois qui ont pris les risques pour le faire en finançant tout.

Le projet est à l’arrêt depuis le 5 juin 2024, depuis l’arrestation par les autorités béninoises de cinq ressortissants nigériens pour atteinte à la sécurité de l’État. Cette situation est le dernier dénouement d’une crise qui, au départ, n’était pas bilatérale mais multilatérale. À l’origine était la crise déclenchée par la CEDEAO en réaction au coup d’État des généraux du Niger, contre le président Mohamed Bazoum le 28 juillet 2023. Malgré le dénouement intervenu dans cette crise par l’abandon par la CEDEAO de ses menaces de guerre, et la levée des sanctions et l’ouverture des frontières terrestres et aériennes, le Niger a gardé sa frontière fermée avec son voisin béninois pour des raisons sécuritaires au motif qu’il abriterait des bases françaises d’entraînement de groupes terroristes pour l’attaquer.

Faire payer au Bénin les turpitudes de la CEDEAO

Ce coup d’État on le sait a été très mal vécu par les dirigeants civils ouest-africains qui se sont tous sentis sur un siège éjectable avec les coups d’État. La France a aussi craint que sa déroute sahélienne se poursuive sur la côte atlantique. Très vite des sanctions ont été prises, les frontières aériennes et terrestres fermées et la menace d’une intervention militaire pour rétablir la démocratie a été brandie. Mais les chefs d’État n’avaient pas prévu le rejet de cette guerre par les peuples qui se sont mobilisés et les juntes du Burkina et du Mali qui ont décidé de soutenir leurs homologues du Niger.

Le Niger a-t-il décidé de faire payer au Bénin les sanctions de la CEDEAO ? Ce qui est sûr, après les levées des sanctions de la CEDEAO, le Bénin et le Niger n’ont pas repris une normalisation de leurs relations malgré les rencontres au sein de la société de gestion du pipeline. Les deux pays sont dans l’affirmation de leurs positions sans tenir compte de l’autre et de ses points de vue. Chacun estimant que le droit et la justice sont de son côté. L’hostilité est manifeste par l’arrestation ou le kidnapping des cinq nigériens. Qui a intérêt dans cette situation, cette crise qui dure depuis l’inauguration de l’oléoduc en fin avril 2024 avec des hauts et des bas ?

Une guerre entre les deux États confrontés aux attaques terroristes ne peut que profiter aux terroristes. Le Niger veut-il maintenir le pipeline fermé jusqu’aux élections au Bénin en espérant qu’un candidat favorable à sa cause les gagne ? Ce retard dans l’exploitation du pétrole aura des coûts financiers que WAPCO Chine répercutera sur la division des parts qui n’est déjà pas avantageuse pour le Niger. Qu’espère le Bénin ?

En jugeant les Nigériens, il n’arrivera pas à ses fins avec les autorités militaires du Niger. Emmanuel Macron est en passe de perdre le pouvoir en France, il ne peut engager son pays dans une guerre de reconquête du Niger. Le Togo est le seul bénéficiaire de ce conflit, puisque c’est par le port de Lomé que transite les importations nigériennes.

La CEDEAO pourrait-elle jouer au médiateur dans cette crise pour d’abord libérer les Nigériens arrêtés et faire visiter par les autorités les camps suspectés d’être des bases françaises puisque le Bénin assure que les troupes françaises sont absentes ? Les deux pays devraient retrouver la sérénité et la confiance pour profiter de l’exploitation du pétrole. Laisser s’enliser ce conflit ou l’exacerber, c’est faire le jeu des puissances étrangères et empêcher l’Afrique de profiter de ses richesses.

Sana Guy
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • Talon a tout faux dans cette affaire. Comme je l’ai dit depuis le début de la crise, certains hommes d’affaires invétérés à la tête de pays africains, ça craint. Talon ne fait que récolter les fruits de ses turpitudes. Mais je ne suis pas sûr que l’ouverture des frontières soit la véritable raison. Sinon, il suffirait de suivre des voies indiquées pour dialoguer et négocier avec leur voisin frère. Il oublie que Le Gl Tiani a également un caractère bien trempé et est un militaire jusqu’à la moelle qui ne se laissera pas chanter fleurette. Non, on peut épiloguer mais, vraiment il y a d’autres raisons plus souterraines. On ne tire jamais leçon de ce qui se passe ailleurs.

  • Dire que tout le monde est campé sur sa position est de la mauvaise foi. Talon a toujours tendu la main et n’a reçu comme réponse que de l’arrogance de Tiani. Un oeil objectif, sait qui ne veut pas de la normalisation.
    Si vous voulez prendre position, faites-le clairement au lieu de vouloir manipuler.

    • Moi je sais que toi tu ne connais pas ce que c’est que le terrorisme. Si non, pour la sécurité de ses citoyens, tant qu’un petit doute existe sur la présence d’une base d’entrainement de terroristes, aucun responsable sérieux ne prendra le risque d’ouvrir un passage pour ces criminels. Le terrorisme c’est trop sérieux pour s’amuser.

  • Ici il y a le camp de ceux qui defendent la verité et ceux qui defendent leurs interêts égoistes.Tiani appartient au deuxième.camp.La cedeao a sanctionné le niger mais qu est le niger a fait pour se faire sanctionné ? Les vendeus d illusions refusent de répondre à cette question.Moi, je reponds a leur place car la vie en société recommande que l on respecte les règles etablies.Lorqu on transgresse ces regles, on doit s attendre a des sanctions.Si on est honnête avec soi même on ne.doit pas se facher.La cedeao.interdit les coup d etat et le. Niger a signe cela et les putschistes nigeriens savent cela et ils ont utlisé les armes pour chasser un president élue au suffrage universel.Talon a raison n en déplaise aux putschistes à leurs supporters aveuglés guidés par leurs panses.

    • Apprends à être honnête toi aussi. De toutes les sanctions infligées au Niger, laquelle est réellement prévue dans les statuts de la cedeao. Est-ce qu’une organisation responsable peut-elle se permettre d’imposer un embargo sur les médicaments à un pays pauvre, souffrant, comme le Niger ? La cedeao est la pire des organisations sous-régionales à dissoudre, parce qu’elle est inutile et dangereuse pour la cohésion entre les pays membres

    • @HUG, Deby fils et le president Gabonais ont bafoue ces regles mais ont ete recu en France. Tu es d’accord avec moi que ya probleme quelque part. Ah, les regles a double vitesse !!!!!

    • Hug, arrêtez de nous saouler avec vos histoires de suffrages universels ! Allez voir ailleurs.

    • A vous, est vous reallements des vraix noire Afriquain ? Vos parents ont etaient des combants ci non je vous en veux pas ci oui je c’est qu’ils n’ont pas combatus et il vous ont pas dit la veritee.

    • Bien dit. Aucun texte de la CEDEAO n’autorise toute ces sanctions.

  • Les accusations nigériennes contre les autorités béninoises sont si graves que le Burkina aussi devrait ouvrir l’œil sur ce qui se passe à sa frontière avec le Bénin. Un journaliste indépendant français a bien démontré que le nord du Bénin abrite des bases militaires secrètes françaises. ( La vidéo est sur youtube). Il serait donc intéressant que le Burkina sache aussi ce que font ces militaires français prés de notre frontière. Si les accusations nigériennes sont exactes, ces terroristes formés ne déstabiliseront pas seulement le Niger mais aussi le Burkina. Quant au président Talon, il applique sa politique de répression interne des opposants à une relation internationale.

    • Il existe une coopération militaire entre le Bénin et la France, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et la piraterie maritime, notamment. Cette coopération n’est pas du tout cachée, elle est connue et elle n’est pas nouvelle. Il peut donc y avoir de temps à autres des soldats français qui collaborent avec des soldats béninois.
      En revanche, il n’y a absolument aucune preuve de l’existence d’une quelconque base militaire française au Bénin (et croire qu’une base militaire peut être cachée et secrete est absolument ridicule, une base militaire est une infrastructure conséquente qu’il est impossible de dissimuler) encore moins de soldats français qui entraîneraient des terroristes.

      Et le documentaire en question a été réalisé en janvier 2023, c’est à dire plusieurs mois avant le coup d’Etat au Niger. La télévision burkinabè s’est permise de tronquer ce documentaire, qui plus est en faisant croire qu’il était récent. Le journaliste français, en l’occurrence Thomas Dietrich, s’est dit consterné que son documentaire ait pu être utilisé de la sorte, et il a bien précisé que les militaires français ont quitté le Bénin un mois après la réalisation de son documentaire, en février 2023.

    • Bonjour Liberticus,
      Un immense MERCI à vous de rétablir un peu de vérité, au milieu de ces innombrables fakes dont nous sommes inondés.
      Merci au Faso.net d’y contribuer (au rétablissement de la vérité, pas aux fakes).

  • Sans parti pris, je pense que Patrice Talon exagere. Faut pas utiliser ton pays pour qu’on infiltre des terroristes au Niger, disons dans l’AES. Le jour ou j’ai vu le militaire francais demantir qu’ils sont pas au Benin alors qu’ il y avait au moins 30 soldats a la reunion, au Benin, alors soyons serieux quand meme !!!!! Tu dit que ya pas de mercenaires chez toi et pour demantir, tu nous sors le visage du mercenaire assis dans ta cour pour demantir !!!!! Quel AUTO-GOAL !!!!!

  • De toute les facons, quand Kemi Seba va se presenter, il battra ce type a plate couture et les relations vont demarrer !!!!! Je ne comprend pas, ya pas plus comprehensible qu’un beninois et ya pas quelqu’un qui est fidele en fraternite et amitie qu’un beninois. Ah, j’oubliais que lui meme n’a pas sa telecommande en main !!!!!!

  • Dans cette affaire, j’accuse la france ! Oui, nous on ne tourne pas autour de la verite ! Si la france n’etait pas la, nos peuples allaient vivre en parfaite harmonie !!!!! CARTON BLUE a la france !!!!

  • Je soupconne les terroristes venir du Benin pour nous attaquer ! On n’a pas besoin d’etre un specialiste en la matiere pour comprendre. Un coup d’etat au Benin, RCI, Nigeria, allait mettre carrement fin au terrorisme dans le SAHEL !!!!!

  • Ceux qui disent que la CEDEAO interdit les coups d’états c’est vrai mais les troisièmes mandats ne sont-ils pas des coups d’éclats ? quelle sanction ? laissez les gens respirer

    • "Ceux qui disent que la CEDEAO interdit les coups d’états c’est vrai mais les troisièmes mandats ne sont-ils pas des coups d’éclats ? "
      La reponse est NON ! . les troisièmes mandats ne sont pas des coup d’etats , mais juste l’exploitation d’une faille juridique . Ceux qui tripatouillent les constitutions abusent de l’immoralité des populations pour le faire , et ce que la MAFIA MPSR II fait n’est rien d’autre. Pour en finir avec, soit les peuples se dressent contre les tripatouillages ou prennent conscience de l#importance de la constitution dont les réaménagements ne devraient en aucun cas viser à satisfaire les envies d’un individu ou d’un clan mais plûtot á optimiser les fondements de la nations . C’est pour cela qu’il vaut bien la peine de défendre la constitution avec toutes ses forces.

      Passakziri

  • Je crois fermement qu’il y a des non-dits dans cette histoire, intimement liés au Président béninois. N’oublions pas que c’est un homme d’affaires, qui sûrement avait conclu un pacte avec Bazoum. On connais tous ces genres de choses dans la pratique des contrats internationaux, soit il était potentiel actionnaire dans la société qui devrait voir le jour à la veille de la chute de Bazoum, soit il y a une histoire de commissions et de rétrocommissions, des accords tacites léoniens, des promesses qui sont tombés à l’eau.
    La rumeur disais que même la famille Ouattara était impliquée dans cette histoire de pétrole au Niger d’où leur attitude va_t’en guerre à la chute de Bazoum. N’en parlons même pas de la France qui est tapis dans l’ombre et suce le sang des pauvres africains. C’est le manque de patriotisme et de panafricanisme de certains hommes d’affaires et dirigeants qui plombe le véritable développement de l’Afrique subsaharienne.
    Cette histoire de frontière n’est qu’un alibi pour faire prévaloir les intérêts d’un groupe d’individu sur des enjeux vitaux d’autres peuples frères qui partagent les mêmes cultures.

  • On dit que l’aveugle n’est pas celui qui ne voit pas, mais celui qui ne veut pas voir. En plus, on ne peut pas réveiller quelquun qui ne dort pas. C’est dommage parce que quand on sait ce qui est en cours peut-être qu’on comprendrait. Mais il semble qu’il y a des gens qui vendent des Illusions.
    Que Dieu bénisse notre Cher Faso.

  • Je conseillerai aux uns et aux autres, d’économiser leurs énergies au lieu de vouloir faire raisonner des gens de mauvaises foi mais qui, je le concède, font leur travail de sape pour préparer les coups d’État contre les présidents du Niger, du Burkina et du Mali. Comme l’a si bien dit Thomas SANKARA, c’est le même processus qui consiste à préparer les opinions publiques, en présentant chaque événement comme quelque chose de catastrophique dans ces 3 pays. C’est de bonne guerre puisque la France a toujours réussi ses coups sauf au Bénin sous le régime de Mathieu KEREKOU. En effet le mercenaire Bob Denard a échoué dans son Projet de coup d’Etat. Ce Bob Denard, en mission pour le gouvernement français et accompagné de 90 soldats français a été mis en déroute mais dans les autres cas, il a réussi ses coups au profit de la France ! Dans la situation actuelle, Mr Talon Patrice devra savoir qu’il fait une mauvaise option car l’exil n’est plus la meilleure des solutions mais à ce rythme, l’exil sera sa dernière issue ! C’est les mêmes peuples qui habitent de part et d’autre de la frontière nigero-beninoise et rien ne plus se faire dans cet espace à l’insu de ces mêmes peuples. Talon risque de vivre la honte éternelle si jamais il permet aux Français de s’en prendre aux Nigériens !

  • TALON a bien fait d’imposer à l’insolence, l’arrogance, un niet. Le Niger est un pays avec littoral où non. Le Niger n’est pas passé par le Nigeria, mais par le Niger.

    Si TIANI est bien fort, il peut envahir le Niger pour vendre son pétrole.

  • Il y a mieux que cela mansila mansila mansila mansila mansila ?11 juin mansila , silence radio allons seulement. @Alfred, c est quel texte qui permet aux militaires de prendre les armes achetés par le.contribuable pour chasser un president elu et jouir du pouvoir ?Quand a ceux qui ceux qui veulent parlernde troisième mandat, je ne sais pas si les gens sont honnete ou pas.C est soi par referendum, soit pas par quitus du conseil constitutionnel qui permet de modifier les constitution pour les troisième.mandat et troisième mandat ne veut pas dire gagner les elections.Mais dites nousnc c est quelle texte pour aurorise un coup d etat ?.Je redit ceux qui sont pas honnêtes.avec eux mêmes sont ceux qui accusent le benin qui est un pays democratique.Pour vos gouvernes sachez que les trois nigeriens arretés ont éte jugés et liberés par le Benin.C est la différence qu il y a entre.les pays putschistes et les pays democratiques

  • Braves gens’ dites moi au nom de quoi le Niger doit dicter au Bénin les troupes étrangères qu il doit abriter sur son sol….la souveraineté que revendique le Niger en ouvrant largement ses portes à la Russie est valable pour le Bénin qui est libre de coopérer avec qui il veut
    C est aussi simple que cela …le reste n’est que procès d intention ridicule

    • Bonjour Mr KABORE,
      D#accord avec vous. Mais vous constaterez la mauvaise foi des autoproclamés patriotes souverainistes panafricons prêtes à manifester avec des drapeaux impérialistes parce qu’ils s’estiment souverains. Pour eux la souveraineté n’existe que pour eux. Pas besoin de venir s’exiter au rhythme de posts insensés . Le Bénin est un pays souverain avec des dirrigeants et un peuple respectés, ce qu’on ne peut pas dire des Gondwanas et de leurs fous de la souveraineté de mauvais goût.

      Passakziri

  • Juste dommage !
    Le dialogue est africain, l’entraide et la solidarité sont africaines... Des pays voisins avec des populations qui ne demandent qu’à vivre dignement, des autorités qui sont incapables de trouver un intérêt communément avantageux pour leurs peuples !

  • Quand on voit la manière cavalière d’arrêter les nigériens et les faire passer devant la justice, c’est pratiquement une vraie offense. Mais je demanderai aux nigériens de rester sereins dans cette affaire. La roue tourne. L’affaire de l’oléoduc est tellement stratégique que les autorités peuvent mandater des personnes ressources pour faire partie de la délégation. A la limite, ils auraient pu être refoulées s’ils considèrent qu’ils ne devaient pas être là selon e cahier de charge. Mais quand on voit jusqu’ou le Bénin est allée, c’est de la pure et cynique provocation. Talon ne donne aucun élément de droit concret et irréfutables sur ses actions. Bon, l’espionnage est défini comme la collecte d’informations pour le compte de son pays, d’une société et d’une personne. On parle également de crime, atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation accomplis par quelqu’un au profit d’une nation étrangère. Mais quand ces éléments sont ma propriété et que je veux m’assurer de leur sort ou traitement, ou est l’espionnage en ce moment. Comprenne qui pourra.

  • Peu ou pas de pays africains exportateurs de pétrole connaissent les volumes réellement pompés pour les cuves des bateaux supertankers. Alors ainsi, on vole le pétrole. Mais le Niger a des inspecteurs chargés de vérifier les volumes embarqués ; ça ne fait pas l’affaire des voleurs.
    Humm, même chez nous, ce n’est que maintenant qu’officiellement, nous avons des frères qui assistent au coulage de l’or. Avant nous acceptions ce qu’on nous disait avoir coulé.....c’est tout.

  • Monsieur SANA, vous avez produit un bel article. Seulement votre analyse tendant à faire croire que le Niger veut faire payer au Benin ses turpitudes de la CEDEAO n’est pas bien fondée. En journalisme, les faits sont sacrés et le commentaire libre, dit-on. La sacralité des faits a été respectée. Le commentaire me laisse sur ma soif. Je voudrais vous faire observer que :
     le Niger n’a aucun intérêt à être revanchard envers le Benin, pas plus qu’il ne l’est envers le Nigeria, avec lequel d’ailleurs des opérations conjointes de traque de djihadistes ont eu récemment.
     le Niger a vraiment besoin de cet argent. Il ne peut donc se payer le luxe de le refuser. Mais sa survie se joue à la frontière du Benin.
     le Niger a des informations avérées sur ce qu’il reproche au détachement français positionné au Benin.
     Vous feignez d’ignorer que les français ne veulent pas lâcher le Sahel que la théorie du Gl Lecointre est activée.
     il appartient au Benin de jouer franc jeu. Talon s’est soumis à plat ventre aux impérialistes. C’est dommage.
     Tout ce dont les nigériens veulent actuellement, c’est la solidarité pour bouter le terrorisme. l’pisode de la CEDEAO est derrière.

    • Vous avez parfaitement raison ! Je ri seulement ! Si tu as un BORD que tu defends, tu as beau etre NEUTRE, tes ecris vont te trahir !!!!! Je continue de rire !!!! Par exenple, il parle d’abandon de la guerre par la CEDEAO comme si la CEDEAO a dit, j’ai pitie de vous et je laisse la guerre. Mr le journaliste, la CEDEAO a fuit car en face, c’est du lourd meme pour leur boss !

    • Non . Au contraire c est vous qui alignez des affirmations sans livrer la moindre preuve. Les trois juntes téléguidées ont quelque chose de commun qu elle partagent avec leur maître de Moscou : la production éhontée d infox dans le seul but d embobiner l opinion. C est dans cette stratégie maléfique que l illettré Tchiani se lance contre le e Bénin qui est un pays très respectable de la sous- région.

      Passakziri

    • Les 3 juntes n’ont aucun maitre nulle part en dehors de leurs propres peuples. Face au péril au Sahel, elles ont pris leurs responsabilités. Ouvrez un peu vos yeux sur l’évidence. Sans GOITA, Kidal ne serait jamais repris. On serait meme en train de parler de la partition d’un Etat unitaire et souverain pour avoir la paix.
      As tu essayé de mettre sur la même balance les 3 juntes contre les 3 juntes ? (rires). Oui oui, les 3 juntes contre trois autres que tu connais très bien, qui aussi irréprochables qu’ils n’ont aucun défi securitaire de la taille de celui du Sahel à relever chez eux ? Mais curieusement et paradoxalement, ils sont adoubés, aucune pression d’organisation d’élections, aucun agenda à eux donné.
      Eh si le remède de nos maux se trouve à Moscou, nous irons à Moscou. Une belle mère disait à sa belle fille qu’elle n’avait pas circoncis son fils pour elle seule.

    • Bonjour Awolèku,
      " On serait meme en train de parler de la partition d’un Etat unitaire et souverain..." ... tracé à la règle par des bureaucrates français, sans tenir aucun compte des aspirations des peuples endogènes qui occupaient la région depuis des millénaires.
      Il faudrait un peu savoir ce qu’on veut...

  • Bonjour les modérateurs,
    Ah, mais quand j’écris des choses nocives, surtout, n’hésitez pas à me censurer...
    Mais là...?
    Je suis tout à fait prêt à accepter, mais j’aimerais bien comprendre.
    C’est interdit de dire que, lorsque les terroristes (peut-être moins nombreux au Bénin qu’au Niger) souhaiteront pénétrer au Niger, ils n’emprunteront peut-être pas le passage de la frontière...?

  • Oooohhhh !!!! Triste ce que nos leaders font à nos pays. Arrêtons nos ego avançons.
    Est-ce qu’ils savent que le pétrole russe continue de transiter par l’Ukraine pour aller en Europe ?????

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique