LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Sénégal : Le pays deviendra une nation productrice de pétrole et de gaz d’ici fin 2024

LEFASO.NET

Publié le mardi 11 juin 2024 à 21h30min

PARTAGER :                          
Sénégal : Le pays deviendra une nation productrice de pétrole et de gaz d’ici fin 2024

La compagnie australienne Woodside Energy a annoncé ce mardi 11 juin 2024, par communiqué qu’elle a réalisé la première production de pétrole dans le cadre du premier projet pétrolier offshore du Sénégal.

Cette étape souligne la collaboration efficace entre Woodside Energy et la compagnie pétrolière nationale sénégalaise Petrosen, démontrant leur engagement commun à faire progresser la sécurité énergétique et l’industrialisation dans la région Malaysia Green Building Confederation ( MGBC).

La portée ambitieuse de la première phase qui comprend 23 puits avec des activités de forage en cours souligne la détermination du Sénégal à exploiter ses ressources naturelles au profit de sa population.

Avec un coût de projet compris entre 4,9 et 5,2 milliards de dollars, Sangomar démontre la capacité du pays à exécuter des projets complexes dans les délais et le budget impartis, renforçant ainsi sa réputation de destination d’investissement attrayante, selon le communiqué.

LeFaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • Et dire qu’en d’autres contrées, on prône de ne plus utiliser le pétrole pour protéger la planète. Et que fait on du soleil ?

    • @Kem, c’est le blanc qui est derrière tous ça, est-ce que le Sénégal savait que leur dessous maritime contenait du pétrole ? Non. Le Sénégal a du soleil à en revendre, du vent aussi, mais le blanc est intéressé par cette manne pétrolière souterraine et polluante, c’est la volonté du blanc qui prime.

    • @jan jan
      Le blanc par ci, le blanc par là, et le Noir dans tout ça ? ça ne vous dérrange pas ce coté repétitif avec une telle argumentation ultra faible et raciste ?
      Vous demontrez par l’absurde le coté incompétent de l’homme noir dans tout !
      et bien sûr que je suis en désacord total avec vous.

    • Si ça peut t’intéresser pour le renouvellement de ta palette de couleurs et de peintures à l’essence.

      Pour les « blancs » en France, la consommation de pétrole est en baisse (-2.6%) par an, et au niveau mondial (-1.3%) par an. On prévoit une baisse généralisée de la consommation de pétrole et des surproductions à partir de 2030.
      .
      La baisse est le fait de la généralisation des véhicules électriques en Europe et en Asie, des gains en sobriété ailleurs (États-Unis en tête) et du remplacement des centrales électriques à pétroles du Moyen-Orient et en Asie par du solaire/gaz. Autrement dit, comme le disait le ministre saoudien du pétrole : l’âge de pierre n’a pas pris fin faute de pierre, et l’âge du pétrole ne prendra pas fin faute de pétrole.
      .
      Franchement, le « blanc » est aussi peu « jaune », assez « basané », et avec des touches de « rouge », tu ne crois pas ?

    • @Point barre, ce qui vous énerve en réalité, c’est que mes dires sont véridiques, j’ai juste résumé ça terre à terre pour une compréhension par la majorité des lecteurs. J’ai un DESS en gestion des entreprises, si je rentre dans une argumentation plus soutenue, beaucoup ne me liraient pas. Salut.

    • @jan jan :
      Vous avez écrit : je rentre dans une argumentation plus soutenue, beaucoup ne me liraient pas
      Du vrai foutage de gueule de votre part, repectez l’intelligence des lecteurs de Fasonet. Théoriquement, avec votre DESS vous devriez être en mésure de sortir une argumentation rationnelle, logique, bien condensée de tel sorte que tout lecteur puisse vous comprendre. Au lieu de cela, vous vous lancez dans propos ridicules anti-blancs qui frisent le racisme !

  • Alors viendront les problèmes, comme partout où le pétrole a jailli, que ce soit en Côte d’Ivoire, au Nigéria, au Gabon, au Cameroun et ailleurs. Je ne le souhaite pas au Sénégal.

  • « Le début de la production de pétrole pour le Sénégal est une très bonne nouvelle. C’est la concrétisation d’un projet qui a démarré il y a de longues années et cela devrait permettre d’alléger la facture énergétique du pays, qui posait beaucoup de problèmes budgétaires », a réagi au micro de RFI l’Ivoirien Charles Thiemele, directeur Afrique de la société de trading BNG.
    Selon ce spécialiste du secteur pétrolier, le pays devrait à terme pouvoir produire plus de 200 000 barils par jour, se rapprochant des niveaux de production de pays comme la République du Congo ou le Gabon.
    « Le début de l’extraction du champ de Sangomar marque le commencement d’une nouvelle ère, non seulement pour l’industrie et l’économie de notre pays, mais surtout pour notre peuple », dit le directeur général de Petrosen Exploration et Production, Thierno Ly, dans le communiqué de Woodside.

  • Située à 100 kilomètres (62,1 miles) au sud de la capitale Dakar, Sangomar détiendrait des réserves prouvées et probables de 230 millions de barils de brut. La première phase de développement prévoit une production allant jusqu’à 100 000 barils par jour via le navire flottant de production, de stockage et de déchargement Léopold Sédar Senghor, du nom du premier président de ce pays d’Afrique de l’Ouest.
    Réaliser en toute sécurité le premier projet pétrolier offshore du Sénégal, à travers une période de défi mondial sans précédent, démontre la capacité d’exécution de projets de classe mondiale de Woodside », a ajouté O’Neill. « Nous sommes fiers des relations que nous avons nouées avec PETROSEN, le gouvernement du Sénégal et nos principaux entrepreneurs internationaux et locaux pour développer cette ressource d’importance nationale.
    "La qualité du brut devrait être d’environ 31 degrés API, ce qui est très demandé sur les marchés européens et asiatiques", i

  • @Kem, internaute 1 :
    Oui, sur le plan de la vérité scientifique si on veut lutter contre les changements et déréglement climatiques, des événements climatiques extrêmes tels que des vagues de chaleur et des inondations, etc... il ne faut plus exploiter de pétrole, il faut laisser pétrole ou gaz où ils sont sous terre car ils sont responsables de plus de 75 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre qui accentuent le réchauffement de notre planète.
    Mais allez expliquer cela aux pays africains qui sont les plus pauvres du monde, alors qu’ils ont du pétrole, vous serez lyncher et insulté via le pouvoir de l’ignorance dangereuse , malheureusement !

  • 18% des revenus du pétrole reviennent au Sénégal et 82% aux sociétés Australiennes...!
    Question : Quel pays accepterait de donner 82% de ses ressources aux étrangers ? Sonko et Faye disent qu’ils vont renégocier et c’est là le début des problèmes dans ce pays.

    • @Amoukel
      Pure démagogie de votre part, Visiblement vous ne comprenez pas comment fonctionne l’économie libre de marché des ressources naturelles. Les Australiens et autres ont pris des risques énormes , ont investi des milliards de dollars pour chercher, trouver, l’extraire, ce pétrole, il faut qu’il rentre dans les fonds investi ( retour sur investissement) !
      Sans un tel arrangement , ce pétrole au Senegal, un pays pauvre sans argent, ce pétrole allait rester sous terre pendant encore des centaines d’années !
      Par ailleuirs, les entreprises sénégalaise feront pareil si elles investissent en Australie et négocient bien.

  • Donc tous les pays trouvent le pétrole et ils exploitent , sauf nous quoi !!
    Chers Burkinabés, vous savez, Si on est malin là : "désarmons nos cœur" .. "laissons tomber la haine ..la méchanceté". Y’à pas autre médicament, et vous verrez que Bon Dieu..le tout puissant et "Miséricordieux" nous tendra la Main..et nous allons quitter cette Souffrance.

    • Visiblement vous ne savez pas ce qu’est une ressource naturelle, la chercher, la trouver, l’extraire , la commercialiser. Allez bosser un peu pour apprendre un peu...

  • J’aurais voulu savoir qui a découvert ce gisement : est-ce la grande France ou l’Australie ? La France stratège sait ce qu’elle veut, évitant depuis les indépendances d’ouvrir plusieurs fronts en matière d’exploitation des ressources naturelles stratégiques pour ne pas s’exposer à la revolte des peuples ! Le Burkina s’est découvert "pays doré" il n ya pas très longtemps mais la France le savait de longue date ! Il a fallu que des compagnies autres que Françaises soient impliquées pour faire de l’or l’un des principaux produits d’exportation ! Avec ça, on a encore des intellectuels qui ne veulent pas de la diversification en matière de partenariat ! On espère que le nouveau pouvoir du Sénégal va en tirer le maximum de bénéfices au profit des Sénégalais !

  • @Citoyen ordinaire, internaute 8,
    vous demandez qui a découvert ce gisement
    Réponse :
    C’est la compagnie Britannique BP avec l’américain Kosmos Energy en 2015, après DES années de recherches et d’études de faisabilité. Le montage financier pour l’exploitation et la commercialisation est internationale : Australienne, Malaisienne, etc...
    Tout comme Amoukel, Le restant de votre poste c’est de la pure démagogie avec de l’ignorance qui ne peut qu’induire les gens honnêtes en erreur, faites attention !

    • C’est ton point de vue et on sait de quel camp tu es ! Alors, cela n’empêche pas le citoyen de respirer ! Je suis sûr que tu n’es pas le concentré de toutes les sciences et je vous défie de le démontrer ! Je vous invite rester humble dans vos piètres, myopes et uni-jambistes affirmations. Ce que vous voulez éviter est déjà là et c’est pour cela que c’est la panique générale en France ! A force de se croire plus intelligent, on dort dans un palais pour se réveiller dans une poubelle, la poubelle de l’histoire !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Eglise catholique : Monseigneur Vigano excommunié pour schisme