LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Ce n’est pas la montagne à gravir qui vous fera abandonner, c’est le caillou dans votre chaussure” Mohamed Ali

Energie : La société d’Etat russe Rosatom et le Burkina s’engagent dans plusieurs domaines de développement des technologies nucléaires

Publié le jeudi 6 juin 2024 à 22h18min

PARTAGER :                          
Energie : La société d’Etat russe Rosatom et le Burkina s’engagent dans plusieurs domaines de développement des technologies nucléaires

Après la signature, le 26 mars 2024 de la feuille de route pour la construction d’une centrale nucléaire, la société d’Etat Russe, Rosatom, et le ministère de l’Énergie, des mines et des carrières du Burkina ont scellé une coopération dans plusieurs domaines, visant à développer des technologies nucléaires. Ces mémorandums incluant des aspects comme l’enseignement, la formation du personnel pour les besoins de l’industrie énergétique nucléaire et les secteurs connexes ont été paraphés le mercredi 5 juin 2024 à Saint-Pétersbourg, en marge du Forum économique international.

C’est donc un pas supplémentaire dans la consolidation du processus de construction d’une centrale nucléaire au Burkina qui vient d’être franchi. En effet, mise en route en octobre 2023 par la signature d’un mémorandum d’entente sur la coopération dans le domaine de l’utilisation de l’énergie nucléaire à des fins pacifiques, la coopération entre la société d’Etat Rosatom et le Burkina s’est davantage ancrée en fin mars 2024 par la signature de la feuille de route.

« Cette feuille de route comporte des points majeurs, notamment la signature de trois mémorandums d’entente. Le premier porte sur le volet formation ; il s’agira de pouvoir disposer d’une masse critique de citoyens burkinabè formés dans les grandes universités russes sur des spécialités nucléaires et connexes. Dès septembre, nous pourrons avoir la première cohorte qui va se rendre dans les universités, pour pouvoir se former. C’est donc un point important de cette feuille de route. Le deuxième mémorandum va porter sur l’opinion publique, en conformité avec les recommandations de l’AEIA (Agence internationale de l’énergie atomique). En effet, pour la mise en place d’une centrale nucléaire, on recommande que l’opinion soit sensibilisée et qu’on fasse la communication sur l’activité nucléaire. Ce mémorandum va donc permettre d’aller vers une communication à large public sur la mise en place de cette centrale. Le troisième mémorandum va porter sur l’infrastructure nucléaire. Il va consister, à travers ce mémorandum, à fixer les fondamentaux pour l’évaluation et le développement de l’activité nucléaire au Burkina », avait, à l’issue dudit acte à Sotchi, situé le ministre de l’énergie, des mines et des carrières, Yacouba Zabré Gouba.

Lire aussi : Centrale nucléaire : “Nous pensons pouvoir démarrer le processus de construction, au plus tard en 2025”(ministre en charge de l’énergie, Yacouba Zabré Gouba)

Deux mois après cette étape, la signature sus-référée des trois mémorandums consacre donc une avancée vers l’opérationnalisation de cette technologie, sur laquelle de nombreux citoyens burkinabè fondent l’espoir face aux caprices à répétitions de l’énergie et dans un contexte où elle reste encore un luxe pour de nombreuses populations (en 2022, le taux d’électrification urbain était de 86,96%, comparé au 5,49% en milieu rural, selon le ministre en charge de l’énergie, à l’occasion d’un atelier qu’il a présidé le mardi, 19 mars 2024 à Ouagadougou).

« Les mémorandums prévoient des mesures spécifiques pour renforcer les ressources humaines pour l’industrie nucléaire au Burkina Faso. Des mémorandums ont été conclus sur l’éducation et la formation du personnel dans le domaine de l’énergie nucléaire ; sur l’évaluation et le développement de l’infrastructure nucléaire ; ainsi que sur les questions liées à la formation d’une opinion publique positive concernant l’énergie nucléaire. Les documents définissent les conditions-cadres pour l’interaction dans ces domaines dans l’intérêt du développement du programme national pour l’utilisation pacifique de l’énergie atomique. En particulier, des mesures spécifiques sont envisagées pour renforcer les ressources humaines pour l’industrie nucléaire au Burkina Faso. Des efforts seront déployés pour développer l’interaction entre les établissements d’enseignement spécialisés, notamment par l’organisation de programmes éducatifs communs de courte durée, la formation des enseignants, le développement de la littérature pédagogique et scientifique et les échanges d’étudiants », renseigne davantage le staff de la société d’Etat Rosatom, contacté à cet effet.

Le ministre Yacouba Zabré Gouba (à gauche) et le directeur général Alexeï Likhachev posant après le paraphe.

Toujours selon les détails donnés par cette source du géant du nucléaire, les parties entendent également déterminer les besoins actuels en matière de développement d’infrastructures nucléaires du Burkina, et les travaux seront réalisés conformément aux approches et recommandations de l’AIEA, ainsi qu’aux meilleures pratiques de la société d’État Rosatom. « Le document relatif à la coopération sur les questions d’opinion publique positive implique la mise en œuvre d’activités visant à accroître la sensibilisation du public aux avantages de la technologie nucléaire et aux applications non énergétiques de l’énergie atomique (en particulier en médecine et en agriculture) », a-t-il poursuivi.

Dans une conférence presse qu’il a animée le 26 mars, sur le bilan du Forum international sur l’énergie nucléaire 2024, le premier directeur général adjoint en charge du développement de l’entreprise et des affaires internationales de Rosatom, Kirill Komarov, a insisté sur l’importance pour les pays africains de faire recours au nucléaire et la nécessité pour les populations d’être imprégnées de la question. « L’énergie nucléaire n’est pas dépendante de la météo, du vent, du soleil. L’Afrique a besoin de projets nucléaires. Tous les pays du monde passent par le même processus ; au début, les gens ont toujours peur et c’est normal. Mais l’approche de Rosatom consiste à pouvoir donner des informations justes, honnêtes aux populations. Les règles de sécurité sont strictes. (...). Tous les risques liés à l’exploitation d’une centrale nucléaire sont pris en compte dans l’étape de la prospection (les études de faisabilité tiennent compte du contexte, y compris sécuritaire, d’éventuels accidents, des intempéries, etc.). Nous misons sur la formation des ressources humaines. Ce sont environ 5 000 étudiants africains qui sont actuellement en formation dans les universités russes à travers des segments du nucléaire. Le nucléaire, ce n’est pas une boîte noire qui sera exportée en Afrique. Au Burkina, ce sont des Burkinabè qui vont être formés pour gérer la centrale », a assuré le premier directeur général adjoint en charge du développement de l’entreprise et des affaires internationales de Rosatom, Kirill Komarov.

La délégation burkinabè, avec au premier plan, l’ambassadeur du Burkina en Russie, Aristide Ludovic Tapsoba (2è à partir de la droite), suivi à sa droite par le ministre Yacouba Zabré Gouba et le ministre en charge des transports, Roland Somda.

Lire aussi : Burkina/Energie nucléaire : « Dans ce domaine comme dans beaucoup d’autres, l’Afrique doit sauter les étapes. Nous sommes en retard », pousse Zéphirin Diabré

Oumar L. Ouédraogo
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 6 juin à 16:17, par Sacksida En réponse à : Energie : La société d’Etat russe Rosatom et le Burkina s’engagent dans plusieurs domaines de développement des technologies nucléaires

    Continuez vos heresies avec Ibrahim Traore et son MPSR 2, la Russie ne fait meme pas partie des 20 puissance Technologiques Mondiale ; et cela denote un manque de Lucidite et de Vision Resolue et Strategique. De toute facon, nous allons tous payer cette situation deplorable et nous reiterons que la Russie n’apportera rien en terme de Developpement Veritable et Accelere au Burkina Faso. Donc le plus Abjects dans la gouvernance desastreuses actuelle durant Burkina Faso ; l’on ne s’instruit meme pas des lecons de l’histoire. Que Dieu Sublime aide notre Peuple Burkinabe qui est Integre et Honnetes. Salut

    Répondre à ce message

    • Le 6 juin à 16:50, par Saidou En réponse à : Energie : La société d’Etat russe Rosatom et le Burkina s’engagent dans plusieurs domaines de développement des technologies nucléaires

      Sacksida merci pour ta lucidité et ta clairvoyance.
      Même un étudiant de 1 ère année de physique sait que le nucléaire n’est pas pour un pays sahélien comme le nôtre ! Je m’en passe de détails. Le Niger qui exporte l’uranium n’en parle pas de telle hérésie, seul les illuminé du pays des hommes intègres si prêtent à tel rêveries.
      C’est a travers ce projet que tu te rend compte de la profondeur de notre naufrage collectif et de notre naïveté intellectuelle pour se laisser croire a de tel propagande. L’année prochaine a cette période, on serait toujours dans les même coupure. Le mal du pays est profond, notre manque de culture scientifique est doublé de naïveté

      Répondre à ce message

      • Le 6 juin à 22:52, par Kladjou En réponse à : Energie : La société d’Etat russe Rosatom et le Burkina s’engagent dans plusieurs domaines de développement des technologies nucléaires

        Mon cher ami, vous semblez être expert en diversion ; la seule chose que je retiens de vos sorties c’est insulter ou tourner en dérison les actes courageux du gouvernement du MPSR2 qui vous rendent plutôt ridicules.
        Pour revenir sur vos sorties de diversion. Vous dit que "même un étudiant de 1 ère année de physique sait que le nucléaire n’est pas pour un pays sahélien comme le nôtre". C’est exactement le langage que les français tiennent depuis 60 ans au nigériens pour les maintenir dans l’obscurité en exploitant leur uranium. pour se développe grâce à l’énergie nucléaire. Montrez moi un seul pays développer sans industrie ? Or L’industrialisation même intermédiaire passe nécessairement par la disponibilité d’une énergie peu chère. Au Sahel dans le contexte de changement climatique tous les experts sont unanimes que le facteur limitant à notre développement reste la disponibilité d’une énergie peu cher, il n’y a pas milles solutions c’est le nucléaire qu’il nous faut. Aujourd’ hui, la technologie du nucléaire civile a évolué et nous sommes au niveau des centrales nucléaires modulaires qui ont permis de démystifier les vielles centrales nucléaires dont le parc français en compte une quarantaine.
        Certains individus vous diront que la facteur limitant du nucléaire au Sahel reste la disponibilité de l’eau pour refroidir les turbines. Je rappelle à ces gens là que la France qui exploite l’uranium au Niger consomme environ 6 million de mètres cube d’eau par an depuis plus de 40 ans pour produire le yellow cake. Où AREVA trouve-t-il cette eau au Niger ?
        Le Burkina avec ce gouvernement n’a plus de limites dans ses rêves comme disait Tom Sank tout ce qui vient de l’imagination de l’homme est réalisable par l’homme. Les vielles recettes des soit disant experts d’un jour qui ne sont experts que dans la critique facile, juste pour nous maintenir dans le statu quo ne prospèrent plu ici ; nous n’en avons pas besoin et nous ne sommes nullement impressionnés.

        Répondre à ce message

      • Le 7 juin à 11:14, par Soleil Levant En réponse à : Energie : La société d’Etat russe Rosatom et le Burkina s’engagent dans plusieurs domaines de développement des technologies nucléaires

        Je n’ai aucune notion sur les enjeux du nucléaire, je ne me prentendrais pas intellectuelle comme vous, mais à vous lire tous le gouvernement Burkinabè et la plupart des scientifiques Burkinabè sont moins intelligent voir pas du tout. Croyez-vous détenir le savoir sur la gestion nucléaire que ceux qui s’attelle à sa mise en place ? Il y’a plusieurs types de nucléaires avec des délais d’exécution favariant. Mais ça j’imagine que vous êtes déjà au courant. Vous dites que la Russie n’est pas parmi les meilleurs et vous et votre connaissance êtes vous meilleurs que les ingénieurs Russes qui ont mis point le nucléaire chez eux ? Le problème de l’africain c’est son semblant d’intellecte et surtout sa profonde manque de confiance en lui mais surtout son envie de vouloir obligé les autres a épousé son semblant de connaissances sur tout et pour tout.

        Répondre à ce message

    • Le 6 juin à 17:47, par SOME En réponse à : Energie : La société d’Etat russe Rosatom et le Burkina s’engagent dans plusieurs domaines de développement des technologies nucléaires

      Bonjour M. Sacksida,
      Je pense que la comédie n’a pas sa place ici...

      Répondre à ce message

    • Le 6 juin à 19:19, par lili En réponse à : Energie : La société d’Etat russe Rosatom et le Burkina s’engagent dans plusieurs domaines de développement des technologies nucléaires

      @Sacksida, tu paieras seul, oiseau de mauvais augure. Tu prêches pour une chapelle déjà désuète que les membres courageux ont déjà abandonnée. Tes analyses et réflexions acrimonieux ne sont que les reflets d’un cerveau vaincu qui ne peut pousser son introspection au-delà de ta haine pour le Burkina. Ce pays connaitra la paix sous le Président Traore. Mieux, le Burkina et ses partenaires du sahel sortiront ragaillardis, débordant de toute l’Energie nécessaire pour amorcer leur nouvelle ère de développement. Les pas que nous (le Burkina, le Mali, et le Niger) empruntons actuellement, et que tu ne cesses de conspuer et d’arroser de tes critiques acerbes, indiquent déjà à toute personne censée que les liens qui nous maintenaient dans la subjugation sont en passe d’être totalement dénouer.
      Tu parles de la Russie comme si tu ne savais pas qu’elle serait depuis longtemps attaquée si elle n’était pas une puissance redoutée. Tu parles de vingtième en classement, et la Russie se porte encore mieux avec tout son lot de sanction.
      Il est normal que tu ne conçoives pas le monde et les actions du gouvernement de la même manière que nous ; nous sommes dans un monde postmoderne ou la totalité est inexistante. Cependant, tu te rabaisses constamment sur ce forum, t’avilissant à chaque bonne marche du Burkina, te déshonorant à chaque analyse que tu émets, te ridiculisant à chaque déconstruction que tu essaies. Cela est hautement honteux, mais il faut avoir un brin de moelle et de la hauteur pour l’entrevoir, ne serait-ce que par les relents de lucidité qui peuvent de temps en temps faire surface. J’aurais été à ta place que je prendrais un moment de recul pour m’interroger sur l’essence de ma vie, sur mon étant-humain entièrement détachée de tout rapport au biens matériels que l’on me propose ou que je renifle afin de ne point me poser en parjure de ma nation. je me serai poser la question sur le pourquoi de ma présence sur le forum de Lefaso.net, et de ma capacite à être moi, détachée de toute subjugation.
      Mais la morale n’est pas l’apanage de tout le monde ! Cela, je le comprends chaque fois que tu t’exposes sur ce forum. Tes interventions montrent souvent un manque de considération pour les valeurs éthiques que beaucoup partagent ici. En agissant ainsi, tu révèles une vision du monde où la moralité semble secondaire, voire négligeable.

      Répondre à ce message

    • Le 7 juin à 14:37, par Tapsoba En réponse à : Energie : La société d’Etat russe Rosatom et le Burkina s’engagent dans plusieurs domaines de développement des technologies nucléaires

      M. Sakziri. Soyez honnête dans votre analyse. Quel autre pays peut nous aider à avoir cette technologie si ce n’est la Russie. Osons aller vers le changement au lieu de rester trop dépendant. Nous achetons l’électricité du Ghana et de la Côte d’Ivoire. Sans débouché maritime, quelle sera alors notre alternative ? Donc osons aller vers ce changement avec la transition et même après elle.

      Répondre à ce message

    • Le 8 juin à 12:56, par lol En réponse à : Energie : La société d’Etat russe Rosatom et le Burkina s’engagent dans plusieurs domaines de développement des technologies nucléaires

      Encore un des intellectuels limités du Burkina Faso. Ils sont tellement arrogants qu’il pensent être au dessus de la mêlée, mais ils ne comprennent rien en réalité. Pire encore il sont partisans des affirmation gratuites sans faire de recherche malgré toutes les potentialités que l’internet nous offre aujourd’hui.

      Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 19:16, par Kem En réponse à : Energie : La société d’Etat russe Rosatom et le Burkina s’engagent dans plusieurs domaines de développement des technologies nucléaires

    Former des techniciens pour installer du solaire nécessite quelques mois, alors que former sur le nucléaire nécessite plusieurs années.
    Construire une centrale solaire se fait en plusieurs mois.
    Construire une centrale nucléaire se fait en plusieurs années.
    La Russie n’a pas de compétences en solaire.
    Le nucléaire est très dangereux, surtout quand il y a des terroristes à l’affût.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 19:41, par Naaba wobgo En réponse à : Energie : La société d’Etat russe Rosatom et le Burkina s’engagent dans plusieurs domaines de développement des technologies nucléaires

    Bonjour,
    C’est vraiment une belle initiative, mais souvent soyons réalistes un pays comme la nôtre n’a pas besoin de développement l’énergie nucléaire d’abord, soyons sérieux et dites clairement les choses aux gens qui rêvent de rêver sur ce qui est vraiment faisable, même nos centrale thermique nous n’arrivons pas à les entretenir efficacement, c’est pas le nucléaire qu’on pourrait maîtrisé, quelle formation, les copié collé non, ouvrons nos yeux !! L’énergie solaire qui est à notre portée depuis plusieurs siècles nous n’arrivons pas à bien mettre un système efficace, pour palier nos difficultés, or c’est l’un des énergies renouvelables qui coûte moins que tout les autres, le nucléaire est bien mais pas pour les pays dont l’ensoleillement atteint l’extrême comme notre cas ici.
    Mais bon la théorie c’est une chose et la pratique une autre. Que Dieu facilite pour nous

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 22:08, par Sacksida En réponse à : Energie : La société d’Etat russe Rosatom et le Burkina s’engagent dans plusieurs domaines de développement des technologies nucléaires

    En outre, Merci aux Internautes Saidou, Kam, Naaba Wobgo et autres ayant les memes realismes et lucides et sincerite. Ma connaissance de l’Afrique et surtout du Mali et du Niger n’est nullement Theorique et Emotionnel. Donc, les niveaux de comprehension et de Sincerite sont differents et varies. Pour le cas du Peuple Burkinabe et du Burkina Faso, notre Peuple a besoins de : Securite et de Paix Veritable, d’alimentation, d’eau, de routes, des ecoles de qualite, de l’energie surtout de l’energie Solaire, de reenchissement des Sols qui s’approvissent, de reboisement a grandes echelles, des problemes de malnutrition des enfants, des Barrages utiles pour des Travaux hors saison pluvieuse, d’un environment sain conduite d’une Sante Publique, des Industries agroalimantaires etc. tout cela dans un environment social et politique appaise et de Gestion Publique Vertueuse. En tout etat de cause, l’adage bien connu dit : Le Flateur vit au depend de celui qui l’ecoute. J’ai depasse le stade des reveries sans aucun lendemain car notre Peuple Burkinabe qui est Integre a assez paye trop de Tributs Inacceptables. Salut

    Répondre à ce message

    • Le 6 juin à 23:31, par lili En réponse à : Energie : La société d’Etat russe Rosatom et le Burkina s’engagent dans plusieurs domaines de développement des technologies nucléaires

      @Sacksida, Comme toi, nous ne versons pas dans l’emotion. La theorie nous la connaissons mais la laissons a ceux pour qui elle est utile. De plus, le Burkina, le Mali et le Niger sont des pays que nous connaissons bien. Louer Kem, Saidou, et Naaba Wobgo parce qu’ils ont les memes idees que toi montre la profondeur de ton enfermement.
      Tous, vous reduisez l’intelligence africaine, trouvant qu’elle n’est pas assez mature pour la gestion d’une centrale electrique nucleaire. Nous avons deja entendu cette reflexion lorsqu’en 2015, Zephirin avait emis la meme idee. Nombre de Burkinabe en ont ri ; pour eux le Faso n’avait pas la main d’oeuvre pour une gestion rigoureuse. En realite, cela demontre la petitesse d’esprit qui anime certains de nos concitoyens, qui se plaisent au statisme. Pour eux, on ne doit rien essayer tant que ce n’est ce que l’on a deja fait et reussi. A ce stade, il n y aura rien de fait au Burkina. L’Afrique doit se reinventer ; et cela doit etre actif. Cela passe par une nouvelle ecole de penser et par un nouveau mode d’education. Il n’y a paoint de laudateur ici, juste des Burkinabe, qui savent qu’il est possible de se sublimer quand le coeur s’y met.

      Répondre à ce message

    • Le 7 juin à 12:30, par Avicenne En réponse à : Energie : La société d’Etat russe Rosatom et le Burkina s’engagent dans plusieurs domaines de développement des technologies nucléaires

      Tout à fait d’accord avec vous !
      Si j’ajoute la formation des ingénieurs et des techniciens burkinabés en nucléaire qui est longue, combien de vos étudiants sont prêts ? Ensuite qui va vous fournir l’uranium enrichi ? Le Niger, son uranium sans le traitement adéquat n’est que de la pierre ! Croyez-vous que la Russie va vous apprendre à le traiter, elle vous le vendra et vous serez à nouveau dépendant !
      Le solaire est évidement le choix le plus judicieux, j’ai lu un article d’E. Ouedraogo du 21 Août 2012 dans lequel il interviewait le ministre des mines de l’Energie de l’époque : c’est édifiant ! Un des commentateurs disaient si seulement 10% de ces promesses étaient réalisées, ce serait un miracle, il prévoyait de former des ingénieurs et des techniciens en photovoltaïque et mieux « d’exporter « ces derniers !! ??
      Bon courage

      Répondre à ce message

    • Le 7 juin à 13:21, par Bien_optimiste En réponse à : Energie : La société d’Etat russe Rosatom et le Burkina s’engagent dans plusieurs domaines de développement des technologies nucléaires

      M ou Mme Saksida, SVP laissez le peuple rêver c’est son droit. Les grandes choses se sont faites ainsi dans ce monde. Si vous ne voulez pas rêver aussi c’est votre droit.
      Beaucoup ont prédit le pire pour le Burkina quant les forces françaises ont été demandées de quitter le pays. Aujourd’hui voilà qu’on a une armée bien équipée et qui protège mieux le pays.
      Pour le nucléaire que vous décriez aujourd’hui, laissez nous l’essayer. On fera notre propre expérience d’autant plus que les autres l’utilisent et se portent bien !

      Répondre à ce message

      • Le 7 juin à 15:15, par Diongwale En réponse à : Energie : La société d’Etat russe Rosatom et le Burkina s’engagent dans plusieurs domaines de développement des technologies nucléaires

        @Bien_Optimiste
        On ne rêve pas avec le nucléaire ! Faut-il vous rappeler les catastrophes de Three Miles Island aux EU en 1979, Tchernobyl en URSS en 1986, de Tokai-Mura au Japon en 1999, et l’accident à la centrale de Blayais (France) en 2000 ? Un internaute se demandait où le Niger trouvait l’eau pour transformer l’uranium, je me hasarde à répondre dans le fleuve Niger. Mais l’eau est surtout nécessaire pour refroidir les réacteurs. N’oublions pas les effluents chimiques et radioactifs qu’il faut traiter, et pas en les jetant à la décharge comme on le fait avec nos déchets ménagers ! Le nucléaire, s’il n’est pas bien maîtrisé, est un cauchemar !

        Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 00:12, par Bob En réponse à : Energie : La société d’Etat russe Rosatom et le Burkina s’engagent dans plusieurs domaines de développement des technologies nucléaires

    @ Sacksida, allez sur Google ou wikipedia cultivez vous un peu ou tout simplement informez-vous un peu et vous apprendrez que ROSATOM est le champion du monde du nucléaire civil. La Russie est le principal pays capable de RETRAITER le combustible nucléaire des centrales. Tous les pays, France, États Unis, Pologne etc dépendent d’une manière ou d’une autre de la Russie. Pour les nouveaux réacteurs expérimentaux de FUSION et non plus de FISSION nucléaire, la Russie est l’un des principaux acteurs du consortium international chargé de la maîtrise d’œuvre. Dans des domaines comme le nucléaire, l’industrie spatiale, le complexe militaro industriel, la Russie et soit 1e soit 2e mondial. Si vous saviez comment le PIB est calculé, vous sauriez qu’en terme réel la Russie est dans le peloton de tête. Après cette disgression, sachez que la plus petite centrale nucléaire fait 1,2 à 2 GW, alors que la plus grande centrale solaire qu’on nous a proposée fait 0,6 GW et occupe des centaines d’hectares qui ne serviront plus à la production agricole. Enfin, si on a les financements, l’énergie nucléaire ne rencontre pas les mêmes problèmes de stockage que le solaire. Mais d’ailleurs qui dit qu’on abandonne le solaire ? Vous êtes comme ce paysan à qui on OFFRE gratuitement un tracteur et qui s’inquiète de son prix ! Être ambitieux permet de soulever des montagnes, alors que le pessimiste se contente de regarder les progrès des autres. Si vous n’y croyez pas libre à vous, c’est cette MODESTIE qui tuait les voltaïques et c’est SANKARA qui a rendu leur fierté au Burkinabé. Malheureusement Kouassi Blaise COMPAORE a dévoyé l’homme burkinabé le transformant en jouisseur adepte des raccourcis et incapable de réfléchir sur le LONG TERME . Bref vous êtes des gagne petit sans ambition qui se contente de leur bière et de leur porc au four.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 01:59, par Point-Barre ! En réponse à : Energie : La société d’Etat russe Rosatom et le Burkina s’engagent dans plusieurs domaines de développement des technologies nucléaires

    @ Sacksida, Internaute 7 :
    Un vrai programme politique dans votre poste ! Je vous encourage a créer un Parti Politique de vous battre et demander une adhésion du peuple , être élu et mettre en place ce que vous venez d’anoncer.
    Première étape :
    Compte-tenu du fait que le Burkina vit présentement une période de Dictature-Putiniste, il faudra accepter que vous serez arrêté , accepter que vous pouvez être un prisonnier politique entre temps, bref aller au bout de votre courage càd accepter de vous sacrifier.
    Vous aurez tout mon aide et mes encouragements car il faut que des gens courageux disent non à ce regime de plus en plus autocratique.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 07:45, par Zadi-bagnon En réponse à : Energie : La société d’Etat russe Rosatom et le Burkina s’engagent dans plusieurs domaines de développement des technologies nucléaires

    Merci Sacksida. Comment faire comprendre à cette classe dirigeante qu’ils font fausse route. Ils se trompent avec le nouveau partenaire qui est la Russie. Pourtant il me semble que se sont des personnes qui ont fait de grandes études et qui sont censées éclairer le peuple et le conduire au bien être. Malheureusement elles font la danse du ventre. Pire des moutons de Panurge. Burkinabès soyez lucides.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 09:09, par BOUBIE En réponse à : Energie : La société d’Etat russe Rosatom et le Burkina s’engagent dans plusieurs domaines de développement des technologies nucléaires

    .Vraiment ,Cette affaire là moi même je ne "comprend rien au courant" .
    Donc, dans eux leur partenariat on ne parlent pas de dotation en matériel agricole ?..installation d’usine agro-alimentaire ? ..aménagement de barrage ? .construction de centre de Santé ..école ?..promotion de l’emploi ..financement des PME.?? Aiiii Maaadou ???

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 09:35, par Zadi-bagnon En réponse à : Energie : La société d’Etat russe Rosatom et le Burkina s’engagent dans plusieurs domaines de développement des technologies nucléaires

    Comment peut - on être infantilisme à ce point. Oui on s’est fâché avec la politique française actuelle. Pensez-vous vraiment que les Russes viennent chez nous pour nos beaux yeux ? Continuer et vous verrez. Nous voulons tous le bien du Burkina. Il n’y a pas de pour ou contre l’impérialisme. Juste le bonheur du peuple Burkinabè. Réveillez vous.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 11:08, par Bangbèda En réponse à : Energie : La société d’Etat russe Rosatom et le Burkina s’engagent dans plusieurs domaines de développement des technologies nucléaires

    Le débat ne se situe pas sur la nécessité ou la capacité du Burkina à développer, installer ou mettre en œuvre des centrales nucléaires.

    Le vrai problème est que le Burkina n’a jamais eu et n’est pas prête à avoir une Armée Républicaine.

    Tant que ce problème ne sera pas résolu et que n’importe quel Sergent / Caporal / Capitaine / Lieutenant-Colonel pourra par la force des armes acquises avec l’argent du contribuable décider de renverser des institutions Républicaines, aucun projet de développement ne pourra aboutir.

    On ne confie pas la sécurité d’un pays à des gens qui sont capables de retourner les armes que vous avez acquises pour qu’ils vous protègent contre vous même.

    Sans rancunes,

    Bangbèda.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 11:09, par Badaru En réponse à : Energie : La société d’Etat russe Rosatom et le Burkina s’engagent dans plusieurs domaines de développement des technologies nucléaires

    @Sacksida, ainsi comme je le soupçonne vous n’êtes même pas africain puisque vous écrivez , « ma connaissance de l’Afrique… n’es nullement théorique ou émotionnel « ! Aucun africain ne dit cela. Quand à ROSATOM c’est l’une des principales entreprises nucléaires au monde. La France, les États Unis et autres dépendent de la Russie pour le retraitement du combustible des centrales nucléaires. Enfin les capacités du complexe militaro industriel russe et l’industrie spatiale place la Russie en seconde position dans le monde. Pour revenir aux centrales nucléaires c’est toujours un projet à LONG TERME. Il faut plusieurs années pour construire une centrale qui fonctionne au moins 50 ans ! Quand à la comparaison avec le solaire, la plus petite centrale nucléaire fait environ 2 GW, alors que la plus grande centrale solaire qui nous est proposé fait 0,6 GW et occupe des centaines d’hectares qui ne serviront plus à l’agriculture. D’ailleurs rien ne nous empêche de construire des centrales solaire pour le COURT TERME et viser le nucléaire pour le LONG TERME. Vous pensez que dans 10 ou 20 ans les burkinabé seront toujours aussi peu intelligents que vous ? Pour se développer il faut de l’ambition, de l’éducation, de la prospective… L’africain de demain devra maîtriser le nucléaire, le solaire et beaucoup d’autres choses. Or DEMAIN se prépare AUJOURD’HUI.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 11:09, par Badaru En réponse à : Energie : La société d’Etat russe Rosatom et le Burkina s’engagent dans plusieurs domaines de développement des technologies nucléaires

    @Sacksida, ainsi comme je le soupçonne vous n’êtes même pas africain puisque vous écrivez , « ma connaissance de l’Afrique… n’es nullement théorique ou émotionnel « ! Aucun africain ne dit cela. Quand à ROSATOM c’est l’une des principales entreprises nucléaires au monde. La France, les États Unis et autres dépendent de la Russie pour le retraitement du combustible des centrales nucléaires. Enfin les capacités du complexe militaro industriel russe et l’industrie spatiale place la Russie en seconde position dans le monde. Pour revenir aux centrales nucléaires c’est toujours un projet à LONG TERME. Il faut plusieurs années pour construire une centrale qui fonctionne au moins 50 ans ! Quand à la comparaison avec le solaire, la plus petite centrale nucléaire fait environ 2 GW, alors que la plus grande centrale solaire qui nous est proposé fait 0,6 GW et occupe des centaines d’hectares qui ne serviront plus à l’agriculture. D’ailleurs rien ne nous empêche de construire des centrales solaire pour le COURT TERME et viser le nucléaire pour le LONG TERME. Vous pensez que dans 10 ou 20 ans les burkinabé seront toujours aussi peu intelligents que vous ? Pour se développer il faut de l’ambition, de l’éducation, de la prospective… L’africain de demain devra maîtriser le nucléaire, le solaire et beaucoup d’autres choses. Or DEMAIN se prépare AUJOURD’HUI.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 11:20, par Sheikhy En réponse à : Energie : La société d’Etat russe Rosatom et le Burkina s’engagent dans plusieurs domaines de développement des technologies nucléaires

    La Faso, même entre nous, on ne croit en rien. Qui peut raisonnablement s’imaginer que c’est de la comédie et qu’on ne peut pas avoir du nucléaire chez nous avec les nouvelles technologies existantes. Mieux, plusieurs pays sont maintenant en train de se ruer vers la Russie pour bénéficier de cela depuis que le Capi à parler en mondovision depuis la Russie. Et surtout qu’ils ont vu que cela est allé très vite. Mais non, ici, on ne veut pas. Le solaire n’est pas une panacée pour ceux qui s’y connaissent. En autres autres, les taux de charge, le stockage de l’énergie sont problématiques. Néanmoins, en matière d’énergie, le principe et l’idéal stratégique est le mix énergétique. Donc, cela n’empêche nullement, et est même bénéfique de développer parallèlement le solaire. Le Niger ayant du gaz, il peut aisément développer des centrales à gaz pour produire son énergie et même nous en fournir. Bref, tout un programme à moyen et long terme. Cela me rappelle Tom Sank qui disait que tout ce qui imaginable par l’homme est réalisable par l’homme. Il savait ce qu’il disait et c’est vrai tant en bien qu’en mal aussi malheureusement. Les occidentaux, asiatiques et j’en passe nous le démontrent chaque jour. Leurs avancées dans la modernité n’ont été que le produit de leur imagination et leur volition au sens plein du terme. Sans oublier bien sûr leur accaparement de ressources et connaissances et autres à partir d’autres cieux. Sinon, nous savons tous ce que les occidentaux étaient avant. Bref, allons seulement...
    Que Dieu bénisse abondamment notre Cher Faso

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 13:01, par MAJOR En réponse à : Energie : La société d’Etat russe Rosatom et le Burkina s’engagent dans plusieurs domaines de développement des technologies nucléaires

    Bonjour à toutes et tous,
    Est-ce qu’on peut être contre un gouvernement et saluer des actions salutaires de ce gouvernement ? A mon sens oui.
    Je lis ici et là : Nous sommes des pays sahéliens nous n’avons que faire du nucléaire ;
    Nous sommes des pays pauvres, nous n’avons que faire des technologies.
    Nous sommes "les damnés de la terre" nous méritons "nos maitres Français" puisque sans eux nous n’existons pas.
    Je lis sur ce forum des intervenants qui ne cessent de deconstruire et ne proposent riens que des inepties d’un autre âge.
    L’énergie solaire est abondante certes, il me semble que certains intervenants sur ce forum imaginent que l’Afrique seule à le monopole du soleil, cette énergie si repandue en Afrique, elle est aussi bien repandue dans d’autres pays, mais ces pays n’ont pas arrêter pour autant d’envisager pour certains réaliser déjà pour d’autres des centrales nucléaires.
    Il faut se dire que le solaire est bien, mais à ce stade la quasi exclusivité des fabriquations de cellules photovoltaiques, utilisées pour les panneaux solaires sont fabriquées en Chine. Mais l’Est de la Chine comporte des zones desertiques
    aussi grande que le Burkina Faso, de même que des pays comme le pakistan, l’Iran, le Mexique, sans oublier l’Australie, cela n’a pas empêchè ces pays de construire des centrales nucléaires.
    Certes installer des centrales solaires demandera enormement de cellules photovoltaiques, donc des panneaux solaires et batteries qu’il faudra régulièrement payer. Une étude du ratio coût d’investissement/rendement justifie le mix nucléaire/solaire, d’autant que dans le cas du projet du Burkina Faso on parle d’une centrale en kit. Aucun pays sur cette terre n’a effectué un bond de développement sans source énergétique. Aucun secteur économique d’un pays n’est foctionnel sans source énergétique. Pourquoi un investisseur laisse des pays aux coûts de mainoeuvres dérisoires à côté de leur porte pour aller investir ailleurs à des milliers de de km plus loin ? l’énergie (Ici je parle par exemple d’un investisseur, européen, americain, pour leur marché propres,)

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 15:46, par Citoyen ordinaire En réponse à : Energie : La société d’Etat russe Rosatom et le Burkina s’engagent dans plusieurs domaines de développement des technologies nucléaires

    Que voulez-vous qu’ils fassent sinon dénigrer et tenter de déconstruire tout ce qui peut libérer leurs anciennes colonies ! Je rigole quand je lis certains posts car leur contenu dit tout du niveau de désarroi dans lequel certains petits colonialistes sont trempés depuis Septembre 2022 pour le cas du Bureau Faso. Dire aujourd’hui que les Russes sont les derniers en matière de maîtrise du nucléaire, c’est insulter sa propre intelligence, insulter intelligence de ceux qui vous lisent sur ce Forum. Ceux qui font ces genres de déclaration sont comme des flaques d’eau usées pourries, nauséabondes qui se prennent pour des fleuves et des mers. Si c’est juste pour se consoler, passe, mais si ces ignares des temps modernes sont convaincus de la.justesse de leurs inepties, alors, c’est la catastrophe ! La Russie est dernière en toute chose en Europe et c’est fort de cette conviction qui est le propre des idiots, que l’Occident fait semblant de soutenir l’Ukraine tout en l’abandonnant face aux bombes russes. Mr Emmanuel MACRON et ses camarades de jeu ont abandonné l’acteur de cirque Zelinski et son pays est mis en pièces détachées tous les jours. Le drame, c’est les vies ukrainiennes arrachées pendant que leur Président fait le cirque dans toutes les Conferences internationales et autres sommets de grands de la Planète ! Mr Sacksida et autres, veuillez vous réveiller car le monde vit à un autre rythme et ce n’est pas quelques rêveurs, visiblement frappés par une sécheresse argumentaire qui vont changer le cours de l’histoire ! Bon courage à vous !

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin à 17:27, par Barkbiiga En réponse à : Energie : La société d’Etat russe Rosatom et le Burkina s’engagent dans plusieurs domaines de développement des technologies nucléaires

    Merci beaucoup à FASONET, au journaliste Omar pour l’article de loin bien détaillé que ceux que j’ai lu dans les autres médias mais rien de nouveau là bas, rien à se mettre sous la dent. Je viens de lire un travail complet et bien fait. Pour le débat sur si oui ou non il faut aller au nucléaire, je n’entre pas dedans, le temps nous dira qui avait raison. Courage au gouvernement.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juin à 10:05, par Zango En réponse à : Energie : La société d’Etat russe Rosatom et le Burkina s’engagent dans plusieurs domaines de développement des technologies nucléaires

    Bjr, quand-même, c’est compliqué, décortiquez ce je vous dis. Je sais qu’on demande un goûter voir à une dolotiere, un vendeur de tabac . Mais je remarque que de nos jours, on demande du goûter voir aux vendeurs de miel, de sel et de piments. Pourquoi vous ne demandez pas aux prêtres, aux pasteurs, aux imams de vous certifier que le paradis existe ,et vous indiquer. Le lieu ?? Je ne parle pas de Dieu, je parle du paradis. Je comprends le mec, pierre et marie curie n’étaient pas de ton village, ils ont cru en eux même d’abord, la Russie à parlé du nucléaire qui puisse s’adapter à notre climat, tu as compris maintenant ? Le sel, le piment, le miel, sont loin de faire douter l’acheteur.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique