LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Ce n’est pas la montagne à gravir qui vous fera abandonner, c’est le caillou dans votre chaussure” Mohamed Ali

Bobo-Dioulasso : L’artiste chantre Téné Tina dédicace son 3e album, « Dii logu faa »

Publié le dimanche 2 juin 2024 à 12h36min

PARTAGER :                          
Bobo-Dioulasso : L’artiste chantre Téné Tina dédicace son 3e album, « Dii logu faa »

« Dii logu faa » (« Dieu est bon » en français) est le troisième album de l’artiste chantre Ténè Tina. L’œuvre, composée de huit titres alliant culture et spiritualité, a été présentée aux mélomanes ce samedi 1er juin 2024 à Bobo-Dioulasso, au cours d’une conférence de presse.

Après avoir mis deux albums sur le marché du disque, l’artiste Ténè Tina signe son retour avec une nouvelle œuvre artistique. Baptisé « Dii logu faa » ou « Dieu est bon », l’album est chanté en langue cerma (ou gouin), dioula et française. À travers cette œuvre, l’artiste veut rendre grâce à Dieu pour les bienfaits reçus dans sa vie.
Ce troisième album, tout comme les précédents, allie culture et spiritualité. Le premier titre intitulé « Falatow » invite ses fans à se tourner vers la Vierge Marie, elle qui prend soin des orphelins. « Si tu vas vers elle, elle intercède auprès de son fils pour toi », a témoigné l’artiste. Le deuxième titre, « I dol ba ina », parle de la cohésion sociale. Le troisième titre est intitulé « Yezu kourami ». Ce titre, selon l’artiste, rend grâce au seigneur Jésus. « Dans mes moments difficiles, Jésus a été là pour me sauver. Pécheresse que je suis, sa miséricorde m’a relevée. D’où ce titre », a-t-elle expliqué.

Le quatrième titre de l’album est intitulé « An bamuso Nyuma ». À travers ce titre, l’artiste rend hommage non seulement à la Vierge Marie, mais elle lui confie aussi le Burkina Faso. Parmi les titres, on retrouve également « Cicanlma », « Djarabi », « Falatow baa », qui est un remix de « Falatow », et « Ténè Tina jigi ». Pour la promotion de ce « nouveau bébé », l’artiste compte sur la contribution de tous les acteurs, notamment les journalistes pour faire découvrir l’œuvre aux mélomanes.

Également, l’artiste et son staff prévoient des concerts dans des villes de la région des Cascades ainsi qu’à Bobo-Dioulasso, dans les Hauts-Bassins. L’œuvre est disponible sur support USB au prix de 5 000 F CFA. Il faut rappeler que Ténè Tina, à l’état civil Maténé Martine Soulama, est une passionnée de la musique depuis son enfance. Originaire de la région des Cascades, elle fait ses premiers pas dans la musique avec la chorale Saint-Pierre et le Renouveau charismatique. À côté, elle apprend à jouer à un instrument, le Ngoni.

En 2007, désormais munie d’un bagage à musique, elle commence à monter seule sur des scènes. En témoigne sa participation à la Semaine régionale de la culture à Bérégadougou en 2011. Amoureuses de sa musique et conscientes de son talent, des personnes de bonne volonté lui apportent leurs soutiens tant à la fois moral que financier, ce qui lui a permis de sortir en 2013 son premier opus musical de six titres avec deux remix intitulé « Libération ».

En 2017, elle sort son 2e album intitulé « I bel ina », qui signifie « solidarité ». Par ailleurs, en 2020, lors de la fête de l’indépendance commémorée dans la région des Cascades, elle fait un single intitulé « independanci ». Cet album baptisé « Dii logu faa » est le troisième de l’artiste Ténè Tina.
La dédicace de l’album a connu aussi la présence des proches de l’artiste ainsi qu’une forte communauté de Gouins présents à Bobo-Dioulasso.

Romuald Dofini
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique