LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Bobo-Dioulasso : La Caisse populaire de Colsama se dote d’un nouveau siège

Publié le dimanche 26 mai 2024 à 16h28min

PARTAGER :                          
Bobo-Dioulasso : La Caisse populaire de Colsama se dote d’un nouveau siège

La Caisse populaire de Colsama a désormais un nouveau siège, situé juste à côté du marché des fruits et légumes de Bobo-Dioulasso. La cérémonie d’inauguration du joyau a eu lieu ce vendredi 24 mai 2024. Après plus de 30 ans passés en location, la Caisse populaire vient enfin d’avoir son propre siège. Ce bâtiment a coûté près de 500 millions de francs CFA, sans les équipements. La cérémonie a été couplée à la remise d’un forage aux commerçants du marché des fruits et légumes.

La date du vendredi 24 mai 2024 restera gravée dans les annales de la Caisse populaire de Colsama, à Bobo-Dioulasso. Cette date marque en effet l’inauguration de son nouveau siège, après plus de 30 années passées en location. Le bâtiment de type R+2 est bâti sur une superficie de 525 m2 au secteur 21 de la ville de Sya. Il comprend entre autres un rez-de-chaussée avec cinq guichets, deux étages, une salle de réunion et de nombreux bureaux. Ce joyau, doté de toutes les commodités, est également équipé d’un distributeur automatique, de systèmes modernes de sécurité, d’un groupe électrogène, etc.

La coupure de ruban marquant l’inauguration du nouveau siège de la Caisse populaire de Colsama.

C’est un nouveau cadre de travail que la Caisse populaire de Colsama vient de s’offrir pour répondre aux multiples défis de l’heure, afin d’améliorer ses prestations de services vis-à-vis de sa clientèle. Ce siège offre aussi au personnel un environnement de travail adéquat en vue de mieux accomplir ses tâches. À en croire le Président du conseil d’administration (PCA) de la Caisse populaire de Colsama, Souleymane Gounouba, le projet de construction de ce nouveau siège s’inscrit dans le programme de modernisation des filiales du groupe.

Les officiels présents à la cérémonie d’inauguration.

Il n’a pas manqué d’exprimer ses sentiments de joie et de satisfaction à l’issue de l’inauguration du nouveau bâtiment. « Ce jour était tant attendu pour nous tous. Notre caisse vient de loin, car après plus de 30 ans en location, elle vient enfin d’avoir son propre siège », s’est-il réjoui. Il a par ailleurs saisi cette occasion pour faire un petit cours d’histoire sur la Caisse populaire de Colsama. Il a affirmé que la Caisse populaire de Colsama est une coopérative d’épargne et de crédit créée le 7 septembre 1995. Elle couvre géographiquement les arrondissements N°6 et N°7 de la commune de Bobo-Dioulasso, et les communes rurales de Péni et de Toussiana, tous dans la province du Houet, région des Hauts-Bassins. Elle compte trois agences et deux guichets.

Une vue de l’intérieur du nouveau siège de la Caisse populaire de Colsama.

« Au 31 décembre 2023, la Caisse populaire de Colsama comptait 42 travailleurs, tous permanents (dont cinq hommes et 37 femmes), dix administrateurs bénévoles, 30 950 000 coopérateurs, sept milliards d’épargnes, 4,5 milliards d’encours de crédit, 4,8 milliards de crédit placé dont 2,5 milliards pour les PME/PMI et 500 millions pour les femmes, 300 pour l’agriculture, etc. La caisse populaire est une coopérative d’épargne et de crédit aux conditions assez souples. Pour y adhérer, il suffit de débourser la somme de 8 000 F CFA, fournir une copie de votre pièce d’identité et trois photos d’identité », a-t-il expliqué. Avant d’inviter les populations à s’approprier les services de la caisse en vue de lutter contre la pauvreté.

Le président du Conseil d’administration de la Caisse populaire de Colsama, Souleymane Gounouba, affirme que le projet de construction de ce nouveau siège s’inscrit dans leur programme de modernisation.

Un cadre approprié pour le personnel et la clientèle

Pour la directrice générale de la Faîtière des caisses populaires du Burkina, Azaratou Sondo/Nignan, l’inauguration de ce nouveau siège marque une étape importante dans la vie de la Caisse populaire de Colsama. Elle n’a pas manqué d’exprimer sa joie et sa reconnaissance à l’endroit des membres de la Caisse populaire de Colsama qui, selon elle, se sont appropriés cet outil de développement et ont permis l’inauguration de ce bâtiment. À l’en croire, le Réseau des Caisses populaires du Burkina est un vaste mouvement coopératif d’épargne et de crédit dont les premières caisses ont vu le jour en 1972. « Le Réseau des caisses populaires du Burkina (RCPB) a pour mission de contribuer à l’amélioration des conditions de vie de ses membres ainsi que de la communauté entière, dans un esprit de solidarité et de responsabilité individuelle et collective. Si nous continuons à prospérer, c’est parce que nous avons le soutien du gouvernement et des populations. Nous leur exprimons notre reconnaissance et lançons un appel pour plus d’adhésion aux Caisses populaires », a-t-il indiqué.

La visite des locaux par les officiels de la cérémonie.

Cette cérémonie se tient dans le cadre des activités de la Semaine des caisses populaires, organisée sur toute l’étendue du territoire. L’inauguration de ce joyau a été placée sous le patronage du gouverneur de la région des Hauts-Bassins, représenté à cette cérémonie par le secrétaire général de la région des Hauts-Bassins, Yiyé Abraham Somdo. « Au vu des indicateurs présentés par le président du Conseil d’administration, il n’est point besoin de préciser que la Caisse populaire de Colsama fait partie des plus grandes institutions de microfinance du Burkina Faso. Son engagement dans le financement de l’agriculture traduit son dévouement à accompagner le gouvernement burkinabè dans sa mission d’apporter de façon durable une sécurité alimentaire à l’ensemble de la population burkinabè », a-t-il salué.

Pour la directrice générale de la Faîtière des caisses populaires du Burkina, Azaratou Sondo/ Nignan, l’inauguration de ce nouveau siège marque une étape importante dans la vie de la Caisse populaire de Colsama.

En effet, malgré les contraintes climatiques, la crise sécuritaire et les risques liés au secteur agricole dans les États du Sahel, le RCPB a fait un choix stratégique en intervenant dans ce secteur à travers le financement des différentes chaînes de valeurs agricoles. Ces financements touchent aussi bien les jeunes, les femmes, les hommes, que les PME/PMI intervenant en milieu rural et urbain. Il reste ainsi convaincu que la Caisse populaire est un véritable outil de développement au service des populations. Il a par ailleurs souhaité que la Caisse populaire soit un modèle pour les autres institutions de microfinance.

La photo de famille

Le parrain de la cérémonie n’est rien d’autre que Boubacar Sidiki Barro, président-directeur général de BBS Sarl. Il a d’abord salué le choix porté sur sa personne pour parrainer cette cérémonie, avant d’indiquer que c’est au regard de la contribution des Caisses populaires dans le développement de la ville de Bobo-Dioulasso et, partant, du Burkina, qu’il a accepté de parrainer cette activité. Pour lui, la Caisse populaire reste un véritable outil de développement. Il a invité tous les acteurs à ouvrir leurs comptes à la Caisse populaire afin de faire prospérer leurs affaires.

Le secrétaire général de la région des Hauts-Bassins, Yiyé Abraham Somdo, a salué l’initiative de ce nouveau siège.

Il faut rappeler que les Caisses populaires sont à la pointe de l’innovation technologique, à travers des produits digitaux, notamment la carte magnétique appelée « Danaya Cash » qui permet de faire les retraits dans tous les pays de l’UEMOA et la tontine digitale, qui permet, elle, de collecter l’épargne sur les places d’affaires.

La Caisse populaire de Colsama offre un forage aux commerçants du marché des fruits et légumes.

Bien avant l’inauguration de ce siège, la Caisse populaire de Colsama a offert un forage aux commerçants du marché des fruits et légumes. Cet ouvrage vient ainsi soulager ces populations du problème d’eau dont elles souffrent depuis des années. Une initiative saluée à sa juste valeur par les acteurs.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Portfolio

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique