LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Festival européen de cinéma 2024 : Le film « Les trois lascars » de Boubacar Diallo clôt la série de projections

Publié le samedi 25 mai 2024 à 17h42min

PARTAGER :                          
Festival européen de cinéma 2024 : Le film « Les trois lascars » de Boubacar Diallo clôt la série de projections

Le Festival européen de cinéma 2024 a refermé ses portes le vendredi 24 mai 2024, sur une note de satisfaction. C’est le film « Les trois lascars » du réalisateur burkinabè Boubacar Diallo qui a clos la série de projections. En tout, six films européens et africains ont tenu en haleine les cinéphiles. D’autres activités connexes ont été greffées à ce festival, pour lui donner un cachet particulier.

Sous la pression de leurs maîtresses respectives, ou disons, leurs « Tchiza », trois amis et voisins dont les couples battent de l’aile organisent une virée extraconjugale hors de Ouagadougou. Une mission « bidon » à Abidjan est l’alibi trouvé. Mais la virée en amoureux se transforme en cauchemar lorsqu’ils apprennent que l’avion, censé les transporter dans la capitale économique ivoirienne, s’est crashé. Comment revenir à la vie lorsque l’on est supposé mort ? Les masques tombent et certains secrets font surface. C’est le synopsis du film « Les trois lascars » présenté aux cinéphiles à la faveur la clôture du Festival européen de cinéma.

Le réalisateur Boubacar Diallo est heureux que des jeunes puissent voir le film à la faveur du festival.

Le réalisateur, Boubacar Diallo, s’est dit heureux de présenter à nouveau son film au public, dont la plupart découvrait son long métrage pour la première fois. C’est aussi une occasion de partager les cultures. « Vous avez vu que, dans la salle, il y avait plusieurs jeunes. Certains l’ont déjà vu. Mais pour beaucoup, c’est une occasion de le découvrir pour la première fois », a-t-il apprécié.

Les cinéphiles du jour étaient en majorité des jeunes.

Pour le représentant de l’ambassadeur de l’Union européenne au Burkina Faso, c’est une grande satisfaction, au regard de l’engouement des cinéphiles. « Nous avons atteint nos objectifs qui sont de créer un cadre d’échanges entre les nations. Ce sont au total six films que nous avons présentés. Je tiens à réitérer mes remerciements au ministère en charge de la Culture, à l’ensemble du comité d’organisation tant du côté du Ciné Burkina, de l’Institut supérieur de l’image et du son (ISIS), que des collègues de la délégation de l’Union européenne et des Etats membres qui ont œuvré tous ensemble pour que ce festival de cinéma se tienne une fois de plus », a remercié Karsten Mecklenburg.

Satifaicit général pour l’Union européenne.

Présent à cette dernière projection, au nom du ministre de la Culture, le conseiller technique Mamoudou Dembélé a beaucoup apprécié l’initiative de l’Union européenne. « Je pense que c’est une très belle Semaine de cinéma européen et africain. Je voudrais saluer cette initiative de l’UE qui dure depuis une dizaine d’années et qui permet aux cinéphiles burkinabè de découvrir la culture européenne dans toute sa dimension, sa diversité et sa richesse », a apprécié M. Dembélé.

Mamoudou Dembélé a salué la qualité des relations entre l’UE et le Burina Faso.

Ce festival, a-t-il ajouté, est aussi un cadre de promotion de la culture burkinabè. Il a profité de cette occasion pour saluer l’excellence des relations entre le Burkina et l’Union européenne, notamment dans le domaine de la culture.

Obissa Juste Mien
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique