LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Économie : Le Burkina Faso lève un capital de 130 milliards de FCFA

Publié le samedi 18 mai 2024 à 11h33min

PARTAGER :                          
Économie : Le Burkina Faso lève un capital de 130 milliards de FCFA

Malgré le contexte sécuritaire difficile, le Burkina Faso a pu lever sur le marché financier de l’UEMOA, 130 milliards de FCFA, contre 120 milliards initialement prévus. Un succès qui témoigne de la crédibilité du Pays des Hommes intègres auprès des investisseurs.

L’appel public à l’épargne sur le marché financier de l’UEMOA lancé par le Burkina Faso entre le 11 avril et le 13 mai 2024, a été un franc succès. Selon FinancialAfrik qui donne l’information, le Pays des Hommes intègres avait sollicité des levées de fonds de 120 milliards de FCFA, mais au final, ce sont 130 milliards de FCFA qui ont été récoltés, soit un taux de souscription de 108 %. Ce succès témoigne de la crédibilité et de la qualité de la signature du Burkina Faso, en dépit d’un contexte sécuritaire et géopolitique particulièrement difficile, assure la même source.

"Par catégorie, les banques arrivent au premier rang des souscriptions avec 44 % du volume, suivies des organismes de retraites/pensions et du secteur des assurances avec respectivement 23 % et 14 %", précise le journal en ligne. Les pays ayant participé à la souscription sont, entre autres, le Burkina Faso, le Togo, le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Niger.

www.lefaso.net
Source : Agence d’Information du Burkina

PARTAGER :                              

Messages

  • Très bien. Heureusement que vous n’avez pas encore déchiré les FCFA. Je vois que c’est une fierté pour le Burkina Faso d’avoir la confiance des établissements financiers et de lever des fonds au delà des attentes. Cela est dû au fait que l’économie du Burkina appartient en bonne partie au Burkinabè et non à des étrangers qui peuvent se fâcher et partir avec leur argent. Il faut aussi faire attention à la question économique, car les même burkinabè, ont leurs intérêts dans la CEDEAO et c’est dans ces pays que les uns et les autres fructifient et gagnent leurs biens. Il faut savoir faire la guerre contre le terrorisme et aussi garder l’équilibre régional pour son économie.

    • Là on sent des paroles dignes d’expert que certains qui ne pensent que des connaissances au-delà de leur niveau de connaissance ne viennent que des "apatrides" . Merci

  • Alors ,on prend l argent des valets locaux a crédit,
    Pour rembourser en AES wari ou bien en FCFA ?
    Trop de propagande nulle et irréfléchie..

  • Pour information, il s’agit de 215,9 millions de dollars , soyons realiste ce n’est pas un gros montant et qui va malgré tout s’ajouter à la dette nationale et que les générations suivantes auront à payer !

  • Vraiment, on ne comprend pas certains commentaires. Mais bon... La bonne nouvelle est que le pays est crédible. Par contre et sans rentrer dans les détails, ayons en tête que c’est notre argent qui est utilisé (épargne bancaire, primes d’assurances et cotisations sociales). La dette est simple et compliquée en même temps (sic...). Mais on était déjà averti avec le déficit annoncé et à combler de plus de 600 Mrds. Qu’ils en fassent bon usage, parce hormis le principal, les coûts de l’endettement ainsi que le service de la dette sont importants, mais c’est le système qui est ainsi.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Management des Entreprises par les Processus