LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Burkina / SNC 2024 : Les "boys" sont également sur le front culturel et littéraire

Publié le jeudi 2 mai 2024 à 22h27min

PARTAGER :                          
Burkina / SNC 2024 : Les

Déployés dans la ville de Bobo-Dioulasso pour la sécurité des biens et des personnes à cette 21e édition de la Semaine nationale de la culture, les forces de défense et de sécurité n’en sont pas moins sur le front culturel. Cette année, l’armée anime un musée au sein du village artisanal de Bobo-Dioulasso où sont exposés des instruments de l’orchestre des FAN. Les écrivains de la "Grande muette" et de la "maréchaussée" sont également de la fête.

Trente minutes pour apprendre des informations intéressantes sur l’armée burkinabè. C’est ce que Ousmane Ouédraogo, le guide du musée des Forces armées nationales propose à tout visiteur qui se présente à la porte du bâtiment circulaire sis au beau milieu du village artisanal de Bobo-Dioulasso.

Le musée de l’armée y a pris ses quartiers pour participer à la 21e édition de la Semaine nationale de la culture.
La visite du musée débute par un petit cours d’histoire qui remonte à la fin de l’esclavage, parcourt les différentes guerres mondiales auxquelles les peuples africains ont pris part, jusqu’à l’époque des indépendances avec la création de l’armée nationale du Burkina Faso.

A côté de ce parcours, le visiteur découvre aussi différentes tenues militaires, selon les époques, les armes utilisées au sein de la grande muette ainsi que le matériel militaire.

Mais au sein du musée, ce n’est pas le tout militaire. Il y a, notamment, de l’art, à travers de la peinture, et de la culture générale avec la liste des personnalités qui ont dirigé cette institution. On peut même s’essayer à la découverte de l’hymne de la Haute-Volta.

Des visiteurs découvrant l’histoire de l’armée nationale, les objets figurant dans le paquetage militaire exposés au Musée de l’armée sont partis avec le sourire aux lèvres car ils sont répartis avec un bagage intellectuel.

En plus du musée, l’armée tient un stand dans l’enceinte de la Chambre de commerce et d’industrie où elle expose des œuvres littéraires. Les auteurs militaires proposent plusieurs œuvres aux participants. Plusieurs genres sont présentés à savoir le roman, la nouvelle, le conte, la poésie et des thèmes à titre professionnels et aussi des thèmes basés sur les faits sociaux.

Le lieutenant-colonel de gendarmerie et écrivain, William Combary, nous fait savoir que sa première œuvre date de 2007 avec pour titre « Les sept douleurs » et la dernière œuvre date de 2023 et est intitulée « Une balle dans le moral ».

« Nous disons merci aux autorités qui ont permis que cette Semaine nationale de la culture se tienne et nous disons également merci à nos chefs qui ont permis que nous soyons là », a-t-il ajouté.

La participation de l’armée nationale à la Semaine nationale de la culture a permis à la population burkinabè de s’enrichir non seulement sur l’histoire des hommes et femmes qui la composent mais aussi sur leurs passions et leurs désirs enfouis dans les livres.

HFB
Latifatou Zougmoré (Stagiaire)
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique