LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “« L’erreur n’annule pas la valeur de l’effort accompli. » Proverbe africain” 

12e édition du festival international de musique Afrobeat : 15 artistes de 9 pays se succèderont sur scène

Publié le vendredi 19 avril 2024 à 12h43min

PARTAGER :                          
12e édition du festival international de musique Afrobeat : 15 artistes de 9 pays se succèderont sur scène

Le comité d’organisation du festival international de musique Afrobeat a tenu un point de presse le jeudi 18 avril 2024, pour donner les différentes articulations de la 12e édition qui se tient du 18 au 21 avril 2024. Près de 15 artistes venant de 9 pays prendront à cette édition. « Eclosion », c’est le thème retenu par le comité dont la symbolique a été expliquée au cours de la rencontre.

Le festival international de musique Afrobeat suit son petit bonhomme de chemin. Il a su se forger une carapace en une décennie d’existence. Le festival a pu s’imposer et a intégré la petite liste des évènements culturels majeurs du Burkina Faso et du continent. Le comité d’organisation progresse d’innovations en innovations. Pour cette 12e édition, par exemple, il y a déjà le nombre d’artistes burkinabè et internationaux invités qui impressionne. Quinze artistes confirmés et de jeunes talents venant de 9 pays sont au rendez-vous. La République démocratique du Congo (RDC), la Centrafrique, le Benin, le Tchad, la Guinée Conakry, la Côte d’Ivoire, le Mali et le Sénégal auront tous des représentant au festival international de musique Afrobeat, acte 12. Une expression de la solidarité, du vivre ensemble et de la diversité ! En plus des artistes internationaux, des artistes burkinabè comme Zedess, Smarty, Ella Nikièma, Mariah Bissongo, Sofiano, Francky Degame, etc. seront de la partie. En sus, le festival se lance dans une dynamique de détection de jeunes talents, pour les mettre en scène et les capaciter.

Le directeur du festival remercie la presse et sollicite toujours son accompagnement

Pour le directeur du festival Jean Marie Nabi, alias Zopito, il s’agit aussi de les intégrer dans un réseau professionnel afin qu’ils puissent bénéficier ou avoir des opportunités de développement de leur carrière aussi bien dans le continent qu’en Europe. Des programmateurs européens sont invités à cet effet. En plus de ces innovations, le directeur du festival a mentionné des espaces B to B et de réseautage. Une autre innovation, non des moindres, c’est la présence, sur invitation du comité d’organisation, de deux jeunes porteurs de projets, dans le domaine du digital. L’un porte une plateforme transitoire entre les œuvres des créateurs et les plateformes de streaming. L’autre, une plateforme qui fait de la vente en ligne de tickets et qui permet d’offrir des statistiques aux différents évènements qui s’organisent au Burkina Faso. Car le numérique est devenu un outil important qui permet de booster les carrières.

La 12e édition se tient sous le thème : « Eclosion ». Deux symboliques se cachent derrière ce thème selon Jean Marie Nabi, alias Zopito. La première, est liée à l’éclosion des jeunes talents et à leur exploitation. L’éclosion d’une nouvelle pratique, l’éclosion d’une nouvelle façon de créer. L’autre message est politique. « C’est un message que nous envoyons à l’ensemble des décideurs politiques, associatifs du Burkina. Nous disons que c’est dans la fusion de nos différences que nous pouvons éclore l’unicité. Si nous voulons regarder dans la même direction, il est tout à fait normal que nous nous acceptions en tant qu’êtres différents, ayant des raisonnements différents et des comportements différents », a-t-il analysé. En marge de ce point de presse, il y a des performances live d’artistes.

Obissa Juste Mien
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina/Culture : Armande Lamien, l’une des rares femmes DJ
SNC/Bobo 2024 : Un bilan à chaud de la 21e édition