LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Burkina/Culture : La 3e édition du festival Tomalataaba du 22 au 28 avril 2024 à Tanghin-Dassouri

Publié le mardi 27 février 2024 à 15h29min

PARTAGER :                          
Burkina/Culture : La 3e édition du festival Tomalataaba du 22 au 28 avril 2024 à Tanghin-Dassouri

La 3e édition du festival culturel Tomalataaba aura lieu du 22 au 28 avril 2024 à Tanghin-Dassouri. Elle se tiendra sous le thème : « Notre culture, nos traditions pour notre cohésion sociale ». L’annonce a été faite par l’association Tond La Taaba, initiatrice de l’évènement, à l’occasion d’une conférence de presse ce mardi 27 février 2024 à Ouagadougou.

Cette conférence de presse tenue en présence de plusieurs têtes couronnées au musée national a été l’occasion pour les organisateurs de demander leur implication pour la réussite de l’événement. Durant une semaine, dans la commune de Tanghin Dassouri, située dans la région du Centre, les festivaliers vont faire la promotion du brassage culturel dans un Burkina Faso en proie à l’insécurité.

Au menu des activités, il y aura, entre autres, des conférences publiques, la cérémonie du faux départ du Mogho Naaba, une soirée d’échanges sur l’histoire des peuples fafarsé, dagomba et moaga, des prestations d’artistes, un parade de troupes de danse et une rue marchande.

Le président de l’association Tond La Taaba, Gérard Yanogo, invite les bonnes volontés à accompagner cette 3e édition

« Notre festival est parti à sa naissance, d’un profond désir de retour aux sources » a indiqué le président de l’association Tond La Taaba, Gérard Yanogo. Cette 3e édition, affirme-t-il, est celle de la maturité. Elle permettra selon lui, de magnifier les cultures fafarsé et moagha ; de favoriser la rencontre des peuples fafarsé, dagomba et moosé ; de promouvoir la cohésion sociale et de jeter les bases d’un jumelage entre les communes de Tanghin-Dassouri et de Zecco. Pour le président, le festival a grandi en notoriété. Tout est mis en œuvre pour la réussite de cette 3e édition, a-t-il confié.

Selon Razaag-Naaba Belemwendé de Boudri, la promotion du brassage culturel permet la culture de la paix

Pour Razaag-Naaba Belemwendé de Boudri, le festival est une aubaine de promotion culturelle. Toutes les communautés sont invitées pour célébrer le brassage culturel, a-t-il lancé. « C’est une occasion pour nous d’apporter notre contribution au brassage culturel et à la cohésion sociale », a-t-il conclu.

« Le musée de la Femme sera inauguré le 8 mars 2024 » a informé sa promotrice, Yabré Juliette Kongo

Cet événement vise à favoriser les échanges entres les populations, selon Yabré Juliette Kongo, promotrice du musée de la Femme. Pour elle, ce retour aux « sources » est une initiative à saluer. « Si on était resté dans nos valeurs traditionnelles, on allait être à l’abri de ce qui se passe aujourd’hui » se convainc-t-elle. « On a besoin d’un retour aux fondamentaux pour favoriser le brassage culturel pour faire face à la menace terroriste », a-t-elle laissé entendre, en ajoutant que les armes seules ne suffiront pas à venir à bout de ce phénomène.

Serge Ika Ki
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina / Musique : Patrick Kabré chante Francis Cabrel