LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Rumeurs sur le salaire de février 2024 : Le ministre d’État, en charge de la fonction publique, réagit ...

Publié le dimanche 25 février 2024 à 21h40min

PARTAGER :                          
Rumeurs sur le salaire de février 2024 : Le ministre d’État, en charge de la fonction publique, réagit ...

Le débat public national de ce week-end (24-25 février 2024) au Burkina est bien teinté des attentes du revirement du salaire du mois de février 2024. Et sur le sujet, les motifs vont bon train et côtoient des publications qui tournent en dérision sur la toile et dans les groupes WhatsApps : « Mieux vaut être assis au guichet automatique en pensant à Dieu que d’être assis à l’église en pensant au virement » ou « Svp faites très attention aux fonctionnaires, actuellement ils sont très nerveux ».

Dans une publication sur sa page Facebook personnelle dans la soirée de ce dimanche, le ministre d’État, ministre en charge de Fonction publique, Bassolma Bazié, a réagi à la situation.

« Bonjour et mes sincères respects à tous et toutes ! Je reçois beaucoup de messages et d’appels (même à l’instant) dont la quintessence est celle contenue dans celui-ci :

" Bonjour Mr le ministre. Mes respects à vous et mes hommages à la famille.
Il se murmure que ce mois-ci il n’y aura pas de virement salarial de la solde !".

Il est donc un devoir pour moi de rassurer ces contacts que le virement des salaires se fait en principe, le 25, jour ouvré, de chaque mois !

Mais si dans une période donnée, il y a un évènement précis d’envergure nationale ( le 24 ou le 25), il se peut que le salaire soit viré même le 23 du mois, jour ouvré, afin de permettre aux travailleurs (euses) de jouir de leur dû !
Qu’ils soient donc rassurés que l’information qu’ils détiennent leur indiquant à savoir " il n’y aura pas de virement de salaires à la fin de ce mois" n’est pas fondée !

Les contraintes attendant le salaire pour être vidées sont certes énormes et pressantes au niveau de chaque travailleur, d’où la légitimité des interrogations à mon endroit et sur ce contact !
Mes respects et encouragements à tous et toutes !

Bassolma BAZIE
bassolma@yahoo.fr », peut-on y lire.

Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique