LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

CEDEAO : Un sommet extraordinaire sur le retrait du Burkina, du Mali et du Niger

Publié le samedi 24 février 2024 à 09h36min

PARTAGER :                          
CEDEAO : Un sommet extraordinaire sur le retrait du Burkina, du Mali et du Niger

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les lignes bougent des deux côtés, à la CEDEAO comme à l’ Alliance des États du Sahel (AES), cette dernière se voulant une réponse à la léthargie supposée ou avérée de la première face aux défis de l’heure. Tant les rencontres du trio se succèdent à Ouagadougou, Bamako et Niamey, tant à Abuja (siège de la CEDEAO), ça se faufile dans les couloirs.

Les chefs d’État sont attendus ce samedi 24 février 2024 à Abuja, au Nigeria, pour un sommet extraordinaire de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Il a à son ordre du jour, selon les informations, l’examen du retrait annoncé par le Mali, le Burkina Faso et le Niger de la CEDEAO. Les chefs d’État discuteront donc sur les implications et les éventuelles mesures à prendre en réponse à cette annonce de retrait.

De façon élargie, il s’agira de plancher sur les crises politiques dans la sous-région (dont, sûrement, l’actualité au Sénégal et en Guinée...) et ’es défis sécuritaires, la question cruciale.

En marge de cette session, apprend-on également, les Chefs d’État des pays membres de l’Union Économique et Monétaire Ouest africaine (UEMOA) se retrouveront pour un Sommet extraordinaire de l’Union. Les travaux porteront sur l’analyse de la situation socio-économique dans l’union.

Un communiqué final viendra sanctionner les travaux de ce Sommet extraordinaire de la CEDEAO.

Rappelons que le dimanche, 28 janvier 2024, les pays membres de l’Alliance des États du Sahel (AES) ont, par un communiqué conjoint, annoncé leur retrait sans délai de la CEDEAO. Depuis lors, les rencontres formelles et informelles se sont multipliées au sein des deux organisations, la CEDEAO et l’AES.

Oumar L. Ouédraogo
LeFaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 24 février à 14:02, par Citoyen ordinaire En réponse à : CEDEAO : Un sommet extraordinaire sur le retrait du Burkina, du Mali et du Niger

    Le Sommet de la honte ! On attend de voir s’il y aura dans la salle des travaux les représentants de l’Union Européenne et les Américains ! Des chefs d’État devenus la risée du monde par leur comportement honteux et leur langage de petits esclaves aux ordres des esclavagistes des temps modernes, toujours prompts à exécuter les décisions de l’Occident (le Président Macron Emmanuel s’est bien illustré dans ses déclarations). Le reliquat des Chefs d’État de la CEDEAO ont intérêt à acter le retrait des 3 pays de l’AES pour ne pas accentuer la révolte des jeunes de toute l’Afrique.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique