LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

Publié le dimanche 28 janvier 2024 à 22h58min

PARTAGER :                          
Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

Les pays membres de l’Alliance des États du Sahel (AES) quittent le navire CEDEAO (Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest). L’annonce a été faite, ce dimanche 28 janvier 2024 par le ministre de la Communication, le porte-parole du gouvernement du Burkina Faso, Jean Emmanuel Ouédraogo à la télévision nationale. Le Burkina Faso, le Mali et le Niger dénoncent, entre autres, l’éloignement des idéaux de départ, des sanctions injustes contre leurs peuples et l’assujettissement à des puissances étrangères.

COMMUNIQUE CONJOINT DU BURKINA FASO, DE LA REPUBLIQUE DU MALI ET DE LA REPUBLIQUE DU NIGER

Désireux de réaliser l’intégration entre les Etats de la sous-région et mus par les idéaux de fraternité, de solidarité, d’entraide, de paix et de développement, Leurs Excellences Le Général Aboubacar Sangoulé Lamizana, Le Général Moussa Traoré et Le Lieutenant-Colonel Seyni Kountché, respectivement Chefs d’Etat de la Haute Volta (actuel Burkina Faso), du Mali et du Niger, créaient avec douze (12) de leurs pairs, le 28 mai 1975, à Lagos, la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Après 49 ans d’existence, les vaillants peuples du Burkina, du Mali et du Niger, constatent avec beaucoup de regrets, d’amertume et une grande déception que leur Organisation s’est éloignée des idéaux de ses pères fondateurs et du panafricanisme.

En outre, la CEDEAO, sous l’influence de puissances étrangères, trahissant ses principes fondateurs, est devenue une menace pour ses Etats membres et ses populations dont elle est censée assurer le bonheur.

En effet, l’organisation n’a pas porté assistance à nos Etats dans le cadre de notre lutte existentielle contre le terrorisme et l’insécurité ; pire, lorsque ces Etats ont décidé de prendre leur destin en mains, elle a adopté une posture irrationnelle et inacceptable en imposant des sanctions illégales, illégitimes, inhumaines et irresponsables en violation de ses propres textes ; toutes choses qui ont davantage fragilisé les populations déjà meurtries par des années de violence imposée par des hordes terroristes instrumentalisées et téléguidées.

Face à cette situation qui perdure, Leurs Excellences, Le Capitaine Ibrahim Traoré, Le Colonel Assimi Goïta et Le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, respectivement Chefs d’Etat du Burkina Faso, de la République du Mali et de la République du Niger, prenant toutes leurs responsabilités devant l’histoire et répondant aux attentes, préoccupations et aspirations de leurs populations, décident en toute souveraineté du retrait sans délai du Burkina Faso, du Mali et du Niger de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest.

Fait à Ouagadougou, à Bamako et à Niamey, le 28 janvier 2024.

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 28 janvier à 13:33, par Ouarma oumarou En réponse à : Afrique : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    👍👍👍que dieu bénisse l’AES🇧🇫🇧🇫🇧🇫🇧🇫

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 13:46, par Ouédraogo Boukary En réponse à : Afrique : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Seule la lutte libère, voici des présidents qui ont décidé de réécrire l’histoire l’histoire, rien que le développement qui leurs inspirent, 💪💪

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 13:54, par Sheikhy En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Patissankana... C’est vrai que l’Organisation à vraiment fait la pagaille, mais là, c’est fort. On attend maintenant la suite et surtout les sorties des "papiers longueurs" dans les médias et autres...

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 14:06, par ABDOULAYE OUEDRAOGO En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Nous sommes entrain de nous tirer des balles aux pieds . Nos populations vont payer chere cette decisions de ces 3 imposteurs. Desormais les autres pays de la CEDAO vont nous exiger des visas pour entrer dans leur territoire. L’uemoa va ensuite nous suspendre c’est tres idiots ces genres de decisions

    Répondre à ce message

    • Le 29 janvier à 05:49, par L’économiste patriote En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

      Compatriote Abdoulaye Ouédraogo, ce qui est idiot ici c’est le fait d’avoir peur, cette peur égoiste et non intellectuelle qui puisse amener un "citoyen" à mettre des questions de visas devant des milliers de vies de ces compatriotes assassinés et qui continuent d’être assassinés depuis une dizaine d’années. Cette décision de nos dirigeants est plutôt rationnelle, courageuse et à encourager quand on sait voir plus loin que le bout de son nez. La solution de nos dirigeants actuels cherchant à arracher notre independance vraie et notre souveraineté est la meilleure. Si leurs devanciers avaient eu ce courage, nous n’aurions pas à vivre cette situation difficile actuelle. Alors ayons le courage nous, de nous sacrifier pour un mieux être de nos générations futures. Que Dieu nous guide et bénisse L’AES ! Amîn !

      Répondre à ce message

    • Le 29 janvier à 10:20, par jagger En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

      A vous entendre on ne doit pas pouvoir quitter une organisation qui passe tout son temps à vous sanctionner ? la Mauritanie a quitter la CEDEAO en 2000 les Mauritaniens ne circule pas ? tout le monde n’est pas CEDEAO t’inquiètes pas pour cela,

      Répondre à ce message

      • Le 29 janvier à 18:25, par Renault HÉLIE En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

        @jagger
        Messire « jagger », « Дорогой друг », mon ami très cheeeeer, vous écrivîtes ce qui suit :
        « la Mauritanie a quitté la CEDEAO en 2000 les Mauritaniens ne circulent pas ? »
        je crains que vous ne connaissiez pas bien la Mauritanie, ni même l’Afrique de l’Ouest.
        En tout cas vous ne connaissez pas bien cette géographie, ni le contexte.
        D’ailleurs, êtes-vous même africain, qui sait ?
        - 1/ Côte atlantique
        La Mauritanie a une longue côte sur l’Atlantique !
        Ses ports sont, en gros, Nouadhibou (terminal pour le « train du fer » et Nouakchott.
        Toute l’économie de la Mauritanie repose sur le fer de Zouérate, envoyé par trains géants vers Nouadhibou.
        - 2/ Pays arabe
        La Mauritanie se considère comme un pays arabe, à la rigueur arabo-berbère. La caste dirigeante se prétend « purement arabe » et considère les « noirs » comme de étrangers, des êtres inférieurs et même des semi-esclaves. Autrement dit, elle a tendance à tourner le dos à l’Afrique dite « noire », pour ne pas dire clairement qu’elle méprise les pays subsahariens.
        En réalité, malgré ses dénégations, l’esclavage des noirs subsiste en Mauritanie et concerne des centaine de milliers de personnes de couleur.
        - 3/ Maghreb
        La Mauritanie se considère en réalité comme un pays du Maghreb, infiniment plus proche du Maroc que de l’Afrique Subsaharienne.
        Le Roi du Maroc se considère comme une sorte de suzerain de la Mauritanie, sans le clamer trop fort. Pour les Marocains, la Mauritanie est une partie de l’empire marocain.
        - 4/ Monnaie
        Confortée par son minerai de fer de grande qualité, puis par ses hydrocarbures, la Mauritanie a très vite quitté la monnaie CFA. Vers 1973, elle s’est créé sa propre monnaie, l’Ouguiya. « Ouguiya » est le mot arabe pour l’« Once », qui était une unité de masse gréco-romaine puis arabe ; l’once romaine valait 1/12e de livre, soit environ 27g, très proche de l’Once anglo-saxonne.
        Donc la Mauritanie n’est pas dans l’UMOA.
        - 5/ CEDEAO.
        Pour toutes ses raisons, la Mauritanie ne fait pas fait partie de la CEDEAO. et considère qu’elle n’a strictement rien à voir avec vos pays sahéliens enclavés.


        NB
        La Mauritanie fut elle aussi victime du djihadisme, mais elle l’a presque étouffé en utilisant des méthodes militaires astucieuses, les « sentinelles méharistes », autrement dit des sortes de commandos de gendarmes utilisant chameaux, 4*4 et motos. ; méthodes proches des traditions du désert.

        Répondre à ce message

        • Le 30 janvier à 08:30, par pfff En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

          Bonjour Renaud Hélie.

          Pour en revenir au CFA, je suis presque certain que désormais, c’est la France qui lâchera les amarres, c’est-à-dire la garantie de convertibilité CFA-Euro.

          Dans la situation actuelle, le CFA permet à la Russie de se refinancer, et non seulement il n’y a clairement plus d’intérêts clairs avec les pays sahéliens, mais dorénavant les risques montent en flèche. C’était une chose de garantir une monnaie sans gain pratique, ça en est une autre de financer les risques qui ne sont plus à présent indexés sur l’économie Sahélienne, mais sur le pétrole. Russe.

          Bref, certains avec des CFA ont intérêt à acheter de l’€ et du $ fissa.

          Répondre à ce message

    • Le 29 janvier à 10:38, par HORUDIAOM En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

      Comment quelqu’un peut traiter d’idiots des chefs d’état qui quittent une organisation mafieuse ? Franchement, refléchissez souvent avant d’écrire. La Mauritanie qui a quitté la CEDEAO a disparu de la carte de l’Afrique ? La Grande Bretagne a quitté l’Euro, a t-elle disparu pour autant ? Un peu de respect quand meme !

      Répondre à ce message

      • Le 30 janvier à 21:05, par Renault HÉLIE En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

        @HORUDIAOM
        Messire « HORUDIAOM », vous avez fait une comparaison particulièrement acrobatique :
        « La Mauritanie qui a quitté la CEDEAO a disparu de la carte de l’Afrique ? La Grande Bretagne a quitté l’Euro, a t-elle disparu pour autant ? Un peu de respect quand meme ! »
        Comment ignorer à ce point la géographie et les ordres de grandeur économiques ? Un élève de lycée se ferait taper sur les doigts pour une comparaison aussi ... amusante.


        - 1) Grande-Bretagne
        - Le Brexit a causé quelques difficultés administratives, mais tout ça s’est terminé rapidement avec une certaine fluidité. De toute façon ça se passait déjà bien avant l’Union Européenne...
        - Il ne vous a pas échappé que la GB est certes une île, mais fort bien desservie par ses innombrables ports ainsi que par le tunnel sous la Manche, sans compter ses nombreux aéroports. Ainsi, je peux sauter demain dans l’avion Ryanair pour moins de 30€, soit 20 000 Francs-CFA-ECO pour Stansted ; l’aéroport est à moins de 50km de chez moi par l’autoroute et le train. Je ne me suis pas privé d’aller en GB en voiture. D’ailleurs, ma belle province grouille de britanniques, car elle abrite le tombeau de Richard Cœur-de-Lion et donna naissance à sa dynastie Plantagenêt. Nous avons même un maire de village anglais naturalisé. Les Anglais sont chez eux ici ... Le climat est meilleur que chez eux, le terrain est moins cher, le vin est moins cher, il y a plein de maisons à rénover et les britanniques, très civils, sont respectés.
        - La GB n’a jamais fait partie de la zone Euro, elle a toujours gardé sa propre monnaie, la « Livre Sterling/£/Sterling Pound ». La Livre-Sterling est tout simplement l’ancienne monnaie française et normande appelée « Livre Tournois ». Eh oui, la GB est une ex-colonie française qui a mal tourné, tout le monde le sait.
        - La GB a un poids économique très proche de celui de la France, supérieur à celui de l’Italie, les 2/3 de l’Allemagne.
        D’après le site « countryeconomy.com », la GB pèse plus de 150 fois l’économie burkinabè.
        - La GB a des relations privilégiées avec l’Amérique du Nord, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.
        GB en 2022 : 2900 milliards € ; Burkina Faso : 18 milliards €.
        - La GB a très rapidement conclu de nouveaux accords directs avec les pays d’Europe qui la fournissent, ou qui sont un débouché important. Je n’ai pas manqué une minute de « Stilton », un fromage « bleu » que j’aime bien, le whisky écossais coule à flot dans nos supermarchés, aucun britannique n’a été privé de Porto, ni de Bordeaux, ni d’oignons français, ni de Nutella italien (produit en Normandie !) ni même d’oranges ... marocaines, ni de BMW, les usines Peugeot, Nissan-Renault et Ford de GB fournissent l’Europe entière, mes beaux-parents roulent en Jaguar et en Range-Rover vers leurs vignobles des côtes de Champagne, plus ou moins situés sur les champs de bataille de la WW1 (1e Guerre Mondiale).
        - Tout cela pour dire que le Brexit n’est pas une coupure radicale, mais pas du tout ! Il a juste été remplacé par une multitude d’accords particuliers, ce qui est bête.


        - 2) Mauritanie
        J’ai déjà exposé le cas de la Mauritanie dans le présent forum,
        - Mauritanie qui a des ports ;
        - Mauritanie qui a des ressources géologiques importantes et beaucoup, beaucoup de poisson ;
        - Mauritanie qui ne se considère pas comme un pays d’Afrique subsaharienne, mais comme un pays « blanc » arabo-berbère du Maghreb, tout au moins de cœur. En tout cas, la Mauritanie n’a pas grand commerce avec ses voisins « noirs ».
        - Mauritanie dont le protecteur officieux est l’énorme Maroc, prochain grand dragon sans pétrole de l’Afrique et suzerain occulte de la Mauritanie.


        Votre comparaison aurait eu quelque sens si vous aviez comparé le BF à la Suisse, à la rigueur au Liechtenstein ou au Luxembourg, pays enclavés. Ben, pourquoi pas ? Il ne reste plus au Burkina qu’à lancer une industrie des « horloges à coucou », ainsi que d’énormes banques pour dictateurs à moustaches et lunettes noires, et vive le chocôôôlaaat Burkinâââbè (accent suisse trainant) ! À cœur vaillant, rien d’impossible ...
        Notez que la frontière suisse est ouverte et que la Suisse a d’innombrables accords économiques avec l’UE.
        PS
        Il y a déjà du chocolat burkinabè, béninois, sénégalais et ivoirien.

        Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 14:08, par Sacksida Sacksida En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    En attendant une analyse approfondie les Puschistes du Mali, du Burkina Faso et du Niger ont quelle legitimite pour quitter la CEDEAO que vous n’avez cree et dont vous etes nes trouver ; si ce n’est votre Dictature Neocoloniale Russe avec des Pouvoirs Transitoires Incongrues. Dans vos Pays en crises multiformes graves et vous etes Incapables de resoudre sauf que vous etes devenus des Valets Locaux Africains de l’imperialisme Russe et du Dictateur Poutine. C’est clair que vous etes devenus des Fous du Pouvoir Politique et pour vos Interets Personnels Egoistes et pour vous enrichir sur le Dos des Peuples Consernes de vos Pays. Ne vous en faites pas l’histoire des Peuples Africains Concernes feront la Vraie Revolution Democratique contre les Satrapes Imposteurs sans aucune Vision Prospective Resolue et des Interets Fondamentaux des Peuples. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 14:10, par Ousagesss En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    On vient d’avoir maintenant des dirigeants autonome a notre tête qui son prêt pour tout complément pour le bonne roulement en faveur de leurs peuples on vous soutiens et nous continuons de vous soutenir

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 14:19, par HUG En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Ah la propagande.Sans delai c est pas vrai.Il faut une année pleine pour definitivement quitté la cedeao. Trois pays enclavés les plus pauvres au monde.decident de quitter une organisation car les responsables putschistes ont pris gout du pouvoir. Attention il.y a 6 millions dz burkinabès en cote d ivoire. Finalement la guinée a.declinée l’offre. L aventure commence.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 14:23, par African En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Un trio de mecs très imbus de leurs personnes ces trois là ! Tout ça pour le pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 14:24, par Bagaman En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Que Dieu bénisse le Burkina Faso, le Mali et le Niger. Nous ne pouvons pas faire partie d’une organisation qui travaille contre nous.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 14:39, par Passakziri En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Le Burkina n’étant ps la propriété privée d’aucun putschiste aussi narcissique soit-il , c’est une décision qui va faire chier des pointes aux populations qui étouffent déjà sous la vie chère, et qui ne survivra pas le prochain putsch.
    Quand on t’envoie, il faut savoir t’envoyer toi même.

    Pasakziri

    Répondre à ce message

    • Le 28 janvier à 19:13, par Sza En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

      C’est quoi la CEDEAO apporte au Burkina et c’est quelle decision economique deux etats souverains ne peuvent pas prendre pour l’interet commun de leurs peuples respectives en n etant membre d’aucune organization

      Répondre à ce message

    • Le 30 janvier à 10:17, par Evrard En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

      Passakziri. ton post transpire une haine viscérale pour les régimes militaires en place. cependant, ce n’est pas d’amour qu’il s’agit ici. il est plutôt question d’oser changer de paradigme en fonction de nos intérêts. pour cela nous pouvons nous poser un certain nombre de questions au sujet de cette sortie : la CEDEAO a-t—elle manifesté un soutien concret à l’égard de ses membres qui menacent de disparaitre du fait de l’insécurité ? que penses-tu d’une organisation qui promeut l’intégration des peuples et qui pourtant réduit à la misère des millions de citoyens de plusieurs pays par ses décisions ? penses-tu qu’en dehors de la CEDEAO c’est le chaos ? je ne t’apprends rien en te disant qu’en plus de cette instance sous-régionale qu’est la CEDEAO tous les Etats entretiennent des relations bilatérales dans des domaines de leur choix. au regard de ces considérations je pense que tu devrais revoir ta copie !

      Répondre à ce message

      • Le 30 janvier à 13:11, par Passakziri En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

        Bonjour Evrard,
        Oui, je déteste les régimes militaires surtout quand ceux qui sont à leur tête n’ont de compétences que le mensonge et la fourberie. Je les déteste d’autant plus quand ils abandonnent le front en temps de guerre, fuiyant des terroristes en sandales pour braquer des civils en ville. L’amour n’étant pas forcé, j’assume.
        Quand aux accusations de non assistance que d#aucuns avancent envers la CEDEAO depuis un certain temps, je ne suis pas sûr que cette organisation n’ait rien fait comme on le prétend. Seulement , ces régimes font du tapage sur des céráles mouillées de sang quand cela vien du maître qui les tient par les coui.... que quand la CEDEAO ou un pays membre de cette organisation apporte un soutien ( je cite tout juste la Côte d’ivoire ) . Certes , la CEDEAO n’est pas parfaite je lui reproche de verser des salaires de bourgeois de plus de 8 milles euros net à des fonctionnaires ( y compris l’oncle de l’autre ) à ne rien foutre ne serait-ce qu’expliquer l’organisation aux populations. Non elle devrait dépasser le statut de caverne d’Ali Baba pour des fonctionnaires tarés. Néanmoins elle est reformable. Mais comment reformer une organisation sous régionale quand des membres se prenant pour les plus malins pensent pouvoir érriger leurs propres régles au gré de leurs humeurs ? Si j’en veux à la CEDEAO c’est d’avoir ouvert la boîte à pandorre en laissant passer Goita au Mali. J’avais écrit lors du sommet d’Accra à ce sujet que si les présidents de cette organisation s’amusaient à laisser passer ce putsch au Mali, il fallait s’apprêter à les voir subir les uns après les autres des putschs. je ne suis pourtant pas un expert, encore moins un genie. Tout le monde pouvait le prevoir, sauf ces chefs d’états d’alors RMCK en tête, ADO macky Sall ,etc. Bref, on ne peut pas dire que la CEDEAO est parfaite, encore moins les chefs d’Etats , mais on ne saurait non plus l’accuser de tout et de rien. Quant aux conséquences de cette décisions que je qualifie encore de puérile, illégitime , illégale et contraproductive, seul le temps jugera et chacun saura en tirer les conséquences.

        Passakziri

        Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 14:39, par Ayirikem En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Mon reve se realise. Vive l, AES.
    La CEDEAO a fait negativement ses preuves
    Au lieu d, aider les Etats, la CEDEAO a cree l a division avec seulement que des sanctions inutiles surtout sur le cas du Niger. .

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 14:42, par Le tranquilos En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Ok. On attends les réactions de nos hommes politiques. Vont-ils apprécier où pas ? Souvent les populations ont besoin de cette ouverture pour etre situées. Courage à l’ensemble des populations de l’AES. Préparons-nous à tout supporter.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 14:42, par Alpha2025 En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Ce n’est qu’un début. Rien n’arrêtera ces putschistes. Aujourd’hui, nous avons quitté la CEDEAO sans procédure, sans formalité. Il est vrai qu’il est inutile de consulter vos ALT et autres CNT caisse de résonance car on connaît par avance le résultat. Je dis bien ce n’est qu’un début. Demain nous allons quitter L’UEMOA et le CFA car les presses tournent à plein régime pour imprimer la nouvelle monnaie. Ne vous pressez pas notre souveraineté sera totale !

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 14:42, par Sakisida En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Enfin la bonne nouvelle.
    Puisse le Dieu Tout Puissant nous guider vers l’indépendance et le développement réel.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 14:44, par Sakisida En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Enfin la bonne nouvelle.
    Puisse le Dieu Tout Puissant nous guider vers l’indépendance et le développement réel.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 14:55, par SID PAWALEMDE En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Est ce que la Cote d’Ivoire va exiger des passeports et visa pour les supporters burkinabè si jamais nous devront jouer la finale. Il n’y a t’il pas de camions citernes maliens et burkinabè au Togo ? Que faire de ce carburant ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 15:24, par SID PAWALEMDÉ En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    C’est une blague ou bien ? Est-ce que ces trois gouvernements sont passés par leur ALT ? Est-ce ces trois gouvernements ont soumis à leur peuples respectifs la décision de quitter la CEDEAO ? Ou bien ces trois gouvernements ont donné un préavis à la CEDEAO sans informer leur peuples ? Au cas où la CEDEAO va agir du tic au tac, est-ce que les supporters des équipes qui sont en Côte d’Ivoire ont des passeports pour avoir des visas de sortie ? Les camions citernes et les remorques qui sont à Lomé doivent procéder comment pour revenir ? Puisqu’il n’y a plus cet accord de la libre circulation des personnes et des biens.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 15:28, par Diop En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Ces 03 putschistes viennent de scier la branche sur laquelle ils étaient assis rien que pour se maintenir au pouvoir. Les jours sombres sont pour demain et encore une fois c’est les peuples qui vont payer la facture.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 15:50, par Rodriguez En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Ce qui est sûr, avant la création de la cedeao, nos peuples vivaient...et vivaient bien. Lorsqu’une institution sous-régionale devient la caisse de resonnance d’un groupuscule qui ne fait qu’appliquer le "deux poids deux mesures" les nations conscientes ne peuvent que prendre leur responsabilité soutenue par leurs peuples respectifs. La cedeao ne donne à manger à personne..oups j’oubliais : elle donne à manger à ses hauts fonctionnaires et ces derniers seront réaffectés dans d’autres institutions locales. Quand un pays veut prendre son destin en main, il est bien conscient que ses ennemis vont battre des pieds et des mains pour lui rendre la vie dure. Osons lutter ! Et c’est ce que les pays de l’aes font. Aucun sacrifice n’est de trop lorsqu’il s’agit de l’auto-determination de nos pays qui aspirent à une indépendance totale !

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 15:58, par Le visionnaire En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Vraiment on aura tout vu avec ces putschistes amateurs à la tête de nos états. Des obscurantistes qui ne comprennent rien à la marche du monde.
    D’abord on ne quitte pas la Cedeao sans délai, les modalités sont bien connus et le minimum de délai c’est un an.
    Ensuite quelle légitimité ces putschistes ont pour agir au nom d’un peuple qui ne l’a pas désigné et qu’ils tiennent en respect avec des armes ?
    Mais c’est bien, ça va ouvrir les yeux des populations quand aux vrais objectifs de ces putschistes :le pouvoir rien que le pouvoir.
    Des soit disant panafricanistes qui quittent des regroupements régionaux pour se resserrer en sous régional en bons et véritables larbins d’une autre puissance impérialiste, la Russie ? Certainement le panafricanisme c’est juste un discours

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 16:08, par Citoyen ordinaire En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Oui, voilà pourquoi certains hiboux (suivrez mon regard vers Abuja) ont commencé à trembler et à fermer leur bec ! Ce sont des putchistes qui ont créé la CEDEAO pour favoriser l’intégration des leurs peuples il y a 49 ans et des pouvoirs dits démocratiques instrumentalisés décident de torturer les mêmes Peuples pour avoir dit non à ceux qui, ayant obtenu des armes gratuitement de leurs maîtres à penser, n’ont pas trouver mieux que d’aller assassiner des femmes, des enfants et des vieillards à main nue ! Bravo aux chefs d’Etat de l’AES de montrer aux jeunes générations que l’esclave qui attend que son maître s’appitoie sur sort est sûr de mourrir esclave, ses enfants mourront esclaves et toute sa descendance mourra esclave ! Merci à ces militaires de nous montrer que tout est encore possible !

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 16:10, par Sabari En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    A ma connaissance le pouvoir de sortir de la CEDEAO ne fait partie de la charte. Je vais voir la réaction de toutes les poules mouillées qui nous servent de politicien.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 16:15, par TANGA En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Quand on va pour un film et que l’on paie le ticket, c’est que l’on veut voir le film.
    Maintenant, quand on paie le ticket et que l’on te dis de rester dehors, tu fais quoi ? On va à la maison.
    Cette idée de quitter ce machin de CEDEAO est très belle.
    Bon vent à nos pays.
    Ceux qui n’ont jamais fait partie de le CEDEAO existent et vivent présentement bien.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 16:26, par Bonus En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    @Sacksida Sacksida
    La CEDEAO est mise en place par des militaires putchistes en Mai 1975. Ses objectifs de libre circulation des biens et des personnes ne sont pas meme respectes. Essaie de te deplacer a l’interieur de la zone pour voir les difficultés

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 16:35, par Beoggninga En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    De toutes les façons les trois présidents qui avaient acté la naissance de cette CEDEAO étaient aussi des militaires dont certains louent la vision en omettant sciemment cet aspect lorsqu’ils veulent vilipender l’AES. Sortir d’une organisation est une clause prévue dans tous les accords. On ne reste pas dans une structure lorsque celle-ci ne se soucie pas de vos problèmes existentiels. L’histoire retiendra que des hommes ont osé. Lequel de nos présidents civils renversés avait suffisamment de leadership pour prendre une telle décision ? Essayons autre chose pour voir, rien n’arrête la marche d’un peuple.

    Répondre à ce message

    • Le 28 janvier à 17:19, par Passakziri En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

      Il faut faire au moins l’éffort s’informer avant de raconter du n’importe quoi comme " les trois présidents qui avaient acté la naissance de cette CEDEAO". Même quand le Goebels national le dit dans le texte , vous faites tout pour raconter des choses comme cela ?
      Pauvres Pays e putschistes. On verra bien la suite.

      Passakziri

      Répondre à ce message

      • Le 28 janvier à 19:09, par Beoggninga En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

        PASSAKZIRI
        Je ne vous comprends pas, en quoi le fait de parler de trois présidents qui ont acté la naissance de la CEDEAO est il faux ? On parle bien des trois présidents à l’époque qui composent aujourd’hui l’AES non ? Ou bien vous vouliez qu’on cite les autres pays pour parler beaucoup et inutilement comme certains sur ce réseau ? Certains sont tellement dépassés qu’ils perdent leurs pédales. Pour votre gouverne la Mauritanie a quitté le machin mais elle ne se porte pas moins bien. Vive l’AES car le manque de solidarité dans le malheur est un motif très justifié. Courage à tous les Sahéliens, nous ne disparitions jamais.

        Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 16:39, par Le Sphinx de l AES En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Un referendum aurait ete mieux apprécié et aurait engagé les populations.
    Mais une décision uniquement des dirigeants va poser un problème de crédibilité et revolter les populations en cas de coups durs.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 16:39, par Franck En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    M. le premier ministre, puisque vous avez le sentiment que tout le peuple vous soutient, pourquoi n’organisez-vous pas des élections libres et transparentes ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 16:45, par Patho En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Les responsabilités sont partagées
    L’histoire retiendra que c’est sous la présidence de Allassane Ouattara, Ibrahim Traoré, Assimi Goïta etc .. que l’espoir des peuples d’Afrique de l’ouest s’est émoussé. En attendant de solder la suite des conséquences restons unis autour de la transition contre le terrorisme
    .

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 17:23, par Jeunedame seret En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    ALLELUAH...ALLELUAH...Merci ALLAH..!! C’est ça la révolution encore. Courage et autonomie. IB et sa suite je prie pour vous. Il nous faut toujours de belles épreuves pareilles pour nous démontrer que nous sommes capables de forger une nouvelle vie. Avec endurance et bonheur nouveau ; avec surtout esprit de responsabilité et d’estime de soi, tout est possible. LA VIE EST BELLE QUAND ELLE EST DURE. Et ces pays sont capables de créer une autre façon de voir les choses et de vivre. Ils existaient bien avant cette CEDEAO sale et instrumentalisée. Maintenant, notre autonomie notre courage de lutte. Tout est possible au sahel.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 17:34, par X En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Je sais que cette organisation a des limites. Mais elle favorise la libre circulation des personnes, surtout nous qui avons des parents en Côte d’Ivoire. Prendre une décision sans consulter les populations pour des régimes qui sont arrivés au pouvoir par des armes en plus. Je ne reconnais plus mon pays. Je vois des gens dire que celui qui n’est pas content n’a qu’à changer de nationalité. C’est tellement grave. Comment on peut dire ça à son frère parce qu’on ne partage pas la même opinion. Je ne me reconnais pas dans cette forme de gouvernance basée sur la pensée à sens unique et la terreur.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 17:42, par Mouna En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Le BF est devenu un cercle du mali quoi de plus normal qie ib suive les ordre de goita. Le BF terre de nos ancetres est devenu aujourd hui l.ombre du mali de goita qui dirige le bf comme il veut. Nous n avons plus de fierté c est le beni oui oui. La guinee qui se laisse pas dominer par goita a decliné l offre. Car le guineen et le malien se connaisse bien et le mali sait qu il ne peut pas embobiné la guinee. Qt au BF d aujourd hui c est mayéé eh kato !

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 17:47, par Lom-Lom En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Vive les putchistes du Niger, du Mali et du Burkina, dignes héritiers des putchistes des années 1970 qui ont pensé qu’en créant la CEDEAO, leur rêve de voir la vraie intégration de leurs peuples allait se réaliser. Voilà, pendant ces 5 décennies, des des chefs d’Etat d’une indignité innommable, ont trouvé qu’il était mieux de se servir de cet outil pour mieux asservir les mêmes Peuples. Les indignes actuels sur le forum Lefaso.net, ceux tapis dans l’ombre qui espèrent que les actuels chefs vont être trucidés par la France et ses valets locaux, les hiboux au regard gluant, peuvent pleurer de tout leur sang ! Anthony Blinken des Etats Unis est entrain de courir pour implanter de vitesse des bases de drones pour encercler ces 3 pays de l’AES mais nous sommes sur le Terrain et celui qui déclenchera la guerre trouvera surtout les VDP dans "leur terroir" ! Tous ces petits boutiquiers qui se prennent pour des experts en économie se trompent car si les autres Etats de la CEDEAO prennent de nouvelles mesures contre les pays de l’AES, leurs peuples leur feront des coup d’Etat. Allez demander au Président Béninois et au peuple béninois ce que vaut la fermeture de frontières ! Les esclaves du 21eme siècle ont décidé et ils feront leur révolution quitte à être vaincus ! Vive les putchistes de l’AES !

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 18:01, par barkbiiga En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Pour creer la CEDEAO, aucun parlement n’avait ete consulte. C’est de maniere souveraine que les etats ont cree cet espace communautaire. Et puis entre nous mes freres, je te cree et des qu’il ya un probleme qu lieu de me soutenir tu me suspends, me sanctionnes et me menaces de guerre. C’est du manque de respect alors la Rep[onse et la bonne c’est d’enlever ma presence c’est a dire me retirer tranquillement.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 18:10, par Momine En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Allez dire aux hommes politiques qu’ils nous amènent souvent en bateaux vers des destinations inconnues( selon Ticken Facoli).mais bon comme les africains croient en Dieu et au destin,embarquons et suivons aveuglement notre destin comme un jeu de hasards. L’issue sera forcément pile ou face. Travaillons travaillons.seuls le travail, la bonne gouvernance la transparence,l’équité , la justice l’amour pour la patrie etc. liberent.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 18:24, par Burkinabe En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Ceux qui sont assoiffés de sensations fortes attendent de nouvelles mesures de rétorsion contre ces 3 États, alors, on attend que Paris donne de nouvelles instructions à ses valets locaux comme notre "Compatriote" de la Lagune Ebrié qui, en plus d’une équipe nationale décadente en football, aura un sommeil troublé par la sortie de la CEDEAO de.ces 3 pays !

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 18:37, par Article 37 En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Signe avant-coureur que ces juntes nous préparent à quitter l’UEMOA et le francs CFA. C’est une belle occasion de tester leur popularité. Les pauvres citoyens vont se retrouver dans des états totalement enclavés où il faudra désormais des visas pour aller dans les autres états membres de la CEDEAO.

    On peut aissément conclure que les pays de l’AES se retirer de la CEDEAO pour ne plus avoir à respecter un calendrier électoral. Il n’y aura pas d’élection. Bonjour le futur climat entre les Burkinabè.

    Les dirigeants qui se sont succédé depuis les indépendances ont-ils été aussi incompétents que ça ? Sékou TOURE, Thomas SANKARA étaient-ils aveugles pour ne pas dénoncer la CEDEAO ?
    Après donc la CEDEAO, il faut s’attendre à ce que des instances que l’UEMO et l’UA en fasse les frais.
    En attendant quitter la CEDEAO veut dire rapatrier nos compatriotes en poste, fermer la représentation à Ouagadougou, faire quitter les Burkinabès des instances des institution financières de la CEDEAO.

    Bonjour le bordel dans le traitement que vas nous réserver les pays anglophones et la Guinée, dans les frontières et dans les aéroports.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 19:50, par Sacksida En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    De plus, il faut que les Incultes Politiques et Economiques sachent que dans les Organisations Regionales et Internationales sont dynamiques Positives en cela la CEDEAO avait diagnostique et decide de ne plus admettre des Coups d’Etats Militaires, des desordres et de Promouvoir la Democratie et la Stabilite dans l’espace economique dans les Interets Fondamentaux des Peuples Ouest Africains. Donc, l’on ne peut pas continuer a soutenir les Puschismes dans notre espace economique et qui ne favorise nullement le Developpement. De surcroit, la Constitution Burkinabe stipule en son article 148 que des decisions de ce genre sont soumis au Peuple Burkinabe par Referendum ; et donc je ne me sens nullement Concerne par une telle decision hasardeuse qui est une grave Trahision inacceptable du Peuple Burkinabe. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 21:03, par SOME En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Tres bonne initiative attendue. Bonne strategie : La prochaine etape c’est l’annonce du franc sahelien car on est sorti ipso facto de l"uemoa. Et maintenant ils n’ont qu’a trouver d’autres raisons pour venir faire la guerre. Et cette sortie il n’y a rien a negocier. On est libre. Vous avez joué vous avez perdu : la vie continue !
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 21:12, par Kekule En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Continuer toujours de narguer le peuple.des décisions prises juste pour détourner les gens de l’essentiel.le Burkina à quel problème avec la CEDEAO ? Pourquoi vouloir rentrer dans un conflit qui ne nous concerne pas cher président du Faso ! nous avons placé notre confiance en vous pour un objectif donné pourquoi vouloir se laisser manipuler par le Malien qui voit la fin de son règne arrivée et ne sachant quoi faire vous embarque dans une aventure qui vous sera préjudiciable.ouvre l’oeil et le bon.ton peuple n’a pas besoin de ça.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 23:59, par Commando discrèt En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Quand une telle décision tombe, on se demande jusqu’où ces putchistes assoiffés de pouvoir veulent aller ? Pire encore ceux qui, ici approuvent cette décision sont-ils vraiment instruits ? Connaissent-ils vraiment les enjeux ? Quand j’analyse certaines décisions de IB & Co et que bon nombre de Burkinabè les approuvent, je me rends compte que ce sont vraiment des BurkinaBETES ! Ce qui est certain : ils ont pris la décision, des conséquence sont imprévisibles, mais en fin de compte c’est la population qui payera le prix. L’avenir nous jugera.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 04:16, par Black En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Je me demande aussi la CEDEAO a fermé les frontières elle a classée des sanctions illégales et injustes au trois pays pour tant dans le texte de la CEDEAO il n’a jamais fait mention de ça. Elle n’a pas aidé ses trois pays membres en guerre depuis des années mais elle décide de mobiliser des troupes pour attaquer le Niger et il y a encore des inconscients qui parlent à son avantage. Pour la Guinée toi qui parle tu connais leurs monnaies pourquoi tu dis n’importe quoi l Le gel des avoirs tu penses que c’est de l’amusement. Toi qui parles des burkinabés qui sont à la Côte d’Ivoire tu sais combien des ivoiriens béninois togolais Nigérians et sénégalais il y a au Niger. Il faut réfléchir avant de parler .donc on doit rester dans cette organisation jusqu’à ce que la France décide comme d’habitude de sortir des sanctions.Elle se venge des trois pays via cette CEDEAO pourtant nos dirigeants qui l’ont créés c’était seulement pour nous et uniquement pour nos intérêts. Je me sens outré devant tant d’ignorance ou d’égoïsme dois je dire. La souffrance tu dis le peuple nigérien souffre depuis plus de 12ans je ne sais pas pour les deux autres pays , mais tu as une fois vu une personne mourir deux fois n’importe quoi . Et l’autre qui parle des pays enclavés pauvres tu te dis africain il faut revoir tes leçons et tu verras que ces trois pays ne sont pas pauvres. Tu parles d’enclavement bon avec le réchauffement climatique tu comprendras l’importance d’être enclavé un ignorant comme ça.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 04:32, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    "Embargo embargo est ce que nous on mange armes ?"les sanctions inhumaines fantaisistes de la rouille cedeao ont fini par leur excès par immuniser l AES qui a décidé de fondre pour fabriquer du neuf ,cette épave cedeao,ce couteau rouillé au fourreau rongé qui commençait a écorcher son propriétaire !véritables vaccins,ces sanctions ont développé et testé incognito des anticorps pour l enfant prodige AES qui tirant leçons des turpitudes des enfants prodigues ayant fait un retour peu honorable au père indigne cfa empruntera le chemin du non retour !quant aux lâches théoriciens libres qui prédisent l apocalypse pour l AES nous leur proposons de méditer cette réflexion de Pierre corneille dans le Cid :"a vaincre sans périls ont triomphe sans gloire !"

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 06:30, par Ancêtre En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Dites si le Général Jakubu Gowon est toujours vivant ou pas ! S’il est toujours vivant, que les journalistes aient l’amabilité d’aller le faire parler de la CEDEAO ! Je pense que sa bibliothèque vivante (ses mémoires d’homme) pourrait être très utile pour les jeunes générations afin que plus jamais, aucun dirigeant africain ne s’engage à esclavagiser son peuple pour quelque raison que ce soit ! C’est indigne, c’est honteux, c’est lamentable !

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 08:13, par caca En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Que devient la valeur du passeport burkinabé depuis hier avec l’histoire de sans delai ?
    Il y avait quelqu’un qui avait dit face une crise d’un autre pays voisin : il y a la facilité de brûler de la foret de ce pays, mais le probléme je ferais quoi avec mes sauterelles dans cette foret. 5 millions de burkinabé en côte d’Ivoire, plus deux millions au Ghana et combien dans les autres pays Dieu seul sait non ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 08:21, par Trick En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    C’est dommage. Ils pénaliseront inutilement les citoyens de leur pays. en effet les populations de ces 3 pays sont celles qui émigrent le plus en l’Afrique. L’espace CEDEAO permet aux populations de circuler librement dans la zone, ce qui est une bonne chose. Un véritable acquis pour les populations. Même s’il s’agissait de sanctions pour certains, ces sanctions n’étaient censées durer qu’un temps. La division n’est jamais bonne. c’est l’union du plus grand nombre qui crée la force.
    Être chef, c’est avant tout pouvoir avoir une certaine hauteur d’esprit.
    Noublions pas que nous sommes en Afrique ou les politiciens et les fonctionnaires en général vivent aux dépens des populations qui elles ont toujours du mal a joundre les 2 bouts.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 09:21, par Patrick Kibora En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Vive les états de l’AES et vive leurs dirigeants courageux dont certains charognards sur ce forum ne peuvent même pas atteindre la cheville. A ces vautours je dis donc : vous avez beau aboyer, cela ne changera rien au soutien massif que ces dirigeants ont de leurs populations et c’est ça, leur légitimité à poser des actes en leurs noms. Vos jérémiades d’aigris n’y changeront rien. Essayez de vous reconvertir au curage des caniveaux car là-bas, vous serez utiles. Si depuis le temps que vous déversez votre bile ici ça servait à quelque chose, les 3 dirigeants de l’AES n’allaient pas enregistrer chaque jour de nouveaux soutiens en masse dans leur pays, sur le continent et dans le reste du monde. Plus vous jacassez, plus ils gagnent en popularité. Continuez donc à aboyer à volonté ; les ondes sont libres mais nous on avance. D’ailleurs, j’oublie que beaucoup d’entre vous sont payés pour venir jacasser ici. Bon labeur donc à vous.

    Répondre à ce message

    • Le 29 janvier à 10:33, par Passakziri En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

      Bonjour Mr Patrick Kibora,
      Recevez le bonjour d’uin charognard !
      Eh bien retenons que Blaise aussi avait le soutien massif des populations, que partout ou il passait, c’étaient les bains de foules, que ses partisans pouvaient remplir sans coup férir un stade recto-verso et que si réfrerendum il y’avait sur l ’article 37, il aurait vraisemblablement changé la constitution une nième fois, mais cela n’aurait pas servi au Burkina, seulement à lui et à son clan.
      Donc souffrez que les charognards des hauteurs puissent souvent avoir une vue qui dépasse le bout du nez de ceux qui sont attroupés autour de la soupe.
      Ce coup d’humeur des putschistes rejette ces trois pays enclavés un demie-siécle en arrière. je n’ose pas imaginer ce qui s’en suivrait si la CEDEAO violait ses règles et actait cette sortie de piste avec effet immédiat. Comme quoi on n’est pas forcément plus intelligent parce qu’on est le plus fort ou plutôt détient les armes . allons seulement et faisons l’expérience du réplis .

      Passakziri

      Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 10:41, par Opinion En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Le monde est en plein mutation sous nos yeux.
    Les puissants deviennent médiocres et les pauvres deviennent puissants. Dieu veut des candidats pour valider cette réalité. La peur naturelle du nouveau crée des réticences chez les uns et les autres. La domination et l’humiliation sont vécues et connues de tous. Osons s’affirmer et prouver par nos capacité à réfléchir à notre manière. Nous avons suffisamment appris. Notre ego est notre ennemie. Le complexe de supériorité. Ils ont aussi le droit de se tromper mais osons risquer. Allons seulement. Vive l’AES

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 11:26, par Pape En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Le retrait du Burkina Faso, du Mali et du Niger de la CEDEAO pourrait intensifier les difficultés économiques et les obstacles à la circulation des personnes pour ces pays sans accès à la mer. En effet, ces nations enclavées dépendent fortement des relations terrestres avec leurs voisins pour le commerce et les échanges. Les mesures restrictives potentielles sur la circulation des personnes et des biens pourraient compromettre leurs échanges commerciaux avec les pays voisins, réduisant ainsi leur compétitivité économique et augmentant leur isolement régional. Ces restrictions pourraient également entraîner des tensions diplomatiques et des conséquences néfastes sur la libre circulation des citoyens, exacerbant les défis existants pour ces pays en matière de développement et de stabilité régionale.
    le retrait de la CEDEAO pourrait offrir aux États concernés une plus grande latitude dans la gestion de leurs affaires intérieures, y compris la durée de la transition politique. Sans les contraintes ou les engagements envers la communauté régionale, ces pays pourraient avoir plus de flexibilité pour déterminer le calendrier et les modalités de la transition vers un gouvernement civil ou toute autre forme de gouvernance

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 12:12, par le juste En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    La CDEAO a été tres claimante avec les trois pays pour ne pas les étouffés économiquement et cela à cause de nos population. Je prédis le declin de ces trois pays dans un intervalle de 3 ans au maximum. Une partie de l’aéroport de Donssin a été aménagé pour que les russes puissent y atterir avec leur avion. Notre président sera protégé par une unité speciale russe comme c’est le cas avec le président malien. Nous sommes actuellement sous tutelle russe. Cela veut simplement dire que tu sorts du pipi pour tomber dans la merde.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 14:39, par Raogo En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    @ Passakziri
    Merci pour cette vérité en l’endroit des "Charognards d’en-bas" qui se repaissent autour de la soupe !!! oubliant que d’autres avant eux "d’autres dinaient jadis en compagnie du diable avec de longue cuillère et fourchette"

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier à 14:27, par Rita En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    @Beoggninga
    J’ajoute a votre commentaire que depuis l’annonce du depart de ces trois pays du bloc, c’est un tremblement de terre dans les chancelleries occidentales. C’est pour dire a combien, le depart de ces trois pays va beaucoup fragiliser cette CEDEAO, sinon sa disolution. La Mauritanie a quitté en 2000 mais il n’y a eu aucun bruit. C’est pour dire le poids de ces pays au sein de ce machin. A eux seuls, ils representent plus de la moitié de la superficie de l’organisation. En plus ca coupe le senegal des autres pays. Une fois le divorce effectif, la Mauritanie pourrait choisir de rejoindre l’AES, puisqu’elle sera coupe des autres entités

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier à 07:59, par Renault HÉLIE En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Je lis encore une fois dans le présent forum la mensongère sentence suivante :
    « dans l’histoire les Russes n’ont pas de colonie ça il faut le savoir » .
    Bon, alors là,
    - ou bien l’auteur est un propagandiste de la Russie,
    - ou bien c’est « Bac moins 5 » qui n’a pas lu 2 livres dans sa vie.
    En tout cas, l’auteur a commis là une gigantesque contre-vérité, UNE FOIS DE PLUS. Il faut absolument couper les ailes à ce « canard », cette intox mensongère, qui circule parmi les ignorants qui se croient « progressistes » alors qu’ils ne font que répercuter de fausses informations.
    - Non seulement la Russie a eu un gigantesque empire colonial de 14 millions de km² sur deux continents, le plus grand empire continu depuis celui des mongols, MAIS ELLE L’A GARDÉ ! Contrairement aux empires coloniaux européens, qui ont donné l’indépendance à 99% de leurs colonies hors d’Europe, Afrique, Amérique, Asie, ne gardant que quelques confettis après de très démocratiques référendums.
    - La Russie d’Europe sans ses colonies n’est qu’une grosse Pologne glaciale et pauvre sans aucun accès à la mer et sans un seul m² en Asie et avec peu de ressources géologiques, des marécages glacés, des toundras, des terres peu cultivables.
    - Les 3/4 de la Russie sont des conquêtes coloniales obtenue par des guerres très violentes allant jusqu’au génocide et à l’extermination.
    - La Russie a 10 millions de km² de possessions coloniales en Asie, raflés à coup de génocides depuis le Tsar Ivan le Terrible avant 1600. Elle a arraché ses territoires à la Turquie (sud de la Russie, Caucase, Ukraine), à la Chine, à l’Iran, à la Corée et aux tribus turco-mongoles. Il s’agit de races asiatiques assez proches des chinois, aux yeux noirs bridés, au cheveux lisses, noirs et non bouclés, très différentes du russe blond aux yeux clairs. Il y a 6000 km entre Moscou et ses plus lointaines colonies, bien plus qu’entre Londres et le Ghana.
    - Il n’y a jamais eu de référendum pour demander leur avis aux asiatiques colonisés par les Russes. Ils sont « tenus » par la police secrète, à coup de tortures, de menaces de conscription, de déportations et de brimades racistes.
    - Les possessions coloniales de la Russie en Asie comptent plus de la moitié des richesses géologiques de l’Asie, hors Proche-Orient. La Russie a-t-elle jamais payé un sou aux Asiates pour son or, ses diamants, son pétrole, son gaz ? Pourtant les richesses géologiques des colonies russes équivalent à toutes celles de l’Afrique !

    Répondre à ce message

  • Le 2 février à 19:45, par Bonus En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    @Renault HÉLIE
    Pour moi, il s’agit de colonies russes en Afrique. En plus la Russie a aide beaucoup de pays africains dans leur mouvement de liberation. Le bloc OTAN au eu des colonies en asie et en afrique ou ils ont meme decime des populations entieres pour prendre leur terre comme en amerique.

    Répondre à ce message

  • Le 3 février à 17:40, par Citoyen ordinaire En réponse à : Afrique de l’Ouest : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger quittent la CEDEAO sans délai (communiqué conjoint)

    Je ne sais pas pourquoi certains internautes perdent leur temps à nos faire des cours d’histoire sur les colonies russes en Europe ? En attendant, que la France honore ses engagements en envoyant ses troupes chasser les russes et les empêcher de coloniser l’Ukraine surtout que la Crimée est sous tutelle russe depuis 10 ans et l’Europe peureuse n’ose pas lever le petit doigt pour écraser ces russes colons ! Alors, que l’Europe s’occupe de mettre fin au processus de colonisation en Europe et goûte la paix aux africains qui se battent pour écraser des djihadistes obscurantistes qui led tuent pour instaurer des califats au profit des États du Golfe ! Français dignes héritiers de De Gaule, on vous attend pour rendre justice aux Ukrainiens en allant écraser du Russe ! Bande de froussards !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique