LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Dédougou : Les masques à feuilles sont sortis

Publié le jeudi 22 février 2024 à 22h30min

PARTAGER :                          
Dédougou : Les masques à feuilles sont sortis

Les masques à feuilles observent depuis le matin du jeudi 22 février 2024, à Dédougou capitale de la région de la Boucle du Mouhoun, leur sortie annuelle traditionnelle. C’est une manifestation qui annonce la nouvelle année coutumière chez la communauté bwa. Elle veut aussi débarrasser la société de tout ce qui pourrait lui nuire, selon Lombo Dayo.

Une ambiance fiévreuse s’est emparée des artères de la ville de Dédougou ce jeudi 22 février 2024, aux premières heures de la journée. Les masques à feuilles arpentent les rues de la cité du Bankuy. L’heure de leur sortie annuelle traditionnelle a sonné. Ils drainent plusieurs dizaines de personnes derrière, devant, à gauche comme à droite. Les moins courageux font passer la tête par les murs pour observer le passage des feuilles comme certains les appellent.
Le tout rythmé par les sons des tam-tams, des tambours et des flûtes. Tels des saltimbanques, les masques se livrent à des scènes de danses attisant la curiosité des usagers de la route.

Lombo Dayo, représentant des coutumiers

Pour Lombo Dayo, messager des coutumiers, la sortie des masques à feuilles traduit le changement d’année dans l’ordre des coutumes de la communauté des Bwaba. « La sortie des masques est notre fête de nouvelle année », a-t-il indiqué. L’émissaire des coutumiers de renchérir que la sortie traditionnelle des masques incarne des valeurs de protection, de sauvegarde, de réconfort et de vitalité. « Le masque protège les populations contre les mauvais esprits, les maladies et tout ce qui est susceptibles de nuire à la communauté. Il est l’incarnation du Dô, notre Dieu qui nous veut en bonne santé et en parfaite harmonie », a lâché M. Dayo.

Dans la randonnée, les masques attirent des foules.

Au cours de cette première journée, la colonne de masques s’est rendue dans plusieurs services administratifs de la ville de Dédougou pour, à en croire Lombo Dayo, rassurer ceux qui y travaillent « que le Dô est avec eux et veillera sur eux ». [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Yacouba SAMA
Lefaso.net

Portfolio

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 23 février à 06:40, par Mechtilde Guirma En réponse à : Dédougou : Les masques à feuilles sont sortis

    Eh ! Vous les zougloum-zaglem-là, avant de vous livrer à vos acrobaties qui ne nous effraient guère nous les Mossé, allez d’abord chez le Moro-Naba et déposez la dot de Yennenga que vous lui devez maintenant depuis plus de mille ans (1000). Et puis qu’est-ce que vous croyez ? Hein ? Mon ancêtre Koudoumié est bel et bien rentré à Ouagadougou droit sur son cheval après vous avoir acceptés comme ses sujets par rapport à vos cousins les Chameaux, ô ! Pardon je voulais dire les Samogos et autres Dafings, qui eux se plaisent bien dans leur situation d’esclaves avec nos ânes donc hommes et bêtes de somme. Mais bon tout est kifkif de toutes les manières. N’est-ce pas ? Hihihi je vous ai eu-yeu.

    Au passage je voudrais profiter pour me rappeler au bon souvenir de leurs Excellences Marc Yao et Kini Olivier, mes très bons camarades du lycée Zinda, puis collègues (oh que oui parmi les meilleurs diplomates) du même ministère. Que Dieu fasse qu’on se revoit un jour pour nous remémorer de nos rencontres nationales et internationales de nos sessions de la Jeunesse Étudiante catholique.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 11:13, par kwiliga En réponse à : Dédougou : Les masques à feuilles sont sortis

    Tiens, j’aimais bien y aller, à l’époque, sous Roch, il n’y a pas si longtemps...
    Hélas, aujourd’hui, je ne me sens plus en sécurité, sur la route qui relie Koudougou à Dédougou.
    Auparavant, des dizaines de touristes se rendaient à ce rendez-vous.
    Qu’en est-il aujourd’hui ?
    On a "Do" dire, on a "Do" faire...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina / Musique : Patrick Kabré chante Francis Cabrel