LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Burkina : « La contribution de la musique dans la lutte contre le terrorisme se fait à travers la sensibilisation », Amzy

Publié le mardi 20 février 2024 à 22h05min

PARTAGER :                          
Burkina : « La contribution de la musique dans la lutte contre le terrorisme se fait à travers la sensibilisation », Amzy

Pour mieux comprendre la contribution de la musique dans la lutte contre le terrorisme au Burkina, Lefaso.net est allé à la rencontre de l’artiste rappeur chanteur burkinabè Amzy. L’artiste a également prodigué des conseils aux jeunes qui aimeraient se lancer dans la musique. Lisez plutôt !

Lefaso.net : Comment avez-vous commencé votre carrière ?

Amzy : J’ai commencé difficilement ma carrière car j’étais incompris par mes proches et notre religion n’autorisait pas cela. Il y a également le milieu qui compte. Il faut que la famille te comprenne et te soutienne. Pour mon cas, ma famille ne me comprenait pas et je ne leur en voulais tous. Aujourd’hui, je me rends compte qu’ils cherchaient mon bien et je m’excuse de les avoir jugés. Le métier d’artiste est un boulot comme les autres et c’est une vie parce qu’être artiste aussi c’est savoir adapter ta vie à ce métier.

D’où vient votre inspiration ?

Je vis dans une société qui m’inspire beaucoup et je m’inspire vraiment de la société et de mes proches. Je dirai que mon inspiration vient de Dieu.

D’où est née l’envie de devenir artiste ?

L’envie de devenir artiste est venue par patriotisme. Déjà il y avait la passion mais je ne voulais pas en faire un métier. Par la suite, je me suis dit que je fais beaucoup de reproches aux autres artistes du Burkina. Je me suis dit que plutôt que de critiquer, je vais apporter ce que j’ai aussi. J’avais envie d’apporter ma pierre à la culture burkinabè aussi.

En dehors des réticences de vos proches, est-ce que vous avez fait face à des difficultés ?

Comme dans tout métier, les difficultés ne manquent pas. Il y a des moments où tout va bien et il y a des moments où ça ne va pas. Mais on en fait pas tout un plat.

Selon vous quelle peut être la contribution de la musique dans la lutte contre le terrorisme au Burkina ?

La contribution de la musique dans la lutte contre le terrorisme au Burkina Faso se fait à travers la sensibilisation. Vous savez, la musique parle à l’âme et à travers des chansons, on peut véhiculer des messages qui vont contribuer énormément. Être musicien, c’est se faire aimer et à un moment donné cela va être un exemple. Il faut œuvrer dans ce sens pour donner le bon exemple. Il faut essayer d’unir les gens, essayer d’apporter sa contribution. Il faut que les gens voient en toi un exemple à suivre.

Quels conseils avez-vous à donner aux jeunes qui aimeraient emboîter vos pas ?

Mon conseil pour eux, c’est de faire ce qu’ils pensent être juste et bien. Je les invite à se faire confiance et aller à fond. Merci à ceux qui nous soutiennent et je vous invite le samedi 24 février au concert Freedoom qui se tiendra au stade municipal de Ouagadougou.

Interview réalisée par Carine Daramkoum
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique