LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Burkina : Une cargaison de 447 tonnes de charbon fin est arrivée à Ouagadougou pour traitement

Publié le dimanche 11 février 2024 à 23h06min

PARTAGER :                          
Burkina : Une cargaison de 447 tonnes de charbon fin est arrivée à Ouagadougou pour traitement

Le ministre de l’énergie, des mines et des carrières Yacouba Zagré Gouba a effectué une visite sur le site de traitement des résidus miniers, sis dans la zone industrielle de Kossodo (Ouagadougou), dans la matinée de ce vendredi 9 février 2024. Il était accompagné par la ministre délégué en charge du budget. La délégation est venue constater que l’intégralité de la cargaison de charbon fin qui a quitté Bobo-Dioulasso pour Ouagadougou est arrivée en bonne et due forme.

Le 25 janvier 2024, le tribunal correctionnel en charge du « dossier charbon fin » déclarait l’action publique éteinte car les parties au procès que sont l’Etat et les personnes physiques et morales poursuivies avaient décidé de régler le litige par voie transactionnelle. Et lors du conseil des ministres de ce mercredi 7 février 2024, le gouvernement a pris bon nombre de décisions parmi lesquelles, le traitement du charbon fin par l’usine burkinabè de transformation des résidus miniers, Golden Hand SA.

Une vue du charbon fin venu de Bobo-Dioulasso qui sera traité au sein de l’usine Golden Hand SA

La visite du ministre de l’énergie, des mines et des carrières sur ce site ce vendredi 9 février 2024 avait pour but de s’assurer que la cargaison annoncée est effectivement arrivée. « Le conseil des ministres a entériné une feuille de route qui prend en compte le processus de traitement de ce charbon fin ainsi que les acteurs qui suivront ce processus-là. Au total, ce sont 17 camions contenant 640 sacs, le tout estimé à 447 tonnes, qui ont quitté Bobo pour Ouaga. L’intégralité des produits issus du traitement de ce charbon fin là sera reversé à l’Etat », a assuré Yacouba Zagré Gouba.

« Golden Hand SA est une entreprise dont les capitaux sont entièrement détenus par des nationaux à raison de 40% pour l’Etat burkinabè et 60% pour le secteur privé national », Yacouba Zagré Gouba

Du côté de la société civile, l’on se réjouit car cette visite vient montrer que l’Etat suit de près cette affaire. « Le comité technique de supervision du dossier charbon fin était à Bobo-Dioulasso pour s’assurer que les références des conteneurs et des scellés correspondent à la documentation que nous avons. Le comité s’est aussi assuré que ces scellés-là n’ont pas connu de violation. C’est l’autorité qui avait autorisé cette mission. Et avec les décisions qui ont été prises en conseil des ministres et qui donnent la feuille de route en la matière pour aboutir au retrait de la quantité d’or qu’on aurait pu trouver dans les charbons fins, il était tout indiqué qu’il s’assure que la mission a été bien exécutée et que tous les conteneurs sont arrivés à Ouagadougou », a laissé entendre le représentant du comité, Jonas Hien.

« Cette visite du gouvernement était tout à fait normale », Jonas Hien

Des dires du ministre, le produit de cette transformation devrait être perceptible dans les prochains mois.

Erwan Compaoré
Lefaso.net

Portfolio

PARTAGER :                              

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique