LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Vous n’empêcherez pas les oiseaux de malheur de survoler votre têtе, mаis vοus рοuvеz lеs еmрêсhеz dе niсhеr dаns vοs сhеvеux.” Proverbe chinois

ONG Light for the world : Six enfants handicapés reçoivent des kits de couture et de mécanique

Publié le vendredi 22 décembre 2023 à 22h10min

PARTAGER :                          
ONG Light for the world : Six enfants handicapés reçoivent des kits de couture et de mécanique

Œuvrer pour l’éducation inclusive des enfants handicapés, voilà la mission de l’Organisation non gouvernementale Light for the world qui, en partenariat avec le Secrétariat de l’éducation catholique (SNEC), a œuvré pour la formation professionnelle en mécanique et en couture de six jeunes handicapés moteurs et auditifs. L’objectif est de favoriser l’inclusion de ces jeunes qui ont dû quitter les bancs de façon prématurée, à cause du mal être dû à leur handicap. Ce vendredi 22 décembre 2023, une cérémonie de remise de kits a été organisée pour aider ces derniers à s’auto-prendre en charge.

« Avant, je n’avais pas de matériel pour exercer la couture. Aujourd’hui, c’est tout un arsenal complet qui est mis à ma disposition pour que je puisse exercer ce métier. Je n’ai pas grand-chose à dire. Je suis juste heureuse ». Des mots brefs, mais suffisants pour traduire toute la joie qui anime Bienvenue Bouda, bénéficiaire d’une machine à coudre, de ciseaux, d’une table, bref, de tout ce qui peut lui permettre d’exercer ce métier et de s’autonomiser.

"La formation était difficile au départ. Mais avec le temps, j’ai pu avoir la main" Bienvenue Bouda

Ce don qu’elle reçoit aujourd’hui a été rendu possible grâce au projet « Renforcement de l’éducation inclusive dans l’enseignement catholique », initié par Light for the world, en partenariat avec le Secrétariat de l’éducation catholique (SNEC). Pour Chantal Traoré, chargée de programme "Education inclusive" à LFtW, ce geste vise à redonner à ces jeunes handicapés une chance, eux qui, quelques fois, sont considérés comme des charges à supporter. « Cette expérience contribue à créer des évidences et à montrer que ces enfants sont eux aussi capables de faire un métier. Là, il s’agit de leurs choix. Nous n’avons fait que les accompagner pour qu’ils puissent s’épanouir. Il faut aller vers l’inclusion pour permettre à ces enfants, qui n’ont pas toujours la chance de poursuivre leurs études, de faire quelque chose de leurs dix doigts », dira-t-elle à ce propos.

"LFtW veut que ces jeunes soient des modèles pour leurs camarades qui sont dans la même situation qu’eux" Chantal Traoré

La cérémonie a été l’occasion pour l’abbé Etienne Ganga, directeur de l’éducation catholique de Manga, de réitérer les remerciements du SNEC à l’endroit du LFtW, pour cet accompagnement qui, dit-il, date d’une décennie. « C’est depuis 2011 que ce partenaire nous accompagne pour l’éducation inclusive. Cela se fait par phase de trois ans et présentement, nous sommes à la cinquième phase. Dans cette cinquième phase du projet, il a été prévu l’accompagnement pour l’éducation inclusive au niveau du primaire, mais l’ONG a voulu étendre cela aux professionnels. Il s’agit des enfants qui ont l’âge d’aller à l’école, mais qui ont fini par abandonner par manque de moyens ou du fait de leur handicap. Cette remise de kits leur permettra de travailler et de se nourrir à la sueur de leurs fronts. Nous leur disons donc merci pour cet accompagnement », s’est-il ému.

"Au delà de LFtW, nous disons merci à tous ces donateurs qui sont si loins mais qui n’hésitent pas à nous accompagner pour la cause de l’éducation inclusive" abbé Etienne Ganga

En rappel, l’ONG Life for the world contribue à éliminer les obstacles à l’inclusion des personnes handicapées au Burkina Faso depuis 2004 et y a ouvert un bureau en 2009. Elle intervient dans plusieurs secteurs : sanitaire, économique et éducatif. Pour ce qui est du dernier élément cité, l’ambition de l’ONG est de faire en sorte que d’ici fin 2025, le système éducatif national du pays inclut tous les enfants identifiés et inscrits dans leur programme de soins oculaires, et ce, sans distinction ni discrimination fondée sur le sexe, le handicap, la religion, l’origine ethnique et sociale.

Erwan Compaoré
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Offre de formation sur la conception sécurisée des applications