LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Burkina / Programme d’urgence pour le Sahel : Des acquis engrangés, mais des défis restent à relever

Publié le mardi 5 décembre 2023 à 20h30min

PARTAGER :                          
Burkina / Programme d’urgence pour le Sahel : Des acquis engrangés, mais des défis restent à relever

Le conseil d’orientation stratégique du Programme d’urgence pour le Sahel au Burkina Faso (PUS-BF) présidé par le Premier ministre, s’est réuni le mardi 5 décembre 2023, à Ouagadougou, à l’occasion de sa deuxième session ordinaire au titre de l’année 2023.

En réponse aux défis sécuritaires menaçant la paix et le développement économique du pays, le gouvernement du Burkina Faso a mis en place un Programme d’urgence pour le Sahel au Burkina Faso (PUS-BF) sur la période 2017-2024. Limité initialement à 30 communes, dont 26 dans la région du Sahel et quatre dans la région du Nord, ce programme s’étend de nos jours à l’ensemble des communes des six régions à forts défis sécuritaires que sont le Sahel, le Nord, le Centre-nord, l’Est, le Centre-est et la Boucle du Mouhoun. Conformément aux textes qui régissent le fonctionnement du présent programme, le Conseil d’orientation stratégique se réunit deux fois par an en session ordinaire pour décliner les orientations sur les questions majeures dudit programme. La présente session, la deuxième de l’année 2023, a permis aux membres statutaires d’examiner l’état de mise en œuvre des recommandations formulées lors des travaux de la première session ordinaire 2023, tenue le 16 juin 2023 ; d’apprécier les résultats obtenus et les performances enregistrées de la mise en œuvre du Plan de travail annuel budgété (PTAB) au 30 septembre 2023.

Vue des participants

Ce cadre de concertation a permis également d’adopter les rapports d’évaluation préliminaire global de la mise en œuvre du PUS-BF sur la période 2017-2022, et la cartographie des interventions en matière de résilience et de stabilisation du territoire. Le ministre de l’économie, Dr Aboubakar Nacanabo, s’est réjoui du bilan du PUS-BF. A son avis, après cinq années de mise en œuvre, le programme a enregistré des avancées en termes de réalisation d’infrastructures et d’activités socioéconomiques au profit des populations pour renforcer leur résilience. Pour ce qui est de la mobilisation des ressources, il ressort de la communication introductive faite par la directrice générale du développement territorial, que plus de 529 milliards de francs CFA ont étés mobilisés par l’Etat et ses démembrements, soit plus de 490 milliards de francs CFA par les ministères et plus de 29 milliards de francs CFA par les collectivités territoriales. Monique Yarga/Ouédraogo estime à plus de 554 milliards de francs CFA, la contribution des partenaires techniques et financiers notamment l’Union européenne, l’Agence française de développement, le système des nations unies, la Banque mondiale, et l’UEMOA.

La DGDT, Monique Yarga/Ouédraogo lors de sa présentation

En dépit des résultats importants constatés sur le terrain, le ministre Nacanabo a noté des insuffisances sur lesquelles il faudrait travailler. « On se rend compte que le taux d’exécution assez faible pour certains projets est dû aussi à l’insécurité », a-t-il relevé. Toutefois, le premier responsable du département de l’économie reste optimiste au regard de l’amélioration de la situation sécuritaire en cours : « Nous allons pouvoir véritablement aller encore plus loin pour réaliser des infrastructures de qualité au profit des populations surtout pour accompagner le relèvement parce qu’il y a des PDI qui retournent dans leurs localités d’origine ». Pour traduire cet engagement en acte concret, l’accompagnement des partenaires techniques et financiers est nécessaire. A l’issue des travaux de cette session ordinaire, des recommandations et suggestions ont été formulées. Au titre des recommandations, les participants ont insisté sur le suivi des projets afin que les réalisations puissent positivement impacter la population. La recommandation majeure est relative à l’élargissement du PUS aux treize régions.

Le ministre de l’économie, Dr Aboubakar Nacanabo satisfait des réalisations du PUS-BF

« Nous avons besoin de profiter des avantages du PUS dans les autres régions également. Cela va nous permettre de mettre en œuvre certains projets de façon très rapide au profit des populations », a laissé entendre Dr Aboubakar Nacanabo.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 6 décembre 2023 à 10:05, par kwiliga En réponse à : Burkina / Programme d’urgence pour le Sahel : Des acquis engrangés, mais des défis restent à relever

    "plus de 554 milliards de francs CFA, la contribution des partenaires techniques et financiers notamment l’Union européenne, l’Agence française de développement, le Système des Nations unies, la Banque mondiale, et l’UEMOA."
    Heu, concernant l’Agence française de développement, il semble que l’aide soit suspendue depuis le 06.08.2023.
    Pour rappel, le montant des interventions en cours de la France au profit du Burkina Faso s’élève à 325 milliards FCFA en 2023, soit près de 10% du budget national.
    Donc, affirmer par la suite "Nous allons pouvoir véritablement aller encore plus loin pour réaliser des infrastructures de qualité au profit des populations..." n’est absolument pas certain, alors que notre gouvernement multiplie les projets, les chantiers, les "premières pierres",... et les arrogantes déclarations qui proclament notre souveraineté.
    Aucun de nos "nouveaux et fiables" partenaires, n’apparait dans la liste des partenaires techniques et financiers...?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique