LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La nature rend chacun de nous capable de supporter ce qui lui arrive. ” De Marc-Aurèle

Burkina : L’Alliance républicaine pour la patrie (ARPA) signe son arrivée au sein de la société civile

Publié le dimanche 3 décembre 2023 à 14h56min

PARTAGER :                          
Burkina : L’Alliance républicaine pour la patrie (ARPA) signe son arrivée au sein de la société civile

Le Burkina Faso enregistre un nouveau mouvement de la société civile. Il s’agit de l’Alliance républicaine pour la patrie (ARPA). Le lancement officiel de cette organisation est intervenu ce samedi 2 décembre 2023 à Ouagadougou, au cours d’un panel organisé pour la circonstance.

« L’Alliance républicaine pour la patrie réunit des Burkinabè de toutes les couches sociales convaincus qu’ils peuvent partager leurs expériences, leurs idées et leurs connaissances avec d’autres personnes, être une force de critique positive et de propositions constructives pour appuyer la lutte contre le terrorisme, promouvoir le vivre-ensemble, préparer le retour à l’ordre constitutionnel dans notre pays et inventer le schéma de reconstruction de notre patrie après la crise », a déclaré de prime abord Jean-Léonard Bouda, coordonnateur national de l’ARPA.

Jean-Léonard Bouda, coordonnateur national de l’ARPA.

À l’en croire, le Burkina Faso est sur une bonne trajectoire et devrait gagner la guerre contre le terrorisme. Il faut donc d’ores et déjà penser à l’après-guerre. Et c’est ce qui différencie l’ARPA des autres mouvements de la société civile qui, de son point de vue, ne sont pas dans la prospective. « Nous avons près d’un million d’élèves déscolarisés ; qu’est-ce qu’on fait après la guerre ? Nous avons des enfants qui ont vu leurs parents assassinés ; qu’est-ce qu’on fait après la guerre ? Vous savez bien que cette crise est justifiée en partie à cause d’un problème de répartition équitable du développement. Alors qu’est-ce qu’il faut faire pour qu’on ne connaisse plus jamais une telle crise ? Nous avons pensé qu’il faut réunir toutes les intelligences possibles qui sont à mesure d’apporter de la réflexion, de la prospective pour nous permettre de sortir de cette crise et de ne jamais retourner dans cette crise », a expliqué Jean-Léonard Bouda.

Ainsi, pour atteindre ses objectifs, l’ARPA compte organiser des réflexions et produire des analyses sur la vie de la nation, rechercher des solutions endogènes durables pour relever les défis de la crise multidimensionnelle que vit le Burkina, rechercher des solutions pouvant contribuer à renforcer la cohésion sociale et l’unité nationale, mener des réflexions pour des réformes profondes en faveur d’une gouvernance vertueuse ainsi que pour la gestion des effets de la guerre et identifier des options et alternatives crédibles et efficaces pour jeter les bases de la reconstruction du pays sur les plans social et économique après la crise.

Les participants au panel de lancement de l’ARPA.

Ces propositions de solutions feront l’objet, selon M. Bouda, de séminaires de réflexions, de conférences publiques, de sorties médiatiques, de production d’articles de presse, de concertations régulières avec la société civile et les forces vives, en vue de dégager des positions communes sur les questions d’intérêt majeur.

C’est donc en parfaite adéquation avec ce qu’elle s’est fixé, que l’ARPA a tenu à annoncer son existence officielle à travers un panel au cours duquel trois thèmes d’actualité ont été abordés. Le premier thème, « L’économie en période de crises et de guerre : quelles stratégies ? », a été développé par Pr Mahamadou Diarra. Sylvie Ouédraogo, elle, a développé le thème « Actionnariat populaire et relance économique : mythe ou réalité ? » ; et le dernier thème, « Impérialisme et néo-impérialisme en Afrique : manifestations et conséquences », a été développé par Dr Jean Pierre N’Do.

Ce lancement officiel a été l’occasion pour les initiateurs de l’ARPA d’inviter tous les Burkinabè, de quelque couche sociale que ce soit, à rejoindre le mouvement.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Le métier de Marketeur avec Lionnel Olivier Sankara