LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Burkina/ Cinéma : « Ta Kami » pointe du doigt les difficultés des veuves des anciens combattants à percevoir les pensions

Publié le vendredi 1er décembre 2023 à 11h00min

PARTAGER :                          
Burkina/ Cinéma : « Ta Kami » pointe du doigt les difficultés des veuves des anciens combattants à percevoir les pensions

Le réalisateur burkinabè Kollo Daniel Sanou a diffusé officiellement son nouveau film « Ta kami » qui veut dire les braises. La présentation du film a été faite le jeudi 30 novembre 2023 à Ouagadougou en présence des cinéphiles.

Le film du réalisateur burkinabè Kollo Daniel Sanou met à nu les difficultés rencontrées par les veuves des anciens combattants à toucher les arrérages et la pension de réversion.

Dans « Ta kami » le personnage principal est Sogo Sanou, un ancien combattant. Ce dernier avait pris une seconde épouse après la revalorisation de sa pension. N’ayant pas supporté la décision de son mari, la première femme, Dafra décide de quitter son foyer. Malheureusement, peu de temps après, Sogo Sanou meurt. Sa seconde épouse, Kiedalo entreprend les démarches familiales et administratives pour toucher les arrérages de la pension de réversion. Mais l’administration va demander les documents de première femme vu que c’est elle qui est déclarée comme l’épouse légale.

L’auteur du film Ta kami Kollo Daniel Sanou

Avec la méditation d’un peul et de son fils, la première épouse, fini par accepter de donner ses documents pour l’obtention de la pension de réversion de son mari. Après plusieurs années d’attente, malheureusement, celle-ci va mourir sans toucher la pension de son mari laissant ainsi la seconde épouse dans la désolation.
L’auteur dit s’être inspiré de l’histoire de son propre père. A travers cette œuvre cinématographique, le réalisateur veut attirer l’attention de l’opinion sur la situation de vulnérabilité des veuves des anciens combattants.

« Les associations nationales des anciens combattants de l’Afrique francophone vivent les mêmes réalités. J’ai soulevé ce problème afin que cette question soit résolue par la France. La question de reconnaissance se dit verbalement. Mais dans la pratique, il y a la lenteur dans l’exécution des dossiers. Parmi les quelques rares survivants des anciens combattants, certains attendent encore leurs pensions de réversion. J’ai tenu à faire ce film aussi pour rendre hommage à mon père qui était un ancien combattant », a signalé l’auteur.

Isidore Bougouma, cinéphile

Cinéphile, Isidore Bougouma dit que ce film montre « presque l’ingratitude » qui est réservé aux anciens combattants. « Nous avons compris comment les choses se passent. Quel est leur état d’esprit. Nous nous sommes réveillés. Nous allons nous organiser pour que cela ne se répète plus », a laissé entendre monsieur Bougouma.
Le réalisateur et journaliste Pierre Dumont trouve que ce film est une belle réalisation. Parce qu’il aborde plusieurs axes. Il s’agit de la difficulté pour faire respecter le droit entre les deux épouses, les difficultés des veuves à faire respecter leurs droits et les retrouvailles de deux frères.

Pierre Dumont, cinéphile

Kollo Daniel Sanou est né le 23 décembre 1949 à Borodougou au Burkina Faso. Il a fait ses études à l’institut national des Arts d’Abidjan puis au Conservatoire libre du cinéma français à Paris et à I ’institut national de l’audiovisuel à Bry en France. Il est l’auteur du long métrage "Paweogo, l’émigrant" produit en 1983 et de la série "Taxi brousse" sortie entre 1999-2005. « Tasuma » a été produit en 2003. Il a reçu l’Etalon de bronze au Fespaco 2005.

Rama Diallo
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Dédougou : Les masques à feuilles sont sortis