LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Burkina/ Diplomatie : L’INHEI à la recherche d’une approche habile dans un contexte de crise sécuritaire et humanitaire

Publié le samedi 25 novembre 2023 à 12h00min

PARTAGER :                          
Burkina/ Diplomatie : L’INHEI à la recherche d’une approche habile dans un contexte de crise sécuritaire et humanitaire

L’Institut des hautes études internationales (INHEI) organise ses premières journées portes ouvertes sous le thème « Diplomatie publique et soft power : quelle approche dans un contexte de crise sécuritaire et humanitaire ? ». L’activité se tient dans les locaux dudit institut, à Loumbila, dans la région du Plateau central, ce vendredi 24 novembre 2023.

L’Institut des hautes études internationales (INHEI) entend enclencher une autre dynamique pour la visibilité de la structure à travers l’organisation de ses premières journées portes ouvertes. Habituellement, l’INHEI organise les 72 heures de l’élève diplomate au sein du ministère des Affaires étrangères à Ouagadougou. Ces journées portes ouvertes marquent le début d’une autre approche en termes de vulgarisation des activités de l’INHEI.

Le directeur général de l’INHEI, Dr Poussi Sawadogo, a salué l’accompagnement du ministère des Affaires étrangères et des autorités régionales

A cet effet, des universités et instituts privés ont été invités afin de découvrir cette école diplomatique burkinabè créée en 2008. « Nous avons invité les gens dans notre institut pour voir l’ambiance dans laquelle nous sommes enseignés et permettre aussi au public de découvrir l’INHEI » a confié Adama Sougournonma Sawadogo, délégué général des élèves du bureau de l’INHEI, par ailleurs élève conseiller des affaires étrangères.

Pour le directeur général de l’INHEI, Dr Poussi Sawadogo , cet événement a pour objectif d’offrir de la visibilité à l’institut mais aussi d’exécuter une mission de transparence dans le cadre des activités de cette école. « C’est une volonté de traduire une certaine transparence de ce que nous faisons ici, qui est la formation des acteurs étatiques et non étatiques et du privé », a-t-il laissé entendre. « Le monde d’aujourd’hui est ouvert et le comprendre est une nécessité pour tout citoyen. C’est cela l’une des missions principales de cet institut », a-t-il indiqué, avant de réaffirmer que la tenue de cette activité répond à une logique de transparence, de partage, de communion pour faire comprendre un métier d’influence.

« Cette année, nous avons voulu faire autrement pour offrir plus de visibilité à notre école » a affirmé Adama Sougournonma Sawadogo, délégué général des élèves,

L’INHEI a trois missions principales, souligne le directeur général. Il s’agit de la formation, la promotion de la culture de l’international et la mission de recherche action. Cette dernière mission, explique le spécialiste des relations internationales, vise à comprendre les problématiques en vue de les porter et les défendre.

La gouverneure du Plateau central, présidente de la cérémonie, a été représentée par son secrétaire général. Amidou Soré a salué la pertinence du thème qui, de son point de vue, cadre avec l’actualité du pays. « Porter la réflexion sur cette thématique au moment même où notre pays traverse une crise sécuritaire et humanitaire sans précédent témoigne de l’engagement particulier des stagiaires diplomates à la recherche de solutions idoines au retour de la paix dans notre pays », a-t-il déclaré.

Dr Alain Édouard Traoré a donné une communication sur le thème principal

Au menu de cette activité, il y aura une opération de don de sang, des communications, une rue marchande et des rencontres B to B. La première communication, développée par le Dr Alain Édouard Traoré est intitulée « Diplomatie publique et soft power : quelle approche dans un contexte de crise sécuritaire et humanitaire ? ». La deuxième porte sur le thème « Diplomatie et médias : du savoir-faire au faire-savoir » et sera animée par le Dr Poussi Sawadogo. Et Guillaume Coulibaly va exposer sur : « La coordination de l’action humanitaire au Burkina Faso ».

« L’INHEI assure avec satisfaction la formation initiale et continue de nombreux cadres en diplomatie et relations internationales » s’est réjoui, Amidou Soré, représentant du gouverneur du Plateau central

Créé en 2008, l’INHEI est une structure de formation professionnelle chargée de la formation et du perfectionnement des cadres de l’administration en matière de diplomatie et de relations internationales. Il est né après la suppression de l’Institut diplomatique et des relations internationales créé en août 2001 et fermé par la suite en 2007.

A LIRE AUSSI : Institut des hautes études internationales (INHEI) : Soutenances de la deuxième promotion

Serge Ika Ki
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Marché de Larlé : Il faut libérer l’emprise de la route
Le métier de logisticien avec Bouma Ferdinand Neya