LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Dédougou : Un festival pour promouvoir et valoriser la culture bwa

Publié le vendredi 24 novembre 2023 à 09h30min

PARTAGER :                          
Dédougou : Un festival pour promouvoir et valoriser la culture bwa

Promouvoir les cultures africaines et particulièrement la culture bwa, tel est le credo de l’association Wan bwamu sin. En effet, l’organisation tient, du 24 au 26 novembre 2023 à Dédougou, un festival du même nom que l’association pour « parler de culture, de cohésion sociale et de paix », selon les organisateurs qui ont échangé avec la presse dans l’après-midi du jeudi 23 novembre 2023.

« Conscients que nos cultures sont en train de disparaître, il fallait monter une association qui puisse sauvegarder et pérenniser nos cultures africaines à travers celle bwa », a lancé Juste B. Benjamin Kohoun pour planter le décor de la conférence de presse. Le président de l’association justifiait, à la fois, le besoin qui a motivé la création de Wan bwamu sin et l’intérêt de la tenue de la troisième édition du festival qui va se dérouler sur la place des martyrs de la ville de Dédougou, du vendredi 24 au dimanche 25 novembre 2023.

Le président de l’association Wan bwamu sin, Juste B. Benjamin Kohoun, au cours de la conférence.

Il a poursuivi que « Wan bwamu sin est un concept qui va au-delà de quelques personnes. Ce concept signifie qu’il fait bon vivre en pays bwa. Dédougou est la deuxième ville cosmopolite du Burkina et donc de façon séculaire des peuples s’y sont succédé et vivent en parfaite harmonie », a-t-il proclamé. Cet héritage, Monsieur Kohoun estime que la jeune génération se doit de la préserver afin de le transmettre intact aux générations à venir.

« Notre rôle de jeune, est de continuer l’œuvre des anciens pour nous approprier ce qui est là. C’est la raison d’être de l’association dont l’activité phare est la tenue du festival », a éclairé le principal animateur de la conférence de presse. Le tribun du jour prévient que si la génération actuelle rate ce tournant dans la promotion et la valorisation des cultures africaines, les générations montantes risquent de venir trouver que tout de ces cultures dites africaines aura complètement disparu.

A en croire les conférenciers, cette édition va s’inscrire purement dans le contexte traditionnel. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Yacouba SAMA
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Dédougou : Les masques à feuilles sont sortis