LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Services financiers de base : Les acteurs dressent le bilan de la stratégie nationale de la finance inclusive 2019-2023

LEFASO.NET

Publié le jeudi 16 novembre 2023 à 17h03min

PARTAGER :                          
Services financiers de base : Les acteurs dressent le bilan de la stratégie nationale de la finance inclusive 2019-2023

« Amélioration de l’accès des populations et des Micros, petites et moyennes entreprises (MPME) aux services financiers de base : quelles appréciations des interventions après 5 ans de mise en œuvre de la Stratégie nationale de la finance inclusive (SNFI) ». C’est sur ce thème que se tient ce jeudi 16 novembre 2023 à Ouagadougou, la session de 2023 du Cadre national de concertation des acteurs de l’inclusion financière du Burkina Faso (CNC-AIF/BF), dont l’objectif est d’échanger sur les difficultés rencontrées et formuler des recommandations susceptibles d’améliorer l’accès des populations des (MPME) aux produits et services financiers de base.

C’est depuis 2019 que le Burkina Faso s’est doté d’une SNFI assortie d’un plan d’action 2019-2023. Sa vision est la suivante : « favoriser un accès accru et permanent à une gamme de produits et services et financiers durables, innovants, adaptés, diversifiés et à coûts abordables, offerts par des institutions saines et pérennes à une population financièrement éduquée notamment les femmes, les jeunes, les acteurs du monde rural et les petites et moyennes entreprises du Burkina Faso ».

Pour le ministre de l’économie des finances et la prospective, Aboubacar Nacanabo, représenté par son secrétaire général en la personne de Nicolas Kobiané, le thème choisi est interpellateur à plus d’un titre car dit-il : « il nous permet de porter un regard rétrospectif et surtout prospectif sur la contribution de notre instance et de nos différentes structures dans le processus d’approfondissement de l’inclusion financière de nos populations ».

« Je ne doute pas qu’au terme de cette session, des recommandations pertinentes seront formulées pour une meilleure inclusion financière », Aboubacar Nacanabo par la voix de Nicolas Hien

En ce jour, jeudi 16 novembre 2023, ce sont 160 acteurs qui se sont mobilisés pour cette rencontre, et dont les objectifs sont les suivants : présenter la situation de mise en œuvre de la SNFI, notamment les acquis, insuffisances et les difficultés rencontrées ; identifier les nouveaux défis en matière d’inclusion financière ; apprécier le niveau de contribution des acteurs dans la mise en œuvre de la SNFI en général et dans le développement des produits et services financiers de base en particulier ; proposer des mécanismes alternatifs de financement des actions de développement de l’inclusion financière ; dégager les perspectives pour une meilleure inclusion financière des populations et des MPME en tenant compte du défi sécuritaire.

Une vue des acteurs mobilisés pour ce cadre national de concertation

Au titre des difficultés qui ont jalonné la mise en application de la stratégie, figurent essentiellement la sempiternelle question de la crise sécuritaire et la coordination des actions, la faible lisibilité et visibilité de certaines actions, la faible mobilisation de ressources et leur orientation sur le plan d’action de la SNFI. Qu’à cela ne tienne, la stratégie a fait bon chemin et plusieurs acquis ont été engrangés. « Nous avons la création du fonds national de la finance inclusive qui va accompagner les prestataires des services financiers pour réduire le coût des crédits, la création de l’observatoire de la qualité des services financiers qui améliore la confiance entre les prestations des services financiers et leurs clients, l’accompagnement des groupes d’épargne et de crédit, la digitalisation, les appuis aux institutions financières, le financement agricole, l’assistance technique des filets sociaux, l’éducation financière des populations et des MPME », a résumé Lin Hien, secrétaire technique pour la promotion de l’inclusion financière.

« L’inclusion financière permet aux populations d’asseoir une épargne, subvenir à leurs besoins de base et se protéger contre les risques de chocs internes et externes », Lin Hien

Au titre des perspectives, le secrétariat technique veut opérationnaliser l’observatoire de la qualité des services financiers, prévoir une nouvelle stratégie qui prendra mieux en compte la question sécuritaire et renforcer la coordination au niveau du ministère des Finances. Au cours de cette journée, deux sous-thèmes seront développés. Il s’agit d’une part de l’analyse de la contribution des acteurs dans la mise en œuvre de la SNFI 2019-2023. D’autre part, il sera question des innovations pour accélérer l’inclusion financière des populations et des MPME dans un contexte sécuritaire difficile.

Erwan Compaoré
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Management des Entreprises par les Processus