LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Ce n’est pas la montagne à gravir qui vous fera abandonner, c’est le caillou dans votre chaussure” Mohamed Ali

Burkina/Finance chrétienne : Une conférence pour éclairer la lanterne des Burkinabè

Publié le lundi 18 septembre 2023 à 21h40min

PARTAGER :                          
Burkina/Finance chrétienne : Une conférence pour éclairer la lanterne des Burkinabè

Dans le cadre de ses activités mensuelles, le Service pastoral pour la formation et l’accompagnement des responsables (SEPAFAR) a organisé, ce dimanche 17 septembre 2023 à Ouagadougou, une conférence publique au profit de ses membres. Cette conférence s’est penchée sur le thème « A la découverte de la finance chrétienne : état des lieux et perspectives. Cas du Burkina Faso ». Les échanges ont été animés par l’ancien ministre en charge de la Réconciliation nationale, Dr Zéphirin Diabré, et le prêtre jésuite et enseignant-chercheur, père François Kaboré.

C’est dans une salle pleine que les deux conférenciers, Zéphirin Diabré et père François Kaboré, ont décortiqué le thème et éclairé le public sur la finance chrétienne. Dans leurs exposés, ils ont d’abord fait savoir que la finance chrétienne est une finance millénaire et antérieure aux autres types de finance. Et elle existe bel et bien au Burkina Faso.

Vue des participants venus des différentes branches de la société burkinabè.

L’économiste Zéphirin Diabré a de ce fait souligné que c’est une finance éthique qui est compatible avec les enseignements de la doctrine sociale de l’Église et qui a été initiée depuis des siècles au profit des citoyens pour leurs activités et pour la promotion du développement durable. En se fondant sur la doctrine sociale de l’Eglise, elle bannit le financement des activités qui sont en contradiction avec la foi chrétienne, notamment les investissements dans les chambres de passe ou dans les entreprises dont les activités détruisent l’environnement ou font la négation des droits humains, l’exploitation des enfants, etc.

Dr Zéphirin Diabré, l’un des conférenciers.

Abondant dans le même sens, le père François Kaboré a précisé que la finance chrétienne est une expertise de l’Eglise pour conduire la vie sociale en vue d’un développement intégral de l’homme, mais aussi pour toute l’humanité. Sur le plan microéconomique, elle vise le développement intégral de la personne humaine dans toutes ses dimensions (spirituelle, sociale, matérielle, etc). Le second élément aussi important dans cette finance chrétienne, c’est le développement durable de toute l’humanité. « Sur le plan individuel, on se développe de façon intégrale ; et sur le plan macroéconomique, on se développe de façon durable pour respecter aussi la terre dont nous avons hérité de ceux qui nous ont procédés », a-t-il éclairé.

Père François Kabore, prêtre jésuite et enseignant-chercheur.

Développer la finance chrétienne

Selon Zéphirin Diabré, la finance chrétienne n’est pas très connue au Burkina, alors que c’est la plus ancienne, après la finance juive. Il convient donc de voir quelles sont les mesures que l’on peut prendre pour la développer, notamment avec les coopératives d’épargne et de crédit.

Il faut préciser que cette conférence publique mensuelle s’inscrit dans le cadre des missions du Service pastoral pour la formation et l’accompagnement des responsables (SEPAFAR). Elle a pour but de former les cadres des institutions publiques et privées de divers secteurs d’activités, de telle sorte qu’ils acquièrent des connaissances sur différents sujets en se basant sur la foi chrétienne, a indiqué la coordinatrice du SEPAFAR, Séraphine Sagnon/Dabaré. Selon elle, en tant que chrétien, l’on doit être sel et lumière dans son milieu de vie comme le dit la Parole de Dieu. Pour cela, il faut avoir un certain nombre d’informations crédibles sur les différentes thématiques.

YZ
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Le gouvernement veut maîtriser le taux d’inflation