LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Nous sommes lents à croire ce qui fait mаl à сrοirе. ” Ovide

International : Les artistes burkinabè, maliens et nigériens ne sont pas interdits de jouer sur les scènes françaises, selon le Ministère français de la Culture

Publié le jeudi 14 septembre 2023 à 22h00min

PARTAGER :                          
International : Les artistes burkinabè, maliens et nigériens ne sont pas interdits de jouer sur les scènes françaises, selon le Ministère français de la Culture

Le Ministère français des Affaires étrangères a ordonné aux programmateurs de salles et organisateurs de festivals, de ne plus inviter les artistes du Burkina Faso, du Mali et du Niger, selon Radio France qui cite un document du Quay d’Orsay qu’elle a consulté.

Selon Radio France, le Ministère des Affaires étrangères demande aussi la suspension de tous les soutiens financiers qui peuvent être apportés aux associations, aux troupes du Mali, du Niger et du Burkina Faso, et de ne plus lancer d’invitation aux artistes de ces pays. « Sur instruction du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, il a été décidé de suspendre, jusqu’à nouvel ordre, toute coopération avec les pays suivants : Mali, Niger, Burkina Faso », écrit le ministère.

« Par conséquence, tous les projets de coopération qui sont menés par vos établissements ou vos services avec des institutions ou des ressortissants de ces trois pays doivent être suspendus, sans délai, et sans aucune exception (…) De la même manière, aucune invitation de tout ressortissant de ces pays ne doit être lancée ».

Une décision qui évidemment inquiète les artistes et les organisateurs de festivals. « On est tous otages des décisions politiques. Ce sont des décisions qui nous dépassent, mais je les subis en tant qu’organisateur et en tant qu’artiste. C’est d’autant plus difficile que l’on est sur certains projets depuis trois ans. On a une décision qui nous dit que ces artistes ne peuvent plus travailler ici, et c’est très grave. Je le vis très mal », a laissé entendre Hassane Kassi Kouyaté, metteur en scène burkinabè.

Dans un communiqué du Ministère français de la Culture, on apprend qu’« Aucune déprogrammation d’artistes, de quelque nationalité que ce soit, n’est demandée ni par le ministère des Affaires étrangères, ni par le ministère de la Culture ».

Le communiqué précise que pour des raisons de sécurité, la France a suspendu depuis le 7 août 2023, la délivrance de visas depuis Niamey, Ouagadougou et Bamako, ainsi que la mise en œuvre dans ces pays, d’actions de coopération culturelle.

« Cette décision n’affecte pas les personnes qui seraient titulaires de visas délivrés avant cette date ou qui résident en France ou dans d’autres pays », peut-on lire dans le communiqué.

Lefaso.net
Source : www.radiofrance.fr
www.culture.gouv.fr

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 15 septembre 2023 à 10:36, par kwiliga En réponse à : International : Les artistes burkinabè, maliens et nigériens ne sont pas interdits de jouer sur les scènes françaises, selon le Ministère français de la Culture

    Il semble que les dirigeants français soient tellement excédés, qu’ils en viennent à prendre des mesures infondées, absurdes et au final totalement stupides, allant à l’encontre de l’intérêt de la culture internationale et de leur propre population, en France comme chez nous.
    Il est remarquable de constater qu’au début de la guerre entre la Russie et l’Ukraine, la consigne était de ne pas boycotter les artistes russes, car ils ne représentaient en rien la politique de Poutine.
    On peut alors s’interroger, comme le fait Olivier Faure (président du PS français) : "En quoi ces artistes (burkinabè, maliens,...) sont-ils responsables des coups d’Etat dans leurs pays ?"
    Ou comme le dénonce le Syndicat national des entreprises artistiques et culturelles français dans un communiqué : "Cette interdiction totale concernant trois pays traversés par des crises en effet très graves n’a évidemment aucun sens d’un point de vue artistique et constitue une erreur majeure d’un point de vue politique. C’est tout le contraire qu’il convient de faire"
    Si je ressens une certaine satisfaction à constater que cette mesure a entrainé une vive contestation en France, contestation qui est à l’origine du rectificatif ci-dessus, je ne peux que m’inquiéter de cette décision française, symptomatique de l’arrogante et irascible macronie, souvent décriée ici.
    Dans cette diplomatie de provocation pour provocation, sanction contre sanction, nul doute que tout le monde sortira perdant.
    "Un œil pour œil et le monde finira aveugle" Mahatma Gandhi.

    • Le 15 septembre 2023 à 12:16, par pfff En réponse à : International : Les artistes burkinabè, maliens et nigériens ne sont pas interdits de jouer sur les scènes françaises, selon le Ministère français de la Culture

      Je comprends les réserves des associations culturelles, mais d’une façon générale, je ne vois pas comment justifier que les impôts des Français servent à d’autres.

      Je suis favorable également aux politiques de coopérations, mais ce n’est pas le cas. Et enfin, s’il existe une politique de soutien à des artistes réfugiés, j’y suis favorable, mais il faut qu’elle annonce la couleur haut et clair, pour qu’on sache nettement pourquoi on soutiendra tel artiste et qu’on enverra bouler tel autre.

      Dans la situation actuelle, il y a là un entre-deux qui ne dit pas son nom et qui est dommageable. Il faut une politique lisible et affirmée, comme ça l’est de manière tout à fait évidente pour l’Ukraine ou pour les opposants Russes.

  • Le 15 septembre 2023 à 11:25, par FlecheBlou En réponse à : International : Les artistes burkinabè, maliens et nigériens ne sont pas interdits de jouer sur les scènes françaises, selon le Ministère français de la Culture

    En represailles :
    Plus jamais alors de fete ou de semaine de francophonie sur le sol africain.

  • Le 15 septembre 2023 à 12:30, par eric En réponse à : International : Les artistes burkinabè, maliens et nigériens ne sont pas interdits de jouer sur les scènes françaises, selon le Ministère français de la Culture

    @Flecheblou J’espère qu’un jour il y aura lefaso.net en langue moré/

  • Le 15 septembre 2023 à 13:24, par Yako En réponse à : International : Les artistes burkinabè, maliens et nigériens ne sont pas interdits de jouer sur les scènes françaises, selon le Ministère français de la Culture

    La France est un état souverain le Burkina Faso l’est également. Lorsqu’on on encourage par notre silence l’idiotie de ceux qui s’en prennent aux représentations diplomatiques et aux centres culturels,alors la France est en droit de réagir de la sorte. Jamais l’incivisme n’a atteint un tel niveau dans nos pays !Chose curieuse ceux qui sont censés défendre l’élégance diplomatique dans les relations internationales sont le plus souvent de mèche avec les vandales pour servir de couverture aux échecs des politiques économiques et sécuritaire. La France ne punit pas un peuple mais ne dit-on pas que les gouvernants sont l’expression d’un peuple (rue) comme c’est souvent le cas ces dernières années. En fin, la rue ne connait ni l’art ni le visa d’études c’est au vrai peuple de le faire savoir à nos gouvernants. Yako

  • Le 15 septembre 2023 à 15:53, par Sacksida En réponse à : International : Les artistes burkinabè, maliens et nigériens ne sont pas interdits de jouer sur les scènes françaises, selon le Ministère français de la Culture

    D’accord avec l’internaute Yako et quand des Faux Revolutionnaires sont dans le Populisme Politique et Politicienne Valets Locaux Africains CORROMPUS de Poutine ; l’on ne peut que constater des agissements pueriles et incongrue qui detruisent Inconsequenment des Interets Fondamentaux de leurs Peuples. Le Burkina Faso et son Peuple deja eprouve par des Crises Multiformes Graves des huit dernieres annees se retrouvent dans la Nasse des Allucinations de Putchistes Ignorants des regles Diplomatiques de bienseances et detruisent des Interets de leurs Peuples. Si nous prenons l’ensemble du PIB de Notre Pays quelles sont les entreprises qui affichent la plus importante part ? Meme si les un Tiers releve des entreprises etrangeres, ou se trouve notre Souverainete Nationale Totalement ; et nous prenons certaines Decisions Irreflechies en voulant se donner bonne conscience d’etre revolutionnaires ; alors que c’est un mirage et l’accroissement de la pauperisation continuelle des populations. C’est clair que Ibrahim Traore et son regime MPSR 2, sont responsables de cette situation ulcerante et qui accroissent des problemes dans l’Insecurite et des lourds tributs Inacceptables de notre Peuple Burkinabe. Salut
    .

  • Le 16 septembre 2023 à 06:45, par Didier En réponse à : International : Les artistes burkinabè, maliens et nigériens ne sont pas interdits de jouer sur les scènes françaises, selon le Ministère français de la Culture

    Décision absurde, suite grotesque au différend qui oppose deux gouvernements loins d’être soutenus par la majorité de leur peuple. Des manifestations ont lieu en France pour protester contre ces mesures d’interdiction. Mais cela ne concerne pas que les artistes. Les français et les burkinabés ordinaires comme vous et moi se voient interdire de visa. Il appartient aux peuples de nos deux pays d’échanger de manière indépendante sur les relations que nous souhaitons dans le respect de nos cultures et intérêts respectifs. Il nous faut demander dans un premier temps le rétablissement des libertés de déplacement qui ne remettent nullement en cause la sécurité de la France ou du Burkina Faso. Et il nous faut ensuite étudier toutes les formes de relations et de coopération amicales à travers des échanges directs entre nos peuples. Il n’y a pas de respect sans connaissance mutuelle. Alors cessons de confondre les politiques avec les peuples qu’elles sont censées représentées.

  • Le 16 septembre 2023 à 10:12, par Fretback En réponse à : International : Les artistes burkinabè, maliens et nigériens ne sont pas interdits de jouer sur les scènes françaises, selon le Ministère français de la Culture

    Il faut surtout arrêter de se mentir : 1/ quel artiste burkinabè a une aura en France qui dépasse le cercle de quelques centaines de personnes (y compris les ressortissants du pays vivant en France ; ou des Français d’origine burkinabè) ? Lesquelles ont (eu) à un moment ou un autre un lien avec ce pays parmi les moins visités au monde ? 2/ Quel artiste burkinabè ne doit peu ou prou son succès local (dans son pays et parfois au-delà, jusqu’à la lagune Ebrié voire un festival de terroir français - au hasard, jadis, comme Saint-Paul-les-Trois-Chateaux de la Drôme...) à de l’aide matérielle, financière, managériale, institutionnelle (de ICL !), diplomatique et consulaire ? Ce n’est pas la Russie ou toute autre nation qui financera comme le fit la mauvaise France (l’Etat ou/et ses citoyens, individuellement ou collectivement) bientôt supplantée par d’autres acteurs made in USA pour d’autres intérêts ’sociétaux’ (Soros et sa myriade d’assos’, au hasard), les stars du Balai Citoyen, les rappeurs maison, les plasticiens, les cinéastes locaux, ça je vous le promets ! Pas de visa pour les nôtres, pas de visa pour les vôtres : il n’y a rien de plus logique à cela. Et rien d’inamical. Vive l’égalité, non ? Je ne comprends pas. Maintenant qu’Emmanuel Macron en bon funambuliste qu’il reste fasse un pas d’autorité en avant et deux pas de faiblesse en arrière (à l’image de ce que des putschistes et des tyrans pressentent de la dégradation du statut tricolore...), rien d’inhabituel ! En même temps !!

  • Le 16 septembre 2023 à 10:27, par La_paix En réponse à : International : Les artistes burkinabè, maliens et nigériens ne sont pas interdits de jouer sur les scènes françaises, selon le Ministère français de la Culture

    **« Par conséquence, tous les projets de coopération qui sont menés par vos établissements ou vos services avec des institutions ou des ressortissants de ces trois pays doivent être suspendus, sans délai, et sans aucune exception**

    Orange est ""Français"" ?

  • Le 16 septembre 2023 à 11:16, par Didier En réponse à : International : Les artistes burkinabè, maliens et nigériens ne sont pas interdits de jouer sur les scènes françaises, selon le Ministère français de la Culture

    Eric !!! Le français n a pas été la langue originelle de l actuelle France. Il l a été le 11 avril 1549 . De nos jours le français parlé en Afrique est appelé Français langue seconde et est devenu propriété exclusive des pays dits francophones. Le français de France est nommé français langue maternelle. Et il y a aussi des langues locales comme l alsacien, le Breton,
    Ceux qui pensent que le rejet de l impérialisme doit s accompagner du rejet de la langue se trompent lourdement.
    J’ai toujours dit que le problème actuellement au Burkina Faso, c est l intolérance et la manie de chacun à jouer au connaisseur.

  • Le 16 septembre 2023 à 12:36, par Menet En réponse à : International : Les artistes burkinabè, maliens et nigériens ne sont pas interdits de jouer sur les scènes françaises, selon le Ministère français de la Culture

    Cette décision est d’une totale absurdité et d’ailleurs le Gouvernement est déjà entrain de rétropédaler vite fait....sauf que les représentations consulaires sont fermées. et donc il est impossible de déposer une demande de visa.

    Dire que finalement les artistes burkinabès sont les bienvenus et ne pas leur donner la possibilité concrète de venir est d’un cynisme absolu.

    Bien que je n’approuve pas du tout l’injuste et démagogique campagne anti-française en cours dans la région, je considère que cette décision absurde ne fait que donner de l’eau au moulin de ceux qui accusent la France de tous les maux en s’exonérant de leurs responsabilités.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Dédougou : Le FESTIMA 2024 officiellement lancé
Dédougou : Le festival des masques signe son retour
Burkina / Musique : Patrick Kabré chante Francis Cabrel