LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Burkina : Des produits alimentaires impropres à la consommation saisis

Publié le mardi 22 août 2023 à 10h50min

PARTAGER :                          
Burkina : Des produits alimentaires impropres à la consommation saisis

A travers un communiqué datant du 20 août 2023, la gendarmerie a annoncé avoir procédé au démantèlement de réseaux de contrebandes de poulets congelés impropres à la consommation. Il s’agit de : 1000 poulets congelés, 15 cartons de saucisse de poulets et 35 kilogrammes de gésiers. Ce démantèlement a été le fruit d’une collaboration avec la Direction Générale des Services Vétérinaires.

La Section de Recherches de la Troisième Légion de Gendarmerie en collaboration avec la Direction Générale des Services Vétérinaires, mène des opérations dans le cadre de la lutte contre l’importation et la commercialisation des poulets congelés dans la ville de Ouagadougou en provenance des pays voisins.

Malgré les efforts de sensibilisation et de répression sur les risques liés à la consommation de cette denrée, la contrebande de poulets congelés ne faiblit pas.

Le 16 Août 2023, sur la base d’informations précises, la Section de Recherches de la Troisième Légion de Gendarmerie a mené une opération impliquant la Direction Générale des Services Vétérinaires dans le marché de Toukin, dans l’arrondissement 4 de Ouagadougou.

Les denrées illicites saisis, tous d’origine inconnue se composent comme suit :
 Mille (1000) poulets congelés,
 Quinze (15) cartons de saucisse de poulets,
 Trente-cinq (35) kilogrammes de gésiers.

En rappel, la Section de Recherches de la Troisième Légion a mené courant le mois de juin 2023 une opération qui avait permis de saisir plus de neuf cents (900) poulets congelés et quatre cents (400) kilogrammes de poissons et viande avariés. Ces activités de contrebandes sont menées particulièrement dans la ville de Ouagadougou en violation des mesures gouvernementales interdisant l’importation frauduleuse de la volaille abattue.

Les commerçants véreux qui alimentent cette contrebande agissent au sein de réseaux et ont développé avec ingéniosité des stratégies de contournement des différents postes de contrôle pour rallier Ouagadougou.

Les investigations se poursuivent pour démanteler d’autres réseaux afin d’éradiquer cette pratique qui met en danger la vie de nos populations.

C’est l’occasion d’inviter les restaurateurs et les fournisseurs de ces produits de consommation à plus de vigilance dans l’achat des poulets, viandes et poissons surtout à l’approche des fêtes, et lors des grandes cérémonies. Aussi, elle peut dénoncer tout cas suspect à travers les numéros ci-après :

- Centre Nationale de Veille et d’Alerte : 1010
- Gendarmerie : 16
- Police : 17
- Coordination Nationale de la Lutte contre la Fraude : 70122755/ 67767635

Ouagadougou, le 20 août 2023

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 22 août 2023 à 12:25, par Sheikhy En réponse à : Burkina : Des produits alimentaires impropres à la consommation saisis

    J’espère que ces contrebandiers sont cueillis et remis à la justice parce que c’est un crime de vouloir s’enrichir sur la santé de la population. Au Burkina, on mange des saletés chaque jour, d’où la prolifération des maladies de tous genres. On se demande qu’est-ce qui peut bien expliquer cette cupidité aveugle de nos commerçants de nos jours alors qu’on peut bien faire les choses même si on doit gagner moins.

    Répondre à ce message

    • Le 22 août 2023 à 13:52, par SOME En réponse à : Burkina : Des produits alimentaires impropres à la consommation saisis

      Mon ferre tu as toi meme donné la reponse a ta question On se demande qu’est-ce qui peut bien expliquer cette cupidité aveugle de nos commerçants de nos jours alors qu’on peut bien faire les choses même si on doit gagner moins.
      voila "le burkinabe nouveau" : il ne connait qu’une seule chose : l’argent larzant, le maximum en un rien de temps et en ne faisant rien. Alors pourquoi vouloir bien faire les choses qui ne donnent pas larzant. Le dieu larzant est la seule chose qui ait de la valeur, meme s’il faut tuer sa propre mere. Il y en a qui se font complices des terroristes pour larzant, larzant et toujours larzant ; il s’en fout meme si ces terroristes viennent tuer leurs propres familles par dizaines et lui meme avec. Le diable n’est nul autre que le dieu larzant
      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 22 août 2023 à 15:19, par Wibdos En réponse à : Burkina : Des produits alimentaires impropres à la consommation saisis

    C’est selon moi la comédie. Les boissons frelatés sont fabriquées à kossodo avec des autorisations des responsables de l état. Et on nous dit que c’est toxique et dangereux. Tous complice.

    Répondre à ce message

  • Le 22 août 2023 à 15:47, par NIP En réponse à : Burkina : Des produits alimentaires impropres à la consommation saisis

    C’est qu’a même surprenant qu’un pays comme le Burkina importe de la viande de poulets.Il faut tout simplement interdire et le problème est résolu.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
BEPC session 2024 au Nayala : 412 admis au premier tour