LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Burkina/ Solidarité : Plus de 7 milliards de FCFA injectés par OCADES Caritas pour soulager les populations vulnérables en 2022

Publié le jeudi 27 juillet 2023 à 21h20min

PARTAGER :                          
Burkina/ Solidarité : Plus de 7 milliards de FCFA injectés par OCADES Caritas pour soulager les populations vulnérables en 2022

Le secrétariat général de l’Organisation catholique pour le développement et la solidarité (OCADES Caritas Burkina) a organisé une conférence de presse ce jeudi 27 juillet 2023 à Ouagadougou. L’organisation chrétienne a brossé le bilan du Rapport annuel consolidé (RAC) 2022 du réseau OCADES Caritas Burkina.

Plus de 7 milliards de FCFA ont été injectés en 2022 pour venir en aide aux populations vulnérables dans les 13 régions du Burkina Faso. Cela représente une augmentation de 36% par rapport à l’année 2021.

On compte environ 1 739 656 bénéficiaires dont 1 014 275 femmes (58%) et 725 272 hommes (42%). On remarque une légère augmentation du nombre des bénéficiaires touchés qui était de 1 664 849 en 2021. Il faut noter que les quatre secteurs où ont été injectés ces plus de 7 milliards de FCFA sont les secteurs de production, de soutien à la production, ceux sociaux et de la gouvernance. Les bénéficiaires ont reçu un accompagnement pour les rendre autonomes financièrement. En outre, le réseau a fait des dons pour ceux qui étaient dans l’extrême urgence, a renforcé les capacités de certains acteurs et a fait sensibilisations.

Des difficultés rencontrées en 2022

Le secrétaire général de l’OCADES Caritas Burkina, Abbé Constantin Safanitie Séré a souligné qu’en 2022, des difficultés ont entaché les activités de l’organisation. Mais cela n’a pas empêché l’OCADES Caritas d’agir pour le bien être des populations qui ont besoin d’aide. « La première difficulté est le contexte sécuritaire qui ne nous permet pas d’avoir aisément accès à toutes les zones du pays. C’est l’occasion pour moi de remercier nos partenaires à la base, c’est-à-dire nos bénévoles et nos bénéficiaires qui ont facilité la mise en œuvre des actions. Nous avons pu mener nos activités sur l’ensemble du territoire burkinabè grâce à notre organisation. C’est l’occasion de saluer nos organes à la base comme les équipes paroissiales d’animation.

L’OCADES pourra toujours accompagner ceux qui sont dans le besoin parce que l’évangile existe et parle à des hommes et des femmes. L’OCADES continuera à accompagner les personnes vulnérables parce que les hommes et les femmes de notre temps, quoi qu’on dise demeurent sensibles à la cause des plus démunis. Grâce à la générosité des personnes de bonne volonté, nous pourrons continuer toujours à avoir le nécessaire pour venir au secours des personnes les plus démunies. C’est parce que nous croyons en Dieu que nous croyons en l’homme. Nous regardons l’avenir avec espérance », a-t-il soutenu. Il a remercié tous les partenaires techniques et financiers du réseau.

Depuis maintenant 25 ans, l’OCADES Caritas Burkina œuvre pour le bien-être des communautés les plus démunies et les plus défavorisées du Burkina Faso. Elle contribue au développement humain intégral des personnes et de toutes les communautés du Burkina Faso, sans distinction de race, de sexe et de religion. Depuis sa création jusqu’à présent, l’OCADES emploie plus de 1000 travailleurs repartis dans tous ses démembrements.

SB
Lefaso.net

Voir l’entièreté du bilan ici :

DECLARATION LIMINAIRE DU Secrétaire Général du réseau OCADES Caritas Burkina

Monsieur le Secrétaire Général de la conférence épiscopale Burkina Niger (CEBN),
Messieurs les Secrétaires Généraux des commissions Episcopales,
Messieurs les membres du Comité Exécutif de l’OCADES,
Monsieur le Secrétaire général adjoint,
Chers amis de la presse,
Chers partenaires,
Distingués invités,

Bonjour et Bienvenue à cette traditionnelle conférence de presse.
C’est un devoir pour nous, d’être devant vous ce matin, pour vous présenter le bilan des activités réalisées par le réseau OCADES Caritas Burkina au titre de l’année 2022. Ce document que nous appelons Rapport Annuel Consolidé (RAC), est élaboré et diffusé chaque année afin de mettre en lumière toutes nos réalisations dans les 15 diocèses du Burkina.

A l’entame de mes propos, permettez-moi de vous faire une brève présentation de l’OCADES Caritas Burkina.
La délégation voltaïque du Secours Catholique Caritas France a été créée en 1956. Elle donnera naissance en 1961 à la Caritas Voltaïque. Puis en 1973, le Bureau d’Etude et de Liaison (BEL) est mis en place. L’OCADES Caritas Burkina naitra le 05 février 1998, de la fusion du BEL et la Caritas Burkina.

C’est une association caritative à but non lucratif, qui sera reconnue d’utilité publique par l’Etat Burkinabé en 2013. Instrument de la pastorale sociale de l’Eglise catholique au Burkina Faso, l’OCADES Caritas Burkina est membre de la confédération Caritas Internationalis. Elle couvre l’ensemble du territoire national avec 15 Secrétariats Exécutifs Diocésains (SED) et plus de 150 équipes paroissiales d’animation (EPA).

Ses domaines d’intervention sont principalement les secteurs de production, de soutien à la production, les secteurs sociaux et de la gouvernance. En plus de ces secteurs d’intervention, le réseau touche également au domaine de la vie associative et à l’animation du réseau.

Depuis maintenant 25 ans, l’OCADES Caritas Burkina œuvre pour le bien-être des communautés les plus démunies et les plus défavorisées du Burkina Faso. Elle vise à contribuer au développement humain intégral des personnes et de toutes les communautés du Burkina Faso, sans distinction de race, de sexe et de religion. Depuis sa création jusqu’à présent, l’OCADES emploie plus de 1000 travailleurs repartis dans tous ses démembrements.

Mesdames et messieurs, chers journalistes,
Le bilan que je m’en vais vous présenter s’articulera éventuellement autour de trois points : les actions prioritaires pour le réseau le contexte de la mise en œuvre des activités et le bilan des réalisations de l’année 2022. Nous finirons par la revue des difficultés rencontrées et les perspectives pour le réseau OCADES Caritas Burkina.
I- Rappel des actions prioritaires pour le réseau OCADES

L’OCADES Caritas Burkina a élaboré son Plan Stratégique en cours, 2019-2023 articulé autour de quatre (4) axes stratégiques formulés en 4 objectifs stratégiques, et neuf (9) Objectifs Spécifiques.
Pour chacun des axes stratégiques, les actons prioritaires suivantes ont été identifiées :

Axe stratégique 1 : Promouvoir le potentiel humain

Les actions prioritaires identifiées sont :
-  Accompagner les instances d’opérationnalisation des politiques d’éducation en général et d’éducation inclusive en particulier pour leur mise en œuvre.

-  Promouvoir l’accès des enfants en général et des enfants handicapés en particulier à une meilleure éducation et scolarisation

-  Promouvoir les services de soins de qualité et de proximité au profit de l’enfant, de la mère et de la population.

-  Implémenter la stratégie nationale de protection et promotion des droits des personnes handicapées SN3PH.

-  Développer les infrastructures d’eau potable et d’assainissement.

-  Éduquer et sensibiliser la communauté aux bons comportements de gestion de l’eau et des infrastructures.

-  Accompagner les jeunes dans l’employabilité.

-  Promouvoir l’entreprenariat et les activités génératrices de revenus des jeunes et des femmes.

-  Faciliter l’accès au crédit auprès des IMF.

-  Développer la chaîne de valeur (production, transformation et commercialisation) des produits locaux.

Axe stratégique 2 : Promouvoir la cohésion sociale
Il s’agit de :
-  Promouvoir l’approche de gestion des projets et programmes sensibles au contexte.

-  Concevoir et diffuser un cadre référentiel cohésion sociale au sein du réseau OCADES Caritas Burkina.
-  Promouvoir les bonnes pratiques en matière de résolution des conflits et du savoir vivre ensemble.
-  Renforcer l’appropriation par les populations des textes législatifs et règlementaires régissant la gestion des ressources naturelles et du foncier.

Axe stratégique 3 : Consolider la gouvernance locale et institutionnelle
Les principales actions prioritaires identifiées sont :
-  Accompagner la structuration des organisations en coopératives conformément à l’acte uniforme OHADA de 2010.
-  Développer des mécanismes et des outils de participation des populations à la gestion de la commune.
-  Promouvoir la mise en place des organes statutaires de l’OCADES dans tous les SED.

-  Développer des mécanismes favorisant les réclamations des bénéficiaires et permettant d’assurer la redevabilité.
-  Promouvoir l’appropriation et l’application par les diocèses des normes de gestion de Caritas Internationalis.
Axe stratégique 4 : Promouvoir un développement économique et écologique durable
Les actions prioritaires identifiées sont les suivantes :

-  Renforcer les capacités des producteurs en techniques de conservation des eaux et des sols et en techniques de défense et restauration des sols (Zaï, Agroforesterie, Cordons pierreux, mener des plaidoyers etc.).
-  Promouvoir l’Agro écologie (les composts, les semences etc.).
-  Promouvoir l’accès et l’utilisation des énergies renouvelables (biodigesteurs, énergie solaire, énergie éolienne) dans la production, transformation des produits ASPH.

-  Renforcer les capacités des producteurs sur les techniques d’élevage naisseur (bovins, ovins, caprins, porcins volaille et poissons).
-  Renforcer les capacités des producteurs sur les techniques de la RNA et la préservation de l’environnement.
-  Renforcer les capacités des bénéficiaires en matière de sécurité alimentaire et nutrition.

Renforcer les capacités des communautés sur les effets de la pollution, des déchets et la gestion des eaux usées et excréta.
-  Opérationnaliser le fonds national de solidarité Alfred Diban.

II- Bilan des réalisations au cours de l’année 2022 par le réseau OCADES Caritas Burkina
Au cours de l’exercice 2022, les activités du réseau OCADES Caritas Burkina ont couvert l’ensemble des treize (13) régions, et des 15 diocèses du pays. Le volume global des investissements durant la même période, est de sept milliards quatre-vingt-quinze millions cinq cent trente-six mille huit cent trente-neuf (7 095 536 839) FCFA, soit une augmentation de 36% par rapport à l’année 2021 (qui affichait un montant total investi de cinq milliards deux cent seize millions huit cent cinquante-trois mille sept (5 216 853 007) FCFA.

Ces actions ont permis de toucher 1 739 656 bénéficiaires dont 1 014 275 femmes (58%) et 725 272 hommes (42%). On note une légère augmentation du nombre des bénéficiaires touchés qui était de 1 664 849 en 2021.

Ce montant ne prend pas en compte le volume financier des crédits octroyés par notre institution de microfinance GRAINE Sarl au cours de l’année 2022, qui est de quatre-milliards-neuf-cent-quatre-vingt-dix-neuf-millions-cent-soixante-cinq-mille-six-cent-quatre-vingt-quinze (4 999 165 695) FCFA soit une baisse de 22% par rapport à 2021 où il était de six-milliards-quatre-cent-dix-huit-millions-sept-cent-vingt-trois-mille-huit-cent-cinquante (6 418 723 850) FCFA.

2. Réalisations par secteur
Les réalisations par secteurs sont les suivantes :
-  Secteurs de production : 1 556 431 532 FCFA
-  Secteurs de soutien à la production : 564 387 071
-  Secteurs sociaux : 4 231 209 542 FCFA
-  Secteurs de la gouvernance : 743 508 694 FCFA

2.1. Les secteurs de production
En 2022, ce sont un-milliard-cinq-cent-cinquante-six-millions-quatre-cent-trente-et-un-mille-cinq-cent-trente-deux (1 556 431 532) FCFA qui ont été mobilisés et investis pour les populations dans le besoin. Les réalisations dans les secteurs de production ont permis de toucher 70 320 personnes, dont 38 181 femmes.
• Dans le sous-secteur de l’agriculture
Dans ce domaine, plusieurs activités ont été réalisées, pour un coût total d’un-milliard-cent-deux-millions-trois-cent-quinze-mille-neuf-cent-quarante-sept (1 102 315 947) FCFA pour cette année 2022.

En termes de réalisations, nous pouvons relever :
-  l’aménagement de périmètres maraichers (51 ha aménagés)
-  des séances de renforcements de capacités des producteurs,
-  des distributions de kits agricoles et
-  des appuis au système de Warrantage.

• Dans le sous-secteur de l’élevage
Ce sous-secteur joue un rôle important dans le domaine social, économique et environnemental. Pour le booster, l’OCADES Caritas Burkina y a investi trois-cent-soixante-seize-millions-quatre-cent-soixante-treize-mille-cent-cinquante-cinq (376 473 155) FCFA.

Les réalisations se sont traduites en termes de dotation en matériels et intrants d’élevage et en renforcement de capacités. Ces investissements ont bénéficié à 8 221 personnes dont 6473 femmes et 1746 hommes.

• Dans le sous-secteur de l’environnement
En 2022, ce sont soixante-dix-sept-millions-six-cent-quarante-deux-mille-quatre-cent-trente (77 642 430) FCFA que le réseau a consenti pour ce sous-secteur. Cet investissement a touché 36 535 personnes dont 18 805 femmes et 17 730 hommes.
Les réalisations :

-  6,25 ha de bosquets villageois,
-  des unités de pépinières villageoises,
-  des délimitations de forêts villageoises,
-  la protection de berges et le reboisements.
En outre, des actions de sensibilisation sur les bonnes pratiques environnementales et de formation techniques ont été faites.

2.2. Réalisations dans les secteurs de soutien à la production
Les secteurs de soutien à la production sont composés des sous-secteurs hydrauliques de production, énergie et commerce/microfinance /AGR.
La somme de cinq-cent-soixante-quatre-millions-trois-cent-quatre-vingt-sept-mille-soixante-et-onze (564 387 071) FCFA injectée dans le domaine a permis de toucher 42 114 bénéficiaires dont 26 923 femmes.

• Dans le sous-secteur de l’hydraulique (eau de production)
La problématique de la gestion de l’eau de production constitue une préoccupation majeure pour le réseau. Aussi, deux-cent-dix-neuf-millions-trois-cent-soixante-quatorze-mille-quatre-cent-cinquante-quatre (219 374 454) FCFA ont été consacrés à ce sous-secteur. Cet investissement a touché 29 313 personnes dont 13 926 hommes et 15 387 femmes.

Les activités réalisées sont :
-  la construction de boulis et de puits à grand diamètre,
-  la mise en place de forages maraîchers et de forages pastoraux,
-  la stabilisation de puits traditionnels et
-  des formations spécifiques en hydraulique de production.

• Dans le sous-secteur énergies renouvelables
La promotion, l’accès et l’utilisation des énergies renouvelables dans la production et la transformation des produits Agro-Sylvo-Pastoraux et Halieutiques sont des domaines chers au réseau Caritas. De ce fait, un montant total de quatorze-millions-neuf-cent-quatre-vingt-dix-huit-mille (14 998 000) FCFA y a été consacré, bénéficiant à 838 personnes dont 410 hommes et 428 femmes. Des lampes solaires ont été distribués et des d’infrastructures équipées de plaques solaires réalisées.

• Dans le sous-secteur du commerce/microfinance/AGR
Le réseau a contribué à renforcer la résilience de milliers de personnes vulnérables à travers :

-  la création d’unités économiques pour la commercialisation,
-  la transformation des produits locaux,
-  l’octroi de matériels d’équipements,
-  l’octroi de crédits et de subventions aux jeunes et aux femmes,
-  les formations et les séances de coaching de jeunes et de femmes pour la rédaction de plans d’affaires.

11 963 personnes vulnérables dont 855 hommes et 11 108 femmes, ont été accompagnés pour la conduite d’AGR pour un montant investi de trois-cent-trente-millions-quatorze-mille-six-cent-dix-sept (330 014 617) FCFA

2.3. Réalisations dans les secteurs sociaux
L’OCADES Caritas Burkina s’est beaucoup investie au cours de l’année 2022, pour une amélioration durable de l’accès des communautés et des couches vulnérables aux services sociaux de base et aux services spécifiques. Le volume des investissements s’élève à quatre-milliards-deux-cent-trente-et-un-millions-deux-cent-neuf-mille-cinq-cent-quarante-deux (4 231 209 542) FCFA.
Les interventions ont permis de toucher 1 525 745 personnes.

• Dans le sous-secteur de l’alphabétisation
Soixante-millions-six-cent-trente-huit-mille-sept-cent-trente-huit (60 638 738) FCFA ont été investis dans des programmes d’alphabétisation de jeunes, de femmes et d’adultes. Ce qui a permis de toucher directement 1 848 personnes dont 238 hommes et 1 610 femmes.

• Dans le sous-secteur de l’éducation
Pour ce sous-secteur, ce sont un-milliard-trois-cent-quatre-vingt-trois-millions-deux-cent-soixante-sept-mille-cent-quarante (1 383 267 140) FCFA qui ont été investis au profit de 86 595 personnes. Ce chiffre est en hausse comparativement à l’année précédente où il était de moins d’un milliard (sept-cent-cinquante-sept-millions-soixante-dix-huit-mille-trois-cent-quatre-vingt-quinze (757 078 395) FCFA en 2021).
Les principales réalisations :

-  la formation professionnelle de 9 374 personnes,
-  l’acquisition de matériel spécifique,
-  la construction de 25 bâtiments scolaires ,
-  la construction de centres de formations,
-  et l’appui à la réinsertion professionnelle de plus de 100 jeunes et femmes.

• Dans le sous-secteur de la santé/nutrition
L’OCADES Caritas Burkina accompagne l’Etat dans la lutte contre le problème de santé publique qu’est la malnutrition. A ce titre, il a pu contribuer à hauteur de deux-cent-quatre-vingt-dix-huit-millions-quatre-cent-soixante-mille-cent-quatre-vingt-dix (298 460 190) FCFA pour la prise en charge de 106 648 personnes. Cela s’est fait à travers :

-  les réalisations de séances de dépistage de la malnutrition,
-  la distribution d’intrants nutritionnels à plus de 5943 personnes,
-  l’appui pour la récupération et le suivi de plus de 150 enfants malnutris,
-  la formation du personnel soignant sur différentes thématiques en lien avec la nutrition,
-  la distribution de kits de produits thérapeutiques…

 Dans le sous-secteur de l’assainissement
Suivant sa politique en la matière, l’OCADES travaille à intégrer systématiquement le volet eau potable, hygiène et assainissement dans ses projets et programmes d’urgence humanitaire. En 2022, elle a investi trois-cent-trente-quatre-millions-huit-cent-soixante-dix-huit-mille-neuf-cent-trois (334 878 903) FCFA dans ce secteur. Ce qui a permis de toucher 286 825 personnes dont 125 136 hommes et 160 148 femmes dans ses zones d’intervention. A son actif :

-  la réalisation de près de 444 latrines familiales,
-  la diffusion de 430 spots de sensibilisation sur l’hygiène,
-  la distribution de plus de 1000 kits d’hygiène et
-  l’organisation de séances de sensibilisation et sessions de formations sur l’hygiène et l’assainissement.

 Dans le sous-secteur de l’hydraulique (eau de boisson)
À travers sa politique Eau, Hygiène et Assainissement (EHA), l’OCADES Caritas Burkina œuvre à la réalisation d’ouvrages d’eau potable inclusifs. En 2022, sept-cent-trois-millions-deux-cent-sept-mille-six-cent-quarante-quatre 703 207 644 FCA ont été mobilisés pour :

-  la réalisation et la réhabilitation de forages (plus de 200 forages réalisés ou réhabilités),
-  le renforcement des capacités des AUE,
-  la construction de 25 postes d’eau autonomes.
Ces actions ont permis de toucher 15 4078 bénéficiaires.

 Le sport, l’art et la culture
En véhiculant des valeurs telles que le respect et la tolérance, le sport, l’art et de la culture contribuent à favoriser la paix sociale et le vivre ensemble. Fort de ce constat, le réseau a consacré la somme de trente-cinq-millions-trois-cent-quatre-vingt-cinq-mille-quatre-cent-soixante-dix-huit (35 385 478) FCFA pour :

-  l’aménagement d’espaces amis des enfants et d’espaces de soutien affectif,
-  l’organisation de journées de cohésion sociale,
-  et l’organisation de tournois de football.
Et ce sont 1 463 personnes dont 712 hommes et 751 femmes qui en ont bénéficié.

 Dans le sous-secteur de la Réhabilitation à Base Communautaire (RBC)
L’OCADES Caritas Burkina, fait partie des 1ères organisations à mener des actions en faveur de la RBC. En 2022,
trois-cent-soixante-quatorze-millions-cent-un-mille-cinquante-huit (374 101 058) FCFA ont été investis dans :

-  L’appareillage pour 450 personnes ;
-  l’appui financier aux personnes handicapées pour les AGR ;
-  l’assistance en fourniture et frais scolaires ;
-  les consultations oculaires, ORL, physio et santé mentale ;
-  le renforcement des capacités techniques et les sensibilisations communautaires.
Les réalisations ont permis de toucher 781 396 personnes dont 284 117 hommes et 485 156 femmes.

 La réponse humanitaire
Au 31 décembre 2022, le nombre de personnes déplacées internes était estimé à 1 900 000 et le nombre de burkinabé ayant besoin d’une aide humanitaire à 40 % de la population. Afin de faire face à cette situation d’extrême urgence, l’OCADES Caritas Burkina a injecté un-milliard-quarante-et-un-millions-deux-cent-soixante-dix-mille-trois-cent-quatre-vingt-dix (1 041 270 390) FCFA, dans :

-  la distribution de vivres et de cash transferts
-  la construction de 06 centres d’éveil pour enfants,
-  la distribution de matériel agro-sylvo-pastoral et
-  le renforcement de capacités.

2.4. Réalisations dans les secteurs de la gouvernance des organisations à bas communautaires (OBC)
Les secteurs de la gouvernance des OBC sont composés de la formation/sensibilisation et de l’organisation des Organisations à Base Communautaire (OBC).

 Le sous-secteur du renforcement des compétences techniques des OBC
L’OCADES Caritas Burkina a renforcé les capacités des organisations à base communautaires dans plusieurs domaines, dont :
-  l’autoévaluation des organisations paysannes ;
-  les techniques d’élevage des petits ruminants et de la volaille traditionnelle améliorée ;

-  les techniques de conservation et de restauration des eaux et des sols ;
-  la production et l’utilisation de la fumure organique ;
-  l’entreprenariat ;
-  la cohésion sociale et le vivre ensemble.
Le montant total investi pour la réalisation de ces activités est de sept-cent-quarante-trois-millions-cinq-cent-huit-mille-six-cent-quatre-vingt-quatorze (743 508 694) FCFA et a permis de toucher 101 477 personnes dont 45 536 hommes et 55 832 femmes.

 Le sous-secteur fonctionnement des OBC.
En 2022, un montant de deux-cent-vingt-neuf-millions-six-cent-neuf-mille-quatre-cent-quatre-vingt-huit (229 609 488) FCFA a été mobilisé pour soutenir le fonctionnement des OBC et améliorer leur participation à la gouvernance locale. Les activités majeures ont été :

-  l’appui à la mise en place et à la fonctionnalité des OBC,
-  l’appui à l’animation d’une trentaine de cadres de concertation technique et le partage d’expériences.
Outre ces activités, plusieurs ménages ont bénéficié d’appui pour la constitution des actes d’état civil. Ce sont en tout 20 594 personnes dont 7 780 hommes et 12 814 femmes qui ont été touchés.

2.5. Réalisations dans le domaine de la vie associative et de l’animation du réseau
Ce volet regroupe l’ensemble des interventions touchant à la vie du réseau OCADES Caritas Burkina et menées aussi bien au plan national que diocésain. Ce sont :

-  les Rencontres des organes statutaires du réseau
-  le Forum pays Caritas
-  les Visites aux partenaires (à l’intérieur et à l’extérieur du pays) ;
-  le Forum des partenaires de Misereor/SDL ;
-  Missions des partenaires de l’OCADES Caritas Burkina au Burkina.

III- Difficultés rencontrées et perspectives pour le réseau OCADES

3.2. Difficultés rencontrées
La crise sécuritaire dans laquelle le pays est plongé depuis 2015 a débouché sur une crise humanitaire sans précédent qui s’est accentuée au cours de l’année 2022. Cette situation a impacté la mise en œuvre des activités du réseau OCADES Caritas Burkina sur le terrain, certaines zones étant devenues inaccessibles.

Face à cette difficulté, le réseau est intervenu davantage sur le front de l’aide humanitaire, sans pour autant délaisser les actions d’aide au développement au profit des communautés vulnérables. Il a ainsi développé des stratégies ayant permis de poursuivre ses interventions au profit des personnes vulnérables des 13 régions du Burkina Faso en s’appuyant sur son ancrage institutionnel et la forte implication des Equipes Paroissiales d’Animations (EPA).

Un appel au sens de la responsabilité, à l’écoute du prochain et à l’esprit de sacrifice a permis de renforcer la cohésion sociale et le vivre-ensemble dans les différentes communautés accompagnées.

Il s’est également investi à renforcer la communication sur la situation sécuritaire entre acteurs de développement (ONG/AD) et l’Etat, notamment pour renforcer la sécurité des communautés cibles, des bénéficiaires et des agents de terrain.

3.3. Perspectives
Au titre des perspectives qui découlent des actions prioritaires du Plan Stratégique 2019-2023, nous pouvons retenir principalement :
-  le renforcement de l’accompagnement pour une meilleure employabilité des jeunes ;

-  la promotion de l’entreprenariat et des AGR des jeunes et des femmes ;
-  l’appropriation et l’utilisation du cadre référentiel cohésion sociale par l’ensemble des démembrements du réseau ;
-  la promotion des bonnes pratiques en matière de résolution des conflits et du savoir vivre-ensemble ;

-  la promotion de l’Agro-écologie et des bonnes pratiques d’adaptation aux changements climatiques ;
-  la promotion de la mobilisation des ressources locales ;
-  la poursuite de l’opérationnalisation du Fonds Catholique de Solidarité Alfred Diban ;

-  la poursuite de l’opérationnalisation de la mise en œuvre du plan stratégique 2019-2023 de l’OCADES Caritas Burkina à travers l’élaboration des plans d’actions diocésains.
-  la poursuite de l’élaboration des Programmes d’Activités Annuelles et des Budgets Annuels des SED en vue de leur consolidation ;
-  l’appropriation et l’application par les diocèses des normes de gestion de Caritas Internationalis ;

-  la mise en place des mécanismes d’évaluation de la mise en œuvre des normes de gestion de CI par les diocèses.
Enfin, il est important de relever qu’au regard de la situation sanitaire, sécuritaire et humanitaire actuelle, il est primordial et impératif pour l’OCADES Caritas Burkina, de renforcer la mise en œuvre des activités d’urgence humanitaire au profit des personnes vulnérables en leur assurant un accès aux services de protection comprenant une assistance psychologique, médicale, matérielle et financière.

Mesdames et messieurs,
C’est sur ces perspectives que je voudrais clore mes propos tout en vous remerciant pour l’intérêt accordé à la présente conférence de presse et en me prêtant, avec mes collaborateurs qui m’accompagnent, à vos différentes questions.
Je vous remercie !

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Vaccination de routine : : 14 vaccinations (Dioula)
Santé/Alimentation : Ces aliments qui boostent la fertilité
Vaccination de routine : : 14 vaccinations
Burkina : Un camion citerne pour dissimuler des marchandises