LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Meeting de soutien à la transition : « La légitimité du capitaine Ibrahim Traoré et de son gouvernement tire sa source du peuple burkinabè », préviennent des OSC

Publié le lundi 3 juillet 2023 à 08h55min

PARTAGER :                          
Meeting de soutien à la transition : « La légitimité du capitaine Ibrahim Traoré et de son gouvernement tire sa source du peuple burkinabè », préviennent des OSC

A l’appel de la Coordination nationale des OSC du Burkina Faso (CNOSC-BF), plusieurs personnes sont sorties le samedi 1er juillet 2023 à la Place de la nation de Ouagadougou, pour apporter leur soutien aux autorités de la transition.

Comme aux précédents meetings, des manifestants ont apporté leur « soutien indéfectible » au président de la transition, le capitaine Ibrahim Traoré, et à son équipe exécutive. « Nous lançons, à cet effet, un appel patriotique en invitant tous les Burkinabè de tous bords à s’unir derrière les autorités de la transition pour une victoire finale et sans condition sur les ennemis du peuple burkinabè menaçant même l’existence de notre nation », a lancé Ghislain Dabiré.

Tout en rappelant son adhésion à la politique actuelle menée par la transition, Ghislain Dabiré a déclaré : « La légitimité du capitaine Ibrahim Traoré et de son gouvernement tire sa source du peuple burkinabè ».

Ghislain Dabiré (au micro) lisant la déclaration liminaire du meeting de soutien.

Munis de vuvuzelas, de sifflets et d’autres gadgets, ces manifestants répondaient à l’appel de la Coordination nationale des OSC pour, disent-ils, appeler à une relecture de la Constitution au Burkina Faso. « Nous sommes sortis pour exprimer notre soutien au projet de relecture de la Constitution annoncé par le Premier ministre », a indiqué Sita Ouédraogo, l’un des animateurs du meeting.

Sur le changement constitutionnel, Brigitte Ouédraogo, manifestante et présidente du Collectif des femmes pour la paix et le développement, a invité le capitaine Ibrahim Traoré à procéder, dès les jours à venir, à la relecture de la Constitution afin que celle-ci reflète les aspirations des Burkinabè. « Les Burkinabè veulent un pays où ils seront ceux qui prennent les décisions. On veut que cette Constitution reflète cela parce qu’on a vu que cette démocratie que les impérialistes nous ont imposée a montré ses limites. Donc nous voulons écrire ce que nous voulons, ce que nous voulons que le Burkina soit dans les jours à venir », a-t-elle déclaré.

A l’image de Brigitte Ouédraogo, toutes les OSC à ce meeting ont appelé à la relecture de la Constitution du Burkina Faso.

Ces organisations de la société civile disent non à la « manipulation du peuple burkinabè par certaines organisations internationales telles que la CEDEAO et l’Union européenne ». « Non aux valets locaux et à leurs politiques internes de déstabilisation ; non aux politiques françaises et de diabolisation du Burkina Faso », ont brandi les manifestants, soutenant que c’est « maintenant ou jamais » que la « réelle adversité impérialiste » commence.

Après les leaders d’OSC, les chefs coutumiers et les représentants des différentes confessions religieuses présents sur place sont montés tour à tour sur le podium pour passer leurs messages. Tout en exprimant leur adhésion au projet de relecture de la Constitution, ils ont dit être engagés auprès du pouvoir de la transition pour le retour de la paix au Burkina Faso.

Une vue des leaders coutumiers au meeting.

Ce meeting, il faut le rappeler, a vu la participation de plusieurs autres leaders d’OSC et d’activistes venus du Congo, du Mali, de Guinée et de la France, selon les organisateurs. L’activiste malien Adama Diarra alias « Ben le cerveau » a brillé de sa présence. Dans son intervention, il a demandé au peuple burkinabè d’aller vers une nouvelle Constitution, à l’instar du Mali.

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Ouagadougou : Des voleurs appréhendés au quartier Somgandé