Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve» Antoine De Saint-Exupéry

BEPC 2023/Centre-ouest : Le top départ donné au lycée provincial de Réo

Publié le vendredi 2 juin 2023 à 13h11min

PARTAGER :                          
BEPC 2023/Centre-ouest : Le top départ donné au lycée provincial de Réo

Le gouverneur de la région du Centre-ouest, Aboubacar Nouhoun Traoré, a procédé le jeudi 1er juin 2023 au lancement des épreuves écrites des examens du BEPC au lycée provincial de Réo. Au total, 21 944 candidats sont en lice pour le premier diplôme secondaire dans la région.

Il est 7h30 min ce jeudi 1 juin 2023 au lycée provincial de Réo lorsque le coup d’envoi des épreuves écrites du Brevet d’études du premier cycle (BEPC) a été donné par le gouverneur de la région du Centre-ouest. L’épreuve était celle de la dictée, avec pour titre : « Une candidate confiante », extraite du recueil de « Neuf nouvelles » de l’auteur burkinabè Jean Serge Kaboré.

Au total, 23 261 candidats prennent part à la session 2023 des examens du BEPC, du BEP, et du CAP dans la région du Centre-ouest. Pour le BEPC, cette année, la région enregistre un total de 21 944 candidats. Un chiffre qui est en deçà de celui de l’an passé selon la direction en charge de l’enseignement secondaire, soit une baisse de 3 903.

Les candidats en train de composer l’épreuve de la dictée

Quelques minutes avant le début des épreuves, le gouverneur avec sa délégation, composée entre autres du haut-commissaire de la province du Sanguié, du directeur régional de l’enseignement post-primaire et secondaire, de la directrice régionale de l’enseignement préscolaire et de l’éducation informelle, ont sillonné le centre du lycée provincial de Réo pour encourager les candidats et constater le bon déroulement de l’examen. « Notre venue a pour but d’encourager ces enfants qui sont en train de glaner leur deuxième parchemin après celui du primaire. Les rassurer qu’ils ont les encouragements des autorités et que malgré la question de la sécurité au niveau de cette province, ils ont été résilients », a laissé entendre Boubacar Nouhoun Traoré, gouverneur de la région du Centre-ouest.

Boubacar Nouhoun Traoré, gouverneur de la région du Centre-ouest

Du côté des organisateurs, Bienzi Didier Paré, directeur régional de l’enseignement post-primaire et secondaire (DREPS), affirme que les petits plats ont été mis dans les grands pour un bon déroulement des examens cette année dans le Centre-ouest. Cependant, pour la question de la baisse du taux des candidats au BEPC, M. Paré tente de justifier par l’effet de la situation sécuritaire. « Plusieurs raisons peuvent expliquer cette baisse mais la raison majeure est la situation sécuritaire. Beaucoup d’établissements sont fermés. Des élèves n’ont pas pu se réinscrire et d’autres n’ont pas pu déposer leurs demandes de candidature », ajoute-t-il. Cette situation a conduit la délocalisation de certains élèves à Réo selon lui. « Il s’agit des élèves de Dassa qui, depuis fin décembre, ont été délocalisés et depuis lors suivaient les cours à Réo. Au-delà de Dassa, il y a d’autres jurys qu’on a délocalisés pour sécuriser. Il s’agit du jury de Zamo qui a pour centre secondaire Bavilla, Tiogo qu’on a ramené à Tenado. Hier soir on était là-bas, les élèves sont bien installés et je pense que tout se passe bien. »

Bienzi Didier Paré, directeur régional de l’enseignement post-primaire et secondaire

A noter que l’une des innovations majeures cette année des examens scolaires du primaire, du post-primaire et du secondaire est l’utilisation d’un nouveau logiciel dénommé SIGES (Systèmes intégré de gestion des examens scolaires). Ce nouveau logiciel est la propriété exclusive du ministère de l’Education nationale, contrairement au logiciel des sessions précédentes, et traite à lui seul tous les examens du BEPC, du CEP, du CAP et du baccalauréat. « C’est vrai que tout ce qui est nouveau fait peur, mais je pense que les dispositions ont été prises par la direction des services informatiques du MENAPLN pour que tout se passe bien », rassure le DREPS.

Sylvestre Bama, est proviseur du lycée départemental de Dydir et également le président des deux jurys du centre de Réo. Il rassure que tout se passe bien dans son centre et qu’aucun incident n’a été constaté, ni aucune absence. Les résultats du premier tour sont attendus d’ici le 9 juin 2023.

Prince Omar
Lefaso.net

PARTAGER :                          
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina/Sécurité sociale : La CNSS veille à la protection des chauffeurs à travers son « Opération Carte d’affiliation »
Burkina/ENAREF : La promotion 1998 célèbre ses 25 ans de carrière professionnelle
Ouagadougou : Lancement des travaux d’élargissement et de modernisation de la RN4, sortie Est
Plateau du week-end : Accepteriez que votre copine contribue à payer la dot ?
Première édition du Rassandaaga : Démarrage des activités de la rue marchande
Komsilga (Burkina)/ Gestion des menstrues : Entre insalubrité et précarité, à Ouidy les femmes PDI vivent le martyre
Burkina/Fonds de soutien patriotique : Plus de 600 millions offerts par trois donateurs
Lutte contre les discours de haine et les fake news : L’IGD outille une trentaine de jeunes leaders
5e édition de la SAMAO : Vers la création d’un fonds de garantie d’appui à la sous-traitance minière
Association Impact femme : Vingt lauréats reçoivent un soutien financier pour leurs études dans des filières scientifiques
Ouagadougou : 72 heures pour promouvoir la parenté à plaisanterie
Burkina : L’association Nong-Taaba remet des kits scolaires aux enfants handicapés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés