LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Sénégal : Neuf morts, de nombreux dégâts matériels, quelques heures après le verdict contre Ousmane Sonko

Publié le vendredi 2 juin 2023 à 13h12min

PARTAGER :                          
Sénégal : Neuf morts, de nombreux dégâts matériels, quelques heures après le verdict contre Ousmane Sonko

Dure journée pour le Sénégal, ce jeudi 1er juin 2023, suite au verdict contre l’opposant Ousmane Sonko. L’issue du procès a provoqué de violentes manifestations, entraînant la perte de vies humaines et de nombreux dégâts matériels, à travers les villes de Dakar et Ziguinchor.

C’est dans un contexte de réduction de l’usage des réseaux sociaux(Facebook, Twitter, WhatsApp...), que le ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Diome, a animé un point de presse tard dans la nuit pour informer l’opinion nationale et internationale sur l’évolution de la situation.

« Nous avons constaté avec regret, des violences ayant entraîné des destructions sur des biens publics et privés et malheureusement neuf décès à Dakar et à Ziguinchor », a informé le conférencier, exprimant, au nom du président de la République, ses sincères condoléances aux familles des victimes.

« Ayant constaté sur les réseaux sociaux la diffusion de messages haineux et subversifs, l’État du Sénégal a, en toute souveraineté, décidé de suspendre temporairement l’usage de certaines applications digitales", a ajouté le ministre. Il a appelé au calme et assuré que l’État prenait "toutes les mesures" de sécurité nécessaires.

Condamné à deux ans de prison ferme pour « corruption de la jeunesse », Ousmane Sonko, maire de Ziguinchor, est ainsi menacé d’inéligibilité et au même moment où le président de la République, Macky Sall est soupçonné de vouloir briguer un troisième mandat ; d’où la colère de ses partisans.

S’exprimant quelques heures plus tôt sur ce sujet de troisième mandat et de la situation nationale qui en découle, Macky Sall a, selon SenePlus, affirmé qu’il est prêt à renoncer à sa troisième candidature, si on le lui demande avec la manière. Toujours selon le confrère, il prévient que personne ne peut lui imposer quoi que ce soit.

Sur la tension qui prévaut, Macky Sall pense que certaines forces de l’opposition ont un problème avec le Sénégal, ses institutions et sa démocratie. « Les menaces contre les magistrats, ça ne passera pas. Le Sénégal fait l’objet de critiques à l’international. C’est une campagne orchestrée contre la République et contre le président de la République. Orienter cette campagne contre le président de la République n’est pas grave parce que je peux me battre. (...). Si nous voulons avancer, avançons dans la vérité et dans le cadre du respect de la loi. Au moment où nous parlions ce soir, un individu a été appréhendé après avoir tiré sur un jeune manifestant. C’est un civil. Il n’est ni policier ni gendarme », a rapporté la publication locale des propos du président de la République.

« Ceux qui tirent et tuent ne sont pas nos forces de défense et de sécurité (FDS). Nos forces sont les plus républicaines en Afrique, reconnues par l’organisation des Nations-Unies. Quel est l’intérêt de nos FDS de tirer sur des manifestants, des civils. Ils n’ont aucun intérêt à le faire. Les enquêtes vont révéler ceux qui sont arrêtés avec des armes. Peut-on amener l’Etat à démissionner sur la base de sa responsabilité régalienne d’assurer la sécurité des citoyens ? Si on ne respecte pas la loi et les règlements, on fonce vers le chaos. Le gatsa gatsa (expression sénégalaise qui signifie complot) nous conduit vers des lendemains incertains. Ce que nous ne souhaitons pas pour le Sénégal », défend Macky Sall .

O.L.
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 2 juin 2023 à 10:45, par Vérité En réponse à : Sénégal : Neuf morts, de nombreux dégâts matériels, quelques heures après le verdict contre Ousmane Sonko

    Un verdict de la honte. La justice a rejeté les chefs d’accusation, pourquoi alors en créer un faux juste pour chatiller...c’est la goutte d’eau de trop, Mr Sall ne pourra plus condamner personne et sa velléité de brique un troisième mandat ne passera pas... c’est ça la vérité. Où sont ces fichues institutions...Cedeao médecin après la mort, l’union africaine sanguinaire Où êtes vous

  • Le 2 juin 2023 à 11:21, par Lom-Lom En réponse à : Sénégal : Neuf morts, de nombreux dégâts matériels, quelques heures après le verdict contre Ousmane Sonko

    Le pauvre Macky Sall, garçon de course de la France-Afrique, est dans le désarroi et dans le délire ! Ses espoirs s’envolent des bulles d’air et il raconte sa vie ! "Macky Sall a, selon SenePlus, affirmé qu’il est prêt à renoncer à sa troisième candidature, si on le lui demande avec la manière". ! Le "si on le lui demande", c’est qui le "on" ici ? Tans pis pour lui si il n’a pas encore compris que le vent a tourner et les petits valets locaux doivent chercher à sortir honorablement de l’Histoire de l’Afrique, au moins, par la lucarne !
    Toujours selon le confrère SenePlus, il (Macky Sall) prévient que "personne ne peut lui imposer quoi que ce soit". S’il veut savoir que le Sénégal n’est pas sa propriété, qu’il déclare qu’il prétend à un 3eme mandat et on verra ! Avec ça, on veut empêcher des personnages comme Nicolas Sarkozy, Emmanuel Macron et autres Renault HELIE d’adopter un comportement de condescendance vis-à-vis des Africains ! Ils ont entièrement raison de voir cette Afrique comme le champ de pastèques de leurs papas. Quand vous avez à la tête de vos anciennes colonies, tous les rêves sont permis. Cependant, on perçoit depuis quelques temps le désarroi de certains colons comme les Renault HELIE, parce qu’ils savent que ce qui sepasse au Mali et au Burkina risque de se passer très bientôt au Niger et au Sénégal. Et Mrs Mohamed BAZOUM et Macky Sall sont entrain de réunir toutes les conditions pour que cela arrive dans les meilleurs délais ! Merci à Mrs Macky Sall et Mohamed BAZOUM de contribuer à éteindre le feu de la France-Afrique qui a fait tant de victimes sur ce Continent !

  • Le 2 juin 2023 à 11:28, par tapsoba_yassiki En réponse à : Sénégal : Neuf morts, de nombreux dégâts matériels, quelques heures après le verdict contre Ousmane Sonko

    #Macky Sall a, selon SenePlus, affirmé qu’il est prêt à renoncer à sa troisième candidature, si on le lui demande avec la manière.}

    # Personnellement je n’ose pas croire que Monsieur Maky Sall puisse dire ça ?
    Ici, c’est de la loi qu’il s’agit, de ce fait ,son application ne doit pas tenir compte des dispositions d’esprit ou des états d’âmes d’un individu fût-il Président. On vous dit que voler est défendu et puni par la loi et vous ,vous dites : Je peux arrêter de voler à condition que vous m’amadouez sinon je vais voler . On est dans quel monde ? Ce monsieur s’est rendu compte que le peuple sénégalais ne se laisserai pas faire et il cherche des stratégies de sortis pour ne pas se faire humilier , mais Maky soyez humble et dites seulement je vous ai compris . Y a un qui s’est entêté ici au Faso. en provoquant le diable . Présentement il est chez ses beaux parents. fait gâfe

  • Le 2 juin 2023 à 11:35, par Baoyam En réponse à : Sénégal : Neuf morts, de nombreux dégâts matériels, quelques heures après le verdict contre Ousmane Sonko

    Étrange reportage qui reproduit le point de vue de Macky Sall qui est entrain d’opérer un coup d’état constitutionnel. Pendant ce temps on prétend défendre les libertés et la démocratie au Burkina Faso. Sonko est contre la France. Macky Sall fait ceci pour lui barrer le chemin. On comprend tout.

  • Le 2 juin 2023 à 12:09, par Le peuple En réponse à : Sénégal : Neuf morts, de nombreux dégâts matériels, quelques heures après le verdict contre Ousmane Sonko

    C’est où chez les beaux-parents de Macky Sall ? Il m’a tout l’air qu’il risque de toumbarek comme l’autre.

    • Le 2 juin 2023 à 15:01, par Passakziri En réponse à : Sénégal : Neuf morts, de nombreux dégâts matériels, quelques heures après le verdict contre Ousmane Sonko

      Tout ce que je peux dire c’est qu’aucun homme politique du continent ne mérite que des gens meurent pour leur cause. Ils sont tous pareils. Si Sonko devenait président cdemain on sera là avec les mêmes problèmes au soir de son deuxième mandat. Lui aussi voudra un troisieme mandat. le problème ce ne sont pas les présidents africains mais leurs courtisans. voilà pourquoi je souhaiterais l’inprescribilité et la peine de mort pour deux choses : Les putschs contre institutions démocratiquement installées, et l’incitaion à la violation de la constitution ( les appels au 3e mandats, aux putschs, ). Sans cela , même dans 100 ans nous risquons de tourner dans les mêmes bêtises.

      Passakziri

      • Le 3 juin 2023 à 09:03, par Renault HÉLIE En réponse à : Sénégal : Neuf morts, de nombreux dégâts matériels, quelques heures après le verdict contre Ousmane Sonko

        Si Sonko était un véritable homme d’état, IL APPELLERAIT AU CALME.
        On verra s’il en est capable.
        On verra si les prochaines élections seront « normales ».
        Pour le moment, des «  tontons macoutes  » armés jusqu’aux dents tuent sans limite dans les rues sénégalaise ; qui les arme, qui les paye ?

        • Le 3 juin 2023 à 22:14, par Jeunedame seret En réponse à : Sénégal : Neuf morts, de nombreux dégâts matériels, quelques heures après le verdict contre Ousmane Sonko

          Rénold HÉLIE, si MAQUIS SALE était un homme humain, il ferait preuve d’humilité et d’acceptation, pour aller au devant des crises, et ainsi éviter les casses et tueries en son nom. Mieux vaut prévenir que guérir. Malheureusement cet ancien président est sans amour, ni sagesse ni cerveau et donc un cadavre ambulant.

        • Le 4 juin 2023 à 14:00, par Gwandba En réponse à : Sénégal : Neuf morts, de nombreux dégâts matériels, quelques heures après le verdict contre Ousmane Sonko

          Renault HÉLIE

          Alors là, après cette mise à nu où vous êtes infligés, aucune personne même les plus vides ne doivent encore se faire d’illusion quant à vos intention et vos interventions sur les forum africains.

          Comment pouvez-vous demander à celui qui est victime de l’injustice, de jouer le rôle de celui de son bourreau ???
          Pour l’instant monsieur SONKO n’est qu’un présumé accuser d’un valet local qui utilise l’organe judiciaire pour violer la loi et tous les sénégalais.

          Quant à MACKY très sale, il est l’illustration du nègre de maison comme veulent les esclavagistes. Mais désolé de les décevoir, ce temps est terminé. Il y a certes quelques africains plateau en main ganté de blanc et noeud papillon qui prennent des pseudo de cours d’eau pour tromper la galerie. Mais cette tromperie n’a que trop durée.

          Les élections au Sénégal seront normales parce que les vautours vont une fois de plus perdre. il en reste que quelques uns. On va s’en occuper !!!

      • Le 4 juin 2023 à 14:09, par Gwandba En réponse à : Sénégal : Neuf morts, de nombreux dégâts matériels, quelques heures après le verdict contre Ousmane Sonko

        Passakziri

        Je suis mortellement d’accord avec vous que personne ne doit mourrir pour un homme politique même pour Ibrahim TRAORE. Mais dites moi comment faisons nous pour que l’alternance politique continue ??

        Contrairement à vous, je penses qu’il faut que les africains arrêtent tout mimétisme et s’assume comme le font les maliens et burkinabé aujourd’hui.

        Quand nos constitutions fixent le nombre de mandats à deux, même si toute la France se met derrière un candidat africain, il ne devrait pas pour se représenter.

        Un autre désaccord avec vous, si tous ceux qui font de putschs étaient condamnés à mort, vous auriez pas Thomas SANKARA.

        Ce qui nous maintiendrait même dans 100 ans dans les mêmes bêtises serait de vouloir coût que coût être la caisse de résonance de ceux qui n’ont pas intérêt à ce que nous nous regardions avec dignité en nous assumant..

  • Le 2 juin 2023 à 13:48, par Sacksida En réponse à : Sénégal : Neuf morts, de nombreux dégâts matériels, quelques heures après le verdict contre Ousmane Sonko

    De toute facon, la Solution Pertinente et Rationnelle pour le Peuple Senegalais est la continuation de la Lutte Contre la Dictature Neocoloniale et pro-Imperialiste de Macky Sall l’un des Valets Locaux Corrompus de la domination etrangere. Certes des Militants Progressistes et Democrates perdront la Vie a cause de la Repression Sanglante et Criminelle des Milices de Macky Sall. Mais c’est la Voie de la Liberation Nationale du Senegal de l’emprise Francafrique et pour engager le Senegal dans un Veritable Developpement au benefices du Peuple Senegalais. Le Peuple Senegalais doit decrete que tant que Sonko et des Autres Candidatures Competentes sont exclus, il n’y’aura pas d’elections en 2024. Honteux et Irresponsables Macky Sall et sa Clique qui Instrumentalise la Justice Classique et Neocoloniale Corrompus. La Lutte Revolutionnaire Consequente et Progressiste doit Continuer. Que Dieu Sublime aide le Peuple Senegalais. Salut

  • Le 2 juin 2023 à 15:02, par Sabari En réponse à : Sénégal : Neuf morts, de nombreux dégâts matériels, quelques heures après le verdict contre Ousmane Sonko

    C’est quand même incroyable. Après le Mali, le Burkina c’est au tour du Sénégal de connaitre une révolte.
    On finira par détruire toute l’Afrique.
    C’est désolant de voir qu’on arrive pas à gérer de façon apaisée nos changement de régime.

  • Le 2 juin 2023 à 15:16, par Badisak En réponse à : Sénégal : Neuf morts, de nombreux dégâts matériels, quelques heures après le verdict contre Ousmane Sonko

    Ainsi, au nom de la boulimie du pouvoir et de France - Afrique, Mr Macky Sall est prêt à bruler son pays ?
    Quand Nicolas Sarkozy disait que l’Afrique noire n’était pas suffisamment rentrée dans l’histoire, on était nombreux à nous en plaindre, mais les faits sont en train de lui donner raison dans le pays même où il a prononcé ce discours au regard de ce qui s’y déroule sous nos yeux au nez et à la barbe de la CEDEAO. Tout porte à croire que c’est parce qu’il connaissait bien la mentalité de nos hommes politiques de cette époque dont relève l’actuel président du Sénégal.
    La nouvelle génération à laquelle Ousmane SANKO appartient, refuse d’être une marionnette aux mains des impérialistes comme l’ont été leurs aînés qui ont plutôt travailler pour les intérêts de l’occident au détriments de nos peuples, bâillonnés, parfois humiliés et exploités.
    Par ailleurs, Macky Sall doit quand même comprendre que ça n’arrive pas qu’aux autre ; lui il a combattu avec acharnement le 3ème mandat de Président Abdoulaye WADE, mais ce qu’il est en train de faire est pire.
    Courage et bénédiction aux peuples en lutte pour la véritable indépendance et pour la préservation des intérêts des peuples africains.

  • Le 2 juin 2023 à 16:05, par Ka En réponse à : Sénégal : Neuf morts, de nombreux dégâts matériels, quelques heures après le verdict contre Ousmane Sonko

    Bravo au peuple Sénégalais pour se soulever contre une justice corrompue : Mais aussi contre un président qui veut s’éterniser au pouvoir par tous les moyens oubliant l’alternance politique par les jeunes. Et ici, je dis que ce sont contre des valets restants de l’impérialisme comme Macky et autres, que les jeunes fascistes Burkinabé doivent s’y prendre au lieu d’accuser avec faiblesse l’impérialisme Occidentaux Européens et Américain périmés depuis la prise de nos indépendances.

    Comme Blaise Compaoré, Macky n’a aucune excuse, quand tout un peuple dit que ça ne se fait pas, ça ne se fait pas ! Et le soulèvement populaire de 2014 au Burkina nous le prouve.
    Ce qui se passe actuellement au Sénégal est un autre exemple de la démocratie à la sauce Africaine. Le déficit de la démocratie en Afrique ne s’observe pas seulement au niveau de l’élections du Président de la république, mais aussi au niveau de l’injustice et les tripatouillages des règles de la justice.

    Ce que je me demande c’est le silence des machins d’ADO et Macky qui sont la CDEAO et l’UA, des machins créés pour protéger les dictateurs et qui ne dit rien contre des tueries gratuits au Sénégal ?

    Tout mon souhait est de voir une armée comme celle de la Bolivie qui, en 2019 à donner un signal et l’avertissement a nos dictateurs en étant au service du peuple et non pas d’un homme, chassant leur président dictateur et remettre immédiatement le pouvoir a son peuple. Quand une armée d’un pays arrive a ce niveau de compréhension, c’est le signe que vous êtes sur la voie de la démocratie. Avec ce qui est arrivé au président Bolivien en 2019, je disais dans ce forum qu’aucun Président ne sera tenté de changer la Constitution pour se maintenir au pouvoir. Avec 9 morts gratuits par les balles des militaires au Sénégal, je demande a cette armée Sénégalaise d’être une armée de son peuple et non d’un individu comme Macky, il faut le faire comprendre qu’il doit respecter la constitution pour que l’alternance politique avec la jeunesse prenne place.

  • Le 2 juin 2023 à 16:36, par warzat En réponse à : Sénégal : Neuf morts, de nombreux dégâts matériels, quelques heures après le verdict contre Ousmane Sonko

    Avec les contrats gaziers et pétroliers qui entreront en vigueur, les spécialistes de grands détournements à coup de milliards pendant que la jeunesse rase les murs, on ne peut pas s’attendre dans ce pays truffé de grands intellectuels propres, on ne peut s’attendre qu’à de tels évènements de révolte.Ces évènements nous prouvent aussi qu’avec une justice injuste, on peut mettre le feu à un pays. En effet, au début, on nous a parlé de viol que l’expertise médicale commanditée par la gendarmerie infirme. La prétendue violée confit à son marabout que c’est un complot voulu par un monsieur qui est très proche du président. Le viol n’est donc pas retenu par le juge, mais plutôt une histoire de perversion de la jeunesse. Perversion dont la victime avait 20 ans au moment des faits. Sonko est-il responsable de la présence dans ce salon de massage d’une travailleuse ayant 20 ans ? Quand on veut abattre son chien, on l’accuse de rage. En tout cas dans cette affaire, les guides spirituels, les grands marabouts vont se remplir les poches et tout cela à cause d’une décision inique de justice.

  • Le 2 juin 2023 à 16:37, par saam En réponse à : Sénégal : Neuf morts, de nombreux dégâts matériels, quelques heures après le verdict contre Ousmane Sonko

    On te dit de remettre quelque chose qui ne t’appartient pas et tu parles de manières !! Ahiii !

  • Le 2 juin 2023 à 17:33, par Patriote d’Afrique En réponse à : Sénégal : Neuf morts, de nombreux dégâts matériels, quelques heures après le verdict contre Ousmane Sonko

    La CEDEAO et l’union africaine ils sont où, c’est quand le pays serais en feu et en sandre que vous allez parler du n’importe ici

  • Le 2 juin 2023 à 19:25, par Raso En réponse à : Sénégal : Neuf morts, de nombreux dégâts matériels, quelques heures après le verdict contre Ousmane Sonko

    On se demande pourquoi même l’africain est si "bête" ? Macky Sall a vu ce qui s’est passé au Burkina et dans d’autres pays africains, mais il veut obstinément suivre. Abandonnez ce putain de 3ème mandat si vous aimez un peu votre peuple. Laissons le peuple décider si c’est Ousmane Sonko qu’il veut.

  • Le 2 juin 2023 à 21:05, par kenfo En réponse à : Sénégal : Neuf morts, de nombreux dégâts matériels, quelques heures après le verdict contre Ousmane Sonko

    Si l’exception Sénégalaise bat de l’aile.........., nous devons commencer par réfléchir par deux fois, sur la démocratie en Afriques. 9 morts et des dégâts matériels, c’est déjà trop et cela n’augure rien de bon....Attendons de voir les suites.

    Kenfo

  • Le 3 juin 2023 à 07:01, par Citoyen ordinaire En réponse à : Sénégal : Neuf morts, de nombreux dégâts matériels, quelques heures après le verdict contre Ousmane Sonko

    On mettra le temps qu’il faut mais on finira par nettoyer les résidus de la France-Afrique au Senegal, au Niger et en Cote d’Ivoire. Macky Sall n’a pas tiré une seule leçon du cas Burkinabe, lui qui a été l’avocat du diable ’Gilbert Diendere" lors du coup d’Etat foireux et foiré de septembre 2015. Ce Monsieur a déjà oublié la lutte commune contre le système que Mr Wade a voulu imposer aux sénégalais. Aujourd’hui c’est lui qui se presente en princilal ennemi du peuple sénégalais. Trop de morts, trop de blessés, trop de dégâts materiels et Mr Macky Sall ne dit pas un seul mot. La France, toujours prompte à condamner les autres dirigeants africains pour un rien, jusque-là, ne dit rien ! De toute façon, Macky Sall qui voulait qu’on lui demande de partir avec "la manière" sera obligé de quitter sans "la manière" ! Il sort de l’Histoire de son pays, non pas par une porte mais par une lucarne et il devra directement aller.en prison pour tous ces morts inutiles. Même le vieux Abdoulaye Wade, victime de sa sénilité, a fait mieux ! Mr Renault HELIE doit sourire et boire son petit lait en visionnant les images de cette Afrique de "grands enfants", incapables d’apprendre une leçon une fois pour toute, eux qui ont fait les mêmes facultés en France et dans d’autres pays Occidentaux ! Pauvres de nous !

  • Le 3 juin 2023 à 22:19, par Jeunedame seret En réponse à : Sénégal : Neuf morts, de nombreux dégâts matériels, quelques heures après le verdict contre Ousmane Sonko

    MAQUIS SALE est vraiment égocentriste. Ses intentions seraient de casser le Sénégal pour le rendre difficile à gérer après son départ. Juste pour créer des difficultés politiques économiques et administratives à son successeur pour nous multiplier les apparences d’avoir été, lui MAQUIS SALE, un excellent président. Mais il devait se renseigner auprès de Blaise Kouassi Kodjo avant d’essayer ses bêtises. En attendant, tu es chaos. Vive le Sénégal avec un nouveau président !

    • Le 4 juin 2023 à 14:09, par Renault HÉLIE En réponse à : Sénégal : Neuf morts, de nombreux dégâts matériels, quelques heures après le verdict contre Ousmane Sonko

      Il ne vous a pas échappé que le Sénégal est une démocratie élective ? Et je ne sache pas que vous soyez électrice au Sénégal, en tout cas pas plus que moi.
      Veuillez laisser les électeurs sénégalais trancher eux-mêmes sans interférence de sujets d’une dictature, qu’elle soit burkinabè, moscoutaire ou patagonne.
      Par contre, notez que Sonko avait perdu les précédentes élections et que, très mauvais perdant, il avait alors déclenché d’affreuses émeutes. Il est à craindre qu’il ne répète ce procédé félon.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique