LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Autonomisation des femmes par le numérique : Le PNUD lance un nouveau projet

Publié le samedi 27 mai 2023 à 19h23min

PARTAGER :                          
Autonomisation des femmes par le numérique : Le PNUD lance un nouveau projet

La cérémonie de lancement officiel du « Projet d’autonomisation numérique des femmes pour la paix et l’inclusion économique » s’est tenue le vendredi 26 mai 2023 à Ouagadougou. L’événement a connu la présence du ministre du Commerce, Serge Poda, de la ministre de la Transition digitale, Aminata Zerbo/Sabané, et de la représentante résidente du Programme des Nations-unies pour le développement (PNUD) au Burkina Faso, Dr Elsie Laurence-Chounoune.

Le « Projet d’autonomisation numérique des femmes pour la paix et l’inclusion économique » s’inscrit dans la composante 4 du Programme de relèvement et de renforcement de la résilience (P3R). L’objectif global de ce projet est de fournir aux femmes entrepreneures les compétences numériques pour faciliter leur accès aux solutions financières afin qu’elles s’engagent dans l’entrepreneuriat innovant et développent de Petites et moyennes entreprises (PME).

Ce projet appuyé par le PNUD cible exclusivement les femmes et les filles, y compris les Personnes déplacées internes (PDI), ainsi que les PME innovantes présentant un fort potentiel de création de richesses et d’emplois. Sa mise en œuvre se fera dans les régions de la Boucle du Mouhoun, de l’Est, du Nord, du Centre-Nord et des Hauts-Bassins.

La ministre de la transition digitale à gauche Dr Aminata Zerbo/Sabané, au milieu Serge Poda ministre du commerce et à droite, Dr Elsie Laurence-Chounoune, la représentante résidente du PNUD au Burkina Faso

D’un coût de plus de 900 millions de F CFA, ledit projet, selon la représentante résidente du Programme des Nations-unies pour le développement (PNUD), Dr Elsie Laurence-Chounoune, vise à rendre les communautés et les institutions plus résilientes, capables d’anticiper, de s’adapter et de réagir aux chocs et au stress ; de prendre en charge leur propre développement, garantissant les droits, la dignité et l’inclusion.

Dr Elsie Laurence-Chounoune

Dans son approche, le projet permettra à titre illustratif, selon le ministre du Commerce, Serge Poda, la sélection de 30 micros, petites et moyennes entreprises afin de participer à un programme d’accélération à travers des formations et la participation à un système de mentorat. « Il s’agira pour chaque acteur et partie prenante de s’approprier le projet et de consentir les efforts nécessaires pour l’atteinte des résultats escomptés afin de contribuer à impacter significativement le développement économique du Burkina Faso en assurant sa résilience face au choc sécuritaire qu’il traverse », a indiqué le ministre.

Serge Poda, ministre en charge du commerce

Tout en remerciant le PNUD pour son accompagnement, Serge Poda s’est dit convaincu que « si le projet est exécuté efficacement, il contribuera d’une part à l’amélioration des conditions de vie des populations et, d’autre part, à ouvrir de nouvelles opportunités pour financer les priorités de développement de notre pays ».

Photo de famille

Chapeauté par le ministère du Développement industriel, du Commerce, de l’Artisanat et des Petites et moyennes entreprises, le projet d’autorisation numérique des femmes pour la paix et l’inclusion économique sera mis en œuvre en collaboration avec les ministères en charge des Finances, de la Transition digitale et de l’Action humanitaire. Les directions générales en charge du Développement industriel, l’Agence de financement et de promotion des petites et moyennes entreprises, ainsi que le Secrétariat technique pour l’inclusion financière seront chargés de mener les activités sur le terrain, avec l’appui des directions régionales et des Bureaux intégrés et projets du PNUD.

Mamadou ZONGO
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 3 juin 2023 à 07:41, par Koboando Ida wegnem En réponse à : Autonomisation des femmes par le numérique : Le PNUD lance un nouveau projet

    L’autonomisation des femmes est une très bonne chose,la femme étant mère, maman,femme sa permettra à remettre l’économie du pays en marche.si la majorité des femmes sont autonomes cela réduira beaucoup de problèmes dans notre pays .Rendre la femme autonomes c’est la donné une arme à rendre notre monde plus meilleur.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina /Jeux de hasard : Les Koudougoulais découvrent LONABET