LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Festival de la culture san, acte 3 : Les Gourounsis à l’honneur

Publié le vendredi 26 mai 2023 à 12h01min

PARTAGER :                          
Festival de la culture san, acte 3 : Les Gourounsis à l’honneur

La cérémonie d’ouverture du Festival de la culture San (FESCUSAN), a eu lieu ce jeudi 25 mai 2023 à Ouagadougou. Placé sous le thème : « La culture san, facteur de résilience et de cohésion sociale », cette troisième édition se déroulera du 25 au 28 mai 2023 sur le terrain de la mairie de Bogodogo, à côté du SIAO.

Pour Urbain Toé, président du comité d’organisation, les initiateurs du festival ont l’intime conviction que la culture est un vecteur indéfectible pour construire une société de paix et participer au développement par le changement des mentalités. D’où le choix du thème sur la cohésion sociale et le vivre ensemble.

Il a indiqué que hormis la promotion de la culture san sous toutes ses formes, l’une des innovations majeures de cette édition c’est la communauté gourounsi mise à l’honneur.

« Nos remerciements à tous ceux qui nous ont accompagnés pour que l’évènement qui nous réunit ce soir puisse être une réussite. Nos salutations vont particulièrement à l’endroit de la communauté gourounsi, invitée d’honneur de cette troisième édition », a-t-il terminé.

« La communauté gourounsi entend marquer pleinement sa présence à travers sa culture », selon Bienvenu Bakiono

Selon le représentant du parrain, Adama Diallo, le FESCUSAN est une activité artistique et culturelle qui témoigne de la richesse du patrimoine artistique burkinabè en général et du pays san en particulier.

« Il est important de conserver ce patrimoine artistique et culturel pour les générations à venir. C’est pourquoi je tiens à saluer et à féliciter les organisateurs de ce festival qui, à travers leur projet culturel, cherchent à promouvoir et à valoriser la culture san dans toute son entièreté. De même, je suis heureux de constater que le festival ne se focalise pas uniquement sur les réjouissances. Il œuvre également pour la promotion de la paix et de la cohésion sociale à travers la culture », a confié M. Diallo.

Gourounsis et San se disent « cousins », car « géographiquement proches, nous avons les mêmes pas de danses, les mêmes us et coutumes comme la société des masques que nous avons en partage et biens d’autres choses », a martelé Bienvenu Bakiono, le représentant de la communauté gourounsi.

Urbain Toé, président du comité d’organisation : « La culture est le socle de tout. En se basant sur la culture, nous pouvons lutter, réussir à tout mettre en ordre »

Pour la petite histoire, M. Bakiono a confié que dans le Sanguié, il y avait des Ki (San) qui sont devenus des Baki (Gourounsi), des Toé (San) devenus des Batoé (Gourounsi), tout ceci pour étayer à quel point Gourounsis et San ne faisaient qu’un.
« Au vue de cette crise sécuritaire que notre pays connaît, « il n’y a plus de 100% Mossi, ni de 100% Gourounsi ou de 100% San. Nous sommes tous des métis », s’est exprimé le représentant des Gourounsis.

Tout en félicitant le comité d’organisation du FESCUSAN pour cette belle initiative qui permet de mettre en lumière des cultures burkinabè, il a confié que la communauté gourounsi entend marquer sa présence par une mobilisation effective avec les produits de leur savoir et savoir-faire.

Quatre jours durant, le terrain de la mairie de Bogodogo de Ouagadougou vibrera aux couleurs de la culture San. En effet, prestations d’artistes, prestations de masques San, exposition de mets locaux, vente de dolo San, des stands d’exposition de pagnes traditionnels et autres produits san, seront au programment pour cet acte 3 du FESCUSAN.

Patricia Coulibaly
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 30 mai 2023 à 12:10, par Dibi En réponse à : Festival de la culture san, acte 3 : Les Gourounsis à l’honneur

    Bravo à vous et tous nos encouragements pour cette initiative d’ouverture et de décloisonnements de nos cultures endogènes partagées et vécues !
    C’est l’occasion pour tous Burkinabès, sans aprioris ethnocentés et obscurantistes religieux de sortir sur le terrain municipal de Bogodogo en famille, avec parents, amis, enfants et voisins pour partager de tels moments de rencontres culturelles qui approfondissent l’Intégration de nos cultures locales au bénéfice de l’épanouissement d’une culture nationale forte de ses diversités !
    Un gage de paix, de reconnaissance partagée et d’enracinement culturelle !
    Notre force, contre tous les obscurantismes violents ethnicistes, viendra de nos cultures ouvertes, reconnues et partagées en rencontres dans la diversité !
    L’enracinement profond et stable des arbres dans la terre nourricière se voit à la luxuriance de leurs feuillages !
    Encore Bravo pour l’Ouverture des Enclos à toutes les Diversités de nos Cultures nationales !
    Na an lara, an sara !

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique