Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La mémoire doit être un tremplin pour l’avenir.» Joseph Ki-Zerbo

Élimination du paludisme en Afrique : Un symposium pour mener la réflexion

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • jeudi 25 mai 2023 à 17h00min
Élimination du paludisme en Afrique : Un symposium pour mener la réflexion

Ce jeudi 25 mai 2023, s’est ouvert à Ouagadougou le premier symposium international sur l’élimination du paludisme en Afrique. Ce symposium est organisé par l’Institut national de santé publique (INSP) à travers le Centre national de recherche et de formation sur le paludisme (CNRFP) en collaboration avec le Secrétariat permanent pour l’élimination du paludisme (SP Palu).

C’est sur le thème : « Il est temps de parvenir à zéro cas de paludisme avec la contribution de la recherche : investir, innover, mettre en œuvre », que se tient ce premier symposium international sur l’élimination du paludisme. Cette initiative de l’INSP et du SP Palu entre dans le cadre de la commémoration de la journée mondiale de lutte contre le paludisme 2023.

Comme l’a rappelé Pr Hervé Hien, directeur général de l’INSP, le paludisme continue de faire des ravages en Afrique et particulièrement au Burkina où il constitue le premier motif de consultation et de décès dans les formations sanitaires. Le continent africain a quant à lui enregistré 234 millions de cas de paludisme et 593 000 de décès, soit respectivement 95% des cas et 96% des décès notifiés dans le monde. Ce qui en fait la région du monde la plus touchée par la maladie.

Les participants vont échanger entre autres sur les approches innovantes de contrôle et de prévention du paludisme

En outre, environ 80% des cas de paludisme et des décès dus à cette maladie touchent des enfants de moins de 5 ans. Il est de ce fait important de travailler à éliminer cette maladie qui constitue un véritable frein au développement de l’Afrique.
Au Burkina Faso, de nombreuses actions sont entreprises pour lutter contre le paludisme. Il s’agit, entre autres, de la distribution de moustiquaires imprégnées à longue durée d’action, de la chimioprophylaxie saisonnière destinée aux enfants de moins de 5 ans, etc.

Ce symposium qui réunit à Ouagadougou des chercheurs du Burkina et d’ailleurs, des partenaires techniques et financiers et d’autres acteurs de la lutte contre le paludisme se veut aussi une réponse face au paludisme. En effet, deux jours durant, les participants vont échanger sur la surveillance moléculaire du paludisme, les stratégies vaccinales et médicamenteuses, la santé publique et approches communautaires et la lutte antivectorielle et innovations technologiques.

Pr Hervé Hien, directeur général de l’INSP

À travers ce symposium, il s’agit surtout de partager les expériences et leçons tirées des approches innovantes de contrôle et de prévention du paludisme, de partager les résultats des projets de recherche opérationnelle et fondamentale ou des études pilotes et de discuter de l’applicabilité des stratégies innovantes.

« Nous allons générer des données et nous allons, à partir de ces données, construire une note conceptuelle, un argumentaire que nous allons déposer auprès de tous les partenaires au développement dont le ministère de la Santé pour attirer encore leur attention sur le fait que le paludisme représente un fléau et que de nouvelles interventions ont été développées lors de ce symposium », a laissé entendre Pr Hervé Hien.

Les participants au symposium ont posé pour la postérité

La recherche joue et doit continuer à jouer un rôle important dans la quête de solutions pour éliminer le paludisme. Le vaccin RTS,S qui est d’ailleurs le fruit de cette recherche fera l’objet d’une présentation ainsi que d’autres candidats vaccins en cours d’expérimentation. En rappel, le vaccin RTS,S sera administré aux enfants du Burkina à partir de 2024.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Développement endogène : « Beaucoup d’initiatives de l’Etat échouent par l’absence d’adhésion populaire » (Michel Zoubga, formateur en mobilisation de ressources)
Insertion socioprofessionnelle : WACCLASS veut outiller les jeunes pour une bonne réussite socioprofessionnelle
Jugement de l’affaire "Kamao" : Le dossier en appel renvoyé au 23 juin 2023
Burkina/Santé : La performance évaluée des projets et programmes entre 2021 et 2022 est en baisse
Organisation démocratique de la jeunesse (ODJ) section Houet : Ilassa Ouédraogo retrouvé sain et sauf
Education : l’UNAPES-B apporte son soutien à la Transition pour un retour à la norme du système éducatif
Burkina Faso : Plus de 300 agents de santé communautaire de Koupéla bientôt formés sur la prévention des maladies non transmissibles
Entreprenariat communautaire : Le Directeur général de l’APEC reçoit les orientations du Chef de l’Etat
Région du Nord / Promotion de l’entrepreneuriat féminin : Educo et ses partenaires volent au secours des filles et femmes en situation difficile
Santé sexuelle et reproductive : Huit pays de l’Afrique de l’Ouest partagent leurs expériences
Burkina/santé : Le plan de communication du CHU Yalgado en cours de validation
Burkina/Effort de paix : Les agents de la DGTTM contribuent à hauteur de plus d’un million de francs CFA
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés