LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Burkina/Fonction publique : 5 383 postes aux concours professionnels et 7 218 postes aux concours directs sont à pourvoir

Lefaso.net

Publié le mardi 23 mai 2023 à 22h20min

PARTAGER :                          
Burkina/Fonction publique : 5 383 postes aux concours professionnels et 7 218 postes aux concours directs sont à pourvoir

Le ministère de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale était face à la presse dans la matinée de ce mardi 23 mai 2023 pour le lancement des concours directs et professionnels 2023. Un point de presse présidé par le secrétaire général Hamidou Sawadogo.

Fidèle à cette tradition de communiquer avant le début des opérations d’organisation des concours, le ministère de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale a donc convoqué les hommes et femmes de média pour donner des informations sur l’organisation des concours, édition 2023.

Pour la session de 2023, ce sont au total, 5 383 postes qui sont à pourvoir pour les concours professionnels et 7 218 postes sont prévus pour les concours directs.
Selon les chiffres présentés par le secrétaire général du ministère de la Fonction publique Hamidou Sawadogo, 128 concours professionnels seront organisés dont 106 concours à composition électronique. Les 22 concours à épreuves classiques dont 15 pour le compte du ministère de l’Education nationale et 7 pour le compte du ministère de la Santé, se dérouleront sur table en raison des effectifs élevés.

Hamidou Sawadogo, SG du ministère de la Fonction publique rassure que des dispositions sont prises pour éviter les dysfonctionnements constatés lors de la session de 2022

Le dépôt des candidatures se déroule du 22 au 31 mai 2023 pour les concours professionnels. La composition des épreuves des concours professionnels se déroulera à partir de la deuxième quinzaine du mois de juin 2023 pour la composition électronique et en début juillet 2023 dans les 13 chefs-lieux de région pour l’administration des concours professionnels déconcentrés pour le compte du ministère de l’Education nationale et celui de la Santé.

Au titre de la session de 2023, il est prévu l’organisation de 127 concours directs. Pour ces concours directs, les dépôts se dérouleront du 5 au 14 juin 2023 pour les concours de niveau supérieur ou égal au Baccalauréat et du 15 au 24 juin 2023 pour les concours de niveau BEPC.

Les responsables du ministère lors de cette conférence de presse

L’administration des épreuves écrites des concours directs est prévue dans le mois d’août 2023. « A l’issue de cette phase, interviendront immédiatement le scannage des copies, les corrections électroniques de concours à épreuves de questions à choix multiples (QCM) et les délibérations », a assuré le secrétaire général Hamidou Sawadogo.

Les dépôts de ces concours professionnels comme directs seront reçus exclusivement en ligne via la plateforme gouvernementale www.econcours.gov.bf.
Tenant compte des difficultés rencontrées dans l’organisation des concours de l’année passée, le département en charge de la fonction publique, a introduit des innovations pour cette session 2023. Il s’agit de l’internalisation de la plateforme e-concours avec ses 3 composantes que sont l’inscription en ligne, la composition et la correction électroniques ainsi que sa gestion domestique par des techniciens burkinabè, la mise en place d’un système SMS pour renseigner les candidats sur leurs programmations et leurs différents résultats aux concours, la diversification des moyens de paiement (SMS, mobile money), le renforcement du parc informatique des concours avec de nouvelles acquisitions de matériels informatiques (ordinateurs, scanneurs, photocopieurs et imprimantes) pour éviter les doubles flux lors de la composition électronique.

La salle d’assistance technique des candidats aux différents concours

Comme innovations, on note aussi l’administration de tous les concours professionnels déconcentrés du MENAPLN et de la santé sur table, le relèvement à la hausse du nombre de postes aux concours directs exclusivement dédiés aux personnes vivant avec un handicap (visuel, auditif et physique), la vulgarisation des consignes aux candidats sur les différentes plateformes (sites web et réseaux sociaux), la mise à disposition d’un centre d’appel pour assister les candidats ayant des difficultés d’inscription ou de paiement des frais d’inscription, la réalisation et la diffusion de spots et de tutoriels indiquant les procédures d’inscription en ligne, de composition électronique et de codage du récépissé (le récépissé du candidat sera codé sur 6 positions cette année contre 16 positions les 3 dernières années).

Les journalistes fortement mobilisés pour ce point de presse

Selon Hamidou Sawadogo, secrétaire général du ministère de la Fonction publique, ces innovations visent entre autres, l’équité, la transparence dans l’organisation des concours, la minimisation des risques d’erreurs, la facilité offerte aux candidats dans la recherche de l’information sur les concours, la réduction des délais de publication des résultats ainsi que les coûts d’organisation des concours.

Il a profité de l’occasion pour mettre en garde, « tous ceux qui s’adonnent à des publications mensongères, diffusent ou partagent de fausses informations sur les concours à travers les réseaux sociaux dans le but de discréditer le processus d’organisation des concours ». « Le ministère se réserve le droit d’engager des poursuites, à l’encontre des auteurs de la diffusion de ces fausses informations sur les concours », prévient-il.

Samson Traoré, directeur général de l’agence générale de recrutement de l’Etat

Selon Samson Traoré, directeur de l’agence générale de recrutement de l’Etat, le budget alloué pour l’organisation des concours professionnels et directs 2023 s’élève à plus de 2 milliards de FCFA contre plus de 3 milliards de FCFA en 2022.
Après ce point de presse, les journalistes se sont rendus dans la salle d’assistance technique des candidats aux différents concours.

Ousséni Gombané, directeur des systèmes d’informations du ministère de la Fonction publique

Pour Ousséni Gombané, directeur des systèmes d’informations au ministère, ce centre vise à recueillir les appels des différents candidats qui ont des difficultés à s’inscrire afin de les guider en fonction de la préoccupation. Les différents numéros à appeler en cas de difficulté sont disponibles sur la plateforme www.econcours.gov.bf.

Mamadou ZONGO
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • ayez pitié des contractuels des EPES SVP car se sont des burkinabés aussi.

  • Bonjour à tous, toutes mes félicitations au Ministère de la Fonction publique pour cette communication. Je suis content pour la confiance mise à l’expertise nationale. Nous avons des compétences sûre et j’invite les décideurs à valoriser cette expertise nationale. J’implore les Mânes des ancêtres à protéger toutes les activités de cette session des concours de 2023. Que la Paix et l’amour soit notre quotidien. Merci

  • Comment effectuer les dépôts des dossiers le jour j’y ?? Aider moi svp 😱🙏🙏

  • Comment effectuer les dépôts des dossiers le jour j’y ?? Aider moi svp 😱🙏🙏

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Royaume Gulma : D’où viennent les Moyenga ?