LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Énergie électrique à Bobo : La SONABEL échange avec les journalistes sur la gestion de la période de pointe

LEFASO.NET

Publié le vendredi 7 avril 2023 à 18h30min

PARTAGER :                          
Énergie électrique à Bobo : La SONABEL échange avec les journalistes sur la gestion de la période de pointe

Le département communication et relations publiques de la Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL) a organisé les 6 et 7 avril 2023 à Bobo-Dioulasso, une session de formation au profit des hommes et femmes de médias. Des représentants d’OSC ont également pris part à cette formation.

Débutée le jeudi 6 avril 2023, cette formation se tient dans le cadre d’une campagne de communication sur la pointe, période généralement marquée par une importante hausse de la demande en énergie électrique.

L’objectif est de familiariser les journalistes avec le jargon des électriciens, notamment les termes techniques, mais aussi de leur donner l’opportunité d’échanger avec les principaux acteurs de la gestion de cette pointe 2023 autour des difficultés liées à la production, au transport, à l’importation et à la distribution de l’énergie électrique.

En effet, la période de chaleur qui se situe entre mars et avril constitue une période de pointe qui s’avère difficile pour le consommateur et pour la SONABEL. Cela est dû à la forte demande d’électricité mais aussi au nombre croissant de consommateurs.

À ce sujet le directeur commercial et de la clientèle de la SONABEL, Abdoulaye Sawadogo, indique qu’au regard du bilan fait entre l’offre disponible et la demande prévisionnelle pour cette année 2023, il n’y a pas de déficit qui peut amener à faire un délestage. Il souligne toutefois que la réserve qu’ils ont n’est pas suffisante pour assurer la ‘’sécurité N-1’’. Cela signifie qu’au niveau du dispositif, lorsqu’une source n’est pas disponible, la capacité des sources restantes à pouvoir prendre le relais de la source défaillante n’est pas assurée. « Donc en cas de survenue d’une difficulté fortuite sur une des sources d’approvisionnement, on peut être momentanément dans l’indisponibilité de satisfaire toute la demande mais ça ne saurait durer. Le temps du dépannage, de la remise en service de cette source, le problème sera réglé », assure-t-il.

Au-delà de la question de la pointe, les échanges ont également porté sur tout le fonctionnement de la SONABEL, en particulier les dispositions prises pour améliorer la qualité du service. Il s’agit des innovations réalisées ou en cours de réalisation, sur le plan technique, sur le plan commercial dans le souci d’améliorer la qualité de service de la SONABEL.

Ces participants journalistes et membres d’OSC, en tant que leaders d’opinion, constituent donc désormais des relais pour passer le message au destinataire final qui est le consommateur, l’abonné, le client et la population en général.
En dernier lieu, le directeur commercial a formulé comme message aux clients, que la SONABEL travaille chaque jour à satisfaire leurs besoins mais attend également leurs contributions pour leur permettre d’atteindre cet objectif commun qui est de faire en sorte qu’au Burkina Faso, l’électricité soit disponible pour tous en quantité et en qualité.

Comme conseils, il est par exemple préconisé de garder les appareils branchés comme le congélateur, plutôt que de le brancher et le débrancher dans le but d’économiser sa consommation. Cela produit l’effet contraire et augmente plutôt la consommation. Il est aussi conseillé de toujours faire appel au service clientèle en cas de panne persistante ou de se rendre dans les bureaux de la SONABEL.

Haoua Touré
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique