LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Détournement de deniers publics à la Sonapost de Pô/Burkina : L’affaire suit son cours, selon le procureur du Faso

Déclaration

Publié le lundi 3 avril 2023 à 22h15min

PARTAGER :                          
Détournement  de deniers publics à la Sonapost de Pô/Burkina : L’affaire suit son cours, selon le procureur du Faso

Dans un communiqué parvenu à la rédaction de Lefaso.net, le procureur du Faso Nestor Kientga informe le public que l’affaire sur le détournement de deniers publics dans l’agence de la Sonapost de Pô, dans le Centre-sud suit son cours. Selon le communiqué, le prévenu est entre les mains de la justice et la procédure qui a été ouverte se déroule conformément aux règles et principes en vigueur en la matière. Les détails dans le communiqué ci-dessous.

Le 1er mars 2023, le parquet du procureur du Faso près le Tribunal de Grande Instance de Pô a reçu l’information selon laquelle monsieur NONGUIERMA Wenlamita René, chef intérimaire de l’agence de Pô de la Poste Burkina depuis le 23 février 2023, ne s’est pas présenté au service et est injoignable. Au reçu de cette information et au regard du fait que ce dernier était souffrant les jours antérieurs, des officiers de police judiciaire ont été autorisés à ouvrir les portes de son domicile.

A l’issue de cette ouverture, il n’y a pas été trouvé et est demeuré injoignable. C’est ainsi que par mesure de prudence, la direction générale de la poste Burkina a déployé sur place une équipe d’inspecteurs techniques accompagnée d’un huissier aux fins de constatations et vérifications. Ces constatations et vérifications ont révélé un déficit de caisse de quatre-vingt-sept millions deux cent soixante mille sept cent soixante-quinze (87.260 775.) francs CFA.

Une plainte a été déposée au commissariat central de Police de la ville de Pô contre le susnommé pour détournement de deniers publics portant sur le montant sus indiqué.

L’unité de police judiciaire susdite a ouvert une enquête et émis un avis de recherche à l’encontre du mis en cause. Ledit avis transmis aux différents services nationaux de sécurité, a, sur le plan international, été relayé par le Bureau Central National-Interpol/Ouagadougou. La bonne collaboration entre les services internationaux de coopération en matière de police judiciaire a permis son interpellation par les autorités ivoiriennes.

Le 17 mars 2023, le Bureau Central National-Interpol/Abidjan l’a remis à une équipe de celui de Ouagadougou missionnée à cet effet. Il a été trouvé en sa possession une somme de trente-trois millions sept cent cinquante et six mille (33.756.000) francs CFA qui a été remise à la même occasion.

Transféré au Burkina Faso, NONGUIERMA Wenlamita René a été mis à la disposition du commissariat central de Police de la ville de Pô. Après clôture de l’enquête, il a été déféré au parquet le 28 mars 2023.

A cette date, le procureur du Faso a requis l’ouverture d’une information contre lui pour détournement de deniers publics et blanchiment de capitaux en application de l’article 332-17 du code pénal et des articles 7 et 113 de la Loi N°16-2016/AN du 03 mai 2016 relative à la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

Donnant suite à sa saisine, le juge d’instruction l’a mis en examen et décerné contre lui mandat de dépôt.

La procédure ainsi ouverte au cabinet d’instruction suit son cours et le ministère public rassure qu’elle se déroule conformément aux règles et principes en vigueur en la matière.

Fait au parquet de Pô, le 03 avril 2023.

Le procureur du Faso

Nestor KIENTGA

PARTAGER :                              

Messages

  • Eh oui !!!! Certainement que c’est un jeune encore. Eux qui aiment les gains faciles et l’enrichissement rapides !!! Quel âge a-t-il ? Travaillons honnetement et gagnons notre vie sans crainte. Aujourd’hui il y a des milliers de moyens pour vous attraper. Le voleur vit toujours dans la peur et son espace de liberté est limité. Pour vivre heureux et faire tout ce qu’on veut il faut jouer franc jeu. Mer’ci Interpol Cote d’Ivoire !!!

  • D’abord la Societe Nationale des Postes du Burkina Faso, separee de l’OPT sous la Revolution Democratique et Populaire d’Aout ; devenue la Poste sous le regime Neocolonial de Rock Marc Christian Kabore appartient elle toujours au Burkina Faso ? Ou bien telle que l’ONATEL a t-elle ete Bazardee a la Poste Francaise ? En dehors du Terrorisme et du Grand Banditisme desastreux ; la Gouvernance Publique du Burkina Faso est compromise depuis longtemps avec le Regime Neocolonial de Blaise Compaore et ses Accolytes Criminels. Que fait la Justice Classique et les Gouvernants Successifs de Ceux qui ont Pille et detourne des Centaines de Millions ou meme des Milliards de CFCA au detriment des populations Burkinabe ? Ils planque des fortunes Volees au Peuple Burkinabe ; dans des Banques a l’Etranger ou Investis dans l’Immobilie a l’Etranger pour leurs Interets Personnels Egoistes et Contre Ceux du Peuple Burkinabe. Des Bunkers de centaines de Millions ou Milliards qu’ils ont batti a Ouaga 2000, n’est que la Partie Visible de ICEBERG. Evidemment, quand dans un Pays, l’Impunite des Crimes Economiques et Financiers font Rage, des gens tels que cet Agent de la Poste par depit se laisse aller a des Vols Primaire en emportant les Recettes de la Caisse. C’est seulement dommage pour ce Pays de Thomas Sankara et des Patriotes Integres et honnetes Burkinabe qui se sont Sacrifices Enormement pour un Avenir Meilleur Concretement de ce Brave Peuple Burkinabe. Que Dieu Sublime aide Notre Peuple Burkinabe. Salut

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique