LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Burkina : WaterAid renforce les capacités des parlementaires sur les enjeux et défis liés à l’eau, l’hygiène et l’assainissement

LEFASO.NET

Publié le vendredi 31 mars 2023 à 15h31min

PARTAGER :                          
Burkina : WaterAid renforce les capacités des parlementaires sur les enjeux et défis liés à l’eau, l’hygiène et l’assainissement

L’ONG Wateraid a organisé un atelier de formation au profit des parlementaires membres du Réseau parlementaire pour l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement au Burkina Faso (REPHA-BF) sur les enjeux et les défis de ce secteur. Tenue le vendredi 24 mars 2023 à Ouagadougou, cette rencontre a consisté à informer davantage et orienter les parlementaires de l’Assemblée législative de transition (ALT) sur leur contribution à la réalisation de l’accès universel à l’eau, l’hygiène et l’assainissement au Burkina Faso.

Pour une meilleure compréhension des problématiques et enjeux du secteur de l’eau et de l’assainissement, le parlement burkinabè en collaboration avec WaterAid Burkina Faso a décidé de mettre les bouchées doubles pour relever les défis de ce domaine. Ainsi, à travers cet atelier, WaterAid a outillé les députés de l’Assemblée législative de transition (ALT) afin qu’ils puissent défendre efficacement les politiques en faveur de la promotion de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement.

« Il s’agira de les outiller pour pouvoir comprendre les enjeux du positionnement de l’eau, de l’hygiène, de l’assainissement dans le développement » a expliqué le directeur pays de WaterAid, Eric Mamboué. Ce cadre d’échanges, a-t-il poursuivi, a pour but de susciter en eux une « réelle implication dans les politiques à venir ou les votes des lois, notamment le vote du budget alloué à l’eau, l’hygiène et l’assainissement ».

Le directeur pays de WaterAid, Eric Mamboué, compte relever les défis avec le concours des députés

« Dans nos actions quotidiennes, nous essayons d’informer et de sensibiliser les populations sur l’hygiène et faisons des plaidoyers pour impacter au niveau du budget pour la prise en compte de la situation de la population », a laissé entendre Brigitte Zoungrana, coordonnatrice du REPHA-BF. Au cours de cette rencontre, WaterAid souhaité une augmentation ‘’conséquente’’ du budget alloué à ce secteur qui est d’un peu plus de 63 milliards de francs CFA en 2023. Tout en saluant déjà cet effort consenti, WaterAid a souhaité que ce budget soit revu à la hausse dans la dynamique de relever les défis du secteur. Qui de mieux pour porter cette requête à travers le vote des lois que les parlementaires ?

Les parlementaires ont salué cette initiative

En rappel, Le réseau parlementaire pour l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement au Burkina Faso (REPHA-BF) a été mis en place par l’assemblée nationale en janvier. Il regroupe en son sein environ 30 membres.

S.I.K
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique