LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Burkina : La coalition Convergence patriotique souhaite la dissolution du gouvernement

Lefaso.net

Publié le dimanche 26 mars 2023 à 23h00min

PARTAGER :                          
Burkina : La coalition Convergence patriotique souhaite la dissolution du gouvernement

La coalition Convergence patriotique était face à la presse le samedi 25 mars 2023 à Ouagadougou. Elle a donné sa lecture de la situation nationale et appelé entre autres à un remaniement ministériel.

De prime abord, les membres de la coalition ont félicité le gouvernement pour la tenue des grandes manifestations culturelles, en l’occurrence le Siao, le Fespaco et bientôt la Semaine nationale de la culture. Ce qui est signe de résilience, selon l’organisation. Toutefois, relativise la coalition Convergence patriotique, ce point de satisfaction ne saurait cacher les « graves manquements qui persistent dans la gestion du pays ».

Issiaka Ouédraogo, porte-parole de la coalition, estime que contrairement à ce qu’avait annoncé le capitaine Ibrahim Traoré à sa prise de pouvoir, la situation sécuritaire ne s’est pas améliorée. « Si la situation sécuritaire avait évolué de façon positive, les personnes déplacées internes seraient en train de rentrer chez elles (...) Le constat est là, la situation sécuritaire s’est aggravée », martèle M. Ouédraogo. Il salue néanmoins l’acquisition de nouveaux moyens aériens pour la lutte contre l’insécurité et témoigne son soutien aux forces de défense et de sécurité et aux volontaires de défense pour la patrie.

La coalition dénonce par ailleurs l’amateurisme dans la gouvernance politique et administrative, et surtout ce qu’elle qualifie de « gouvernance par la rue et pour la rue » à travers les réseaux sociaux. Ce qui a pour seul but de faire taire toute critique contre le régime Traoré. Les conférenciers du jour s’inquiètent aussi des menaces contre les libertés individuelles et collectives à travers les intimidations de toutes sortes et mettent en garde contre le règne de la pensée unique. Le porte-parole de la coalition Convergence patriotique, Issiaka Ouédraogo, se dit d’ailleurs victime de menaces à cause de ses prises de position.

« La pression fiscale ne saurait à elle seule être la solution »

Pour ce qui est de la situation économique, la coalition dit noter une baisse notable du pouvoir d’achat des Burkinabè et une pression fiscale qui, pour elle, n’est pas la solution. « Dans le contexte d’une économie qui fonctionne à flux tendu et donc sans réserves suffisantes, avec une partie du territoire sous occupation des groupes armés, il est évident que la politique tous azimuts de la pression fiscale ne saurait à elle seule tenir lieu de solution miracle, si elle ne s’accompagne pas d’une vision pour l’avenir », peut-on lire dans la déclaration liminaire.

La coalition appelle aussi à mettre fin au favoritisme dans l’économie. Elle dénonce ainsi « le bradage de notre patrimoine minier », mais aussi l’octroi de la garantie à IB Bank. « Notre économie doit rester à équidistance des chapelles politiques, si elle veut réellement permettre au secteur privé de jouer efficacement son rôle. À ce propos, la garantie récemment offerte par le gouvernement pour un montant de 252 milliards de F CFA, soit près de 10% du budget national, à une banque de la place, dans un dossier d’achat d’armes, nous interpelle tous sur l’urgence de donner de la cohérence à notre gouvernance.

C’est au regard de tous ces manquements que la coalition Convergence patriotique estime qu’un remaniement ministériel s’impose, parce que le Premier ministre actuel n’est pas à la hauteur de la tâche. « Il ne fait que jeter de l’huile sur le feu à travers ses déclarations, et il ne fait rien pour unir les Burkinabè », foi de Issiaka Ouédraogo.

Tout compte fait, la coalition, qui compte 20 organisations de la société civile, estime que le salut du Burkina ne passe pas par les militaires. Pour elle, la gestion de Damiba et de Traoré n’est pas meilleure que celle d’un civil.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • Comment quelques quidams qu’on ne connaît ni d’Adam ni d’Eve ont ils l’outrecuidance de s’emparer d’un micro et de raconter n’importe quoi ? Avez-vous demandé l’avis de la population ? Êtes-vous mandatés par des régions, des populations ou qui que ce soit ou parlez vous uniquement en votre nom personnel ? Personnellement je trouve que le chambellan de TAMBELA n’est pas là la hauteur, mais que voulez vous ce n’est que mon opinion et elle n’a ni force de loi ni rien du tout. Personne ne vous empêche de critiquer si vous avez des solutions ou des idées. Mais ce nouveau terrorisme qui consiste pour une poignée d’inconscients de polluer l’atmosphère avec des idioties doit cesser. J’imagine cette bande de bilakoros en treillis et rangers crapahutant dans la brousse dans l’Est. Au moins nous ne savons plus troubles par tous ces inconscients qui racontent n’importe quoi.

  • Que représentent-ils ce parti ? Toute personne sincère reconnaît que le travail qui est entrain d’être fait actuellement surpasse de loin tout ce qu’on faisait avant. On ne récolte pas au moment de la semence. Il faut donner le temps pour que le travail porte fruit. Ces critiques sont malhonnêtes et malintentionnées.

  • Certainement des manges mil encore. Que veulent ils au juste ? Une démission du gouvernement et le président reste en place ou quoi ? Ils faut créer un autre gouvernement pour cesser de traquer les détourneurs de sous

  • On doit dissoudre votre association bidon qui n’a rien à apporter aux burkinabés.

    Bande de vuvuzelas !!

  • Quand on pense que l’Etat c’est moi, ça donne ça.
    Quand on pense qu’on est le seul à avoir la solution ça donne ça.
    Les civils n’ont pas droit de parler de la guerre mais les militaires ont droit à parler de la gouvernance.
    Les militaires (dont l’expérience et les galons sont visibles) doivent dormir dans la clim en ville - puisqu’il fait chaud - et les civils (qui ne savent que gérer la cité (politique = gestion de la cité) doivent aller au front ? C’est avec ça qu’on va gagner la guerre ? Celui qui disait avoir honte de cette situation aurait-il changé de pragmatisme ? Vive la refondation. Vous savez, si on devient tous militaires y aura Coup d’Etat tous les jours, surtout si on doit nous reclasser fantassins au front et les gradés gardés au frais sous la clim en ville.
    On peut quand-même se poser la question, où on va sans être conduit manu-miltari au front ?
    Ceux qui n’ont ni le niveau suffisant, ni la morale suffisante pour en discuter viendront insulter ici ou discourir dans une logique qui les ferait avoir honte d’eux-mêmes s’ils pouvaient interroger leur conscience.

  • Mr Issiaka OUEDRAOGO pourrait bien jouer le rôle de Lremier Ministre et il peut former son gouvernement. En ce qui concerne l’acquisition des armes, elle se poursuivra quoiqu’ils fassent ! Ce qui est désolant, c’est de constater que nombre de Burkinabe, pour avoir perdu leurs privilèges, ont opté de patauger dans une boue politique nauséabonde ! Quelle indignité indiscible !

  • Encore des égarés du Faso. En tant que burkinabé, la défense du territoire national incombe à tous. Si la situation ne s’est pas améliorée, il ne vous reste maintenant qu’à aller au front pour apporter votre solution. N’importe quoi.J’en veux vraiment à un régime d’exception qui veut s’accommoder des vertus démocratiques et son corrollaire de liberté d’expression. C’est ce qui permet à n’importe qui de venir s’asseoir pour pondre des telles inepties. Autrement, il n’ya qu’un aveugle qui refuse de voir qui peut tenir de tels propos dans un contexte de montée en puissance incontestable de nos braves FDS et VDP.

  • Hum ! A chacun ses méthodes pour arriver au sommet. D’experts en tout, on occupe l’espace médiatique et on espère être appelé. Seulement on ne souhaite pas être appelé pour faire partie du cortège du président pour aller au front. Si l’on espère la dissolution du gouvernement pour y faire son entrée, peine perdue. Si la spseudo consultance ne nourrit pas son homme, que chacun trouve quelque chose d’autre à faire. Le capitaine est occupé pour libérer le pays. Le PM et son gouvernement travaillent pour maintenir le pays debout.

  • Des marmailleurs comme ça ! Vous n’avez même pas honte. Des pères de familles, au lieu de proposer des solutions c’est démission vous voulez. Qu’est ce que vous pouvez faire ? normalement vous devez être au front. Liberté d’expression oui, mais respectez le travail abattu.

  • Tout ce qu’on peut dire c’est que Me Kyelem de Tambela fait du surplace à tel point que je me demande à quoi bon avoir un premier ministère. Une institution inutile et sûrement budgetivore.
    Oh ! j’oubliais qu’on risque de me sequestré pour le front ?

    Passakziri

    • cher Passakziri.

      Si vous vous retrouvez au front, je suis certain que votre intégrité et votre bon sens seront utiles aux combattants.
      N’hésitez pas à dire ce que vous pensez car, même si on est parfois opposés, le fond reste sain.

      Wen na réegué.

  • Vive Ibrahim Traore vives le gouvernement de la transition vive les FDS et VDP. Comme la gestion de Damiba et de Traoré n’est pas meilleure que celle d’un civil maintenant que tu a rejoins le groupe des VDP tu vas mieux gérer car tu a les deux competence . competence militaire et civil ..... Au suivant de ce messieurs au rang des VDP...Mr le president n’oublie pas cette liste pour qu’il rejoint vite le camp des vdp a ce qu’ils puissent jouer les participation pour le bien être du pays. il s’agit de LOTA, Aminata Rachwo, Ablassé Ouedraogo,Herman Yameogo,Alassane Conombo, Alain Alain de radio Omega, Naim Touré, et bien d’autres ... Dieu nous a fait grace en nous donnant un nouveau Sankara...Maintenant l’ame de Sankare vas reposer en paix car il a eu son successeur .

  • Houlala, et qui c’est qui va se retrouver IDP ? (Involontaire pou la Défense de la Patrie).
    Et qui c’est qui va se faire traiter de valetdelimpérialismeantipatriotique et surement menacer de mort ?
    Bon courage à vous.

  • Les critiques sont nécessaires mais participer au front pour mieux critiquer est important. VIVE iBRAHIM TRAORE ....

  • Trop d’idiotie dans ce pays.
    Chacun se croit maintenant tout permis.
    Ce qui moi m’énerve plus c’est ceux qui parte écoutez ces gens sans les répondre.
    Faudrait vraiment que le gouvernement pense à restreindre les libertés d’expression pour travailler.
    Si leurs gestion n’est pas bonne alors on va tous être perdant.
    Que Dieu vienne en aide au Burkina Faso vraiment.

  • Nous restons sur notre faim par rapport à cette sortie. Car il ne ressort nulle part ce qu’on reproche au gouvernement de Maitre Kyélem et quelle est la garantie qu’un autre gouvernement apportera plus. Il faut souvent être fort d’esprit pour ne pas désespérer de ce pays. Où irons-nous avec un pays où personne n’accepte que l’autre gouverne ou qu’on dise du bien de l’autre. Les voix sont tellement discordantes que même au milieu des bruits de canon, des gens négocient leur part de gâteau dans un soi-disant gouvernement d’union nationale ! Il faut que le président use de plus de générosité en organisant souvent des sorties populaires dans les cimetières et en offrant gratuitement un séjour de trois mois au front à certaines catégories de personnes. Tout le monde ne peut pas tenir une arme certes, mais tout le monde peut être utile à ceux qui la tiennent. Si le pays nous appartient tous, sa défense aussi nous incombe tous et chacun doit toucher du doigt ce qui se passe sur le terrain.

  • Chers Messieurs, vous proposez quoi.
    Critiquer sans proposer de solutions rime avec du bruit inutile.
    il manque de cohérence dans vos propos. vous demandez la dissolution du Gouvernement d’un régime exceptionnel.
    Partage du gâteau avec tout le monde, c’est ça. Continuez à soutenir les FDS et VDP c’est mieux. ensemble on y arrivera. soyez patients et attendez.
    salut

  • Les prochains à enrôler comme VDP. Vous pensez que nous sommes dupes, on sait qu’on vous finance pour sortir parler, défendre vos intérêts égoïstes.La sécurité ne se règle pas par coup de bâton magique. Aucun régime ne peut faire l’unanimité mais reconnaissez qu’il y’a des lignes qui bougent et soutenez par des actes concrets que de rester dans là devant des micros pour faire de la critique facile.

  • Encore des vendus,allez-y au front pour vous faire valoriser car tout ce que vous dites ne sied pas du tout.

    Ayez un minimum de respect pour votre personne, le gouvernement fait de son mieux pour que le pays ne coule pas ,je vous demande d’être des patriotes plutôt que de jeter l’huile sur le feu.

  • Voilà un groupe d’individus nuisibles qu’on doit envoyer en première ligne au front. Chacun se goinfre avec le riz au soumbala de sa femme et vient improviser une conférence de presse bidon pour demander la dissolution du.gouvernement. Allez-y dissoudre le gouvernement puisque c’est vous qui l’avez formé. Vous croyez que tous les Burkinabè doivent avoir des postes ? Vos jours sont comptées pour le front , bande de presseux

  • Monsieur idrissa il fallait commencer par nous donner l’ identité de toutes les 20 associations qui fondent votre coalition.
    Etant expert en tout sauf en rien si ce n’ est que de l’ enfumage des populations, il serait bon d’ enlever tes lunettes et de bien te regarder dans la glace pour savoir que tu ne connais rien . Faire croire aux gens que l’ on connait n’ est pas connaitre.
    Les histoire de garantie et de pression fiscale te depasse , il faut quitter dans ça.
    Ensuite tu dis faire l’ objet de menaces. Sur ce point ce sont des mots à la mode et chaque jour des personnes en panne de personnalité répètent la même chanson.
    Pour finir je citerai pour l’ adage qui dit que le chien aboie et la caravane passe.

  • Franchement ,tout en étant partiellement d’accord avec les critiques de cette OSC à l’endroit du PM KEYLEM et de son gouvernement, je suis aussi scandalisé, que nombre d’internautes prétendus soutiens du Président IB pense, que la punition de ces responsables par leur enrôlement forcé dans les VDP est ce qu’il faut leur appliquer .
    Quelle injure aux VDP . Comment peut-on déshonorer la noble mission des VDP ,en présentant comme punition, l’envoi de surcroit d’handicapés visuels par force sur le front ? .
    Je n’arrive pas à comprendre ? que le président IB se soit laissé entrainé dans ce genre de grossière erreur .
    Au lieu de sublimer et de magnifier l’oeuvre de tous ces volontaires qui ont accepté volontairement d’exposer leur vie ,de mourir pour la patrie ,non on présente maintenant le rôle de VDP comme la sanction à infliger à ceux qu’on considère à tort ou à raison comme les ennemis du président de la transition . Non mes frères et soeurs c’est pas bon cette façon de faire .
    Hier, on affectait les fonctionnaires au sahel et dans la Gnagna profonde en guise de sanction . On a ainis mis dans la tête des populations de ces régions ,qu’on leur accordait moins d’importance par rapport aux autres régions . Ce sont toutes ces pratiques qui ont mis dans la tête des populations de ces zones, le sentiment d’abandon et de frustration. C’est tout cela qui a favorisé l’implantation rapide du terrorisme de nos jours dans ces provinces . Et voilà qu’on présente le noble rôle de VDP comme l’enfer pour adversaires du président IB et du pouvoir de la transition.
    Non, franchement, comment réfléchissons nous au BF ? .
    Ces faits sont des injures ,et des foutaises au VDP, appellation dont la première lettre signifie "Volontaire" .
    Donc ,si on comprend bien maintenant ,si le pouvoir de la transition veut se débarrasser d’un adversaire national qui le critique ,il faut l’envoyer chez les VDP dans l’espoir diabolique qu’il sera tué là-bas ?.
    Non président IB, j’admire votre courage et ne doute pas de votre patriotisme et volonté de libérer le pays .
    J’ai souvent discuté chaudement avec des gens qui critiquaient certaines de vos nominations en vous défendant ,mais si réellement c’est vous qui avez ordonné l’envoi de force de ces jeunes au front comme VDP ,là vous vous êtes trop rabaissé et avez déshonoré et sali la noble mission des VDP qui eux, ont choisi volontairement en toute âme et conscience du danger et de se battre au péril de leur vie pour la patrie . Non Président IB ne recommencez pas ce genre d’erreur . Que Dieu tout Puissant vous inspire et vous protège .Très respectueusement

  • suis pour la liberté de expression certe mais je crois qu on devrais pas permettre à n importe qui de tenir ses genre de rencontres pour raconter des balivernes et se la joué pseudo intello

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique