LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

16 e édition du SIAO : Environ 360 223 visiteurs grand public, selon le comité d’organisation

Publié le vendredi 24 mars 2023 à 18h18min

PARTAGER :                          
16 e édition du SIAO : Environ 360 223 visiteurs grand public, selon le comité d’organisation

Le comité d’organisation du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO) a organisé une conférence de presse ce vendredi 24 mars 2023. Le bilan de cette édition qui a eu lieu du 27 janvier au 5 février 2023 a été dressé.

En chiffres, on peut noter : la participation d’exposants, de journalistes, d’invités, de visiteurs et acheteurs professionnels de 34 pays venus d’Afrique, d’Amérique, d’Asie et d’Europe.

En outre, 638 stands ont été occupés par 3679 exposants et par les partenaires dans les pavillons. Aussi, 101 espaces dans la cour ont été loués par les restaurateurs et pour les autres activités connexes. Au total , 697 journalistes de 76 médias nationaux et internationaux ont couvert cet événement.

Les FDS ont été félicitées et remerciées pour les efforts consentis durant cette édition

Il y a eu 32 acheteurs et visiteurs professionnels. On dénombre une participation de 360 223 visiteurs grand public. Il faut souligner que 24 prix en espèces comme en nature d’une valeur de 52 600 000 ont été attribués aux lauréats par des partenaires et sponsors. Enfin, l’opération de collecte de dons au profit des Forces de défense et de sécurité (FDS) a permis de recolter plus de 70 millions en numéraire, 70 tonnes de vivres, 25 motos, des lots de vêtements et draps et des bons de carburant.

Les dons collectés vont être redistribués dans les prochaines semaines, rassure le comité d’organisation

Boycott de la Côte d’Ivoire ? Élément de réponse

Des exposants ont confié que le prix des stands sont élevés. Par rapport à cette remarque, le secrétaire général du ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat, Fidèle Ilboudo a répondu ceci : « Le prix fixé n’a pas évolué depuis des années. Il faut rappeler que l’organisation du SIAO repose sur la subvention de l’Etat, sur des ressources mobilisées au niveau interne par le SIAO et grâce aux différents partenaires. Quand on regarde l’immensité des défis et des enjeux par rapport aux besoins exprimés en termes d’innovations, nous n’avons pas beaucoup de marge de manœuvre. Notre souhait est que l’Etat puisse revoir à la hausse la subvention qui, depuis 10 ans n’a pas évolué. Elle est de 350 millions de FCFA par édition alors que les défis eux ont augmenté » a-t-il justifié.

À gauche, Fidèle Ilboudo a jugé le bilan de cette 16 e édition satisfaisant

Il faut rappeler que la Côte d’Ivoire a été le pays invité d’honneur de la 16 e édition. Cependant, il a été constaté l’absence d’autorités ivoiriennes durant la cérémonie officielle d’ouverture. Cela a suscité de nombreuses interrogations. Fidèle Ilboudo a tenu à apporter plus d’éclaircissements. « Étant donné que nous étions en début d’année, le pays a jugé qu’à son niveau, il y avait des aspects organisationnels qui n’étaient pas totalement affinés. Le pays n’était pas en mesure de répondre favorablement. C’est le motif qui nous a été donné ».

La Côte d’Ivoire a dit espérer que « nous puissions nous inscrire dans le respect des dates prévisionnelles annoncées pour les prochaines éditions afin que si l’honneur lui était fait, elle prendrait des dispositions pour nous honorer » a-t-il expliqué. Il a toutefois signalé que la forte délégation d’artisans ivoiriens a été accompagnée par un conseiller technique de leur pays.

Il a été annoncé que les préparatifs de la 17 e édition ont déjà commencé

Des bénéfices en opportunité

Pour le SIAO 2023, Plus de 800 millions de FCFA ont été mobilisés. A la question de savoir quelles sont les bénéfices qui ont été engrangés, le SG a affirmé que « Nous n’organisons pas pour les bénéfices. Ce qui importe pour nous, c’est ce que nous avons pu créer comme opportunité pour tous ceux qui ont été présents durant le salon » a-t-il dit. Il a tout de même rassuré que le bilan financier est en train d’être dressé par l’Etat.

En ce qui concerne la problématique des produits industriels vendus au niveau des stands, Fidèle Ilboudo a rappelé qu’il existe une commission en charge du contrôle qui veille à ce que les articles industriels sur le site soient saisis. Il a néanmoins notifié que la notion de l’artisanat change d’un espace géographique à un autre. Dans les pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine, les textes sont harmonisés par rapport aux différents métiers de l’artisanat.

Dramane Tou a stipulé que les prix des stands répondent aux normes en la matière

Mais, par exemple en Afrique du Nord, il y a des articles exposés qu’ils qualifient d’artisanaux parce qu’ils sont faits à la main. Selon le directeur général du SIAO, Dramane Tou, certains artisans cachent des produits qui ne sont pas autorisés pour les vendre. « A chaque fois que ces produits sont trouvés, la commission relève les stands. Il y a eu des fois où des stands ont été fermés » a-t-il martelé. La 17e édition du SIAO se tiendra du 25 octobre au 03 novembre 2024 sous le thème « Artisanat africain, entrepreneuriat des jeunes et autonomisation ».

S.B.
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique