LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Burkina Faso : Trait d’Union des Leaders Africains exige le rapatriement des devises africaines logées au trésor français

LEFASO.NET

Publié le vendredi 24 février 2023 à 11h56min

PARTAGER :                          
Burkina Faso : Trait d’Union des Leaders Africains exige le rapatriement des devises africaines logées au trésor français

L’organisation de la société civile, Trait d’Union des Leaders Africains (TULA) était face à la presse ce vendredi 24 février 2023 pour parler des défis actuels des peuples africains en général et ceux du Sahel en particulier.

Face à la presse, elle a tout d’abord encouragé les dirigeants du Burkina Faso, du Mali et de la Guinée à accélérer leur coopération afin d’aboutir à une fédération. Moumouni Boly, Président de TULA et ses camarades ont invité les pays de l’Afrique de l’Ouest à envisager la création d’une monnaie sous-régionale en remplacement du FCFA.

Trait d’Union des Leaders Africains a également exigé le rapatriement des devises africaines logées au trésor français.

Cette nouvelle organisation de la société civile créée en février 2023 soutient que la transition dirigée par le capitaine Ibrahim Traoré est sur la bonne voie. Par conséquent, elle appelle tous les Burkinabè " à se départir des accointances avec ces ennemis du Burkina Faso et de l’Afrique qui sèment partout, terreur et désolation".

Tout en invitant les partis politiques à soutenir la Transition, TULA se réjouit de l’adhésion des Burkinabè de tout bord à l’effort de guerre sollicité par le gouvernement.

Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • Eh oui c’est le printemps du panafricanisme de circonstance !Commençons par prôner la valeur du travail bien fait et la discipline qui va avec.Moi Yako ,j’ai toujours peur de tout ce qui est "isme" panafricanisme, impérialisme... car ce sont des excès,il est rarement guidé par la raison.Yako

    • @Yako, Je suis d’accord avec vous. Commencer par le travail bien fait et la discipline est capiatale. Sankara avait commence a changer le BF avec le meme CFA et meme sans aide etrangere. Trop de negligence et d’indiscipline presque a tous les niveaux au pays.

    • @Yako je partage totalement votre lecture de la chose.Nous avons tellement des plaisantins incultes que je ne vois pas le bout du tunnel.

  • Felicitations et courage !!!!! L’arnaque a assez dure !!!!!!! Il nous faut absolument creer notre monnaie et completement oublier le CFA !!!!! La patrie ou la mort nous vaincrons !!!!!!!

    • Mais de quoi ces gens nous parlent-il ?
      "Rapport sur les états financiers de la BCEAO en 2021,
      La BCEAO a confirmé la clôture définitive du compte des opérations de l’UEMOA, qui était ouvert au sein du trésor public français.
      Une partie de cette ressource aurait été placée dans les comptes de correspondants.
      Une autre partie a été placée sur des titres d’emprunts émis en devises internationales.
      Dans ce contexte, les différents avoirs extérieurs de la banque centrale de l’UEMOA lui ont rapporté seulement 118,3 milliards de revenus nets d’intérêts en 2021, contre 185,21 milliards de FCFA en 2020. C’est 67 milliards de marge en moins, et cela représente une baisse de 36%.
      La clôture du compte des opérations est restée longtemps une revendication des personnes qui militent contre le Franc CFA. Cette option politique tarde pour le moment à prouver sa pertinence." Source Agence Ecofin 05 avril 2022.
      Les "nous autres" on s’en fout de la pertinence, d’ailleurs une bonne partie d’entre nous vit à l’étranger et en a fini depuis longtemps avec le CFA.

  • hop après sabre on a trouvé un autre sujet.
    Bonne chance nous tous !

  • C’est vrai que bientôt c’est le Fespaco et il est aussi connu que le Burkina Faso est la capitale du cinéma africain mais je penses qu’il ya trop de comédiens dans ce pays. On ne va pas s’en sortir tant que les gens ne vont pas arrêter leur comédie et se concentrés pour travailler.

  • Heheee vous devriez choisir entre la federation des 3 pays ou la cedeao monnaie unique . Bande de mange-mils.

  • on voit bien ceux qui sont là a gueter le moindre information pour essayer de semer le doute et la zizanie dans ce pays. c’est toujours les memes qui se precipitent pour intervenir et etre lus en premier. Ce sont toujours les memes ! Mais que voulez vous : ils font leur boulot pour survivre de quelques miettes. Le peuple n’est pas dupe de cela.
    SOME

  • Félicitations à vous.
    Vous allez certainement faire face à quelques critiques, mais c’est aussi ça le Burkina. Même Thomas SANKARA a essuyé beaucoup de critiques à son époque.
    Sensibilisez les populations et encouragez le gouvernement comme ce que vous avez fait avec la base militaire de Kamboinsin.
    Courage.
    La Patrie ou la Mort, Nous vaincrons !

  • Pourtant, le compte des opérations de l’UEMOA auprès du Trésor français est clos depuis 2021...

  • Noble combat. Tout comme la restitution sans conditions des oeuvres d’art, culturelles et cultuelles pillées et volées à l’Afrique par les puissances impérialistes, il est impératif que nos devises logés impunément au Trésor français soit rapatriés par tout moyen. Vive l’Afrique libérée et libre !

  • Bonsoir je suis fière et j’approuve le rapatriement des fonds africains dans le cas contraire on cré notre propre monnaie 🇧🇫🇲🇱🇬🇳 la monnaie de l’alliance 👌💪🙏

  • Travaillons au lieu de bavarder.
    L Afrqie est fatiguée de ces discours qui ne nous apportent RIEN.
    Des gens qui.ne savent même pas gérer leur famille se donnent droit au chapitre.
    On.plerniche seulement. On accusé seulement. On culpabilse seulement sans preuves.
    Les Drahons se sont développés par le travail. Ils ont été aussi colonisés hein.
    Restez à parler. Personne ne bois écoute encore. Les autres pays avancent sans nous.
    Allez y travailler au lieu de nous casser les tympans avec ces ressentiments sans quête ni tête.
    Nous savons que nous sommes colonisés mais il faut avancer en TRAVAILLANT.

  • Donc ils ne savent pas que nos devises ne sont plus au trésor français ? Yako pauvre Afrique. Des gens ont décidé d’abrutir encore plus t’es enfants. Trou que vous creusez la vous serez les premiers à tomber dedans

  • En mai 2021, 5 milliards d’euros des réserves de change dee Etats ouest-africains utilisant le franc CFA ont été transférés de la France vers la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), conformément à la réforme de cette monnaie.

  • Cette histoire de devises est complètement absurde, elles sont déjà dans les coffres de l’UMOA depuis au moins 2 ans. Guinée+Mali+Burkina n’auront pas droit à plus de 1/10ème de ces devises, soit 300 milliards de CFA. Archidéficitaires, ils les boufferont en 6 mois maximum.
    Ou alors, certains veulent sortir de l’UMOA, qu’ils le disent plus clairement et créent une micro-monnaie pour les trois voisins sécessionnistes et putschistes.
    Mais alors, il ne faudra pas se plaindre si cette nouvelle monnaie est refusée partout et voit sa valeur dégringoler. Très vite, vous verrez les éleveurs aller vendre leur bétail en RCI contre de bons vieux francs CFA et les commerçants grossistes exiger des paiements en CFA ou en dollars, car votre nouvelle monnaie de putschistes sera refusée.

  • Quand on ne connait à l’économie et que l’on s’autorise aux décisions parce que couvert par les hommes forts, ça donne ça : l’effondrement économique est acté parce que voulu par les citoyens de ce pays : suicide, hara-kiri....On avance !

  • Quand des Africains pensent une idée, il faut les encourager et apporter notre support en améliorant l’idée ou notre savoir faire. Les arguments évoqués sont légitimes à mon avis. Nous devons saluer ensemble que des voix s’élèvent contre le mal que subit et continue de subir l’Afrique et les Africains.
    Solidarisons nous dans l’essentiel pour le bonheur de notre chère continent. Arrêtez de freiner les engagés pour une bonne cause commune.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Royaume Gulma : D’où viennent les Moyenga ?
Access International Studies devient Access International Group