LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Gestion des conflits dans le Liptako-Gourma : Les acteurs du Burkina, du Niger et du Mali se concertent

LEFASO.NET

Publié le samedi 18 février 2023 à 21h51min

PARTAGER :                          
Gestion des conflits dans le Liptako-Gourma : Les acteurs du Burkina, du Niger et du Mali se concertent

Ouagadougou a accueilli, le 16 et 17 février 2023, un atelier régional sur la stabilisation dans la région du Liptako-Gourma. Il a été question, au cours de cette rencontre, de la validation du rapport sur l’analyse des conflits dans le Liptako-Gourma. L’atelier a refermé ses portes dans la soirée du 17 février, sur des recommandations provisoires. La cérémonie a été présidée par la secrétaire exécutive pour le développement intégré des Etats du Liptako-Gourma, Hawa Aw.

Au terme de ces 48 heures d’atelier régional (16 et 17 février 2023), les acteurs ont proposé plusieurs recommandations dans le processus de résolution des conflits dans la zone du Liptako-Gourma. Ainsi, en voulant les citer dans son rapport, le rapporteur général Ousmane Ba a tenu à préciser que ces recommandations ont été retenues provisoirement du fait qu’elles doivent faire l’objet de validation par les différents acteurs avant publication.

Ousmane Ba, conseiller juridique et rapporteur des conclusions des travaux

Au nombre de ces recommandations provisoires, il a cité, entre autres, le renforcement des liens de coopération entre les trois pays (Mali, Niger et Burkina Faso) pour une meilleure sécurisation de la zone du Liptako-Gourma, le renforcement des actions entre les acteurs des liens de conflits que sont les chefferies traditionnelles et les acteurs de justice classique, et le renforcement des mécanismes de médiation traditionnelle au niveau des trois pays. Outre celles-ci, il a également parlé de l’implication effective des jeunes et des femmes dans les prises de décision par l’Autorité de développement intégré des Etats du Liptako-Gourma (ALG) et les Etats membres, afin d’éradiquer certains fléaux de manière durable.

Hawa Aw, secrétaire exécutive pour le développement des Etats du Liptako-Gourma

A la suite de la lecture de ces différentes recommandations provisoires, la secrétaire exécutive de l’autorité pour le développement intégré des Etats du Liptako-Gourma, Hawa Aw, a clôturé officiellement la rencontre. Au cours de la cérémonie, elle a rappelé que cet atelier régional ayant réuni les acteurs venus du Burkina, du Mali et du Niger était une rencontre de validation d’un rapport sur l’analyse des conflits dans le Liptako-Gourma. Cette analyse va donc alimenter, selon elle, la stratégie de stabilisation qui va être élaborée et qui permettra de voir les dynamiques de conflits existant dans la région, les mécanismes de résolution des conflits existant ou n’existant plus, et aussi faciliter la sélection des sites et des activités qui seront menées dans cette situation de conflits gangrenant la région.

Vue des acteurs venus du Burkina, du Mali et du Niger.

S’agissant des recommandations faites, Hawa Aw a souligné qu’elles permettront de porter des amendements au rapport qui a été présenté sur la situation dans les trois pays du Liptako-Gourma. « Ces recommandations seront reflétées dans la stratégie et même dans les activités concrètes qui seront dégagées », a-t-elle ajouté.

Yvette Zongo
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • Le Niger est indispensable comme le Mali pour résorber les poches gangrenées à réinvestir ; sinon les bandits seront plus tranquilles ici après avoir été repoussés du Mali et Niger

    • Bonjour Salvatore,
      Tout à fait d’accord avec vous "Le Niger est indispensable", par contre, ce genre "d’ateliers où il s’agit de faire la validation du rapport sur l’analyse (qui fait) des recommandations (qui) ont été retenues provisoirement du fait qu’elles doivent faire l’objet de validation par les différents acteurs avant publication." me semble parfaitement dispensable, d’autant qu’à priori, il n’apporte aucune idée nouvelle et ne fait que ressasser les recommandations déjà émises depuis plusieurs années.

  • Ce sont des ateliers de récompense comme beaucoup ici ; cela fait partie du jeu des acteurs nécessiteux …

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique