Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Bobo-Dioulasso : CIMASSO offre une maternité à la population du secteur 18

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • mardi 24 janvier 2023 à 18h50min
Bobo-Dioulasso : CIMASSO offre une maternité à la population du secteur 18

Les habitants du secteur 18 de Bobo-Dioulasso bénéficient d’une maternité construite au sein du Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) dudit secteur, dans l’arrondissement 6. D’un coût de plus de 40 millions de FCFA, cette infrastructure est l’œuvre de l’unité de production de ciment CIMASSO. La construction de ce centre de santé vient renforcer encore les liens d’amitié et de solidarité qui existaient entre CIMASSO et les populations du secteur 18.

L’unité de production de ciment, CIMASSO, veut contribuer à l’amélioration de la santé de la mère et de l’enfant dans la région des Hauts-Bassins. Ainsi, pour les premiers responsables de cette unité, « aucune femme ne doit perdre la vie en donnant naissance à une autre vie ».

En effet, la santé est un secteur essentiel pour notre société et les difficultés rencontrées par les femmes, depuis la grossesse jusqu’à l’accouchement, sont énormes. La lutte pour une baisse de ces difficultés demeure une priorité pour les autorités du pays. C’est en prenant conscience de cette situation que CIMASSO a procédé à la normalisation du CSPS du secteur 18 à travers la construction d’une maternité. Cette maternité permettra d’assurer une meilleure prise en charge de la santé de la mère et de l’enfant, ainsi que de meilleures conditions pour le suivi des grossesses.

Les officiels de la cérémonie de remise de clés de la maternité construite par CIMASSO

Cette maternité comprend, entre autres, des bureaux, des salles d’examen, de travail, d’accouchement, etc. La normalisation de ce centre de santé fait suite à une doléance soumise par les populations elles-mêmes à l’occasion des activités du Plan de gestion environnementale et sociale (PGES). D’une valeur de plus 40 millions de FCFA, à travers ce don, CIMASSO entend apporter sa part de contribution à l’amélioration des conditions de vie des populations de la région des Hauts-Bassins, particulièrement celles du secteur 18 de Bobo-Dioulasso. « Cela est un impératif pour nous car nous opérons dans un environnement et notre réussite est fortement tributaire de la santé économique et sociale de celui-ci », a laissé entendre le directeur général de CIMASSO, Poco Tapsoba.

Selon lui, la construction de cette infrastructure rentre dans le cadre de la politique de responsabilité sociale de l’entreprise. Il a affirmé que l’objectif de ce projet de construction est d’assurer à chaque nouveau-né et à sa mère le meilleur capital de santé et de bien-être possible. Cette infrastructure vient ainsi contribuer à la normalisation du CSPS du secteur 18.

Le directeur général de CIMASSO (extrême gauche) remettant les clés de la maternité au haut-commissaire de la province du Houet

La remise de clés de cette maternité aux bénéficiaires a eu lieu ce mardi 24 janvier 2023. Ce, en présence des autorités de la région des Hauts-Bassins. Le directeur général de CIMASSO a saisi l’occasion pour réitérer leur engagement à toujours accompagner les populations dans la limite de leurs moyens. « CIMASSO jouera toujours sa partition aux cotés de l’administration publique par l’employabilité des jeunes et par des actions sociétales de cet ordre, pour le bonheur des populations et le développement socio-économique du Burkina », a-t-il rassuré.

La cérémonie était placée sous la présidence du gouverneur de la région des Hauts-Bassins, représenté par le haut-commissaire de la province du Houet, Adama Bidiga. Au cours de la cérémonie, ce dernier s’est dit heureux du geste posé par CIMASSO. Il a salué les premiers responsables de la société pour leur attention à l’endroit des populations de la région.

Le haut-commissaire de la province du Houet, Adama Bidiga, salue le geste de CIMASSO

Selon lui, il s’agit d’un bel exemple de responsabilité sociale de l’entreprise qui s’harmonise bien avec la vision actuelle des autorités de la transition au Burkina Faso. « La réalisation de cette infrastructure nous démontre qu’au-delà de son activité principale, CIMASSO est soucieuse du développement socio-économique de la localité dans laquelle elle opère. Cette maternité permettra d’assurer une meilleure prise en charge de la santé de la mère et de l’enfant, ainsi que de meilleures conditions pour le suivi des grossesses », a indiqué Adama Bidiga.

Il a par ailleurs fait savoir que cet acte témoigne de l’importance qu’attache cette unité de production de ciment à l’amélioration des conditions de vie des populations, particulièrement celles de la femme et de l’enfant. Le représentant du gouverneur de la région a invité les bénéficiaires à faire bon usage de ce joyau pour que des générations futures puissent en bénéficier. Il a aussi appelé CIMASSO à poursuivre dans cette dynamique en ayant toujours un regard particulier sur le CSPS qui visiblement manque de clôture. Il fonde espoir que d’autres entreprises emboiteront les mêmes pas que CIMASSO.

Répondant à la doléance du gouverneur des Hauts-Bassins, le PDG à donné les instructions nécessaires pour qu’une clôture soit construite autour de la maternité.

Des habitants du secteur 18 n’ont pas voulu se faire conter l’évènement

« CIMASSO, une société d’excellence en matière de production de ciments »

Cela fait quelques années que CIMASSO est implantée dans la ville de Bobo-Dioulasso. CIMASSO est une filiale du consortium CIM METAL GROUP, créée en novembre 2018 à l’initiative de Inoussa Kanazoé, PDG de KANIS COMMODITIES et CIM METAL GROUP. Elle s’intègre dans un vaste chantier d’industrialisation d’envergure régionale lancé par le promoteur en vue de contribuer à l’essor économique et social du Burkina Faso.

Avec une capacité de production annuelle de deux millions (2.000.000) de tonnes extensibles à deux millions cinq cent milles (2.500.000), CIMASSO est la plus grande unité de cimenterie au Burkina et la référence de par sa technologie de dernière génération en phase avec les normes environnementales nationales et internationales.

Engagée dans une démarche de progrès et d’amélioration continue des modes de fonctionnement à travers un système de management intégré, CIMASSO a été distinguée meilleure entreprise au prix burkinabè de la qualité en 2020 dans la catégorie des grandes entreprises. CIMASSO c’est près de 2000 emplois directs et indirects et une source de revenus pour l’Etat par le paiement des impôts et taxes.

L’objectif majeur de CIMASSO est de produire du ciment de qualité supérieure au Burkina Faso pour tous les Burkinabè. Elle propose une gamme variée de ciment de qualité supérieure répondant aux normes technologiques internationales en vigueur.
En plus de la qualité des produits basée sur une expertise avérée, elle met l’accent sur l’innovation du marché burkinabè avec une diversité de l’offre en ciment. CIMASSO veut être une société d’excellence en matière de production de ciments au Burkina Faso et dans la région ouest africaine.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Ouagadougou : Un dépôt de matériels explosifs et de produits médicaux prohibés découvert au quartier Larlé
Burkina Faso : « En 2020 il y a eu près de 1132 cas de cancer du col de l’utérus avec près de 839 cas de décès liés à cette maladie », Pr Aboubacar Bambara.
Santé et pollution de l’air au Burkina Faso : Des experts se penchent sur un plan d’action
Burkina : Les restes mortuaires de Thomas Sankara seront inhumés au Mémorial Thomas Sankara courant février 2023
Burkina Faso : Des civils non armés auraient été tués par des FDS, selon le Collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés
Burkina : Le PNUD offre 14 véhicules et trois motos au ministère de la Justice
Burkina : « Cette transition ne devrait pas être une transition de trop », prévient une OSC
Reprofilage de voies à Bobo-Dioulasso : De la mélasse pour soulager des riverains contre la poussière
Province camillienne du Burkina : Sept frères ordonnés diacres ce 2 février 2023
Santé : Le Burkina Faso se prépare à faire face à une éventuelle épidémie de méningite
Burkina : Plus d’une centaine de femmes bénéficient de formations en transformation agroalimentaire et en élevage
Incendie du marché de “Sankar-yaaré” : « Les responsables du marché et la police n’ont pas fait leur travail », regrette Moussa Zoundi, commerçant
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés