Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute "liaison avec des contacts extérieurs"

Accueil > Actualités > Politique • Lefaso.net • lundi 23 janvier 2023 à 17h54min
Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute

Suite à l’interview accordée à Jeune Afrique par Zephirin Diabré président de l’UPC, "des officines malveillantes ont lancé contre lui une campagne de dénigrement" lui attribuant une "liaison avec des contacts extérieurs."

Dans le communiqué ci-après, le secrétariat national à l’information et à la communication du parti apporte un démenti à ces publications.

Il annonce par ailleurs que des poursuites seront enclenchées contre les auteurs de ces publications "dans le souci de faire jaillir la vérité."

Lisez plutôt !

Lefaso.net

Suite à l’interview que le Président Zéphirin Diabré, Président de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC), a accordée au journal Jeune Afrique (Lien : https://www.jeuneafrique.com/1410087/politique/zephirin-diabre-au-burkina-wagner-ne-peut-pas-entrer-dans-le-schema-de-la-cooperation-avec-la-russie/ ), des officines malveillantes ont lancé contre lui une campagne de dénigrement, en publiant sur les réseaux sociaux des allégations mensongères sur de prétendues initiatives qu’il aurait entreprises récemment en liaison avec des contacts extérieurs.

Le Président Diabré oppose le démenti le plus ferme à ces mensonges grotesques, fabriqués de toutes pièces et proférés sans honte et sans vergogne, et dont la vocation d’intimidation et de chantage saute à l’œil nu.

Le Président Diabré tient à rassurer l’opinion publique, et singulièrement les militantes et militants de l’UPC avec lesquels il mène le combat politique depuis des années, qu’il demeure fidèle aux valeurs de patriotisme et d’intégrité qui fondent depuis le début, son engagement dans la vie publique.
Il remercie les uns et les autres pour leur soutien, leurs encouragements et leurs marques de sympathie.

Il les informe que dans le souci de faire jaillir la vérité, il a demandé à ses conseils juridiques de saisir les juridictions compétentes et d’engager des poursuites.
Pour lui, plus que jamais, le combat continue.

Ouagadougou, le 23 janvier 2023

Le Secrétariat National à l’Information et à la Communication de l’UPC

Vos commentaires

  • Le 23 janvier à 19:48, par PIONG YANG En réponse à : Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute "liaison avec des contacts extérieurs"

    Vous les politiques avez fabriqué ce monstre immonde de Maïga qui, dans son confort doré aux USA bien fabriqué par les officines de l’armée burkinabè, s’appuie sur diable pour faire glisser les plus vrais de vrai. La justice est ridicule et impuissante mon cher. Quel pays ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier à 19:59, par HUG En réponse à : Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute "liaison avec des contacts extérieurs"

    Meme’ en reve ce monsieur sait qu il.ne peut pas comploter. Il est aussi comptable de la situation car.il a rejoint la soupe du mpp entre temps..

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier à 22:48, par Zougou En réponse à : Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute "liaison avec des contacts extérieurs"

    Zeph, tu as été pris la main dnas le sac. Tu devrais prendre ta retraite parqu’on n’acceptera jamas un un Neo-Liberaliste ou Neo-Colonialiste a la tete de ce pays. Les 2 mots sont interchangeables.

    Répondre à ce message

    • Le 24 janvier à 11:51, par HA En réponse à : Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute "liaison avec des contacts extérieurs"

      Zougou, pourquoi un social libéral comme Zéph ne peut pas être un président dans notre pays ? Si tu prends ce système triangulaire : politique-économie-social, l’occident fonctionne du côté économie-politique, l’Asie notamment la Chine fonctionne du côté politique-social mais Zeph selon son approche fonctionnera du côté économie-social et on appelle ceux qui fonctionnent de ce côté là sociaux-liberaux comme Zeph. Pour les communistes en général, le développement économique n’est pas leur problème, c’est prioritairement la distribution et la répartition leur problème. Or un système ne peut pas fonctionner comme cela à long terme. Et en plus, ils emploient la violence et un modèle de radicalisation de la population pour prendre le pouvoir. Vous ne pouvez pas construire une civilisation qui dure 500 ans ou 1000 ans avec ce modèle.
      Quand au libéralisme il en existe trois types théoriquement : libéral pacifiste (Schumpeter), libéral impérialiste (Machiavel), libéral internationaliste (Kant). Quand tu parles de Zeph en le qualifiant de neo-libéraliste ou neocolonialiste, c’est de quel type tu parles ? Peut on être un social libéral dans la pratique et être un libéral impérialiste en théorie ? Je constate que tu manques de culture même le premier ministre actuel Appolinaire Kyelem de Tambela a appelé le patronat au renforcement du capitalisme dans notre pays mais un capitalisme avec un poids plus lourd et plus important de l’État si c’est l’approche sankariste qui sera utilisée. D’ailleurs, ceux que l’on appelle neo-libéraux sont ceux jouent sur le poids de l’État dans l’économie, ils en appellent à un désengagement complète de l’État et de laisser le marché régulé les choses et de limiter le rôle de l’État à la sécurité et la construction des routes, ce système nous ne voulons pas non plus. Pour les sociaux libéraux il faudra la conciliation des deux tendances progressistes : le dynamisme économique et la justice sociale. Il ne faudra pas faire la confusion entre les différentes approches.

      NB : je ne suis pas un militant de l’UPC.

      Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 01:14, par Silence En réponse à : Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute "liaison avec des contacts extérieurs"

    Comme quoi Zephirin aurait du la boucler. Le voilà entrain de se debattre comme un beau diable pour se justifier.

    Répondre à ce message

    • Le 25 janvier à 09:18, par Lexys En réponse à : Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute "liaison avec des contacts extérieurs"

      On voit bien que vous êtes un adpete de la censure des opinions, surtout celle qui égratignent les actions des tenants du pouvoir. Zeph a donné une interview à qui est venu lui en demander (Le journal en queston !). Zeph a analysé des déclarations et souligné des problématiques pertinentes et gênantes pour les autorités. Et voilà que des individus de mauvaises intentions se lancent dans des insuations pour le salir. Il réagit sous forme de démenti et de mise en garde claire et vous trouvez ça comme se battre comme un beau diable !
      L’omerta sur la situiation actuelle n’est pas une stratégie qui va sortir le pays du pétrin. Il ne permettra pas de souder durablement les fils et filles du pays et amener une cohésion forte pour faire face à la crise. Tout le monde peut apporter quelque chose au combat actuel qui est mené mais il faut que les autorités agissent aussi de manière à rassembler plutôt de créere davantage de divisions entre les populations. Et à ce niveau, il y a sérieux défis.

      Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 01:33, par Baoyam En réponse à : Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute "liaison avec des contacts extérieurs"

    Pour avoir lu l’interview, il est clair que Zéphirin est démeuré égal à lui-même ! C’est un homme politique civil et c’est normal qu’il soit critique les coups d’État. On peut ne pas être d’accord avec lui ou son idéologie mais de là à le dénigré de façon non sincère, c’est de la mauvaise pratique politique. Il a par ailleurs été très critique de la politique française en Afrique même si on peut douter que Zeph soit le dirigeant révolutionnaire que la jeunesse attend. IL faut éviter l’animosité politique car ça ne mène nulle part. Demeurons civilisés !

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 09:52, par HORUDIAOM En réponse à : Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute "liaison avec des contacts extérieurs"

    Il est difficile de défendre un homme politique dans ce pays tellement qu’ils sont empêtrés dans les compromissions, les coups fourrés et dans les faux deals. Ils ne sont pas tous mauvais mais le milieu malsain dans lequel ils se baignent a terni leur nom à tous. On ne sait plus à qui faire confiance dans ce milieu parce qu’ils ont perdu toute crédibilité. Et ils sont prêts à tout pour le pouvoir. Tout ce qu’ils ont appris durant leur cursus universitaire, c’est le pillage des biens publics et les crocs en jambe. Alors-là, ils en excellent ! C’est très décevant et on se demande souvent ce que le Burkina a fait pour mériter de tels hommes politiques. A présent, le pays est dans le gouffre, c’est maintenant qu’ils doivent changer de posture et être enfin patriote pour qu’ensemble, le pays soit libéré et reprendre sa marche.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 10:55, par Alph@2025 En réponse à : Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute "liaison avec des contacts extérieurs"

    Au moins , l’option de ce monsieur est claire. Certains ont prétendu être des socio-démocrates, et en pratique, ont mené une politique ultra-libérale. Faites vos choix.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 11:14, par Nick En réponse à : Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute "liaison avec des contacts extérieurs"

    Sans etre un grand de Zeph, j’ai lu toute l’interview de Zeph avec JA. L’interview est irreprochable. Ceux qui accuses Zeph sont ces terroristes de villes dont NAB fait alluson. Donc vous voyez que NAB n’a pas reellement tord. Il n’ya rien de faux ou de malsain dans cette interview. C’est une interview limpide.

    Répondre à ce message

    • Le 25 janvier à 09:25, par Ayo En réponse à : Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute "liaison avec des contacts extérieurs"

      @Nick,
      De quel iinterview est irreprochable parle tu quand Zephirin jette en pature son propre pays concernant wagner. Il fait sembklant d’ignorer que le pluss grand nombres de societés privées de securitéson detenu par les occidentaux. En premier on a les US, suivi de l’Angleterre et de la France. Mais Zeph fait comme si seuls les Russes possedent des mercenaires et charge les Burkina qui coopere avec l’ETAT RUSSE et non directement avec Wagner. Donc de ce point de vu Zeph a peché.

      Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 12:51, par Naso En réponse à : Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute "liaison avec des contacts extérieurs"

    Je ne suis pas un fan des politiciens. J’ai lu l’intégralité de l’interview de Zeph par Jeune Afrique mais je ne trouve rien de compromettant dans ses déclarations. En tant que politicien, il n’est naturellement pas pour les coups d’Etat. Cependant il faut comprendre que dans cet interview, Zeph lui même a reconnu les avancées coté sécuritaire et la meilleure organisation actuelle de notre armée. Aussi, il a passé le temps à décrire le caractère malsain de la politique française en Afrique. Le point qu’il n’a pas encore accepté dans l’interview, c’est qu’il y ait des officiers supérieurs milliardaires et qui ne sont jusque là pas été interpellés. Zeph est de loin ce leader révolutionnaire que la jeunesse veut pour le Burkina mais de là à le diaboliser, je pense qu’on devrait faire beaucoup attention.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 16:22, par Sawtouo En réponse à : Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute "liaison avec des contacts extérieurs"

    Au Burkina Faso, c’est souvent l’,hôpital qui veut se moquer de la charité. Trop d’incultes ou des gens de mauvaise fois veulent jeter l’opprobre à tout moment que quelqu’un de sensé, quelqu,un qui est une lumière qui porte en lui les gènes évidents du patriotisme, de l’amour du pays, de la bonne gouvernance s’exprime.

    Zeph a marqué l’ ;Histoire de ce pays en 2009 (le Forum de l’Alternance) et partant en 2014 (la mobilisation et la conduite à l’insurrection contre l’intention du pouvoir à vie de Compaoré). Personne n’est plus patriote que lui. Dans sa mobilisation des citoyens, jamais on a vu un feu rouge cassé, ou un goudron brulé quelque part. Et l’alternance est survenue, même si à tort ou à raison certains ont soutenu que ce n’était pas la bonne alternance. Il est important que les gens s’en rappellent, adversaires ou ennemis surtout les petits esprits qui pensent qu’un pays se gouverne sans politique.

    Répondre à ce message

    • Le 25 janvier à 09:32, par Saltimbanque En réponse à : Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute "liaison avec des contacts extérieurs"

      @
      Si Zeph a marqué l’ ;Histoire de ce pays en 2009, aujourd ;hui, il n’est plus que l’ombre de lui même au vu de toutes les compromission dans lesquelles il s’est mis. Il devra alors en tirer les consequence et reconnaitre sa part de responsabilité dans la situation actuelle du pays et prendre sa retraite plutot que de faire les saintes ni touches pour se refaire une virginité politique. Il ne nous menera nul part avec sa politique liberale debridée et sa vision irrealistes des choses. Faire venr la mer au faso, encore faut-il que les pays cotiers l’acceptent au detriment de leur propres ports.

      Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 20:03, par Lamine En réponse à : Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute "liaison avec des contacts extérieurs"

    Président ZEPHIRIN DIABRÉ rester tranquille, on ne lapide que l’arbre qui porte des fruits. Nous croyons en vous et nous vous suivrons dans tous les combats

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 20:05, par Lenga En réponse à : Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute "liaison avec des contacts extérieurs"

    Je suis convaincu que ceux sui tirent à boulets rouges sur Diabré n’ont pas lu l’intégralité de l’interview ou ont une haine viscérale contre ce monsieur

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 20:16, par Passate En réponse à : Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute "liaison avec des contacts extérieurs"

    Tous ceux qui sont lucides dans ce pays doivent savoir que c’est un homme comme Zephirin qu’il nous faut pour redresser le pays.

    1. Il est compétent
    2. Il a une vision claire de la manière dont le pays doit être gouverné pour sortir de la crise économique et sécuritaire
    3. Il a été toujours au service de son pays et constant dans sa démarche politique
    4. Sa probité n’est plus à démontrer. Même ces adversaires politiques s’accordent à reconnaître que les points ci-dessus reflètent la personne.

    Si ce n’est pas chercher dans le néant, vous avez un homme de sa trempe et vous refusez de le porter au pouvoir. C est juste une incohérence pragmatique nourrit par des considérations qui ne cadrent pas avec nos intérêts immédiats et futurs.

    Reliser l’interview et vous verrez que c’est un programme politique qui est décliné.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 21:40, par lol En réponse à : Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute "liaison avec des contacts extérieurs"

    Tout ce qui arrive aujourd’hui aux politiciens n’est que la récolte de ce qu’ils ont semé durant des années.
    Aujourd’hui on ne peut faire confiance à un politiciens même s’il se comporte en toute honnêteté.
    Ils ont tellement mentis au peuple que tout ce qu’ils disent aujourd’hui est d’office vu comme un mensonge, des calculs.. bref tout sauf l’intérêt du pays.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 08:22, par Cacsus En réponse à : Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute "liaison avec des contacts extérieurs"

    Il n’a qu’a rester tranquille. On a pas fini de parler de Ablassé et Herman et c’est lui qui se pointe. On est fatigué de vous

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 13:23, par Sawtouo En réponse à : Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute "liaison avec des contacts extérieurs"

    Saltimbanque, Abana et Cacsus, le débat est intéressant en ce sens qu’il révèle immédiatement que c’est bien l’hôpital qui se moque de la charité à travers certains esprits bornés au Burkina Faso.

    Le libéralisme c’est quoi ? C’est ce que vous avez comme mode de production et de gestion dans votre village, chez votre père ou chez votre oncle, ou cousin. Ce n’est pas Zeph qui l’a inventé. Le libéralisme s’est imposé à l’homme depuis le jour que Adan et Eve ont quitté le Jardin du bonheur, de l’oppulence gratuite. Dieu les a libéré et ils ont entamé le libéralisme.

    Les régimes qui se sont succèdés au Burkina Faso, il y en a combien qui sont autres dans la réalité de leur fonctionnement, de leur gouvernance s’ils ne sont pas libéraux et même dévoyés ?

    Ils ont amené le Burkina Faso où en matière de développement et de bien-être individuel et collectif ? C’est regrettable de constater une telle inculture, une puérilité, une animosité qui ne dit pas son nom, voire l’incarnation de l’ignorance face à Zeph. Vous connaissez de nos jours un seul pays sérieux au monde qui n’est pas dans le libéralisme ? La Russie, Poutine qui la dirige par les oligarques ? La Chine avec son capitalisme d’Etat ?

    Vous regardez canal plus pour voir vos Messi, Ronaldo ou Mbappé n’est-ce pas ? Peut-être que vous aimez la beaufort ? C’est ça le liéralisme.... C’est ce que nous consommons en abondance tous les jours. Le riz que vous mangez sans vous brosser les dents ou en vous brossant les dents, c’est ça le libéralisme.

    Un canal sur la mer pour sortir de l’enclavement, cela devient un problème pour des cerveaux qui ne peuvent contenir un brin de rêve. Je ne sais pas quel est votre âge mais c’est à en pleurer si une certaine jeunesse ne peut pas rêver pour un pays condamné par un colon qui ne lui a pas permis d’avoir une bouée de sauvetage par la mer. En rappel l’idée d’un canal ne vient pas de Zeph mais du colon français qui avait lui-même constaté que la Haute Volta n’allait jamais se développer sans eau, sans accès à la mer, donc il l’avait conçu. Avez-vous déjà vu un pays se développer sans avoir suffisamment accès à l’eau ?

    Cessons d’être médiocres car c’est cette médiocrité qui plombe ce pays par des incapables d’où la successions des coups d’État dont le Burkina est le champion ou vice champion en Afrique et cela ne le mènera nul part surtout quand l’énémi commun s’appelle terrorisime.

    Répondre à ce message

    • Le 25 janvier à 22:04, par Kmet En réponse à : Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute "liaison avec des contacts extérieurs"

      @ Sawtouo , C’est archi-faux. Chez les Africain on a toujour pratiqué, la Solidarité Justice Verité dans ue certaine mesure raison pourlaquelle les occidentaux avec leur langues fourchues nous ont eu, mais tout ca c’est fini maintenant nous retournons vers nos racines. Democratie, Neo-liberalisme, etc tout cç c’est importé au meme tritre que les Dieu des autre que nous prions. Ne nous voilons pas la face. Lorsque vous abandonnez la politique de vos ancres, la religion des vos ancetres pour aller embrasser la religion et la culture des autres ,eh bien ne vous etonez pas de vous reveiller esclave.

      Répondre à ce message

      • Le 26 janvier à 02:10, par HA En réponse à : Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute "liaison avec des contacts extérieurs"

        Kmet, depuis que l’humanité existe jusqu’à l’invention des moyens de déplacements les plus rapides, il y a eu toujours choque des cultures et les peuples du monde entier apprennent des uns des autres souvent en symbiose et parfois dans les violences. La plupart des gens qui nous chantent retour aux racines ne connaissent même pas la généalogie de leur propre famille, en dehors de leur père et de leur mère peut être qui n’existent plus. Je te donne un exemple : tu as appris à compter 0,1,2,3,4,5,6,7,8,9 à l’école primaire n’est-ce pas ? Et tu t’es jamais posé la question d’où vient ces chiffres ? Tu me diras par exemple que c’est dans l’école des blancs que l’on rencontre ces chiffres. Pourtant il y a 821 ans que les mathématiciens européens ont commencé à faire la promotion de ces chiffres auprès des Européens empruntée chez les hindous-arabes. Cette promotion n’a pas été facile car il existait des lois pour interdire l’usage des ces chiffres même dans les milieux des affaires malgré leur supériorité par rapport aux chiffres romains. Aujourd’hui la bourse de New York, de Francfort, de Paris et BRVM affichent ses résultats en chiffres hindous-arabes ainsi que les données de la banque mondiale et du FMI. L’être humain est doué de conscience et il sait ce qui est bien pour lui-même. La démocratie est un modèle intéressant et permet d’avoir des pays stables et une paix durable si les acteurs de la société s’accorde sur un minimum de règles :
        1. Honneteté et respect des lois
        2. Respect de personnes
        3. Intégrité et Respect des institutions
        4. Imputabilité et responsabilité
        5. Diffusion d’informations exactes par la presse
        6. Lutte contre ceux qui veulent fausser les signaux du marché en limitant leur influence sur des gouvernants.
        7. Arrêt de transmission intergénérationnelle de la colère et la haine.

        La démocratie en elle même est un grand système inventé pour mettre une rétroaction autocorrectrice entre les gouvernants et les gouvernés. Les gouvernés informés de ce que font les gouvernants actuels en matière de resilience et auto-organisation (politiques, économiques, sociales, culturelles, coopérations locales, régionales et internationales, de légitimité, et défense) décident de voter pour ces représentants élus ou non. Tout le processus dépend du flux d’informations claires, completes et impartiales dans les deux sens entre les gouvernants et gouvernés. Malheureusement, dans nos pays des efforts souvent en milliards sont dépensés pour limiter, biaiser et dominer le flux d’informations claires. Donnez aux personnes qui veulent fausser les signaux des prix du marché le pouvoir d’influencer les leaders de gouvernement, permettez aux diffuseurs d’informations d’être des partenaires intéressés, et aucune des rétroactions d’équilibrage nécessaires ne fonctionnera bien. Le marché et la démocratie s’érodent.
        Par contre une société qui n’aurait de legs intergenerationnel que la colère et la haine est une qui incline dangereusement vers la dictature permanente, une société fasciste.

        Dans une démocratie vraie, la société a besoin de personnes ayant des caractéristiques types (honneteté, respect, intégrité et responsabilité) au control pour bien fonctionner. De toutes ces valeurs rien n’a été importé pour les africains, nos ancêtres étaient des gens honnêtes, respectueux, intègres et responsables par contre les types d’organisation sociale ont évolué et il nous faudra être lucide et pragmatique pour construire des sociétés viables pour nous-mêmes et les générations futures et compte tenu de notre riche diversité culturelle, la démocratie sera un atout de taille pour faciliter la cohésion et notre vivre ensemble. Ou bien vous voulez que l’on retourne dans les royaumes où le pouvoir se transmet de père en fils au sein d’un seul clan ?

        Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 09:37, par lewang En réponse à : Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute "liaison avec des contacts extérieurs"

    Moi ce n’est pas l’interview de Jeph qui m’inquiete. c’est son silence durant le MPRSR1 devant certaines derives qui m’intriguent. Qd les autres dénonçaient ou se complaisaient les errements de Damso, lui il n"a jamais lever le petit doigt et comprenais qui voulait.

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 14:07, par wend panga En réponse à : Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute "liaison avec des contacts extérieurs"

    toi meme tu as reprocher quoi au mpsr1 et tu en veux a zeph
    nimporte quoi

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier à 04:17, par sidpassata Veritas En réponse à : Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute "liaison avec des contacts extérieurs"

    Le BF est tombé si bas en matière de respect mutuel que le simple fait de se taire ou de parler peut être considéré comme une faute politique, peu importe le contenu de votre parole et la raison de votre silence.
    Si le président actuel veut vraiment tirer notre pays vers le haut, il ferait bien de parler à ceux prétendent le soutenir en s’attaquant sans réfléchir à tous ceux qui veulent critiquer son régime. On ne peut pas demander aux burkinabè de soutenir le gouvernement actuel sans jamais critiquer son action. Si on voit que le régime risque de faire mal certaines choses, c’est du devoir des citoyens, politiciens ou pas, d’attirer l’attention des dirigeantyde l’heure. La raison c’est s’ils commettent des erreurs, ça va coûter cher à tout le monde. Même Thomas Sankara a commis des erreurs.
    Maintenant, si des gens n’aiment pas Zeph pour ses choix politiques, c’est leur choix à eux aussi. Mais que personne ne pensent que c’est juste de condamner quelqu’un pour ses choix politiques ; je parle bien de choix politiques, je ne parle pas de fautes qui transgressent la loi.
    Ceux qui protestent contre ce Zeph a dit peuvent aussi faire comme lui et aller l’attaquer en justice. Sinon c’est eux qui veulent semer le désordre. Ils pourront être attaqués en justice.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Le président Ibrahim Traoré assure que les groupes armés sont aux abois
Appel au meurtre du journaliste Newton Ahmed Barry : Mohamed Sinon reconnaît et regrette ses propos
Continent africain : La gouvernance globale stagne depuis 2019, le Burkina classé 18e sur 54 pays
Burkina : « Il est aussi urgent de mettre fin à ce plan de marginalisation ou de stigmatisation de la classe politique » (Me Ambroise Farama)
Vie des partis politiques : La composante « Autres partis politiques » pour des réformes inclusives
Burkina/Justice : « Il y a un problème ; il n’y a que les civils qu’on poursuit » (dialogue politique)
Transition politique au Burkina Faso : Le chronogramme actualisé remis au Premier ministre
Gestion des aires protégées : L’ONG AGN et le ministère de l’environnement formalisent leur collaboration
Ministère de l’Agriculture : Le Conseil d’administration du secteur ministériel valide la programmation des activités 2023
Burkina :« Nous ne sommes ni dans une guerre ethnique ni dans une guerre religieuse, nous avons affaire à des bandits manipulés » (Eddie Komboïgo, CDP)
Burkina : « Ce pays-là a toujours su faire face à toutes les intimidations » (ambassadeur Mousbila Sankara)
Burkina Faso : Zéphirin Diabré porte plainte contre Ibrahim Maïga et plusieurs autres personnes pour diffamation
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés