LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Éducation au Burkina : L’École polytechnique de Ouagadougou célèbre l’excellence

Lefaso.net

Publié le vendredi 23 décembre 2022 à 12h00min

PARTAGER :                          
Éducation au Burkina : L’École polytechnique de Ouagadougou célèbre l’excellence

L’École polytechnique de Ouagadougou (EPO) a tenu la première édition de sa journée d’excellence, le jeudi 22 décembre 2022, en son sein à Ouagadougou. Une vingtaine de personnes : élèves, personnel ATOS et enseignants-chercheurs ont été primés.

Cette journée d’excellence de l’École polytechnique de Ouagadougou (EPO) s’inscrit dans le cadre des journées portes ouvertes de l’école. Ces journées ont débutées il y a trois jours avec les journées scientifiques au cours desquelles les enseignants-chercheurs ont donné des communications et les étudiants ont exposé leurs projets scientifiques, ainsi qu’une journée de gestion du personnel. La journée de l’excellence constitue donc la troisième articulation des journées portes ouvertes de l’EPO.

À cette occasion, cette école de formation d’ingénieurs qui a cinq ans d’existence, a tenu à récompenser ses agents qui se sont distingués au cours de ces deux dernières années, ses meilleurs élèves, ainsi que les meilleures communications lors des journées scientifiques. Au total, une vingtaine de lauréats ont été primés. Pr Issa Tapsoba, directeur général de l’EPO, a souligné l’importance de reconnaître le mérite de ceux-là qui œuvrent avec abnégation pour faire de l’EPO, une école de référence dans la formation des ingénieurs.

Pr Issa Tapsoba, directeur général de l’EPO a salué les efforts des différents acteurs pour faire de l’école, une référence

« C’est pour couronner les efforts entrepris depuis quelques années, qu’on s’est réuni ce soir pour encourager et féliciter tous les acteurs aussi bien personnel ATOS, élèves et surtout les enseignants-chercheurs qui ne ménagent aucun effort pour que l’École polytechnique puisse se placer haut parmi les fleurons des établissements d’enseignement supérieur particulièrement de formation d’ingénieurs », a-t-il laissé entendre. C’est aussi le lieu de galvaniser les différents acteurs à redoubler d’effort pour la bonne marche de l’école.

Augustin Lompo, chef de service de la scolarité, s’inscrit d’ailleurs dans cette dynamique. Il a été primé à cette journée d’excellence comme l’un des trois meilleurs agents de l’école. « C’est une grande joie pour moi de recevoir ce prix ce soir. C’est une fierté. Je voudrais remercier mes supérieurs hiérarchiques qui ont placé leur confiance en moi. Au quotidien nous travaillons ensemble et cela a produit de bons résultats. Ce prix est une invite à redoubler d’efforts pour avoir de meilleurs résultats », a indiqué M. Lompo.

Un des lauréats reçoit son prix

Ina Aminatou Paré est élève à l’EPO. Après deux années préparatoires, elle est maintenant en première année de cycle ingénieur à l’Institut de génie informatique et de télécommunications de l’EPO. Elle a été primée comme l’une des meilleures élèves de l’école. « Ce soir je suis très honorée d’avoir reçu ce prix. Je ne m’y attendais pas. Je remercie beaucoup mes encadreurs. Ce n’était pas facile mais on s’est quand même battu pour être là aujourd’hui. J’encourage nos petits frères à s’engager dans le travail, parce que ça paye vraiment », a-t-elle commenté.

Ina Paré remercie ses encadreurs pour leurs efforts dans la formation des élèves ingénieurs

Prisca Sorgho, en génie des télécommunications, a été primée meilleure élève ingénieure de sa classe. Une fierté pour la jeune fille. Elle encourage d’ailleurs les filles à s’engager dans les formations en cycle ingénieur, car elles y ont leur place.
Pour mémoire, l’École polytechnique de Ouagadougou dispose de plusieurs filières de formation.

À l’Institut de génie informatique et télécommunications (IGIT) et à l’Institut du génie des systèmes industriels et textiles, deux instituts de l’EPO, on forme en génie informatique (génie logiciel, sécurité informatique, intelligence artificielle et data science), en génie des télécommunications (réseau, systèmes, sécurité, audit et régulation des télécoms et ingénierie des services télécoms), en génie des textiles ( métrologie textile, achat de matière première, évaluation de fournisseurs, conception de produits selon un cahier de charges, supervision des usines de production), en génie industriel et en génie mécanique.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Portfolio

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Royaume Gulma : D’où viennent les Moyenga ?
Access International Studies devient Access International Group