LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Montée des couleurs au lycée scientifique : « Le drapeau du Burkina doit rester dressé dans vos consciences et votre cœur doit battre pour le pays », Dr Jacob Yarabatioula

Lefaso.net

Publié le mercredi 21 décembre 2022 à 15h43min

PARTAGER :                          
Montée des couleurs au lycée scientifique : « Le drapeau du Burkina doit rester dressé dans vos consciences et votre cœur doit battre pour le pays », Dr Jacob Yarabatioula

Après avoir œuvré pour l’implantation d’un drapeau au sein du Lycée scientifique national de Ouagadougou, le directeur général de l’Ecole nationale d’administration et de la magistrature (ENAM), Dr Jacob Yarabatioula, accompagné de ses collègues, a pris part à la toute première montée des couleurs dans ce lycée. Étaient réunis en ce début de matinée autour du mât, les 188 élèves de l’établissement, les membres de l’administration, quelques policiers et l’ex ministre de la culture Tahirou Barry.

Rappeler incessamment à la relève du pays le sens élevé du patriotisme et des valeurs que doit incarner le Burkinabè est un indispensable pour la survie du Burkina Faso, surtout en cette période où le pays est à la croisée des chemins. Et l’un des symboles forts qui renouvelle fraîchement cette appartenance à la terre qui nous a vus naître est le drapeau national.

Les membres de l’ENAM et de l’administration du lycée assistant à la montée des couleurs

Rouge, vert, frappé d’une étoile jaune or, le drapeau burkinabè résume à lui seul, toute la symbolique de l’histoire du pays. Pour que cette idée ne quitte jamais l’esprit des jeunes élèves du lycée scientifique national de Ouagadougou, le directeur général de l’ENAM, Dr Jacob Yarabatioula, a œuvré à implanter en plein cœur de l’établissement, un drapeau national.

« C’est parce que cette école est un lycée d’excellence que je me suis senti poussé à offrir quelque chose qui tire vers l’excellence » Dr Jacob Yarabatioula

A la base, l’idée de conception de ce cadre est purement circonstancielle car le donateur n’est personnellement pas lié à l’école. « Lors d’une discussion entre élèves de 2nde, un de nous a parlé du fait que nous n’avons pas de drapeau dans notre lycée. A la première visite du mois de novembre, ma personnalité de rêve est venue me voir. Je lui ai fait visiter le lycée et je lui ai dit que ce qu’on a remarqué, c’est qu’il n’y avait pas de drapeau. C’est comme ça qu’avec le proviseur, ils ont discuté pour en placer un », nous explique l’élève Fatoumata Djia (Tableau d’honneur du Centre-Sud 2022).

« J’invite mes camarades à respecter les couleurs nationales. C’est une preuve de patriotisme et c’est ce qui doit nous faire vivre », Fatoumata Djia

Cette initiative est louable à plus d’un titre quand on sait que les valeurs se meurent et que la cible favorite à enrôler pour les groupes armés est la jeunesse. « Dr Jacob Yarabatioula vient par cette action montrer à chacun de nous une belle leçon de patriotisme à imiter et à encourager autour de nous, au moment où notre pays, injustement attaqué par des forces obscures, a besoin de l’union sacrée de tous ses fils », a rappelé le proviseur de l’établissement, Jean Paul Boumboundi.

« L’instruction civique a été réintroduite dans notre lycée à partir de la classe de 2nde et ce geste tombe à pic », Jean Paul Boumboundi

Sans préciser le coût de réalisation de son don, Dr Jacob Yarabatioula soulignera que le sacrifice pour la patrie n’est en aucun cas quantifiable. « L’argent qui a été investi n’est rien comparativement à ce que nous voulons pour notre pays. Les défis de notre pays sont tellement grands que rien ne doit nous retenir de faire quelque chose pour la patrie », dira-t-il à ce propos.

Dr Jacob Yarabatioula et les élèves ensemble sur la photo de famille

Son appel à ces jeunes élèves sera de ne jamais se laisser guider par la haine, mais que l’amour de la patrie soit leur leitmotiv. « Faites en sorte que le drapeau du Burkina reste dressé dans vos consciences. Je vous le demande de tout mon cœur. Faites en sorte que votre cœur, petit soit-il ou gros soit-il, batte pour le pays. Je voudrais que chaque fois que vous montez ces couleurs, que vous pensez aux personnes déplacées internes, aux volontaires pour la défense de la patrie, aux forces de défense et de sécurité. Chaque fois que vous tirez la corde de ce drapeau, pensez à tous ceux qui sont tombés et dont le sang versé sur le sol fertilise notre espérance d’un Burkina meilleur. Pensez à eux et dites-vous que vous avez encore la chance de vivre et de vous battre pour que ce pays reste debout », dira-t-il pour conclure.
La montée des couleurs est désormais prévue pour chaque lundi matin à partir de 6h55 au lycée scientifique national de Ouagadougou.

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Royaume Gulma : D’où viennent les Moyenga ?