Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve» Antoine De Saint-Exupéry

Utilisation répétée des huiles de friture : Un potentiel danger pour la santé

Publié le mardi 20 décembre 2022 à 22h55min

PARTAGER :                          
Utilisation répétée des huiles de friture : Un potentiel danger pour la santé

Pour bon nombre de personnes qui raffolent de fritures, utiliser de façon répétée la même huile ne présente aucun risque, surtout avec la récente flambée des prix de ce précieux liquide. Pourtant de l’avis des professionnels de la santé, l’utilisation multiple des huiles de friture, peut se révéler cancérigène, surtout que ce ne sont pas toutes les huiles qui sont adaptées à la cuisson.

Utiliser plusieurs fois la même huile pour des fritures peut être préjudiciable à la santé. En effet, que ce soit dans les cuisines à domicile ou chez les vendeuses de mets, on a coutume de se servir plus d’une fois de la même huile pour frire le poisson, la pomme de terre ou encore la viande. Beaucoup ne se décident à changer d’huile que quand celle-ci passe de la couleur dorée à celle sombre, voire noire.

Utilisée plus d’une fois pour la friture, l’huile alimentaire perd de sa composition chimique et devient très mauvaise pour la santé. En effet, lorsqu’elle est trop chauffée, elle s’oxyde et produit des composés toxiques. Des substances telles les aldéhydes se forment lorsqu’une huile est chauffée à haute température. Ce type de substances se dégage lorsqu’on chauffe des graisses ou du plastique mais on en retrouve également dans la fumée des pots d’échappement ou dans la fumée des cigarettes. Les aldéhydes polluent l’atmosphère et sont impliqués comme cause de cancers et de maladies neurodégénératives.

Poêle huile

C’est ce qui explique en partie la recrudescence des cancers dans nos villes, des maladies cardio-vasculaires et autres. « En général il ne faut pas que l’huile fume. Dès que cela arrive, il faut la jeter parce qu’en ce moment, la friture devient cancérigène et peut causer des cancers tels celui de l’appareil digestif, du colon et même celui de la gorge. Il ne faut pas utiliser la même huile pour frire plus de dix fois. Et il ne faudrait pas que l’huile se refroidisse avant d’être réchauffée. Si par exemple je dois faire des frites, et que la quantité me fait utiliser deux fois la même huile, je ne peux pas stocker l’huile pour la réutiliser le lendemain. Dès que l’huile refroidit, il faut la jeter », affirme Monica Rinaldi, nutritionniste. Elle peut à la limite être réutilisée à l’état froid pour les crudités.

Monica Rinaldi, nutritionniste

Mise à part l’utilisation répétée des huiles, il y a également le choix des huiles de fritures qui pose problème. En effet, toutes les huiles ne sont pas adaptées à la cuisson. « Les huiles de palme sont complètement interdites à la cuisson ne parlons pas de la friture. Alors que c’est ce que les gens pensent être des huiles de qualité. Elles peuvent être utilisées à la limite dans de la salade », recommande la nutritionniste. [ Cliquez sur yenenga.net pour lire l’intégralité ]

Armelle Ouédraogo/Yaméogo
Lefaso.net

PARTAGER :                          
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Dédougou : Des manifestants soutiennent la transition, mais estiment que la nouvelle constitution peut attendre
Velléités de déstabilisation du Burkina : Le groupe EBOMAF dément les rumeurs d’implication de son PDG
Komsilga (Burkina)/ Gestion des menstrues : Entre insalubrité et précarité, à Ouidy les femmes PDI vivent le martyre
Camp Cibal 2023 : "Le Balai citoyen" dresse le bilan de dix ans d’existence
Burkina/Insécurité : Il faut parer à l’affrontement entre les villages à Oula, dans le Yatenga
Bobo-Dioulasso : Des manifestants réclament une nouvelle constitution et des assises pour discuter de la durée de la transition
Quartier Kouritenga de Ouagadougou : Des riverains interpellent les autorités sur la situation d’un terrain litigieux en bordure du canal du Mogho Naaba
Soutien à la transition : Les manifestants réclament une constitution conforme aux réalités des Burkinabè
Exploitation minière : Les acteurs discutent sur les Principes volontaires sur la sécurité et les droits de la personne
Burkina : Le Conseil national du patronat burkinabè veut renouveler ses instances
Burkina/Nutrition : Le relèvement du financement au cœur des échanges
Gaoua : La population marche pour soutenir la transition et réclamer une nouvelle constitution
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés