LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Journée mondiale de la qualité : Les transformateurs des Hauts-Bassins outillés

LEFASO.NET

Publié le dimanche 11 décembre 2022 à 16h37min

PARTAGER :                          
Journée mondiale de la qualité : Les transformateurs des Hauts-Bassins outillés

L’Agence burkinabè de normalisation, de la métrologie et de la qualité a organisé, le samedi 10 décembre 2022 à Bobo-Dioulasso, un atelier de sensibilisation sur les normes et la réglementation en matière de contrôle qualité. Cette activité s’inscrit dans le cadre de la commémoration de la 13e édition de la Journée mondiale de la qualité.

Instituée par l’assemblée générale des Nations-Unies en 1990, la Journée mondiale de la qualité est célébrée cette année sous le thème « Conscience de la qualité, faire ce qu’il faut ».

L’évolution des attentes des sociétés et la circulation vertigineuse de l’information obligent les entreprises à élargir leurs champs de responsabilités. Cette obligation impose aux entreprises une prise de conscience renouvelée dans leurs prises de décisions pour faire de la qualité leur crédo au quotidien, à tous les niveaux.

Abdoul Kadri Koura, directeur régional du développement industriel, du commerce, de l’artisanat et des petites et moyennes entreprises des Hauts-Bassins.

C’est donc dans le but d’aider les acteurs économiques, plus précisément les transformateurs à comprendre et à intégrer la qualité dans leurs activités, que cet atelier est organisé au profit d’une cinquantaine d’acteurs de l’administration publique, du secteur privé et de la société civile.

Quatre communications ont été présentées aux participants. Elles ont porté sur l’Agence burkinabè de normalisation, de la métrologie et de la qualité (ABNORM), la normalisation et la certification, la réglementation en matière de contrôle qualité au Burkina Faso et le Prix burkinabè de la qualité.

Dr Bakoué Jean Paul Karama, directeur de la normalisation et de la certification à l’ABNORM

Selon Dr Bakoué Jean Paul Karama, directeur de la normalisation et de la certification à l’ABNORM, la connaissance des normes devrait permettre aux participants d’améliorer la qualité de leurs produits car, présentement, dans le cadre du commerce international, régional et surtout avec les échanges dans la Zone de libre-échange continental africaine (ZELECAF), les normes constituent le passeport pour les produits. Ainsi, dit-il, « si tu produis de la qualité, tu vas pouvoir écouler tes produits sans problèmes. Ça va permettre à nos entreprises de fidéliser leurs clientèles mais aussi d’acquérir d’autres parts de marchés ».

Il a invité les participants à s’approprier les outils nécessaires développés dans chacun des modules, pour toujours protéger non seulement la santé des consommateurs, mais aussi développer leurs entreprises et s’inscrire dans l’amélioration continue.

Vue des participants

Le directeur régional du développement industriel, du commerce, de l’artisanat et des petites et moyennes entreprises des Hauts-Bassins, Abdoul Kadri Koura, a pour sa part invité les participants à des échanges fructueux sur les différents modules dispensés, pour contribuer efficacement à l’édification de la qualité au niveau national.

L’Agence burkinabè de normalisation, de la métrologie et de la qualité, créée par le décret n°2012-821/PRES/PM/MEF/MICA du 8 octobre 2012, est l’organisme chargé, entre autres, de mettre en œuvre la politique nationale en matière de qualité au Burkina Faso.

Haoua Touré
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique