LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Processus électoraux en Afrique : Des présidents d’organes de gestion des élections chez le Président de la Transition

Publié le vendredi 9 décembre 2022 à 20h32min

PARTAGER :                          
Processus électoraux en Afrique : Des présidents d’organes de gestion des élections chez le Président de la Transition

(Ouagadougou, 09 décembre 2022). Le Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE, a reçu en audience, ce vendredi en fin de matinée, une délégation de présidents d’organes de gestion des élections en Afrique.

Conduite par le Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de notre pays, Elysée OUÉDRAOGO, la délégation a traduit toute sa gratitude au Chef de l’Etat pour l’accompagnement dont la CENI a bénéficié pour l’organisation du séminaire sous-régional sur les processus électoraux face aux crises sécuritaires en Afrique sub-saharienne qui se tient du 7 au 9 décembre dans la capitale burkinabè.

Le séminaire qui était placé sous le patronage du Président de la Transition a permis de mener des réflexions sur les mécanismes de résilience des organes de gestion des élections dans le contexte d’insécurité que vit un certain nombre de pays africains.

« On a profité de l’audience pour faire le point de la tenue et du déroulement du séminaire et pour le remercier pour l’ensemble des dispositions qui ont été prises pour faciliter le déroulement de cette activité », a déclaré le Président de la CENI à l’issue de l’audience.

Selon le Président de la CENI, le Président de la Transition a, à cette occasion, encouragé les participants à réfléchir et à partager leurs expériences parce que l’organisation des élections fait partie des missions de la Transition.

« Les efforts que le Chef de l’Etat et l’ensemble de son gouvernement sont entrain de déployer actuellement, participent à créer les conditions pour que les élections à venir puissent se tenir dans de meilleures conditions », a soutenu Elysée OUÉDRAOGO.

Direction de la communication de la Présidence du Faso

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 9 décembre 2022 à 21:51, par Dibi En réponse à : Processus électoraux en Afrique : Des présidents d’organes de gestion des élections chez le Président de la Transition

    Aucune élection ne peut sauver un Etat gangrené par la corruption et la médiocrité politique du compradorat endocolonial pourri, ethnocentré aux affaires ; et décidé à amalgamer un semi-féodalisme ethnique avec les institutions républicaines !
    Une fuite en avant plus que contre-révolutionnaire et du fait des échecs de cette classe politique d’incompétents et de médiocres biberonnés à la culture du vol, du mensonge et du manque de courage politique à tenir la nation debout sur des bases justes !
    Pour nous, l’avenir n’a qu’un nom dans ce pays : "La Révolution" !
    Et non les mascarades électorales qu’exigent et qu’imposent aux forceps les raclures de la CEDEAO-Franc CFA et bases militaires françaises !
    Avec la complicité de tous les Boko-Haram du Sahel (drogués à l’Islam cannibale et compradorats locaux maffieux criminels, bourgeois, féodaux et obscurantistes divers) !
    Na lara, an sara !

    • Le 10 décembre 2022 à 15:04, par kwiliga En réponse à : Processus électoraux en Afrique : Des présidents d’organes de gestion des élections chez le Président de la Transition

      Bonjour Dibi,
      Même si vos arguments de fond, sont tout à fait soutenable, votre radicalité qui vous pousse parfois à tenir des propos extrême, vous amène parfois à tout mélanger.
      Quand vous écrivez : "Et non les mascarades électorales qu’exigent et qu’imposent aux forceps les raclures de la CEDEAO-Franc CFA et bases militaires françaises !
      Avec la complicité de tous les Boko-Haram
      du Sahel (drogués à l’Islam cannibale et compradorats locaux maffieux criminels, bourgeois, féodaux et obscurantistes divers)"
      , vous rendez-vous compte, que vous expliquez que les terroristes sont les complices de ceux qui veulent qu’on organise des élections, ce qui parait pour le moins paradoxal ?

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique