Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Contribution à l’effort de guerre : Le Président de la Transition échange avec les partenaires sociaux

Accueil > Actualités > Politique • Communiqué de presse • vendredi 9 décembre 2022 à 22h49min
Contribution à l’effort de guerre : Le Président de la Transition échange avec les partenaires sociaux

(Ouagadougou, 09 décembre 2022). Le Président de la Transition, le Capitaine Ibrahim TRAORE, a rencontré ce vendredi l’Unité d’action syndicale (UAS), le Conseil national du patronat burkinabè (CNPB) et l’ensemble des coordinations des syndicats des différents départements ministériels pour une prise de contact et de partage d’informations sur la situation nationale.

A l’issue de cette rencontre du Chef de l’Etat avec les partenaires sociaux, le gouvernement a fait un point de presse sur les différents échanges.

Pour le ministre d’Etat, ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Bassolma BAZIE, « il y a nécessité que le Chef de l’Etat rencontre les partenaires sociaux, pour faire le point de la situation que nous traversons et l’ensemble des initiatives qui sont prises pour fédérer les énergies et venir à bout de l’ensemble des maux qui nous assaillent ».

Il a salué la mobilisation, la disponibilité et l’esprit d’ouverture des différents partenaires « qui ont, de façon unanime, partagé les inquiétudes qui sont les nôtres au niveau du Chef de l’Etat et de l’ensemble du gouvernement ».

Le ministre de l’Economie, des Finances et de la Prospective, Aboubacar NACANABO, a indiqué que le gouvernement propose la mise en place d’un Fonds de soutien pour l’effort de guerre. « Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, le gouvernement a décidé de recruter 50 000 volontaires pour la défense de la patrie (VDP). Ces VDP seront payés à 60 000 FCFA par mois et par personne ; ce qui doit mobiliser 36 milliards FCFA par an pour leur prise en charge. Outre cette prise en charge, il y a des armes à payer pour les équiper, des tenues pour leur habillement, des engins et du carburant pour le déplacement. Et tout cela est évalué à 106 milliards FCFA », a précisé le ministre NACANABO.

Pour lui, le projet de budget exercice 2023 présente déjà un déficit de 600 milliards FCFA qui ne prend pas en compte le recrutement des VDP, d’où la nécessité de la création de ce fonds qui doit permettre de lever 100 milliards FCFA pour l’année 2023.

Pour alimenter ce fonds, le gouvernement a proposé aux partenaires sociaux plusieurs sources à savoir une contribution volontaire de chaque Burkinabè, le prélèvement de 1% sur le salaire net des travailleurs du public, du privé, des membres de l’ALT, des prélèvements sur les taxes sur certains produits de grandes consommations, exceptés les produits de première nécessité. Les produits concernés sont, entre autres, la boisson, le tabac, la connexion Internet, les produits de cosmétique et la parfumerie.

Selon le ministre en charge de l’économie, le gouvernement table aussi sur la contribution de certaines sociétés disposant de fonds, comme à l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), la Loterie nationale du Burkina (LONAB), le fonds minier de développement local. « Nos estimations nous amènent à 80 milliards FCFA, mais nous pourrons faire des efforts au niveau du budget de l’Etat pour le complément », a ajouté le ministre NACANABO.

Pour assurer une transparence totale dans la gestion du fonds, le gouvernement prévoit la création d’un site Web pour la publication de toutes les informations de façon continue sur la collecte et les dépenses, et la mise en place d’un comité de gestion du fonds. Ce comité sera composé de personnes de bonne moralité, des organisations syndicales, du REN-LAC, de l’Autorité supérieure du contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE/LC).

L’ensemble des partenaires présents à cette rencontre ont apprécié l’initiative de les associer à la recherche de solutions dans la crise sécuritaire et ont promis de rendre compte à leur base avant de faire un retour au gouvernement.

Direction de la communication de la Présidence du Faso

Vos commentaires

  • Le 9 décembre 2022 à 20:41, par Epi En réponse à : Contribution à l’effort de guerre : Le Président de la Transition échange avec les partenaires sociaux

    Très bonne initiative. C’était attendu depuis longtemps. Question.? L agent public qui a déjà contribué au-delà de 1% de son salaire doit il encore contribuer ? S’ils présentent leur quittance de versement on pourrait les exampter.?
    Je propose également une contribution familiale. Chaque membre d’une famille donne une contribution. Charge au chef de famille de payer pour ses enfants ou femmes ou neveux...

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2022 à 22:31, par Bebeto En réponse à : Contribution à l’effort de guerre : Le Président de la Transition échange avec les partenaires sociaux

    Moi je pense que 1% comme contribution, c’est peu, c’est pour la défense de notre Burkina commun. Faisons tous l’effort en acceptant un prélèvement mensuel de 5% minimum.
    C’est dure et très difficile chez tout le monde, mais on fait comment ?
    Personne ne viendra nous donner de l’argent pour que nous fassions la guerre contre le terrorisme. C’est notre guerre et c’est nous qui devrons la financer.
    L’heure n’est plus qu’aux discours patriotiques, mais à l’action, c’est à dire mettre la main à la poche pour sauver notre Burkina.
    Oui chacun de nous peut !!!
    Oui nous le pouvons !!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2022 à 22:52, par Bebeto En réponse à : Contribution à l’effort de guerre : Le Président de la Transition échange avec les partenaires sociaux

    Pour mobiliser les ressources financières pour l’effort de guerre, je propose ce qui suit.
    Voir avec les sociétés de téléphonie mobile ( Orange Moov. Telecel), pour faire des prélèvements directd à chaque achat d’unités.
    Quand une personne zchète 100 F d’unités, l’opérateur le sert pour 80 F et reverse les 20 F pour l’effort de guerre Si elle zchète pour 500 F, l’opérateur le sert pour 400F et versé les 100F pour l’effort de guerre. Pour 1000 F acheté, on sert 800 F et 200 F sont versés à l’effort de guerre .
    Cela veut dire que pour chaque achat d’unités, l’opérateur sert 80% et reverse les 20% à l’effort de guerre.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2022 à 23:26, par Bebeto En réponse à : Contribution à l’effort de guerre : Le Président de la Transition échange avec les partenaires sociaux

    Libérons notre génie collectif, nous allons mobiliser des sommes faramineuses pour financer l’effort de guerre.
    Exemple : chaque parti politique cotise 200 000 F par mois. Quelle belle cagnotte au regard des 200 partis politiques au Burkina. Tous les partis politiques qui ne seront pas en mesure d’honorer ne pourront pas participer aux élections après guerre.
    Chaque société miniière paie 2% sur son chiffre d’affaires.de l’année précédente.
    Toutes les autres sociétés aient une contribution de 1% sur leur chiffre d’affaires
    Diminuer du quart le budget des institutions, activités et événements suivants : Médiateur du Faso, Conseil Économique et Social, Conseil Supérieur de la Communication, le FESPACO, le Tour du Faso, le budget pour les Étalons tout sport et toute compétition
    Taxer de 5% tout billet d’avion vendu au Burkina, quel que soit la compagnie
    .Augmenter le litre d’essence et de Gazoil de 10 F.
    Nous devons accepter aller chercher l’argent là ça se trouve sur notre territoire.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2022 à 01:29, par Mornab En réponse à : Contribution à l’effort de guerre : Le Président de la Transition échange avec les partenaires sociaux

    D’une part, je suis d’accord avec les propositions de @Bebeto pour l’effort de guerre. Le bémol que j’émets, c’est le médiateur du Faso qui pour moi, doit être carrément supprimé car absolument inutile et le conséquent budget qui y est affecté doit être entièrement versé dans l’effort de guerre.
    D’autre part, si l’effort de guerre est indispensable et si nous tous burkinabè devons y prendre part par patriotisme et par devoir citoyen, c’est à la stricte condition que cette cagnotte ne soit détournée par quiconque et d’aucune façon à d’autres fins quelles qu’elles soient encore moins dans des poches de qui que ce soit. Nos gouvernants doivent y veiller scrupuleusement et tout manquement à ce niveau doit être dénoncé et très sévèrement puni pour la faute et pour l’exemple. Cela se doit d’être souligné avec insistance et fermeté dans un pays fortement gangréné par la gabegie et surtout par la corruption. A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2022 à 04:29, par HUG En réponse à : Contribution à l’effort de guerre : Le Président de la Transition échange avec les partenaires sociaux

    En tout cas seuls les fonctionnaires qui ont beneficié de la largesse du mpp doivent contribuer.Vous savez tous dans ce pays que sous le mpp il y a eu des fonctionnaires de categorie inferieure qui ont eu des salaires plus eleve que des fonctionnaires de categorie superieure donc ne mettez pas tous les fonctionnaires dans le meme panier.Et le soi disant ministre le sait.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2022 à 06:23, par Mara En réponse à : Contribution à l’effort de guerre : Le Président de la Transition échange avec les partenaires sociaux

    Bonne idée, mais cela devrait être volontaire et non imposé. Particulièrement je fais déjà trop avec tous ces déplacés internes mendiants et la vie chère. Aussi je ne me sens aucunement responsable de cette situation sécuritaire délétère. Les responsables sont connus . Tournez vous vers les agités et leurs mentors de 2014 jusqu’à janvier 2022 pour prélever ces fonds. Je n’accepte pas cette punition collective. J’ aime mon pays autant que vous. Mais je ne céderai pas volontiers mon salaire.
    Que chacun prenne ses responsabilités. Chacun voit la vérité mais tourne en rond. La solution n’est pas seulement financière.
    Où est passé cet anthousiasme du 30 septembre ? On nous promet la victoire en 3 mois et brusquement ça devient autre chose.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2022 à 08:59, par Zoétgougou En réponse à : Contribution à l’effort de guerre : Le Président de la Transition échange avec les partenaires sociaux

    Récupérer d’abord les millions et milliards indument détenus par aussi bien les civils que les militaires (Presi connait les officiers).
    Laurant Bado avait proposé une stratégie efficace pour ça.
    Si après ça il y a encore besoin de ressource vous verrez que tout le monde contribuera et mieux le patriotisme de tous reviendra.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2022 à 09:22, par ouedraogo En réponse à : Contribution à l’effort de guerre : Le Président de la Transition échange avec les partenaires sociaux

    D’accord pour une contribution à l’effort de guerre mais en attendant je sis convaincu que les causes du terrorisme c’est la mal gouvernance donc pour résoudre le problème du terrorisme il suffit d’instaurer la bonne gouvernance en prenant les mesures suivantes :
    1-Tous les membres du gouvernement doivent intégrer les villas administratives qui leurs sont réservées. car la gratuité du logement ,de l’électricité , de l’eau et du téléphone est domiciliée dans ces villas et non dans les villas privées. tous travaux d’aménagement effectués dans une villa d’un membre du gouvernement actuel ne sera pas supporté par le budget de l’état..
    2 -la suppression des caisses noires de toutes les institutions
    3 -La suppression de la subvention des partis politiques et des osc
    4 -La confiscation des biens mal acquis des dignitaires du cdp, de la transition de 2015, du mpp et de ses 300 alliés qui n’ont eu aucun respect pour l’argent public, du mpsr 1 en appliquant la loi sur le délit d’apparence et l’enrichissement illicite et en exploitation les déclarations de patrimoine des dignitaires des régimes déjà cités ci dessus afin de détecter les multimillionnaires et les milliardaires.
    5 -Mettre en œuvre la remise à plat des salaires. en faisant ceci
    - les profs d’universités , les médecins spécialistes et tous ceux qui ont fréquenté les écoles prestigieuses d’Europe et d’Amérique comme Harvard aux usa ou polytechnique , Centrale, Sup Aéronautique ext seront classés Hors catégorie. Les autres agents agents seront payés en fonction du niveau d’études de chacun
    6 -Résoudre le problème des 5500 dossiers du HCRUN qui ne sont que des injustices faites sur les travailleurs
    En dehors de ces 6 points le mpsr 2 ne pourra pas résoudre le problème de l’insécurité ou du terrorisme
    4 -

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2022 à 09:59, par Barou En réponse à : Contribution à l’effort de guerre : Le Président de la Transition échange avec les partenaires sociaux

    TRES SAGE
    TOUT PERSONNE QUI A TRAVAILLER SOUS L revolution au Burkina a experimenté..
    L ARGENT NE PAS DANS LA POCHE DE QUELQU UN DONC QUE CELA SOIT APPLIQUER A TOUT TRAVAILLER BURKINABE PUBLIQUE COMME PRIVÉ.
    LES SOCIETES AUSSI PUBLIQUE COMME PRIVEES.
    UN QUOTA
    A PAYER PAR TOUT LES P A R T I S. P O L I T I Q U E AU BURKINA .
    DES INCAPABLES COMME ÇA ILS ONT LA GRANDE POUR PARLER POLITIQUE JUSTE SE FAIRE VOTER POUR S EN RICHIR.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2022 à 10:27, par Barou En réponse à : Contribution à l’effort de guerre : Le Président de la Transition échange avec les partenaires sociaux

    CET ARGENT SE TROUVE AU BURKINA ON A PAS BESOIN D ALLER FAIRE LE MENDIANT COMME CELA EST INSTALLÉ DANS NOS ESPRIT.
    C EST COMME ÇA ILS VONT DICTER QUOI FAIRE.
    TOUT GRAND PROJET DE DEVELOPMENT DOIT DESORMAIS ETRE FINANCÉ AINSI.
    QUE CETTE CONTRIBUTION SOIT UNE LOIE AU BURKINA.
    DES PRELEVEMENTS SUR TOUT PRODUIT SAUF LES PRODUIYS DE PREMIERE NECESSITE.
    QU IL SOIT PAYÉ UN MONTANT PAR CATEGORIE DE TRAVAILLEUR PUBLIQUE COMME PRIVE.
    TOUTE LES SOCIETES AU BURKINA PUBLIQUE COMME PRIVEES
    TOUT LES PARTIS POLITIQUE AU BURKINA
    DES RETENUS SUR TOUT PRODUIT DE LUXE IMPORTE.
    DES REETENUS SUR ACHAT DES MEGAS.
    NE VOUS ARRETEZ PAS ICI CONTINUEZ COMME ÇA POUR REALISATION DES PROJETS AUSSI QUI DONNERONT DES EMPLOYS.
    REFLICHISSEZ A CHAQUE PROVINCE UNE ISUNE.
    CHAQUE REGION UN MINISTERE QUI VA DE ENGORGER NOTRE OUAGA LA OU TOUT LE MONDE VEUT ETRE PARCE QUE TOUT EST LABAS.
    ÇA DE ENGORGE OUAGA ET CREE DE L EMPLOYS OU ILS SERONT INSTSLLES.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2022 à 10:52, par kwiliga En réponse à : Contribution à l’effort de guerre : Le Président de la Transition échange avec les partenaires sociaux

    Et envoyer les militaires au front, plutôt que de les laisser dans les camps à Ouaga, à Pô,... ça ne parait une bonne idée à personne ?
    Sinon, supprimer tous les séminaires, symposiums et autre pseudo-formations, ça fait économiser combien ?
    Bon, de toute façon, ça m’agace que l’on prévoit de recruter des VDP, sans avoir réfléchi à l’avance au budget que cela allait imposer.
    Je ne suis pas sur d’avoir envie de payer pour les VDP de secteur de Ouaga, qui vont... ben oui, qui vont faire quoi ?
    Qu’on m’explique mieux et j’aurais plaisir à contribuer.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2022 à 11:46, par Raogo En réponse à : Contribution à l’effort de guerre : Le Président de la Transition échange avec les partenaires sociaux

    Foutaises !!!!! Et que faites vous des fonds de souveraineté de la Présidence et des Ministres de celle de L’Assemblée nationale ????? et autres institutions des vols et recels de deniers publics détenus par certains ??????

    Répondre à ce message

    • Le 10 décembre 2022 à 14:39, par KDB En réponse à : Contribution à l’effort de guerre : Le Président de la Transition échange avec les partenaires sociaux

      BONJOUR. TRES BELLE INITIATIVE A ENCOURAGER ET A FAIRE SUIVRE. JE PROPOSE QUE DANS CHAQUE ADMINISTRATION, DANS CHAQUE VILLE ET VILLAGE ET MEME DANS CHAQUE AMOS DE CULTURE QUE TOUS SOYONS MOBILISES POUR LA MISE EN OEUVRE DE CETTE INITIATIVE. TOUT MONTANT EST LE BIENVENU. PARALLELEMENT, METTRE EN OEUVRE UN MECANISME POUR METTRE LA MAIN SUR TOUS LES FONDS VOLES A L’ETAT BURKINABE DEPUIS DES DECCENIES. DANS CETTE DEMARCHE ON VERRA QUI AIME LE BURKINA ET QUI NE L’AIME PAS. VIVE LE CAPITAINE IB. VVIVE LE BURKINA FASO. LA PATRIE OU LA MORT, NOUS VAINCRONS.

      Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2022 à 14:12, par Mafoi En réponse à : Contribution à l’effort de guerre : Le Président de la Transition échange avec les partenaires sociaux

    J’ai pitié pour mon cher Faso car on a mis dans la tête des gens qu’il suffit d’avoir de l’argent,surtout beaucoup d’argent et le tour est joué.Revenez à la raison mes chers compatriotes.Là on demande un effort de guerre parcequ’on veut recruter 50 000 civils pour les transformer en chairs à canon alors qu’on aurait pu se passer de ce recrutement si on avait vraiment une armée républicaine avec des militaires qui avaient un sens du sacrifice pour la défense de notre patrie à laquelle ils se sont engagés volontairement tout en jurant publiquement lors de leur incorporation au sein de nos FDS.En fait que des paroles en l’air.En tout cas je ne le souhaite pas mais il est possible lorsque les choses sérieuses vont commencer que ces vdp payés en monnaie de singe qui seront certainement en première ligne pour se faire massacrer se rebellent contre ces militaires felons où certains touchent le million par mois pour rien sans oublier leurs différents business.C’est dire qu’on n’est pas loin d’une guerre civile

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2022 à 00:48, par Floda En réponse à : Contribution à l’effort de guerre : Le Président de la Transition échange avec les partenaires sociaux

    C’est bien de financer nous même notre guerre, mais en parlant des pistes de financement c’est curieux que notre cher ministre ait oublié le fond commun de son institution .Et si on commençait par verser ces milliards dans le budget, car n’oublions pas qu’il y’a des gens au privé qui n’ont pas 150.000 alors qu’ils ont été recrutés avec la licence ou master.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2022 à 09:37, par Burkinabè En réponse à : Contribution à l’effort de guerre : Le Président de la Transition échange avec les partenaires sociaux

    106 milliards ?????? 1% ????????
    Pourquoi demander au peuple de contribuer pour quelque chose qui peut être budgétisée ? En faisant le budget 2023 le gouvernement ne savait pas qu’il fallait payé, équipé et entretenir les VDP ? L’état n’étant pas producteur, les recettes qui vont composé le budget ne viennent-elles pas des taxes et impôts payés par la même population, les mêmes salariés ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2022 à 13:27, par billy billy En réponse à : Contribution à l’effort de guerre : Le Président de la Transition échange avec les partenaires sociaux

    La meilleur proposition c’est celle de DÖ SESSOUMA à savoir ajouter 100 frs sur le prix de chaque bouteille de bière et je propose 100 frs sur chaque paquet de cigarette et 10 frs sur le litre d’essence en 5% sur les crédits téléphonique.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2022 à 15:33, par Sacksida En réponse à : Contribution à l’effort de guerre : Le Président de la Transition échange avec les partenaires sociaux

    En outre la Caisse Noire dans son esprit sont des Fonds de certaines personnes tels que ; le President du Faso, le President de l’Assemblee nationale et le 1er Ministre, pour resoudre des problemes de souverainete comme le paiement des factures de renseignements ou dans une moindre mesure le soutiens a des personnes indigentes etc. Mais depuis un certain temps, Elle est devenue un fonds publics pour resoudre des problemes personnels non lies a la vie publique de l’Etat Burkinabe. C’est possible de Suprimer ces Caisses Noires qui sont devenues archaiques ; et ouvrir des Comptes Speciaux au Tresor Public avec des chequiers de la Presidence du Faso, du 1er Ministre et de l’Assemblee nationale Burkinabe. C’est clairement une question de bonne pratiques et de gestion publique Vertueuse des Fonds de l’Etat Burkinabe..Thomas Sankara l’avait Suprime pendant 4 ans de Revolution Democratique et Populaire d’Aout 1983. Il faudrait eviter de confondre gestion publique Vertueuse et Rigoureuse de l’argent public par les Revolutionnaires Burkinabe et le "Populisme politique" qui ne veut rien dire dans ce contexte..Thomas Sankara et la Revolution Democratique reste le Dirigeants Exemplaire depuis longtemps en 1960..Salut

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Grande interview du président de la transition : Retour sur les grands points évoqués
Interview télé du capitaine Ibrahim Traoré du 3 février 2023 : Opération de charme et de clarification
Burkina : Le président Ibrahim Traoré assure que les groupes armés sont aux abois
Appel au meurtre du journaliste Newton Ahmed Barry : Mohamed Sinon reconnaît et regrette ses propos
Continent africain : La gouvernance globale stagne depuis 2019, le Burkina classé 18e sur 54 pays
Burkina : « Il est aussi urgent de mettre fin à ce plan de marginalisation ou de stigmatisation de la classe politique » (Me Ambroise Farama)
Vie des partis politiques : La composante « Autres partis politiques » pour des réformes inclusives
Burkina/Justice : « Il y a un problème ; il n’y a que les civils qu’on poursuit » (dialogue politique)
Transition politique au Burkina Faso : Le chronogramme actualisé remis au Premier ministre
Gestion des aires protégées : L’ONG AGN et le ministère de l’environnement formalisent leur collaboration
Ministère de l’Agriculture : Le Conseil d’administration du secteur ministériel valide la programmation des activités 2023
Burkina :« Nous ne sommes ni dans une guerre ethnique ni dans une guerre religieuse, nous avons affaire à des bandits manipulés » (Eddie Komboïgo, CDP)
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés